Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Les patchs : emploi et précautions

Le patch est un adhésif qui se colle sur la peau, ils sont aujourd’hui utilisés pour administrer des médicaments et des produits cosmétiques. Leurs principales qualités sont l’efficacité dans le traitement et un confort d’utilisation.

MMA_patch-emploi-precautions.jpg

Les patchs – patch à la nicotine, patch à la trinitrine, patch à la scopolamine… – peuvent traiter une quarantaine de pathologies.
© B. Boissonnet / Shutterstock

Contraceptif, nicotine, anti-inflammatoire, trinitrine… le patch est un moyen de soigner

En France, une quarantaine de pathologies peuvent être traitées par ce biais, comme l’addiction au tabac – patch à la nicotine –, les angines de poitrine – patch à la trinitrine –, le mal des transports – patch à la scopolamine –, la douleur, la maladie d'Alzheimer... 

Les patchs peuvent aussi servir de moyen de contraception et de traitements hormonaux substitutifs, pour la ménopause par exemple. 
Encore au stade de la recherche, les vaccins administrés par patchs pourraient arriver d’ici à 5 ans sur le marché. 

Leurs avantages seraient d’être indolores, plus efficaces que l’injection par seringue car délivrant une quantité moindre de vaccin pour les mêmes effets, et plus pratiques, car conservables à température ambiante – jusqu’à 23 degrés.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez aussi utiliser les patchs pour les soins de beauté : contre l’acné, masques anti-rides et contour des yeux – patchs raffermissants, hydratants et lissants…

Efficacité de traitement et confort d’utilisation

Grâce au patch, le médicament pénètre à travers la peau de façon prolongée, stable et régulière. Via la circulation sanguine, il agit directement sur l’ensemble de l'organisme.
De plus, c’est un produit simple à utiliser. Il doit être manipulé avec précaution, n’a pas les inconvénients de l’absorption par voie orale - taille des cachets, goût… -, ni ceux d’une prescription parfois contraignante - plusieurs prises de gélules par jour -.
Une simplicité qui se retrouve dans les patchs à visée cosmétique, qui ont une action locale, comme les crèmes et pommades.

Les bons gestes à adopter

Pour assurer la réussite du traitement, vous devez vous référer à la notice d’utilisation pour bien placer le patch.
Dans tous les cas, vous devez :

  • l’appliquer sur une peau propre, sèche, peu poilue et intacte. Sur une peau irritée ou égratignée, le patch laisse passer plus rapidement le principe actif et peut entrainer une intoxication par surdosage.
  • ne pas le mettre plusieurs fois de suite au même endroit car cela peut provoquer des irritations. Par exemple, un fumeur changera régulièrement de bras pour appliquer un patch à la nicotine. 

Les précautions d’usage à connaître

  • Certains patchs réagissent mal en cas de fortes chaleurs du corps. Évitez donc le bain trop chaud, le sauna, les expositions prolongées au soleil mais aussi certains sports qui peuvent les décoller par une transpiration excessive.
  • Le patch est conçu pour résister à l’eau de la douche quotidienne. Quelques gestes à éviter pour ne pas le décoller : un savonnage trop rigoureux et le contact avec des produits cosmétiques - crèmes qui fragilisent son adhésivité -.
  • Certains patchs, notamment ceux qui contiennent une grosse quantité de médicament, doivent être mis hors de portée des enfants. Par exemple, mâcher un patch à la nicotine peut être mortel.
  • Sauf si la notice l’autorise, ne découpez pas un patch – risque de dosage inexact et de perte d’efficacité.
  • N’écrivez pas sur un patch – perturbation de la libération du principe actif.
  • Les femmes qui ont recours à des patchs contenant des œstrogènes ne doivent pas les mettre sur leurs seins.

À retenir

  • Le patch est un petit adhésif qui se colle sur la peau.
  • En France, une quarantaine de produits médicamenteux est délivrée sous forme de patch.
  • À visée cosmétique, les patchs assurent un soin local, au même titre que les crèmes.
  • Peu contraignant et simple à utiliser, le patch limite les risques d’oubli du traitement.
  • Connaître le mode de pose du patch et les précautions d’usage, c’est réussir le traitement.

Mutuelle Complémentaire Santé

Besoin d’une mutuelle santé ? Pour obtenir des renseignements, faire un devis et trouver la solution qui vous correspond...

Mutuelle Complémentaire Santé