Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Contrôle technique : qu’est-ce que la contre-visite et quelles sont ses modalités ?

Lors d’un contrôle technique, une contre-visite peut être demandée en cas de constat de défauts sur certains points de contrôle impactant la sécurité ou la pollution. Elle vise alors à faire constater que les réparations nécessaires à la remise en état du véhicule ont bien été effectuées et doit être réalisée dans les 2 mois qui suivent le contrôle technique défavorable.

MMA_contre-visite-controle.jpg

Pour certaines défaillances constatées, le contrôle technique débouche sur une obligation de réparation et de présentation à une contre-visite.
© Shutterstock

Un véhicule sur cinq est soumis à une contre-visite suite à son passage au contrôle technique

D’après les données de 2016 de l’Organisme Technique Central français (UTAC-OTC), 18 % des contrôles techniques se sont soldés par une obligation de présentation à une contre-visite en raison des défauts constatés sur le véhicule.

Plus le véhicule est ancien, plus le risque de contre-visite est important :

  • 25 % des véhicules de plus de 10 ans,
  • 12 % des véhicules entre 8 à 10 ans,
  • 7 % des véhicules âgés de 4 à 7 ans.(1)  

(1) Chiffres 2016 – véhicules Particuliers - Rapport UTAC – OTC : http://www.utac-otc.com/Bilan%20Annuel/Derni%C3%A8res%20publications/2_etat_du_parc_automobile_controle_VL_2016.pdf

Quels sont les défauts de sécurité qui peuvent nécessiter une contre-visite ?

Tous les points de contrôle ne donnent pas lieu à une contre-visite.
Sur les 133 points vérifiés lors du contrôle technique, susceptibles d’engendrer jusqu’à 599 défauts, 462 peuvent donner lieu à une contre-visite. Ce sont essentiellement les défauts les plus dangereux pour la sécurité qui sont visés.

Pour en savoir plus, consultez l’article « Véhicule : quels sont les points vérifiés lors du contrôle technique ? ».

Quelques exemples d’anomalies susceptibles d’entraîner une contre-visite(2) :

  • le mauvais fonctionnement de l’éclairage (feux) du véhicule,
  • l’état de certaines pièces telles que les plaquettes, le pot d’échappement, les blocs optiques,
  • les jeux ou points durs au niveau de la direction du véhicule,
  • la présence de parties saillantes sur la carrosserie pouvant blesser les piétons,
  • le mauvais fonctionnement de l’ouverture et de la fermeture du véhicule,
  • la mauvaise visibilité pour le conducteur (rétroviseurs, pare-brise, essuie-glaces, …),
  • les émissions polluantes trop élevées,
  • l’usure des pneus et des amortisseurs,
  • l’état des ceintures et des sièges.

(2) Source Sécuritest - http://www.securitest.fr/controle-technique-automobile/types-controles/contre-visite/

Dans quel délai doit-être effectuée la contre-visite ?

Si un (ou plusieurs) défaut(s) donnant lieu à une contre-visite a (ont) été constaté(s), vous avez deux mois pour faire les réparations nécessaires et présenter de nouveau votre véhicule au centre de contrôle technique.

Au-delà de ces deux mois, vous serez obligé de refaire un contrôle complet (comme au 1er passage) et d’en supporter le coût.

Depuis le 20 mai 2018, il existe plusieurs niveaux de défaillances :

  • Mineure : points non soumis à contre-visite mais le véhicule doit être réparé.
  • Majeure : points soumis à contre-visite. Le propriétaire du véhicule a deux mois pour faire les réparations et le représenter au contrôle technique
  • Critique : Véhicule autorisé à circuler le jour du contrôle technique jusqu’au lieu où il sera remis en état et devra être représenté sous 2 mois.

LE CENTRE DE CONTRÔLE TECHNIQUE PEUT ÊTRE DIFFERENT POUR LA CONTRE-VISITE

Le véhicule peut être présenté dans un centre de contrôle différent de celui qui a effectué la visite technique périodique. Il faut alors apporter le procès-verbal défavorable pour que le nouveau contrôleur sache ce qu’il doit contrôler.

Peut-on rouler pendant les deux mois de la contre-visite ?

Si vous avez uniquement des défaillances majeures annotées sur votre procès-verbal, vous pouvez continuer de rouler pendant les deux mois.

Vous pouvez utiliser votre véhicule même sans la vignette apposée sur votre pare-brise mais toujours avec la lettre S sur le timbre de votre certificat d’immatriculation. Au cours de ces deux mois, vous ne pouvez pas être verbalisé pour absence de contrôle technique valide. Néanmoins, avec un défaut noté pendant le contrôle technique constituant un défaut majeur de sécurité, nous vous conseillons de procéder au plus vite aux réparations nécessaires et de passer ensuite très rapidement votre contre-visite.

Même durant ce délai de deux mois, si le véhicule est jugé dangereux, les forces de l’ordre peuvent toujours immobiliser le véhicule.

Toutefois, si vous avez une défaillance critique (siège conducteur mal fixé, absence de rétroviseur, pneus entaillés …) alors, vous avez le jour même pour circuler et faire les réparations. Si vous n’avez pas pu faire les réparations le jour même du contrôle, vous n’avez plus le droit de circuler, il faudra apporter votre véhicule en réparation sur un plateau, par exemple.

Comment se passe la contre-visite de contrôle ?

Vous devez à nouveau prendre RDV pour votre contre-visite, que ce soit pour une défaillance majeure ou mineure.

Lors de celui-ci, vous devez présenter :

  • l’original du procès-verbal de la visite technique périodique défavorable,
  • la carte grise du véhicule.

Le centre de contrôle technique vérifie systématiquement l'identification du véhicule et le point ou les groupes de points qui ont entraîné la contre-visite. Ceci afin de vérifier que la ou les réparations nécessaires ont bien été effectuées (défauts jugés non conformes corrigés).

Quel est le coût de la contre-visite ?

Le coût de la contre-visite est fixé par chaque centre de contrôle technique. Renseignez-vous auprès de celui que vous avez choisi.

Comment se conclue la contre-visite ?

À l’issue de chaque contre-visite, le contrôleur doit vous remettre le procès-verbal de contre-visite et apposer un timbre sur votre certificat d’immatriculation (carte grise).
Celui-ci mentionne la lettre A ou S, selon que la contre-visite est favorable ou défavorable. Il mentionne également la date limite de validité du contrôle. Dans le cas où le résultat de la contre-visite est favorable, une vignette est apposée sur le pare-brise.

À savoir

Contre-visite favorable : timbre A sur votre carte grise + vignette sur votre pare-brise.

Contre-visite défavorable : timbre S sur votre carte grise. Deux mois pour faire les réparations nécessaires et représenter votre véhicule pour une seconde contre-visite.

Comment éviter la contre-visite ?

Pour réduire votre risque de contre-visite, nous vous recommandons de préparer votre véhicule avant son contrôle.

> Tous les conseils pour préparer votre contrôle technique

Le contrôle technique s'est durci depuis mai 2018

Suite à l’application d’une directive européenne, de nouvelles règles de contrôle technique automobile sont entrées en vigueur en mai 2018. Davantage de points contrôlés et de défaillances sanctionnables : les nouveautés ont rendu le contrôle technique plus exigeant… et plus coûteux aussi.

Grâce à MMA, vous faites des économies sur votre contrôle technique !

Prenez rendez-vous dans l’un des 1 300 centres Sécuritest, Auto Sécurité ou Vérif Autos, partenaires du Club Avantages MMA et profitez de 15 %(1) de réduction sur votre contrôle technique.

(1) Cette offre est réservée aux clients MMA et valable jusqu’au 31/12/2019. Offre valable pour tout contrôle technique automobile (obligatoire) effectué dans un centre Sécuritest ou Auto Sécurité participant à l’opération – Offre non cumulable avec une promotion en cours.

Offre proposée par nos partenaires :
AUTO SECURITE France, membre du groupe SGS - SAS au capital de 200 000 euros - 1, place du Gué de Maulny - 72019 Le Mans Cedex 2 - RCS Le Mans 333 593 242
SECURITEST, membre du groupe SGS - Société Anonyme au capital de 2 745 000 euros - 1, place du Gué de Maulny - 72019 Le Mans Cedex 2 - RCS Le Mans B 380 169 193

Besoin d’une assurance Auto ?

assurance auto.jpg © Minerva Studio/Thinkstock

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et de services !

Vous roulez un peu ? Beaucoup ?
Vous souhaitez une protection Au Tiers, Médiane ou Tous Risques ?
Toutes les formules d’assurance Auto MMA incluent une Responsabilité Civile et une Protection du conducteur.
Et grâce aux forfaits kilométriques, vous payez seulement pour les trajets réellement parcourus.

Votre devis Assurance Auto MMA

Voir les autres articles du dossier

Contrôle technique : qu’est-ce que la contre-visite et quelles sont ses modalités ?

Lors d’un contrôle technique, une contre-visite peut être demandée en cas de constat de défauts sur certains points de contrôle impactant la sécurité ou la pollution. Elle vise alors à faire constater que les réparations nécessaires à la remise en état du véhicule ont bien été effectuées et doit être réalisée...

Comment bien préparer son contrôle technique auto ?

Vous devez bientôt emmener votre voiture au contrôle technique et aimeriez éviter de devoir repasser en contre-visite ? En effet, 25 % des véhicules contrôlés sont concernés par cette dernière. Pour un contrôle technique en toute sérénité, mieux vaut le préparer en amont. Suivez le guide avec la fiche conseils...

Véhicule : quels sont les points vérifiés lors du contrôle technique ?

133 points de contrôle sont obligatoires pour tout contrôle technique d’un véhicule. 9 fonctions sont testées : identification ; équipement de freinage ; direction ; visibilité ; feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques ; essieux, roues, pneus, suspension ; châssis et accessoires du châssis...

Prix du contrôle technique et autres informations pratiques

Vous devez passer votre véhicule au contrôle technique et souhaitez des informations pour choisir votre centre, connaître en amont le prix de la prestation et sa durée ? MMA vous guide et vous propose une offre privilégiée si vous êtes client.

Quand passer sa voiture au contrôle technique ?

L’état du véhicule étant primordial en termes de sécurité routière, le contrôle technique périodique est obligatoire depuis 1992 pour tous les véhicules dont le PTAC(1) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes. Quand doit-on emmener son véhicule au contrôle technique ? À quelle fréquence ? MMA fait le point.