Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Harcèlement scolaire : quels sont les signes et comment aider l’enfant ?

Le harcèlement scolaire est un phénomène violent, très dur à vivre pour les enfants et difficile à repérer pour les adultes. Comment définir le harcèlement à l’école ? Quels sont les signes ? Et comment aider un enfant qui en est victime ?

harcelement-scolaire

700 000 élèves sont harcelés chaque année à l’école, au collège ou au lycée.
©AdobeStock

Distinguer harcèlement à l’école et conflit entre enfants

Il est parfois délicat de distinguer le conflit normal entre enfants du harcèlement, et pourtant les différences sont majeures. Que signifie exactement le harcèlement, en quoi consiste-t-il et quels sont les profils des victimes et de leur(s) harceleur(s) ? 

Comment définir le harcèlement scolaire ?
Le harcèlement scolaire est une action qui se répète régulièrement, où les forces sont inégalement réparties, et qui impose un rapport de domination dans le but de nuire. 
Cela peut être une violence verbale, physique ou psychologique. Généralement cantonné au sein de l’école (mais pouvant également s’étendre aux réseaux sociaux), hors de la vue des adultes, ce type de harcèlement implique une situation d’emprise qui empêche la victime de fuir.  

Le profil des harceleurs et de leurs victimes
Le harcèlement scolaire peut être causé par un seul élève ou un groupe d’élèves. Leur profil psychologique s’avère particulier (du moins pour le « meneur », quand il s’agit d’un groupe d’élèves) : le harceleur souffre lui-même souvent d’anxiété, de troubles de l’attention, ou de troubles oppositionnels avec provocation.
Les victimes de harcèlement sont quant à elles plutôt des élèves fragiles, réservés ou timides. Ils ont de ce fait plus de mal à se défendre que des élèves « plus robustes ».
Certains harcèlements scolaires visent également des élèves souffrant de « différences » : enfants handicapés, précoces, ou marqués physiquement (acné, petite taille, surpoids…).

L’Assurance Scolaire à partir de 12 € par an seulement(1)

Le harcèlement peut être physique et/ou psychologique

Le harcèlement physique
L’enfant harcelé peut être victime de violences physiques (coups, claques, mais aussi gestes déplacés), de vol (racket par exemple) ou encore de contraintes (enfermements, empêchements…). 

Le harcèlement psychique
Le harcèlement peut alors être verbal (insultes, menaces…), émotionnel (moqueries, humiliation, chantages, mises à l’écart), sexuel (provocations, menaces).
Plus insidieux, il ne laisse pas de traces physiques. Il est donc à ce titre moins « détectable ».

HARCELEMENT SCOLAIRE, CYBER-HARCELEMENT

Le harcèlement peut se produire à l’école mais également sur les réseaux sociaux, par SMS ou par courriel, on parle alors de cyber-harcèlement. 
Votre enfant peut être victime de l’une ou l’autre forme de harcèlement ou des deux à la fois, accentuant la pression psychologique et la gravité de la situation.

Détecter les signes d’un harcèlement scolaire

S’il n’est pas repéré à temps, le harcèlement peut conduire à une détresse psychologique extrême pouvant aller jusqu’au suicide de l’enfant.
Pour ne pas en arriver là, il est important de déceler le plus tôt possible les signes qui pourraient indiquer que l’enfant est victime de harcèlement scolaire. 
Les symptômes souvent associés au harcèlement chez l’enfant :

En termes de santé 

  • Stress (maux de ventre, maux de tête, eczéma…)
  • Troubles alimentaires.
  • Pertes de mémoire, d’attention.
  • Difficultés à dormir.

En termes de comportement

  • Tristesse, déprime.
  • Repli sur soi.
  • Irritabilité, agressivité.
  • Réticence pour aller à l’école, au collège ou au lycée.

Dans l’environnement scolaire

  • Baisse des résultats.
  • Multiplication des absences.
  • Modification du comportement en classe.

700 000 ELEVES HARCELÉS CHAQUE ANNEE

Ecole_140x150.jpg

Harcèlement scolaire à  l’école
En France, plus d’1 élève sur 10 scolarisé en CE2, CM1 et CM2 est victime de harcèlement scolaire. 
Pour 3% d’entre eux, le harcèlement est jugé « sévère ».


 

college_140x150.jpg

 Harcèlement scolaire au collège
 1 élève sur 10 est touché par le harcèlement scolaire au collège.
 Pour 7% d’entre eux, le harcèlement est jugé « sévère ».

 
 

Lycee_140x150.jpg

 Harcèlement scolaire au lycée
 Le harcèlement est un peu moins important au lycée, mais il concerne     quand même 4% des lycéens.

 

Source des chiffres : Observatoire de la Santé - Illustrations @AdobeStock

    Votre enfant est harcelé à l'école : comment réagir ? 

Ecoute de l’enfant
Si vous pensez que votre enfant est victime de harcèlement scolaire et que vous ne savez que faire, commencez par simplement l’écouter.

  • Le harcèlement est souvent constitué de petits incidents. Identifiez-les précisément avec lui et notez par écrit la nature de ces derniers : faits exacts, lieux, auteurs, témoins, dates, heures approximatives, réactions de votre enfant face à ces différentes situations. 
  • Demandez également à votre enfant s’il peut trouver des preuves du harcèlement subi, notamment via des messages laissés sur les réseaux sociaux ou par SMS et faites des captures d’écran. 

En montrant à votre enfant que vous accordez du crédit à ce qu’il dit et en le félicitant de s’être confié, vous le rassurerez. Et même si ce qu’il vous raconte vous fait réagir (c’est normal et il ne faut pas banaliser), il est important de ne pas l’affoler en lui montrant votre propre peur.


Conseils de comportement 
Proposez à votre enfant différents moyens qu’il peut utiliser pour réagir, qui pourront l’aider en cas de « prochaines fois » et qui lui prouveront que des solutions existent et qu’il n’est pas impuissant. N’hésitez pas à aussi lui demander ce qu’il pense qu’il faudrait faire, et d’ajouter ses idées à la liste des solutions possibles.
Des cours de théâtre peuvent également l’aider à gagner en confiance, ou la pratique d’un sport de combat - non pas pour taper en retour, mais pour qu’il se sente rassuré physiquement. Il pourra alors gagner en assurance et montrer à son harceleur qu’il n’a plus peur.

Moyens d’actions au sein de l’école
Expliquez à votre enfant qu’avec son accord, vous allez l’appuyer en contactant l’école et que lui-même peut aussi en parler à son professeur principal, à l’infirmière de l’établissement ou à tout autre adulte en qui il a confiance.


Dans tous les cas, ne faites rien sans son accord : il doit se sentir soutenu, mais pas forcé.


Consultation d’un psychologue
Si votre enfant ne se confie pas à vous, ou que la situation ne s’arrange pas, n’attendez pas. Contactez un psychologue afin que ce dernier puisse aider votre enfant.

UN SERVICE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE INCLUS DANS L’ASSURANCE SCOLAIRE

Votre enfant est victime d’une agression, de racket ou encore de harcèlement scolaire ou de cyber-harcèlement ? 
Dans le cadre de l’Assurance Scolaire, MMA participe(1) aux frais de consultations d’un psychologue pour l’aider à surmonter ce traumatisme. 
Contactez votre Agent MMA pour en savoir plus.

Harcèlement scolaire : qui contacter ?

Chef d’établissement, professeur principal
Il est évident que vous allez vouloir remuer ciel et terre pour aider votre enfant. Mais sachez que ce n’est pas votre rôle d’aller parler aux parents du ou des harceleurs ou à/aux enfant(s) en question. 
En revanche, alertez le chef d’établissement et/ou le professeur principal : prenez rendez-vous avec lui et expliquez-lui la situation de manière factuelle.  Après enquête au sein de l’établissement, il y aura des mesures prises. En effet, un protocole scolaire existe pour lutter contre les situations de harcèlement. Le chef de l’établissement devra le suivre. Demandez-lui de vous expliquer en détail les moyens qui seront mis en œuvre et ce qui sera fait pour aider votre enfant.

3020, le numéro d’aide aux victimes  
Si vous vous sentez démuni(e) en tant que parent, ou pour accompagner directement votre enfant, il existe un numéro d’aide aux victimes : le 3020. 
Gratuit et anonyme, ce numéro vert d'écoute et de prise en charge est destiné aux enfants, aux jeunes, aux parents, et aux professionnels confrontés à des situations de harcèlement, en tant que victimes ou témoins. 
Les personnes qui répondent sont des psychologues, des professionnels de l’éducation, qui connaissent bien le système et l’environnement scolaire. 
La ligne du 3020 est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 20 h, et le samedi, de 9 h à 18 h (sauf les jours fériés).

 

© AdobeStock
Votre Assurance Scolaire MMA à partir de 12 € par an(2)

Accident sur le chemin de l'école, mauvaise chute dans la cour de récréation, appareil dentaire cassé, instrument de musique détérioré… 
L'Assurance Scolaire MMA couvre(2) tous les aléas susceptibles de survenir dans la vie de vos enfants. Seulement les jours de classe ou toute l'année, c’est au choix !
Trois formules vous sont proposées, de l’essentielle à la plus complète.

(1) Assurance Scolaire MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières.
(2) Assurance Scolaire, Formule de couverture N°1, tarif par enfant 12 €/an, soit 1 €/mois, garanties de base, responsabilité civile, périodes couvertes (écoles et trajets). Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat. Tarifs valables le jour de votre demande en ligne et hors offres commerciales éventuelles de l'agence.

Sources de rédaction :
https://www.observatoire-sante.fr/harcelement-scolaire-chiffres-causes-et-consequences/
https://www.psychologies.com/Famille/Grandir/Scolarite/Articles-et-Dossiers/Harcelement-scolaire-le-reconnaitre-pour-mieux-le-combattre
https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/elever-ses-enfants/scolarite/harcelement-scolaire-comment-stopper-l-engrenage
https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/