Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Montagne : une nouvelle génération de sports d’hiver

Du frisson free-style du snowpark aux divins remous du spa, de l’airboard au yooner, du plongeon sous glace aux glissages en poney-luge, les stations de sports d’hiver vous invitent à varier les plaisirs. Grandes sensations pour les intrépides, souvenirs ascensionnels pour tous.

sports-hiver-snowkite-insolite-nouveau.jpg

Avec ses 6 massifs montagneux et plus de 250 stations de sports d’hiver, la France offre un domaine skiable unique au monde.
© Dmitry Molchanov / Shutterstock

Cet hiver, variez les plaisirs

Les massifs montagneux français reçoivent 10 millions(1) de touristes chaque hiver, dont 7 millions pratiquent des sports de glisse. Première motivation des vacanciers des cimes : le ski alpin, bien sûr. En 2015, 54 millions de journées de ski ont été vendues. Pourtant l’envie d’alterner ski et sensations nouvelles gagnent du terrain. Pour répondre aux attentes d’extrême, d’insolite ou simplement de découverte, les stations de sports d’hiver proposent une étonnante palette d’activités.

(1) Source : Observatoire des Domaines skiables de France - Indicateurs et analyses 2015.

Petite reine des neiges

Le vélo, c’est aussi sur les pistes !
Snowscoot. Adeptes des figures acrobatiques, des virages pris à la voltige et des descentes bondissantes, cette version « spéciale poudreuse » du BMX est pour vous. Elle se pratique sur un engin hybride composé d’un cadre de vélo bicross monté sur des planches articulées.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Fédération française de snowscoot.

VTT sur neige. Vous êtes fan de descentes en VTT, de vitesse et d’adrénaline ? Enfilez votre tenue de ski, vos protections – casque, coudières, genouillères – et testez le VTT sur neige. Il vous en coûtera en moyenne 35 à 50 euros pour une session de trente minutes à une heure.
Vive les variantes ! Parés du même équipement, osez le snow bike, le véloski ou le skibob. Dans ces pratiques, les roues crantées du VTT font place à des skis ou des patins, et il y a fort à parier que vous repartirez éreintés et enchantés.
Également avec un guidon, mais un moteur en plus, et pas vraiment de tout repos pour autant, la motoneige est un incontournable des stations.

La luge se réinvente

Valeur sûre, la luge n’en a pas fini de rimer avec cris de joies, roulades dans la neige et chocolat chaud à la fin. Pour renouveler la fête, elle se décline pour les petits en poney-luge, et pour les moins petits en plusieurs versions décoiffantes.
Snake gliss. Littéralement « serpent des neiges », le snake gliss consiste à accrocher plusieurs luges prévues à cet effet les unes aux autres, de façon à former un petit train. Un pratiquant aguerri prend la tête de la caravane et conduit l’équipée le long des pistes en s’adaptant à l’âge et à l’aisance des participants. Pour en savoir plus : site officiel Luge Snake Gliss

Yooner. Autre dérivé de la luge, le yooner est un siège fixé sur un petit monoski. Il se pilote avec un manche et dispose d’un bon système de freinage. Avantages : la pratique s’acquiert en deux temps trois mouvements, et quand bien même il y a chute, ça n’est que de quelques centimètres de haut. Pour en savoir plus : site TSL Outdoor

Airboard. Changement de position : vous voilà allongé, tête – casquée – en avant sur une sorte de matelas gonflable qui dévale à vive allure les pistes de luge. Là encore, un apprentissage simplissime et beaucoup d’émotions fortes. Pour en savoir plus : site Alpes Airboard

Vous avez dit joëring ?

Venu des pays scandinaves, le ski joëring ou ski attelé allie ski et attelage équestre ou canin. Il existe également en version motorisée. En France, c’est la version équestre qui domine, et vous promet de très beaux moments en pleine nature. Précision utile : s’il n’est nul besoin d’être initié à l’équitation, un minimum d’aisance à ski est requis.

Compter entre 25 et 30 euros pour une initiation et entre 35 et 50 euros pour une balade.

Mettez les voiles !

Dans la famille des sports de glisse aéro-tractée, découvrez les cousins montagnards du kite-surf des bords de mer.
Speed riding. Skis aux pieds, vous maniez une voile de parapente qui vous permet d’alterner glisse au sol et petites envolées. À réserver aux skieurs ultra-confirmés. Nul besoin en revanche d’être un pro du parapente. Prévoir environ 80 euros pour une initiation, hors location du matériel de glisse et du forfait de remontées mécaniques.

Snowkite. Dans cette variante du speed riding qui nécessite, elle aussi, des qualités de skieur émérite, vous évoluez sur des skis ou un snowboard, tracté par une voile. La différence : pas d’envols, rien que de la glisse.

Ou alors… prenez les eaux

Là encore, vous avez le choix de la formule, et même de la température.

Plongée sous glace. Dans certains pays nordiques, le plongeon en eaux glacées est une tradition du Nouvel An très prisée. Dans la version française – en usage aux lacs de Tignes, de Vonnes et de Montriond en Haute-Savoie –, vous aurez la chance de porter une combinaison étanche, un masque et des gants sur une couche de vêtements chauds.
Vous plongerez entre quatre et dix-sept mètres de profondeur, dans une eau avoisinant les 2°C. Et, pendant une vingtaine de minutes, vous profiterez d’un spectacle exceptionnel : miroitement des cristaux, craquements de la glace…
Accessible à partir de 16 ans, pour un tarif de 65 à 85 euros en moyenne.

Centres aquatiques et aqualudiques. Toutes les stations ou presque ont désormais le leur. Cadre idéal pour une grande journée de toboggan et de bains bouillonnants en famille, les centres aquatiques ont aussi des espaces calmes, réservés au bien-être. Spa, lits à bulles, bassins d’eau salée, saunas et hammams, massages, soins, rituels de beauté… : dorlotez-vous en contemplant les cimes, bien au chaud derrière les baies vitrées.

L’eldorado du ski et la glisse, c’est en France !

Alpes, Jura, Massif Central, Pyrénées, Savoie, Vosges : les 6 massifs montagneux français forment un domaine skiable unique au monde, maillé de plus de 250 stations de sports d’hiver de toute taille, renommées pour la qualité et la variété de leurs offres, ainsi que leur niveau d’équipements, de service et de sécurité.

  • La France est la première destination européenne et la deuxième mondiale en termes de fréquentation des domaines skiables, derrière les États-Unis, mais devant l’Autriche, le Japon et l’Italie.
  • On compte 69 % de touristes français dans les stations françaises, 11 % de Britanniques, 5 % de Belges, 5 % de Néerlandais, 2 % d’Espagnols et 2 % d’Allemands.

Source : Observatoire des Domaines skiables de France - Indicateurs et analyses 2015. www.domaines-skiables.fr/fr/home

Le bonheur est dans le snowpark

De nombreuses stations investissent dans ces espaces dédiés au freestyle. Sur le modèle des skateparks, les snowparks proposent des parcours tout en plans inclinés, virages, tunnels, rails, spirales, ponts, bosses et tremplins aux snowboarders amateurs de sauts, de rebonds et figures acrobatiques en tous genre. Que les débutants se rassurent : des espaces leurs sont réservés.

Lien utile

Avant le départ, un site très utile : Prévention Hiver du ministère de la Jeunesse et des Sports. Vous y trouvez des conseils de sécurité sur toutes les pratiques, sur la préparation physique, le matériel et la sécurité, le balisage et la signalisation. Vous retrouvez également la météo des cimes, et des infos station par station.

Profitez-en pour télécharger le mémento « Pour que la montagne reste un plaisir ». Au sommaire : conseils avant de vous lancer et une fois sur les pistes, rappel sur la signalisation, conseils sur les remontées mécaniques, les espaces freestyle, le ski hors-piste, la raquette à neige.