Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Mon installation électrique est-elle aux normes et sécurisée ?

Si vous avez emménagé dans votre logement depuis plus de 10 ans, il est peut-être temps de faire vérifier votre installation électrique. De même, lorsque vous achetez un bien dans l’ancien, pensez également à poser des questions sur le respect des normes et la sécurité de l’installation électrique car des travaux importants seront peut-être à réaliser. Un diagnostic immobilier de l’état de l'installation intérieure d'électricité est d’ailleurs obligatoire dans certains cas…

MMA_Electricite_normes.jpg

Les installations électriques de tous les logements doivent répondre à certaines normes.
© Shutterstock

L’insécurité électrique, un risque à ne pas négliger

Installation électrique non sécurisée : un risque fort d’accident
D’après une étude récemment réalisée par l’association Promotelec, 96 % des Français estiment que leurs installations électriques sont sécurisées. Pourtant, celles-ci sont à l’origine de nombreux accidents.

L’origine électrique est la première cause de survenance d’incendie dans une habitation devant les appareils de chauffage au bois.  


Ainsi, chaque année, on recense :

  • 50 000 incendies(1),
  • 3 000 électrisations(1) - lorsque l’électricité traverse le corps humain, avec risques de graves brûlures et de problèmes cardiaques.
  • et 40 électrocutions(1) - électrisations mortelles.

(1) Observatoire national de la sécurité électrique, mars 2017.

Faire un diagnostic de l’état de l'installation intérieure d'électricité

Le diagnostic de l’état de l'installation intérieure d'électricité donne des informations sur la sécurité des installations électriques du logement. Il vise à évaluer les risques pouvant compromettre la sécurité des personnes et leurs biens.

Obligatoire, il doit être effectué par le propriétaire du logement dès que l’installation électrique a plus de 15 ans :

  • À l’occasion de la mise en vente du logement.
    Le diagnostic de l’état de l'installation intérieure d'électricité doit alors être intégré aux différents diagnostics que forme le dossier de diagnostic technique (DDT).
  • À l’occasion d’une mise en location du logement.

Le diagnostic de l’état de l'installation intérieure d'électricité a une durée de validité de 3 ans à partir de sa réalisation.
Si aucune obligation légale ne pèse sur le vendeur pour la réalisation de travaux, le bailleur est, en revanche, tenu de louer un logement avec des réseaux et branchements d'électricité conformes aux normes de sécurité en vigueur et en bon état d'usage et de fonctionnement.


À savoir :

  • Les installations comprises dans les dépendances des maisons individuelles sont également concernées par le diagnostic de l’état de l'installation intérieure d'électricité.
  • Si le vendeur ne fournit pas l'état de l'installation intérieure de l'électricité et que l'acquéreur découvre que l'installation est défectueuse, il peut engager la responsabilité du vendeur devant le tribunal de grande instance pour vices cachés (défauts cachés de l'installation).

Comment vérifier la conformité de votre installation électrique ?

Pour assurer la sécurité des personnes et des biens, l’association Promotelec préconise six points de vérification de la sécurité de votre installation électrique :

  1. Présence d’un appareil de coupure générale de l’installation électrique (disjoncteur) à l’intérieur du logement et facilement accessible.
  2. Présence, en tête du circuit électrique, d’un disjoncteur différentiel pour détecter les fuites de courant. Lorsqu’une mise à la terre est impossible ou insatisfaisante, la présence d’un disjoncteur très sensible (30 mA) permet d’obtenir une sécurité équivalente. En effet, le courant va être coupé dès qu’une fuite de 30 mA (une intensité qui n’est pas mortelle) sera détectée.
  3. Présence, en tête de circuit électrique, d’un disjoncteur de protection contre les surintensités, responsables des incendies.
  4. Présence dans les salles de bain et les salles d’eau, d’une liaison équipotentielle (mise à la terre) et respect des règles d’installation (distances de sécurité, notamment) des matériels électriques situés autour de la baignoire, de la douche, du lavabo, ….
  5. Absence de matériels électriques vétustes (fusibles à broche par exemple), inadaptés à l’usage, ou présentant des risques de contact avec des éléments sous tension (fils dénudés, prises de courant cassées…).
  6. Absence de conducteurs non protégés mécaniquement. Les fils doivent être mis sous conduits, plinthes ou moulures en matière isolante pour éviter leur dégradation, volontaire ou non.

Mise en sécurité de l’installation électrique ou mise en conformité ?

Même si elle n’est plus « aux normes », une installation électrique doit toujours rester sécurisée. La mise en sécurité consiste à réaliser les travaux pour respecter les six caractéristiques techniques énoncées ci-dessus.

La mise en conformité, en revanche, implique de respecter la norme NF C 15-100 en vigueur. Elle est requise lors de la construction ou de la rénovation totale d’un logement. Cette norme évolue régulièrement pour s’adapter aux progrès techniques et aux besoins des utilisateurs. Sa dernière révision date de novembre 2015.

Identifier et faire réaliser les travaux de mise en sécurité électrique

Sauf dans certains cas (fils apparents, prises abimées…) une installation électrique dangereuse n’est pas visible à l’œil nu. Pour la faire auditer, il est conseillé de faire appel à un diagnostiqueur certifié : il vous en coûtera entre 100 et 200 euros, en fonction du temps passé.

Éliminer les dangers d’une installation électrique défectueuse n’implique pas forcément des dépenses importantes. Pour un logement de 100 mètres carrés, comptez :

  • De 500 à 1200 euros pour remplacer le tableau électrique.
  • Entre 200 et 1 000 euros pour réparer ou remplacer des interrupteurs et des prises détériorées.
  • Autour de 200 euros pour installer un disjoncteur différentiel de 30 mA.
  • 300 euros environ, pour sécuriser une salle de bain.

Ne dit-on pas que la sécurité n’a pas de prix ? D’autant que le coût d’une mise en sécurité électrique paraît minime au regard des risques évités. Pour avoir l’assurance d’un travail de qualité, privilégiez un artisan qualifié « Qualifelec ».

Grâce à MMA, payez moins cher votre diagnostic électricité

Vous souhaitez réaliser un diagnostic immobilier : électricité, DPE, gaz, surface habitable, loi carrez, plomb, amiante, termites, état des risques naturels, miniers et technologiques, état parasitaire.
Grâce au partenariat négocié par MMA avec Allodiagnostic(1), l’un des leaders en France du diagnostic immobilier, vous  bénéficiez d’une offre complète et d’une réduction de 7 % sur le prix de votre commande(2).

Autre avantage : la remise MMA se cumule avec les autres réductions qu’Allodiagnostic peut vous proposer en fonction du créneau horaire et du jour de rendez-vous que vous aurez choisis(3).
Point fort supplémentaire : vous avez la possibilité de commander vos diagnostics immobiliers en ligne 24h/24, 7j/7 !

Pour profiter de cette offre privilégiée, rendez-vous sur mma.fr dans votre Espace Client et découvrez l’offre Allodiagnostic.

(1) SAS Allodiagnostic au capital de 6 990 495 € - RCS Paris B 505 037 044 - Siège administratif : Parc Saint Fiacre 53200 Château Gontier - Siège social : 62B Avenue Henri Ginoux 92120 MONTROUGE - SIRET : 505 037 044 006 31
(2) Offre cumulable avec la remise verte et réservée aux clients titulaires d’un contrat MMA en vigueur. Pour toute souscription en ligne via la Place de marché ou par téléphone d’un diagnostic immobilier entre le 03/04/2018 et le 31/03/2021, remise de 7 % appliquée sur le prix total TTC (hors option impression du rapport). Offre non cumulable avec toutes offres promotionnelles et toutes offres souscrites directement auprès d’Allodiagnostic.
(3) Pour tous les clients de Allodiagnostic, une « remise verte » est accordée (jusqu’à -35 %) en fonction du créneau horaire choisi et du jour de rendez-vous sélectionné par le client.

Assurez votre nouveau logement chez MMA !

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

Vous allez bientôt être propriétaire d’un appartement ou d’une maison. Toutes nos félicitations !
Pour couvrir votre nouveau logement contre les aléas de la vie (vol, dégât des eaux, incendie…), pensez à l’Assurance Habitation MMA.
4 formules multirisques vous sont proposées ainsi que différentes options de garanties.

Assurance Habitation MMA