Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Permis en conduite accompagnée : comment ça marche, quel prix ?

Intéressé par la conduite accompagnée dans le cadre de la préparation du permis de conduire ? Comment se passe l’apprentissage AAC ? Quelle voiture ? Quelles règles ? Quel suivi ? Quel est le coût de la conduite accompagnée ? AAC, le guide avec MMA…

MMA_Conduite-accompagnee-prix_897x505.jpg

La conduite accompagnée s’effectue sur une durée minimale d’un an et 3 000 km roulés.
© Shutterstock

Avant de commencer la conduite accompagnée

Pour débuter la phase de conduite accompagnée, il faut avoir réussi :

  • L’examen du Code de la route (épreuve théorique générale de l’examen du permis de conduire).
  • L’évaluation de fin de formation initiale, après les 20 heures minimum de conduite avec le moniteur d’auto-école. Celle-ci se concrétise par une attestation dénommée AFFI (Attestation de Fin de Formation Initiale).

À savoir : c’est le formateur qui décide quand l’élève est prêt pour commencer la conduite accompagnée.


Voir article : Conduite accompagnée : quelles conditions pour démarrer ?

Le rendez-vous préalable de conduite accompagnée

La phase de conduite accompagnée débute par un rendez-vous pédagogique qui consiste en une séance de conduite de 2 heures minimum sur un véhicule de l'auto-école avec le moniteur en passager et au moins un accompagnateur assis à l’arrière du véhicule (celui qui assistera ensuite le jeune dans l’apprentissage).
Le moniteur de l’auto-école donne à cette occasion tous les conseils utiles à l’accompagnateur et lui remet un guide.
La phase de conduite accompagnée commence à partir de ce rendez-vous préalable.

Conduite accompagnée : les impératifs à connaître

Deux obligations importantes

  • L'apprentissage anticipé (AAC) doit durer au minimum 1 an.
  • L’apprenti conducteur doit conduire au moins 3 000 km en France, sur des parcours variés (agglomérations, routes, autoroutes, de jour ou de nuit…)

Deux rendez-vous pédagogiques
L’apprenti conducteur ainsi qu’au moins l’un de ses accompagnants doivent participer à deux rendez-vous d’étape de conduite accompagnée, de 3 heures chacun, comportant une partie pratique et une partie théorique.

  • La première consiste en une heure d’évaluation de conduite sur le véhicule de l’auto-école afin que l’enseignant note les progrès de l’élève et les points à améliorer.
  • La seconde partie prend la forme d’une réunion d’échanges (vécu de chacun, questions…) qui donne aussi lieu à l’ajout de compléments de la part de l’enseignant en termes de sécurité routière (alcool, stupéfiants, vitesse…).

LES DATES DES RENDEZ-VOUS PEDAGOGIQUES DE CONDUITE ACCOMPAGNEE

  • Le 1er RV pédagogique est réalisé entre 4 et 6 mois après la date de délivrance de l'Attestation de Fin de Formation Initiale (AFFI).  
  • Le 2e RV pédagogique doit avoir lieu lorsqu'au moins 3 000 km ont été parcourus en conduite accompagnée.  
  • À savoir : un 3e RV peut être organisé sur les conseils de l'auto-école, à la demande de l’apprenti ou de l’accompagnateur.

Quelle voiture choisir pour la conduite accompagnée ?

Voiture pour la conduite accompagnée : quelles obligations ?
Le choix de la voiture servant à la conduite accompagnée doit respecter deux conditions :

1- Le véhicule AAC doit être équipé de deux rétroviseurs latéraux.  


Conseil : afin d’avoir une meilleure visibilité de la route, équipez votre voiture de rétroviseurs spécifiques AAC (second rétroviseur droit et second rétroviseur central, dédiés à l’accompagnateur).


2- Le logo de la conduite accompagnée doit être apposé à l’arrière du véhicule.

Outre ces conditions, tous les véhicules entrant dans le cadre du permis B sont acceptés pour la conduite accompagnée.


Conseil : éviter les voitures sportives en conduite accompagnée. De plus, il y a de fortes chances que l’assureur refuse d’assurer le conducteur s’il juge qu’il y a trop de risques par rapport à son manque d’expérience.


La conduite accompagnée est-elle possible sur une voiture à boîte automatique ?
Pendant la conduite accompagnée, un jeune conducteur peut conduire avec une voiture disposant d'une boîte de vitesse automatique. Pour les personnes ayant des difficultés à maîtriser la boîte de vitesse manuelle, un permis B limité aux véhicules automatiques a été créé en 2016.  


À savoir : le nombre d’heures de formation initiale AAC est réduit à 13 heures (au lieu des 20) dans le cas où le conducteur ne peut conduire que des voitures automatiques.


Conduite accompagnée : sur un ou plusieurs voitures ?
Il est possible de conduire plusieurs véhicules, sous réserve de modification des contrats d'assurance des véhicules utilisés.
L’assureur réalise alors une extension de garantie, souvent gratuite, si le conducteur et le véhicule répondent aux obligations de l'apprentissage anticipé de la conduite.

L’AUTOCOLLANT « CONDUITE ACCOMPAGNEE » OBLIGATOIRE

Vous devez toujours coller l'autocollant « conduite accompagnée » sur le véhicule pour informer qu‘un conducteur en apprentissage est peut-être au volant. C’est obligatoire. Si ce dernier n’est pas apposé, vous pouvez être verbalisé. L’auto-école vous en fournira un. Vous pouvez aussi le trouver en supermarché ou sur internet.

Vitesse max, obligations : quelles sont les règles de la conduite accompagnée ?

Toutes les règles du code de la route doivent être respectées par le conducteur et son accompagnateur. Deux obligations sont aussi de mises :

AAC : France uniquement
L’apprenti conducteur doit conduire sur le territoire français uniquement (et donc ne pas franchir les frontières).

Vitesse limite en conduite accompagnée
L’apprenti doit respecter les limitations de vitesse s'appliquant aux conducteurs novices (titulaires d’un permis probatoire).

  • Vitesse maximale conduite accompagnée en agglomération : 50 km/heure(1).
  • Vitesse maximale conduite accompagnée hors agglomération : 80 km/heure(1).
  • Vitesse maximale conduite accompagnée sur autoroute : 110 km/heure(1) quand la limite pour les autres conducteurs est de 130 km/heure et 100 km/heure(1) quand la limite pour les autres conducteurs est de 110 km/heure.

 

© DR
COACH AAC : DÉCOUVREZ L’APPLICATION MMA GRATUITE QUI REND LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE PLUS ZEN !

Un enfant en conduite accompagnée ?
L’appli Coach AAC conseille les parents et aide à remplir le livret d’apprentissage.
Conçue avec des professionnels d’auto-écoles, l’appli Coach AAC propose :

  • Des conseils pédagogiques pour accompagner le jeune en fonction de ses progrès.
  • Une aide pour remplir le livret de conduite accompagnée avec les trajets et kilomètres parcourus enregistrés.
  • Une aide pour évaluer la progression de l’apprenti tout au long de la conduite accompagnée et faciliter le suivi par l’auto-école.

Les documents AAC obligatoires dans la voiture
Lors de la conduite accompagnée, le conducteur doit être en mesure de présenter aux forces de l’ordre :

  • Le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie.
  • Le livret d’apprentissage comportant l’Attestation de Fin de Formation Initiale (AFFI).
  • Le document d’extension de garantie de l’assurance.

À savoir : seul le formulaire de demande de permis de conduire permet de justifier de la situation d’apprentissage de la conduite, en cas de contrôle par les forces de l’ordre.


(1) Hors limitations spécifiques indiquées sur la voie empruntée (panneaux de signalisation).

Quelle assurance pour la conduite accompagnée ?

shutterstock_789881302.jpgAssuré MMA, si votre enfant a opté pour la conduite accompagnée, il vous suffit d’en informer votre Agent MMA pour lui permettre de bénéficier des garanties de votre contrat Assurance Auto.
Il vous remettra l’attestation d’extension de garantie Spécial AAC de votre assurance auto.

À savoir : chez MMA, l’extension de garantie au contrat d’assurance auto, prévue dans le cadre de la conduite accompagnée, est proposée sans surprime.

> Assurance conduite accompagnée MMA

Qu’est-ce que le livret AAC ?

Lors de votre inscription à la conduite accompagnée, le livret AAC est remis à l’apprenti. Il va le suivre tout au long de sa formation.

MMA_Livret-AAC.jpg

Y sont mentionnées :

  • Les dates des entretiens pédagogiques.
  • Les observations du formateur lors de ces derniers.
  • Les notes de l’apprenti suite aux animations de sécurité routière.
     

Le jeune devra le remplir à chaque nouveau trajet : dates, temps de conduite, kilomètres parcourus, types de trajet, circonstances de circulation, remarques et impressions.

LIVRET AAC OBLIGATOIRE EN VOITURE

Le livret AAC doit également contenir deux documents importants : l’attestation d’extension de garantie d’assurance auto ainsi que l’Attestation de Fin de Formation Initiale (AFFI), véritable autorisation de conduite.

Le livret AAC doit toujours accompagner le jeune lors de ses séances de conduite de façon à pouvoir être remis aux forces de l’ordre en cas de contrôle sous peine d’une amende.

Prix de la conduite accompagnée, combien ça coûte ?

AAC : 1 110 euros en moyenne
Il faut compter en moyenne 1 110 euros(2) pour la formation en conduite accompagnée contre 1 665 euros(2) pour le permis classique (données de L’Association Prévention routière). Le nombre d’heures supplémentaires est en moyenne plus élevé avec un permis classique.

Ce prix comprend : les 20 heures de conduite obligatoires avec le moniteur, les heures de conduite supplémentaires, la formation au code de la route, l'examen du code, les rendez-vous pédagogiques obligatoires avec le moniteur et l'examen du permis de conduire.


À savoir : le coût de la conduite accompagnée varie selon votre localisation et il existe à ce niveau de grandes disparités géographiques. Les prix en Île-de-France sont souvent beaucoup plus élevés que dans les autres régions.


(2) Source Association Prévention routière. Le coût affiché est celui des frais réglés à l’auto-école. https://www.preventionroutiere.asso.fr/2013/06/10/preparer-son-permis-avec-la-conduite-accompagnee-coute-nettement-moins-cher-selon-une-etude-de-lassociation-prevention-routiere/

AAC : comment se passe l’examen du permis de conduire ?

Après un an minimum en conduite accompagnée et 3 000 km parcourus, l’apprenti en conduite accompagnée peut se présenter à l’examen du permis de conduite, à partir de l’âge de 17 ans et demi.
Le déroulement de ce dernier est le même que pour une formation classique sachant que le jeune devra montrer à l’examinateur son livret AAC.


À savoir : même s’il a obtenu son permis à 17 ans et demi, le jeune ne pourra conduire qu’à partir de ses 18 ans.


Grâce à l’AAC, le jeune conducteur bénéficiera d’une réelle expérience de conduite et de plusieurs avantages.

© zahar2000/Istock
Assurance conduite accompagnée, avantage MMA !

Vous utilisez votre voiture pour la conduite accompagnée. N’hésitez pas à revoir vos garanties d’assurance auto pour bien vous couvrir(3).

Avec l’Assurance Auto MMA, vous choisissez la formule la plus adaptée, que vous pouvez encore compléter par des renforts spécifiques (indemnisation, dépannage) afin d’être assuré(3) au mieux.

Avantage de l’Assurance Auto MMA : vous êtes assuré pour la conduite accompagnée sans surcoût(3). N’oubliez pas par contre de déclarer la situation à votre Agent MMA.

(3) Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières. Pour être assuré en conduite accompagnée, vous devez en informer préalablement votre Agent Général MMA.

Voir les autres articles du dossier

Les 7 avantages de la conduite accompagnée

En 2017, seul 1 permis de conduire sur 4 a été délivré suite à un apprentissage de conduite accompagnée. Pourtant, passer son permis dans le cadre la formule AAC offre au moins 7 avantages. Laissez-vous convaincre !

Conduite accompagnée : quelles conditions pour démarrer ?

Trois quart des candidats au permis de conduire catégorie B ayant suivi la filière AAC, c’est-à-dire la conduite accompagnée, ont réussi l’examen. Un chiffre qui prêche en faveur de l’Apprentissage Anticipé de la Conduite. Mais comment commencer ? Quelles sont les conditions à la conduite accompagnée ?

Conduite accompagnée : conseils aux parents accompagnateurs

Être accompagnateur d’un jeune en conduite accompagnée est une vraie responsabilité. La réussite de l’apprenti dépend en effet de l’investissement de l’accompagnateur et de son aptitude à transmettre son expérience de la route, en toute sérénité. Pas évident qu’on est le père ou la mère de l’enfant ! Les conseils...

Permis en conduite accompagnée : comment ça marche, quel prix ?

Intéressé par la conduite accompagnée dans le cadre de la préparation du permis de conduire ? Comment se passe l’apprentissage AAC ? Quelle voiture ? Quelles règles ? Quel suivi ? Quel est le coût de la conduite accompagnée ? AAC, le guide avec MMA…