Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Voiture essence ou diesel, que faut-il acheter aujourd’hui ?

Depuis dix ans, les ventes de véhicules diesel en France chutent. Entre pollution, prix du gazole au coude à coude avec celui du SP95 et incertitudes sur les possibilités de rouler en ville, le diesel n’a plus la cote. Et ceci d’autant moins que les moteurs essence sont aujourd’hui très efficients. Les voitures diesel ont-elles encore un avenir ?

MMA_Diesel_essence-1.jpg

Essence ou diesel : il est important de se poser les bonnes questions avant d’acheter un nouveau véhicule.
© Shutterstock

Ventes de voitures : rééquilibrage au profit de l’essence

  • Il y a plus de 10 ans, en 2008, 75 % des immatriculations concernaient des véhicules diesel.
  • En 2014, la part de marché des voitures diesels tombait à 64 %.
  • En 2018, le diesel ne représente plus que 39 % des immatriculations.

En 10 ans, le marché du diesel s’est effondré.  La chute a entraîné une hausse logique de la demande motorisation essence qui représente maintenant 55 % des immatriculations. Les automobiles hybrides et électriques (ainsi que les carburants alternatifs : gaz, éthanol) représentent près de 6 % des immatriculations.

Et c’est une tendance de fond : le diesel connait une vraie désaffection des consommateurs.

 

1- Diesel-essence : quel carburant est le plus polluant ?

Les voitures diesel émettent 20 % de CO2 en moins que les véhicules essence mais dégagent une grande partie des particules fines dangereuses pour la santé.

À savoir : le C02 est un gaz qui n’est pas en soi nocif pour la santé, mais qui participe au dérèglement climatique (et qui est donc nocif pour l’environnement).

Pollution diesel-essence : match nul

Les deux types de motorisation sont donc polluantes, mais pour des raisons différentes : le CO2 pour l’essence (pollution environnementale) et les particules fines pour le diesel (dangereuses pour la santé).

Concernant ce dernier point, la situation est quand même à relativiser car les véhicules récents roulant au gazole sont équipés de filtres à particules. Ce sont donc principalement les véhicules anciens qui sont les plus polluants.

En outre, les véhicules essence sont de plus loin d’être des modèles écologiques : ils rejettent une grande quantité de monoxyde de carbone, de gaz carbonique et de d’hydrocarbures imbrûlés, et sont donc à ce titre aussi dangereux pour la santé.

DES NORMES POLLUTION DE PLUS EN PLUS STRICTES POUR LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES

Les normes européennes anti-pollution ont fait évoluer considérablement les voitures diesel qui sont donc de moins en moins polluantes :

  • La norme Euro 5 de 2011 a rendu obligatoire le filtre à particules sur tous les modèles diesel.
  • En 2015, la norme Euro 6 a imposé, entre autres, de nouveaux plafonds d'émissions pour les oxydes d'azote (NOx) émis par les véhicules diesel.

Et les années à venir vont voir cette norme se renforcer drastiquement :

  • Ainsi à partir du 1er septembre 2019, les constructeurs automobiles devront appliquer la norme Euro 6d-TEMP qui impose la mesure des émissions d’oxydes d’azote (NOx) et de particules fines (PN) en conditions de conduite réelles sur routes ouvertes.
  • Ensuite, à partir de du mois de septembre 2021, les normes de niveaux de pollution seront encore durcies.

2- Vers une circulation restreinte des voitures diesel en ville

Depuis la loi de transition énergétique, une ville ou une communauté d’agglomération de plus de 100 000 habitants peut décider de restrictions de circulation pour les véhicules polluants. Ainsi, la pastille Crit’Air a fait son apparition à Paris au deuxième semestre 2016. Elle est devenue obligatoire pour circuler à Paris depuis le 1er janvier 2017 et son dispositif s’étend peu à peu à de nombreuses autres villes.

À Paris, si vous possédez un véhicule diesel mis en circulation avant 2001, vous ne pouvez pas circuler la semaine entre 8h et 20h. D’autres villes ont également mis en place des zones de circulation restreinte. Ces limitations s’appuient sur l’âge des véhicules (sur la base de leur première mise en circulation).
De ce fait, les modèles récents de voitures diesels ne sont pas impactés par ces restrictions car ils disposent de vignettes permettant aux conducteurs de rouler librement.

VERS UNE INTERDICTION TOTALE DU DIESEL ?

De l’autre côté du Rhin, en Allemagne, le diesel est en voie d’interdiction totale. Depuis le 1er janvier 2019, les villes de Berlin, Hambourg, Stuttgart, Bonn, Francfort, Mayence, Cologne ou Düsseldorf ont tout simplement interdit la circulation des automobiles diesels ne répondant pas aux normes Euro 5 ou Euro 6.
À terme, les villes de Paris, Madrid et Bruxelles souhaiteraient prendre cette voie et prononcer l’interdiction totale des moteurs diesels, y compris ceux Euro 6. Mais celle-ci ne pourrait pas intervenir avant 5 ans. À horizon, 2030, la région Ile-de-France veut totalement prohiber le gazole.

3- Achat, utilisation et entretien du véhicule : quelles différences entre motorisations diesel et essence ?

Prix d’achat de la voiture : le diesel plus cher que l’essence

Cela a toujours été : acheter une voiture diesel coûte plus cher que le même modèle, version essence, en neuf aussi bien qu’en occasion. L’écart de prix est souvent estimé à 1 500 euros. Mais la chute du marché du diesel impactant celui de l’occasion, les prix des véhicules roulant au gazole ont maintenant tendance à baisser.

MALUS ÉCOLOGIQUE : PARADOXALEMENT MOINS COÛTEUX POUR LE DIESEL

Les véhicules diesel émettant moins de CO2 que les versions essence, ils bénéficient d’un malus écologique moindre.
En effet, c’est sur la base des émissions de CO2 qu’est calculée cette écotaxe visant à charger financièrement les véhicules les moins propres, lors de leur première immatriculation en France.

Consommation de carburant et prix

Le gros avantage du diesel a longtemps été le prix à la pompe. Mais depuis quelques mois, le prix du litre de gazole est remonté au niveau du Sans Plomb 95.
Il en reste qu’à distance et puissance équivalente, une voiture diesel consomme quand même moins de carburant qu’un modèle essence. Rouler au gazole revient donc un peu moins cher…

Entretien du véhicule

Les coûts d’entretien des voitures diesel sont nettement supérieurs à ceux des voitures essence.
À savoir néanmoins : un moteur diesel tourne moins rapidement et s’use moins vite qu’un moteur essence.

LE DIESEL ENCORE INTÉRESSANT POUR « LES GROS ROULEURS »

Pour économiser sur le carburant avec un moteur diesel, il est donc nécessaire de rouler beaucoup.

On estime que 20 000 km parcourus par an en moyenne permettent de rentabiliser un diesel.

4- Revente du véhicule : le diesel est-il encore un bon plan ?

Corollaire à l’érosion de la demande de voitures neuves diesels, le marché de l’occasion s’en ressent.

Le parc automobile français a un âge moyen de 8 ans et demi. Or, une voiture achetée neuve est conservée 4 ans avant d’être revendue. Et la demande de diesels s’effondre. Si la cote Argus d’une voiture diesel reste importante sur le papier, dans les faits, sa revente s’avère beaucoup plus difficile…

DÉCOTE À LA REVENTE DES VOITURES DIESEL

Sur sa valeur estimée, une voiture diesel doit bien souvent subir un rabais de 10 à 15 % supplémentaire pour espérer être revendue.

Du fait de la popularité et de l’économie réelle à la pompe, seuls les SUV d’occasion limitent la casse des prix en occasion.

En bref, essence ou diesel, quel achat ?

Essence plutôt que diesel

Du fait du rapprochement à la pompe des tarifs du SP95 et du gazole, le choix de l’essence s’avère aujourd’hui être le plus rationnel.

En effet, avec 13 000 km par an en moyenne, les français n’ont plus aucun intérêt à acheter une voiture diesel, plus chère à l’acquisition.

Seuls les « gros rouleurs » (20 000 km par an et plus) auront intérêt à privilégier le diesel. Et dans ce cas, pour éviter les tracas d’une valeur de revente d’occasion trop faible, il est préférable de miser sur les formules de location longue durée.

Mais la motorisation de demain sera sûrement autre…

Le déclin du diesel sera sûrement suivi de peu du déclin de l’essence. La tendance est à l’achat de véhicules plus propres, comme les voitures électriques ou hybrides. D’autres énergies comme le GPL, les biocarburants pourraient aussi constituer le marché de demain.

Enfin, l’avenir est au partage des moyens de locomotion avec le co-voiturage et le développement des transports en commun…

Nouveau véhicule : choisissez l’assurance Auto MMA

assurance auto.jpg © Minerva Studio/Thinkstock

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et de services !

Vous roulez un peu ? Beaucoup ? Vous souhaitez une protection Au Tiers, Médiane ou Tous Risques ?

Toutes les formules d’assurance Auto MMA incluent une Responsabilité Civile et une Protection du conducteur.

Et grâce aux forfaits kilométriques, vous payez seulement pour les trajets réellement parcourus.

Assurance Auto