Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Coup de vent, tempête : les risques

MMA définit une « tempête » comme un vent violent supérieur à 100 km/h. Quelles sont les régions en France les plus exposées aux tempêtes ? A quelles périodes ? Quelles différences entre tempête et coup de vent ? Quels sont les principaux risques ?

coup_vent_tempete_risques.jpg


© Ingram Publishing/Thinkstock

Vent et assurance

L’assurance Habitation MMA propose une garantie tempête pour que les assurés puissent être indemnisés en cas de dommages liés au vent. Pour que le vent soit qualifié de tempête, il faut qu’il souffle à une force égale ou supérieure à 100 km/h.

Périodes à tempêtes ?

En Europe, les tempêtes ont généralement lieu en hiver voire à l’automne, quand la masse d’air froid polaire rencontre une masse d’air chaud subtropical. Les mois les plus propices se situent de novembre à février.
La violence du vent est directement liée à la différence de température entre ces deux masses.
Les vents se propagent généralement selon une direction sud-ouest à nord-est et traversent la France en 3 jours environ.

Régions à tempêtes ?

Les zones littorales sont plus exposées aux vents violents, voire très violents. En France, les côtes de la manche, de l’atlantique et de la méditerranée sont concernées.

image_Carte_des_vents.jpg
Carte des vents – site Météo France

Danger d’un vent fort

Plus le vent souffle fort, plus le danger est grand.
Quelques exemples de dommages en fonction de la force du vent :

  • Au-delà de 62 km/h, le vent est susceptible de casser des branches.
  • Au-delà de 72 km/h, les tuiles et ardoises peuvent être arrachées aux toitures.
  • A partir de 89 km/h, soit par tempête, les arbres peuvent être déracinés et le vent peut causer de sérieux dommages aux habitations.
  • Au-delà de 118 km/h, les vents sont d’une telle violence qu’ils provoquent de nombreuses destructions.

Risques des tempêtes

Avec des vents violents et soufflants en rafales, plusieurs risques sont identifiés :

  • Des risques pour les toitures : chute de tuiles, cheminée endommagée, antenne télé arrachée, voire toiture emportée.
  • Des conséquences sur la végétation et sur les biens : arbres arrachés, objets projetés ...  avec le risque d’accident de personnes et de dégradations de biens (maisons, voitures…),
  • Des risques sur la circulation automobile : véhicules déportés sur les routes pouvant provoquer des accidents.
  • Des risques de coupures d'électricité et de téléphone avec des conséquences pour les habitations concernées, mais aussi sur la circulation des trains (caténaires arrachées).

Selon le contexte géographique, d’autres risques peuvent se cumuler à une tempête : la pluie peut provoquer des inondations, des coulées de boue et des glissements de terrain. Dans une mer déchainée peuvent se former des vagues très hautes déferlant sur les rivages et les ports avec le risque d’une submersion marine…

A savoir : la force dévastatrice d’une tempête n’est pas uniquement la résultante de la violence du vent. D’autres éléments peuvent jouer comme facteurs aggravants comme par exemple le contexte géographique ou la force de la marée. Sur les côtes, cette dernière est une donnée importante pour prévoir les risques d’une tempête annoncée. Ainsi, les ravages de la tempête Xynthia de février 2010 sont notamment dus à la conjonction de deux facteurs : la violence des vents et le fort coefficient de marée.

Vous êtes assuré MMA et victime des intempéries ?
MMA et ses Agents Généraux se mobilisent à vos côtés pour simplifier vos démarches et répondre à vos questions dans les meilleurs délais.

declare-telephone.png

Appelez le

09 809 809 11 N° CRISTAL – Appel non surtaxé
declare-espace-client.png

Ou prenez contact avec
votre Agent Général MMA