Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Achat immobilier : à quoi vous engage le bon de visite ?

Lorsque vous visitez un appartement ou une maison avec un agent immobilier, celui-ci vous fait généralement signer un « bon de visite ». Ce document constitue une preuve de la visite avec le professionnel. Sa valeur juridique dépend de la nature du mandat conclu entre le vendeur et le professionnel.

MMA_immobillier-bon-visite.jpg

Lorsque vous visitez un logement avec un agent immobilier, vous signez un bon de visite. Ce dernier constitue la preuve que vous avez bien visité le bien avec l’agence.
© Shutterstock

Le bon de visite : un document qui protège le professionnel de l’immobilier

Lors de la visite d’un bien, l’agent immobilier vous fait généralement signer un « bon de visite ». Vous reconnaissez ainsi, avoir vu le bien, à une date précise et en sa compagnie.
Ce document pourra lui permettre de faire valoir ses droits en justice, si vous décidez de passer par l’un de ses confrères ou de faire une offre directement au vendeur sans passer par son intermédiaire. Il permet aussi au professionnel de rendre compte des visites au propriétaire et, ainsi, de lui montrer qu’il met tout en œuvre pour vendre son bien.

Pour être valable, le « bon de visite » doit comporter un numéro de mandat. C’est la preuve que le professionnel est autorisé par le vendeur à faire visiter son bien et à conclure la transaction. Doivent aussi y figurer les références de l’assurance de l’agence contre les sinistres (vol, casse…) susceptibles d’intervenir pendant la visite.

La valeur du bon de visite est nulle en cas de mandat simple

La plupart du temps, le bon de visite contient une clause par laquelle vous vous engagez à ne conclure l’affaire que par l’intermédiaire de l’agent immobilier. Mais attention, cette mention n’est pas valable si le vendeur a signé un mandat simple avec le professionnel. Dans ce cas, en effet, il reste libre de confier la vente à d’autres agences. Aussi, vous pouvez parfaitement passer par l’une d’elles pour réaliser votre acquisition immobilière. Le premier agent immobilier ne pourra pas réclamer quoi que ce soit au titre de sa commission. Seul l’intermédiaire qui conclut réellement la vente peut prétendre à des honoraires.

Le bon de visite prend tout son sens en cas de mandat exclusif

Lorsqu’il a conclu un mandat exclusif avec le vendeur, l’agent immobilier est le seul habilité à pouvoir faire visiter le bien et à le vendre. Si le vendeur passe par une autre agence ou vend le bien immobilier en direct, l’agent immobilier lésé peut aller en justice pour obtenir le versement d’une somme correspondant à la commission qu’il aurait dû percevoir. Dans ce cas, le « bon de visite » servira de preuve.

Ne court-circuitez pas l’agent immobilier

Que le mandat soit simple ou exclusif, lorsque vous avez visité le bien avec un professionnel, vous n’avez pas le droit de vous entendre avec le vendeur pour acheter le bien immobilier « en direct », sans intermédiaire.
Le vendeur pourrait être contraint par la justice à verser au professionnel les honoraires auxquels il aurait pu prétendre. Cette interdiction est valable pendant toute la durée du mandat et quelque temps après (de trois mois à un an selon les agences). 

Nouvelle habitation, choisissez l’assurance MMA !

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

Vous avez acheté un nouveau logement et rechercher une asssurance ?


MMA vous propose 3 formules d’Assurance Multirisques Habitation adaptées à vos besoins et un large éventail d’options pour protéger efficacement votre logement en cas d’éventuel sinistre. Avec MMA, vous êtes à l’abri de tous les tracas !

Assurance Habitation