Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Quelles aides pour bien vieillir à domicile ?

Bien vieillir chez soi, où l’on a ses repères et ses habitudes, est le souhait de bien des Français. Mais comment favoriser l’autonomie et le maintien à domicile des seniors ? Quels services peut-on mettre en place et de quelles aides financières peut-on bénéficier ? Petit guide pour envisager sereinement son avenir à la maison.

1282134094


© GettyImages

Seniors : quand est-il temps de se faire aider ?

Deux situations peuvent conduire à mettre en place des services pour faciliter le maintien à domicile d’une personne âgée :

  • La personne est autonome, mais commence à fatiguer. Elle a par exemple des difficultés à réaliser certains gestes et certaines actions de la vie quotidienne, comme faire le ménage. Elle a besoin d’être aidée pour gagner en confort de vie au quotidien.
  • Le senior perd en autonomie : il ne peut plus accomplir seul certains actes simples et essentiels de la vie courante, comme se lever et se coucher, se laver, se raser, se coiffer, s’habiller ou encore préparer ses repas.

Quand on est dans l’une ou l’autre de ces situations, et que l’on souhaite tout de même rester chez soi (ou que l’on veut aider un proche qui se trouve dans ce cas), il est important de réagir rapidement pour mettre en place des aides au maintien à domicile :

Pour vous aider à financer ces services, il est possible de bénéficier d’aides :

Découvrez nos tarifs
Assurance Santé Senior

Commencer par bien aménager votre logement

Pour favoriser la vie en autonomie d’un senior, le premier réflexe est d’adapter son logement à son âge et son état de santé. Équipements pour faciliter les déplacements, sécurisation des pièces à risques, notamment la salle de bain et la cuisine… 
L’enjeu numéro un est d’éviter les chutes, première cause de décès accidentel chez les seniors. De nombreux services peuvent ensuite être mis en place pour l’assister dans sa vie de tous les jours.

Mettre en place des aides à domicile 

Multiples
Une aide à domicile peut soulager une personne âgée en perte de mobilité. Selon les besoins du senior, l’aide à domicile peut prendre des formes très diverses :

  • La prise en charge des courses.
  • La préparation des repas.
  • Le ménage et l’entretien du linge.
  • Un accompagnement lors des visites chez le médecin ou des sorties.
  • Une aide pour accomplir des démarches administratives.
  • Mais aussi pour les personnes plus dépendantes, en une aide au lever et au coucher, à la toilette, à l’habillage, à la prise des repas… 

Le SAAD, Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile
Le Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) permet d’assurer des prestations de services ménagers et d’aides à la personne directement au domicile des seniors. Le SAAD intervient uniquement pour les activités ordinaires et les actes essentiels à la vie quotidienne (entretien du logement, du linge, aide à la préparation des repas…). 


À noter : les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) ne sont pas habilités à assurer des soins relevant d’actes médicaux, hormis le suivi de la prise de médicaments.


Comment mettre en place les interventions à domicile ? 
Pour mettre en place des interventions à domicile, vous avez trois solutions :

  1. Recourir à un SAAD (Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile) prestataire : l’organisme, souvent une entreprise, s’occupe de tout. Il est l’employeur de l’intervenant, gère l’administratif et vous facture le coût de l’intervention.
  2. Passer par un SAAD mandataire : vous êtes l’employeur, mais l’organisme, souvent une association, vous met en relation avec l’intervenant, organise l’intervention et assure les formalités administratives.
  3. Recruter vous-même un intervenant. Vous choisissez vous-même la personne que vous embauchez, mais vous devez gérer sa rémunération et les formalités administratives.

SAAD : PRENEZ LE TEMPS DE FAIRE VOTRE CHOIX

Faites votre choix en fonction des besoins et du niveau de dépendance de la personne âgée :

Si la situation nécessite une présence au quotidien, sans relais possible de l’entourage, mieux vaut faire appel à un service prestataire ou mandataire. 
Si l’aide nécessaire est plus « légère », recruter en direct vous permet de choisir la personne qui vous convient le mieux. 

Dans tous les cas, il est essentiel d’être en confiance et que le contact passe bien entre l’aidant et l’aidé.

Recourir à un service de transport pour une aide dans vos déplacements

Besoin d’aller chez le médecin ou le coiffeur, de faire quelques courses ou même envie de rendre visite à des amis ? Les personnes en perte d’autonomie physique ou désorientées peuvent faire appel à un service de transport adapté pour les accompagner dans leurs déplacements.

Ces prestations peuvent être proposées par les communes ou les départements, des associations ou des sociétés privées. Un chauffeur spécialisé vient chercher la personne chez elle, l’accompagne dans ses démarches puis la ramène à son domicile. Certains organismes proposent également du transport longue distance. Seul impératif : la prestation doit être réalisée à partir ou à destination du domicile.
Les personnes âgées et en situation de handicap peuvent aussi bénéficier de CMI (Carte Mobilité Inclusion), qui peut être de trois types : la CMI Stationnement, la CMI priorité et la CMI Invalidité. La demande doit être faite auprès du département de résidence.

Penser au portage des repas à domicile  

Des plateaux-repas livrés chez la personne âgée qui n’a plus qu’à les réchauffer. Ce service de livraison peut être ponctuel ou régulier : le senior choisit le nombre de repas par semaine et ses menus, qui tiennent compte des régimes particuliers, sans sel par exemple. 
Pour faire une demande de portage de repas à domicile, adressez-vous à la mairie ou au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre lieu de résidence : soit la commune propose elle-même ce service, soit elle vous orientera vers un organisme qui le régit.

Opter pour la téléassistance à domicile

Rassurante pour l’entourage et sécurisante pour le senior, la téléassistance est un système qui permet à la personne âgée d’actionner un bouton, se trouvant le plus souvent sur un bracelet ou un médaillon, pour avertir à tout moment une plateforme téléphonique en cas de chute ou de malaise. Selon l’urgence, le téléopérateur prévient un proche ou déclenche une intervention de secours. 

La téléassistance 24h/24 et 7j/7
à prix négocié MMA(1)

Framboise, bijou connecté Assystel
Abonnement à partir de 17,50€/mois(1).
Premier mois d’essai offert(1).

Quelles aides financières peuvent permettre de financer le maintien à domicile ?

Les aides financières dépendent avant tout du degré de dépendance de la personne qui en bénéficie. Commencez par faire un bilan de la situation. Cela vous permettra aussi de définir les besoins et de déterminer la nature des aides à mettre en place.
Plusieurs aides financières peuvent être activées selon votre situation et le type d’aide reçue :

L’APA - Allocation Personnalisée d’Autonomie -

60 ans et plus
L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) est versée par les conseils départementaux. Destinée aux seniors de plus de 60 ans en perte d’autonomie, elle permet de financer tout ou partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile. 

Demande d’APA
La demande d’APA se fait en ligne pour les résidents parisiens, ou par dossier à retirer au Conseil Départemental, au Centre Communal d’Action Sociale de sa commune, au Centre Local d’Information et de Coordination du quartier, ou encore à la CPAM. 
Le dépôt de votre demande ouvre une phase d’instruction. Celle-ci débute par une étude de votre dossier et se poursuit par la visite à votre domicile d’un professionnel de l’équipe médico-sociale. Elle a pour but de déterminer votre degré de dépendance, vos besoins et le montant de l’aide. 

Degré de dépendance APA : GIR 1 à 4
L’évaluation de votre niveau de dépendance est réalisée sur la base d’une grille, la grille AGGIR, qui classe la perte d’autonomie en six grades (GIR 1 à GIR 6), de la dépendance la plus forte à la plus faible. 
Si, à l’issue de ce bilan, le demandeur est classé en GIR de 1 à 4, il a droit à l’APA. Une réévaluation peut être sollicitée si la situation de la personne évolue.

Montant de l’APA
Le montant de l’APA dépend de votre niveau de dépendance, de vos besoins et de vos revenus. Il est fixé et versé chaque mois et peut varier entre 30 et 1 300 euros mensuels(2).

AYEZ LE RÉFLEXE CLIC !

Les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) sont des espaces d’accueil, d’écoute et de soutien dédiés aux plus de 60 ans et à leurs proches. Vous y trouverez informations et conseils gratuits et personnalisés, notamment sur la demande d’APA et l’offre de services d’aide à domicile. Les CLIC, appelés aussi points d’information locaux, sont présents un peu partout dans l’Hexagone.

N’hésitez pas à consulter le portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches et l’annuaire des services à la personne.

L’aide-ménagère à domicile

L’aide-ménagère est une aide financière donnée par le Conseil départemental aux personnes âgées ayant au moins 65 ans (ou 60 ans si elles sont reconnues inaptes au travail). 
Elle est calculée en fonction de leurs ressources. L’aide-ménagère permet de financer la venue d’une personne à domicile pour l’entretien du logement, du linge et l’aide aux actes de la vie quotidienne, si la personne âgée rencontre des difficultés pour accomplir ces tâches. Cette aide n’est pas cumulable avec l’APA. 
Pour l’obtenir, la demande doit être faite auprès de la mairie ou du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) du lieu de résidence du senior. Si le Conseil départemental ne peut financer cette aide-ménagère, il est possible de se tourner vers la Caisse de Retraite. 
L’aide peut être versée directement au service d’aide à domicile choisi, à condition qu’il soit habilité par le Conseil départemental, ou être donnée directement au senior s’il n’y a pas de service à domicile dans sa commune ou qu’il emploie un salarié. 

ÂGÉ ET EN SITUATION DE HANDICAP, LA PCH PEUT VOUS AIDER

Destinée aux personnes qui ont besoin d’une aide pour effectuer les tâches et les actes de la vie quotidienne, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut vous aider et prendre en charge une partie des dépenses liées à votre handicap. 
Elle peut être attribuée en fonction de vos difficultés et de vos besoins, de votre âge, et de votre lieu de résidence. Pour en bénéficier, la Maison départementale des personnes handicapées évalue votre degré de limitation dans les activités du quotidien faisant partie d’une liste de 19 activités.

Les aides de votre Caisse de Retraite, de l’Assurance Maladie, de votre assurance ou mutuelle

L’aide de votre Caisse de Retraite
Vous ne bénéficiez pas de l’APA ? Pensez à solliciter votre Caisse de Retraite. La plupart des caisses proposent des aides financières pour les pertes d’autonomie plus « légères » (GIR 5 et 6), ou si vous avez simplement besoin d’aide pour faciliter votre vie quotidienne. Elles peuvent par exemple financer des aides techniques comme l’installation d’une barre d’appui dans votre douche, des marches antidérapantes, ou encore vous faire bénéficier d’une aide à domicile. Si vous avez besoin de déménager ou d’améliorer votre domicile pour y vivre en autonomie le plus longtemps possible, votre Caisse de Retraite peut également intervenir. 
Si vous êtes né avant 1953, il faut vous adresser à la caisse où vous avez été affilié le plus longtemps. Si vous êtes né après, c’est le dernier régime auquel vous avez cotisé qui est compétent. Pour connaître les aides proposées par votre Caisse de Retraite, n’hésitez pas à la contacter. 

L’aide de l’Assurance Maladie
Avec la Complémentaire Santé Solidaire (CSS), l’Assurance Maladie peut également vous aider à payer vos frais de santé si vos revenus sont modestes. Calculée en fonction de vos ressources elle ne vous coûte rien ou 1€ par jour et par personne couverte. Pour la recevoir, vous devez déjà bénéficier de l’Assurance Maladie. 
La Complémentaire Santé Solidaire vous permet de ne pas payer les consultations chez le médecin, le dentiste, les soins infirmiers, le kiné, l’hôpital ou encore vos médicaments. La plupart du temps, vous n’aurez pas non plus à payer les prothèses dentaires, les lunettes, les prothèses auditives ou les dispositifs médicaux. 


À noter : depuis le 1er janvier 2022, la Complémentaire Santé Solidaire vous est attribuée automatiquement si vous êtes allocataire du Revenu de Solidarité Active (RSA), sauf si vous vous y opposez.  


L’aide de votre mutuelle
Votre mutuelle peut également vous aider si vous rencontrez des difficultés pour rester autonome au quotidien. En souscrivant un contrat dépendance, vous pourrez bénéficier d’un complément pour financer les aides dont vous avez besoin pour compenser votre perte d’autonomie. Généralement, vous pouvez souscrire à ce contrat entre 50 et 70 ans. 

Dans votre contrat de mutuelle santé ou d’assurance habitation, vous pouvez également bénéficier de services d’assistance, en cas de problèmes de santé, d’accidents ou d’hospitalisation : il peut s’agir par exemple d’aides pour réaménager votre domicile ou de la mise en place d’une aide à domicile pour vous aider durant une période en cas d’impossibilité de réaliser les tâches du quotidien. 



Assurance Santé MMA

Des services pour vous faciliter la vie au quotidien(3)

Services Santé MMA

Le crédit d’impôt pour les aides à domicile

Si vous faites appel à un service d’aide à domicile, vous avez droit à 50% de crédit d’impôt dans la limite de 12 000 euros par an, majoré de 1500 euros par membre du foyer de plus de 65 ans(4). Dans le cas où vous employez directement une aide à domicile, le plafond annuel est fixé à 15 000 euros la première année, au lieu de 12 000 euros. Pour faciliter l’emploi à domicile, pensez au Chèque Emploi Service Universel (CESU)

Si l’un des membres est titulaire de la carte d’invalidité ou de la carte mobilité inclusion invalidité ou qu’il perçoit une pension d’invalidité de 3e catégorie, le plafond est de 20 000 euros.


À noter : vous pouvez en bénéficier si les prestations demandées concernent l’aide dans les actes de la vie quotidienne, l’entretien du logement ou les travaux ménagers. 


Le crédit d’impôt s’applique également pour les bénéficiaires d’autres aides financières comme l’APA ou la PCH, mais dans ce cas il s’applique sur la différence entre le montant payé et le montant des aides perçues. 

© AdobeStock
Seniors, pourquoi choisir l’Assurance
Santé MMA ?
  • 4 niveaux de couverture santé(5) pour personnaliser vos garanties en fonction de vos besoins et de votre budget.
  • Des remboursements optimisés notamment pour l’hospitalisation, les soins dentaires, l’optique et les aides auditives(5).
  • Le plein de services avec Santéclair(6) : téléconsultation, tarifs négociés, accompagnement hospitalisation, analyse de devis...
  • Un véritable accompagnement en cas de besoin (hospitalisation, immobilisation), via MMA Assistance(7).

Sources : 
(1) Téléassistance Assystel pour les assurés MMA – voir conditions de l’offre sur https://services-avantages-clients.mma.fr/assystel 
(2) Les aides financières pour le maintien à domicile des personnes âgées, Korian https://infos-conseils.korian.fr/financement-et-droits/financement-et-droits/les-aides-financieres-pour-le-maintien-domicile-des-personnes-agees 
(3) Services Assurance Santé MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites et exclusions de garanties et, dans le respect des plafonds de remboursement qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat. Les services sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou par ses partenaires. Ils sont réservés aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de la nature de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Ces services sont susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de la santé et accéder à ces services, contacter votre conseiller santé ou rendez-vous sur votre espace client sur mma.fr, ou sur le site du gestionnaire de votre contrat, rubrique « Services Santéclair ».
(4) Quelle est la différence entre un crédit d’impôt et une réduction fiscale ?, Portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches - https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-a-domicile/aides-financieres/les-aides-fiscales-pour-laide-domicile 
(5) Assurance Santé MMA formule Senior : nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions des garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381) et les Conditions Particulières du contrat.
(6) Les services présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou par des partenaires sélectionnés par Santéclair. L’accès à ces services est réservé aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de l’ancienneté de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Services susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de santé et accéder à ces services, rendez-vous dans votre Espace Client sur mma.fr, rubrique « Services Santéclair ». 
(7) Assistance MMA - Prestations soumises à plafonnement et conditionnées à une durée minimale d’immobilisation ou d’hospitalisation. L’assistance est mise en œuvre uniquement pour une hospitalisation à caractère urgent et imprévisible.

> Voir tous les sujets de la thématique