Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Conduite accompagnée : quelles conditions pour démarrer ?

Trois quart des candidats au permis de conduire catégorie B ayant suivi la filière AAC, c’est-à-dire la conduite accompagnée, ont réussi l’examen. Un chiffre qui prêche en faveur de l’Apprentissage Anticipé de la Conduite.
Mais comment commencer ? Quelles sont les conditions à la conduite accompagnée ?

MMA_Conduite_accompagnee_AAC_897x505.jpg

En 2017, plus de 213 000 permis de conduire catégorie B ont été délivrés suite à l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) – source securite-routiere.gouv.fr
© Shutterstock

Formation AAC, conduite accompagnée : qu’est-ce que c’est ?

La conduite accompagnée est un Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC)
La conduite accompagnée permet, après une formation initiale en école de conduite, d’acquérir de l’expérience au volant en toute confiance, dans les conditions de circulation les plus variées possibles.
Il est alors ensuite plus facile de passer les épreuves pratiques et d’obtenir son permis de conduire.

Formation AAC : quels résultats au permis de conduire ?

La conduite accompagnée permet une meilleure réussite à l’examen du permis de conduire.
Le taux de réussite à l’épreuve pratique pour obtenir la catégorie B du permis de conduire est de près de 75 % pour les candidats ayant suivi une formation anticipée à la conduite.
Il n’est en comparaison que de 53 % pour les candidats ayant suivi la formation traditionnelle.

Source : Sécurité routière - https://www.securite-routiere.gouv.fr/les-medias/publications/guides-affiches-depliants

À quel âge peut-on commencer la conduite accompagnée ?

Un jeune peut choisir d’apprendre à conduire dès l’âge de 15 ans grâce à la conduite accompagnée, réalisée dans le cadre de l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC).

Pour s’inscrire à l’AAC en auto-école, il faut :

  • Être âgé d’au moins 15 ans.
  • Avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.
  • Être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASRR) de niveau 2 ou de l’attestation de sécurité routière (ASR) pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1988.

Conduite accompagnée : quelles conditions, côté accompagnateur ?

Pour la conduite accompagnée, la personne qui accompagne et forme le jeune doit :

  • Être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans sans interruption.
  • Avoir obtenu l’accord de son assureur.
  • Ne pas avoir été condamnée pour certains délits (homicides et blessures involontaires, conduite sous l’emprise d’état alcoolique, délit de fuite…).
  • Être mentionnée dans le contrat signé avec l’école de conduite.
  • Avoir participé à l’évaluation de la dernière étape de la formation initiale de l’apprenti conducteur.

CONDUITE ACCOMPAGNÉE : COMBIEN DE PERSONNES PEUVENT ÊTRE ACCOMPAGNATEURS ?

MMA_accompagnateur-conduite.jpgVous pouvez choisir d’être plusieurs accompagnateurs, même hors du cadre familial. C’est une bonne façon pour le jeune de ne pas prendre les mauvaises habitudes des uns et des autres pendant la période de conduite accompagnée, et de développer rapidement sa propre manière de conduire. De plus, le jeune conducteur en apprentissage ne dépend pas de l’emploi du temps d’une seule personne et peut donc prendre le volant aussi souvent que possible.

Conduite accompagnée : une formation initiale obligatoire avant de prendre le volant

Le jeune doit suivre une formation initiale avant de se lancer dans la conduite accompagnée

Ce que comprend la formation initiale à la conduite accompagnée

  • Une évaluation préalable d’une heure.
  • Une formation théorique sur les enjeux de la sécurité routière et permettant de préparer l’épreuve théorique générale dite épreuve du code.
  • Une formation pratique (cours de conduite) dont la durée ne peut être inférieure à 20 heures.
  • Avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

CODE DE LA ROUTE : OBLIGATOIRE POUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE

Pour commencer la conduite accompagnée (comme pour la conduite traditionnelle), il faut d’abord passer son code de la route. Cela est possible dès l’âge de 15 ans.

Comment se passe la formation initiale à la conduite accompagnée ?
Une fois l’examen du code obtenu, et lorsque le niveau de conduite est jugé satisfaisant par l’enseignant d’auto-école, après au moins 20 heures de formation obligatoires (ou davantage si nécessaire), l’enseignant délivre à l’élève une attestation de fin de formation initiale (AFFI). Celle-ci prouve qu’il a atteint le niveau nécessaire et indispensable pour commencer la conduite avec un accompagnateur.

L’élève doit notamment savoir :

  • Maîtriser le véhicule à allure lente ou modérée, le trafic étant faible ou nul.
  • Choisir sa position sur la chaussée, franchir une intersection ou changer de direction.
  • Circuler dans des conditions normales sur route et en agglomération.
  • Connaître les situations présentant des difficultés particulières.

L’ATTESTATION DE FIN DE FORMATION INITIALE (AFFI)

L’attestation de fin de formation initiale est consignée dans le livret d’apprentissage de l’élève.
Elle doit être remise à la compagnie d’assurance du candidat, car elle est indispensable pour commencer la conduite accompagnée.

Prérequis à la conduite accompagnée : être bien assuré

Assurance conduite accompagnée
Vous êtes accompagnateur d’un jeune qui apprend à conduire avec votre voiture. Avant qu’il prenne le volant, n’oubliez pas de contacter votre assureur auto pour demander une extension de garantie.
Attention, votre assureur peut refuser de vous couvrir si votre véhicule ne convient pas à l’apprentissage sécurisé de la conduite (voiture sportive par exemple).

ASSURANCE AUTO MMA ET CONDUITE ACCOMPAGNÉE

shutterstock_789881302.jpgAssuré MMA, si votre enfant a opté pour la conduite accompagnée, il vous suffit d’en informer votre Agent MMA pour lui permettre de bénéficier des garanties de votre contrat Assurance Auto.
Il vous remettra l’attestation d’extension de garantie Spécial AAC de votre assurance auto.

À savoir : chez MMA, l’extension de garantie au contrat d’assurance auto, prévue dans le cadre de la conduite accompagnée, est proposée sans surprime.

> Assurance conduite accompagnée MMA

Conduite accompagnée : 4 facteurs de réussite

1- Motivation
Premier facteur pour réussir la conduite accompagnée : la motivation de l’apprenti-conducteur doit être réelle car l’AAC est un entraînement de longue haleine, qui ne doit pas devenir une corvée dans la durée. Cette motivation doit être partagée par l’accompagnateur qui encadre le jeune, souvent dans la voiture familiale.

2- Investissement
Il faut aussi savoir que tant pour l’accompagnateur que pour le jeune, la conduite accompagnée présente son lot de contraintes. Elle demande du temps et de la disponibilité pour que l’apprenti réalise les 3 000 kilomètres requis.

3- Patience et pédagogie
Ces deux qualités sont de mise pour inculquer au jeune l’art de conduire en toute sécurité comme le savoir-être sur la route… Ce n’est pas toujours évident.

4- Confiance mutuelle
La question de la confiance est essentielle à la réussite de la conduite accompagnée. Un élève apprenant à conduire sans stress ni pression cède moins à la panique en cas d’incident. Les risques d’accident ne sont pas nuls mais si le binôme accompagnateur-conducteur évolue dans des conditions psychologiques sereines, ils sont grandement limités.

 

© DR
COACH AAC : DÉCOUVREZ L’APPLICATION MMA GRATUITE QUI REND LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE PLUS ZEN !

Un enfant en conduite accompagnée ?
L’appli Coach AAC conseille les parents et aide à remplir le livret d’apprentissage.
Conçue avec des professionnels d’auto-écoles, l’appli Coach AAC propose :

  • Des conseils pédagogiques pour accompagner le jeune en fonction de ses progrès.
  • Une aide pour remplir le livret de conduite accompagnée avec les trajets et kilomètres parcourus enregistrés.
  • Une aide pour évaluer la progression de l’apprenti tout au long de la conduite accompagnée et faciliter le suivi par l’auto-école.

Jusqu’à quel âge peut-on s’inscrire à la conduite accompagnée ?

Il n’y a pas d’âge limite à l’apprentissage anticipé de la conduite.
Il existe trois formules de conduite accompagnée selon l’âge des apprentis.

  1. L’apprentissage anticipé dès 15 ans
    Possible à partir de 15 ans, l’apprentissage doit obligatoirement être réalisé au sein d’une auto-école et nécessite au moins 1 an de conduite accompagnée avec un accompagnateur titulaire du permis B.
  2. La conduite encadrée pour les 16-18 ans en formation professionnelle
    Prévue pour les jeunes de 16 à 18 ans, la conduite encadrée s’adresse aux personnes suivant une formation liée aux métiers de la route dans un établissement de l’Éducation nationale. Elle n’est donc possible que dans le cadre d’une formation professionnelle.
  3. La conduite supervisée à partir de 18 ans
    C’est la formule de conduite accompagnée qui s’adresse aux personnes majeures.

 

© zahar2000/Istock
Assurance conduite accompagnée, avantage MMA !

Vous utilisez votre voiture pour la conduite accompagnée. N’hésitez pas à revoir vos garanties d’assurance auto pour bien vous couvrir(1).

Avec l’Assurance Auto MMA, vous choisissez la formule la plus adaptée, que vous pouvez encore compléter par des renforts spécifiques (indemnisation, dépannage) afin d’être assuré(1) au mieux.

Avantage de l’Assurance Auto MMA : vous êtes assuré pour la conduite accompagnée sans surcoût(1).

(1) Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières. Pour être assuré en conduite accompagnée, vous devez en informer préalablement votre Agent Général MMA.

Voir les autres articles du dossier

Les 6 avantages de la conduite accompagnée

En 2017, seul 1 permis de conduire sur 4 a été délivré suite à un apprentissage de conduite accompagnée. Pourtant, passer son permis dans le cadre la formule AAC offre au moins 6 avantages. Laissez-vous convaincre !

Conduite accompagnée : quelles conditions pour démarrer ?

Trois quart des candidats au permis de conduire catégorie B ayant suivi la filière AAC, c’est-à-dire la conduite accompagnée, ont réussi l’examen. Un chiffre qui prêche en faveur de l’Apprentissage Anticipé de la Conduite. Mais comment commencer ? Quelles sont les conditions à la conduite accompagnée ?

Conduite accompagnée : conseils aux parents accompagnateurs

Être accompagnateur d’un jeune en conduite accompagnée est une vraie responsabilité. La réussite de l’apprenti dépend en effet de l’investissement de l’accompagnateur et de son aptitude à transmettre son expérience de la route, en toute sérénité. Pas évident qu’on est le père ou la mère de l’enfant ! Les conseils...

Permis en conduite accompagnée : comment ça marche, quel prix ?

Intéressé par la conduite accompagnée dans le cadre de la préparation du permis de conduire ? Comment se passe l’apprentissage AAC ? Quelle voiture ? Quelles règles ? Quel suivi ? Quel est le coût de la conduite accompagnée ? AAC, le guide avec MMA…