Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Ski, snowboard : quelles règles de sécurité sur les pistes ?

En période hivernale et de surcroît pendant les vacances scolaires, les skieurs et les snowboardeurs peuvent se retrouver très nombreux sur les pistes. Pour que tout le monde puisse skier sereinement, il convient d’observer quelques règles de sécurité et d’insister sur les bons comportements à respecter pour éviter les accidents.

Baguette_neige

MMA_regles-conduite-ski.jpg

Casque, chaussures, ski, snowboard, lunetttes : soignez votre équipement

Le ski et le snowboard engendrent des chutes fréquentes, avec parfois des conséquences graves. Il est donc essentiel de vous équiper d’un matériel vous protégeant des principales blessures ou traumatismes (tête, dos, genoux ou chevilles). Nous vous recommandons donc de porter un casque, surtout pour les enfants, qui atténuera le choc en cas de chute.
Le réglage de vos fixations de ski ou de snowboard est un élément de sécurité à ne pas négliger.
Les fixations permettent de tenir correctement le pied et d’absorber les chocs du terrain, mais aussi de libérer la chaussure lorsque vous vous retrouvez dans une position dangereuse.
Enfin, le port de lunettes de soleil ou d’un masque de ski est indispensable, car la visibilité joue un rôle majeur pour la sécurité sur les pistes. Ils protègent également vos yeux des réverbérations du soleil sur la neige.

Respectez les autres skieurs

La première des règles sur les pistes est de respecter les autres skieurs ou snowboarders, quel que soit leur niveau. Si vous êtes un skieur ou snowboarder confirmé, vous devrez veiller à ne pas mettre en danger les pratiquants débutants.

Maîtrisez votre vitesse sur les pistes

Vous devez à tout moment être en capacité d’adapter votre vitesse en fonction de votre niveau de ski, la fréquentation et l’état des pistes ainsi que des conditions climatiques.

Respectez les règles de priorité sur les pistes

La règle est simple : tout skieur ou snowboarder en dessous de vous sur la piste est prioritaire. Si vous êtes en amont (au-dessus), vous devez laisser la priorité à ceux se trouvant en aval (en dessous).
En amont de la piste, vous avez la possibilité d’adapter votre trajectoire à ceux qui se trouvent dans votre champ de vision, et donc de préserver la sécurité du skieur en aval.

Dépassez prudemment

Les dépassements sont permis en amont ou en aval, par la droite ou par la gauche. Mais il est important que vous gardiez une certaine distance pour pouvoir anticiper tout changement de trajectoire de la personne que vous dépassez, et éviter ainsi les collisions.

Croisez les autres skieurs en toute sécurité

Les croisements de pistes sont des endroits particulièrement propices aux collisions. Il est donc recommandé, avant de vous engager sur une piste ou un croisement, de réduire votre vitesse, de vous assurer de ne gêner personne et de laisser la priorité au skieur en aval.

Choisissez bien vos arrêts

Quelle qu’en soit la raison, vous ne devez pas vous arrêter au milieu d’une piste, ni dans les passages étroits ou sans visibilité (en-dessous d'une bosse, dans un virage), afin d’éviter d’être vu au dernier moment par un skieur en action.
Enfin, en cas de chute, vous devez libérer la piste le plus vite possible.

Vos montées et descentes à pied

Si vous devez remonter ou descendre une piste à pied, empruntez impérativement le bord de la piste, en prenant garde de ne pas représenter un danger pour les autres skieurs ou snowboarders.

Respectez le balisage des pistes

Il est très important de respecter le balisage et la signalisation des pistes : banderoles « ralentir », « intersection » ou « danger » dans des zones à risques, mais aussi les signalisations « piste fermée » ou piquets plantés en forme de croix pour interdire tout passage. Enfin, certaines zones de « ski tranquille » existent, pour assurer un maximum de sécurité aux débutants.

En cas d’accident, portez assistance et faites-vous connaître

En cas d’accident sur le domaine skiable, rejoignez la remontée mécanique la plus proche pour alerter les pisteurs secouristes.
Par ailleurs, que vous soyez impliqué dans une collision ou simplement témoin, vous devez faire connaître votre identité auprès du service de secours.

Avez-vous pensé à souscrire une assurance Accidents de la vie MMA ?

assurance accidents MMA © Tashi-Delek/Thinkstock

Depuis l'accident domestique bénin jusqu'au gros pépin interdisant la poursuite d'une activité professionnelle, la Garantie Accidents de la vie MMA prévoit une palette de prestations pour assurer votre avenir et celui de ceux qui vous sont chers(1)(2) :

  • Formule individuelle ou Famille
  • Services d’assistance complets(1).
  • Indemnisation dès 1 % d'invalidité(1).
  • Versement jusqu’à 1 000 000 €(1).
Assurance Accidents de la Vie

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.
(2) Le souscripteur, le conjoint, les enfants vivant au foyer et les étudiants sont couverts.