Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Comment entretenir et réviser son vélo ?

En France, à l’inverse des pays nordiques, les vélos ne sont pas fréquemment révisés. Or, comme les voitures, ils s’usent, vieillissent, et peuvent faire l’objet de casses ou de faiblesses. Comment entretenir son vélo ? À quelle fréquence ?

mechanic in a bicycle repair shop oiling the chain of a bike

L’entretien et la révision d’un vélo en 10 étapes.
© AdobeStock

Entretenir et réviser son vélo une fois par an au minimum

Outre les petites vérifications à réaliser tous les mois chez vous (gonflage des pneus, lubrification de la chaîne), il est conseillé d’effectuer au moins une révision par an sur votre vélo, et au moins deux révisions annuelles si vous l’utilisez quotidiennement ou de manière très sportive. 

Mais réviser et entretenir son vélo ne sont pas des tâches faciles et beaucoup de points techniques se révèlent hors de portée de nombreux cyclistes. Sans compter que tout défaut constaté doit être corrigé ou réparé.

Aussi, tant pour votre sécurité et que la durée de vie de votre deux-roues, mieux vaut :

  • Vous rendre dans une enseigne de sport ou un centre de réparation automobile (certains proposent la prestation).
  • Vous rendre dans un magasin de vente ou de location de vélos.
  • Demander une révision ou réparation à domicile. De plus en plus de prestataires le proposent.

Néanmoins, parmi les 10 étapes ci-dessous, certaines sont accessibles et doivent être réalisées régulièrement si vous utilisez fréquemment votre vélo ou si vous faites de longues sorties sportives.

Assurez votre vélo
contre le vol

1- Commencez par nettoyer votre vélo

Pour bien contrôler votre vélo et repérer les failles à réparer, mieux vaut qu’on y voit clair !
Un bon nettoyage pré-révision est donc bien utile.

Le plus pratique est de positionner votre vélo sur son support si vous en disposez. À défaut, vous pouvez vous servir de tréteaux ou le suspendre. 
Commencez par débarrasser votre vélo du gros des salissures. Le plus pratique est d’utiliser un jet d’eau mais vous pouvez également vous servir d’une éponge et un sceau (et de votre patience !). 
N’oubliez pas d’insister sur les jantes et les zones exposées aux projections. Par contre, passez en douceur sur les zones où se situent des roulements.
N’utilisez surtout pas de jet d’eau à haute pression, il détériore les joints.

Procédez ensuite au nettoyage avec un savon de lavage vélo. À défaut, du liquide vaisselle fera parfaitement l’affaire.
Pensez à retourner votre vélo pour accéder aux parties « cachées ». 
Rincez abondamment.

Étape primordiale : séchez votre vélo avec un chiffon propre et sec afin d’éviter que de la rouille s’installe. Autre objectif, cette fois esthétique, le séchage manuel permet de ne pas laisser de traces sur le cadre du vélo et de le faire briller.

2- Vérifiez l’état des pneus du vélo

Tout pneumatique a tendance à perdre de la pression au fil du temps.
Aussi, contrôlez régulièrement l’état de vos pneus et leur pression… 
Pour cela, le mieux est d’utiliser pompe avec manomètre. 

Quelle pression pour les pneus de vélo ?
Tout dépend évidemment de votre pratique, de votre poids et de votre type de pneu, mais en règle générale, il convient de gonfler les roues

  • D’un vélo de ville et VTC entre 3,5 et 5 bars.
  • D’un vélo de route : entre 6 et 8 bars.
  • D’un VTT : entre 3 et 4 bars.

À savoir : la pression maximale que votre pneu peut supporter est en général indiquée sur son flanc (côté).

3- Contrôlez également vos roues 

Pour savoir si vos roues sont en bon état, assurez-vous qu’il n’y a pas de voilage ou de saut, vérifiez l’état de la jante ainsi que des rayons, et pour finir, vérifiez le centrage des roues sur le cadre et la fourche. 

Pneus usés, flancs détériorés, pneumatiques fissurées ou craquelées : pour votre sécurité, il est important de remplacer votre pneu le plus rapidement possible ! Pour savoir quel modèle acheter, regardez les dimensions inscrites sur son flanc ou rendez-vous dans un magasin de vélos avec votre deux-roues.

4- Scrutez l’état du cadre du vélo

Assurez-vous que votre vélo n’a pas de rouille, ni de fissures ou de soudures abîmées. Prêtez bien attention à la jointure de la fourche et du tube oblique.
 

5- Vérifiez la transmission du vélo

  • Surveillez l’état des câbles, l’usure des dents des plateaux, les pignons et les galets dérailleurs, l’usure de la chaîne. 
  • Dégraissez et lubrifiez vos dérailleurs, votre chaîne, vos plateaux et votre cassette ou roue libre.
  • Testez également le passage des vitesses et procédez aux éventuels réglages (ou rendez-vous pour cela dans un magasin de vélos).
     

PENSEZ AU KIT DE DÉPANNAGE VÉLO

Dans votre kit de dépannage, vous pouvez par exemple mettre un démonte et remonte pneu, des patchs de réparation de chambre à air ou encore un liquide anti crevaison pour chambre à air. 

6- Procédez au serrage des éléments du vélo

Pour rouler en toute sécurité sur votre vélo, le serrage de la selle et de la tige de selle est important. 
De même, vérifiez le serrage de la potence, des roues, des leviers de freins, des manivelles et pédales, des dérailleurs et de tous les accessoires (panier, porte-bagages, garde-boues…).

7- Contrôlez l’éclairage du vélo

Assurez-vous que votre éclairage fonctionne correctement à l’avant comme à l’arrière.

8- Entretenez les freins du vélo

Pour réviser les freins du vélo, vous devez regarder l’état et la position des patins, l’état des câbles et des gaines (lubrification de ces dernières), et bien vérifier le bon fonctionnement des freins.


Cette étape étant très technique, mieux vaut la confier à un professionnel (magasin de vélos, réparateur…).


9- Contrôlez les différents jeux

Tous les jeux demandent à être révisés : jeu des moyeux de roue, jeu dans la direction, jeu du pédalier.
De même que pour les freins, le contrôle des jeux est compliqué pour un cycliste non spécialiste. Mieux vaut faire confiance à un professionnel (magasin de vélos, réparateur…).

10- Pour les vélos électriques : vérifiez câbles et connecteurs

Jetez un œil à l’aspect des câbles reliant le moteur, la batterie et les différents composants. Assurez-vous que la gaine n’est pas déformée et qu’aucun fil ne s’effiloche.
 

© AdobeStock
Comment assurer votre vélo contre le vol ?

Un cycliste sur 2 a déjà été victime d’un vol(1)
Si votre vélo est volé chez vous, il est couvert(2)(3) par votre Assurance Habitation MMA si vous avez souscrit la formule 2 ou 3 . 
Mais si le vol a lieu à l’extérieur, pour être indemnisé, Il faut avoir souscrit le renfort de garantie : « Vol en tous lieux »(3)(4), proposé dans le cadre de l’Assurance Habitation MMA. 
Grâce à cette option, non seulement vos vélos sont couverts(3)(4), mais également votre matériel de loisirs et de sport, vos bagages, vos instruments de musique etc.

(1) Statistiques vols vélos - Source : http://www.veloperdu.fr/statistiques
(2) Assurance Habitation MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales (CG 614) et les Conditions Particulières du contrat habitation.
(3) La garantie Vol et Tentative de vol MMA, incluse dans les formules N°2 et N°3 du contrat Assurance Habitation MMA, vous indemnise dans les circonstances prévues et la limite de la valeur des possessions assurées dans votre contrat.
(4) La garantie Vol en tous lieux est un renfort que vous pouvez souscrire pour compléter votre protection dans le cadre de l’Assurance Habitation (CG 614), formule 2 et 3.
 

> Voir tous les sujets de la thématique