Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Chaque printemps, les allergies saisonnières sont de retour : comment les éviter ?

Yeux irrités, éternuements, démangeaisons… Pour certaines personnes, le printemps signe le retour de la rhinite allergique saisonnière et de ses désagréments. Conseils malins pour vivre ces périodes plus sereinement, à la maison comme dehors.

MMA-allergies-897x505.jpg

Les allergies touchent de plus en plus de monde. Il existe cependant quelques astuces pour limiter leurs effets.
©Adobe stock, Budimir Jevtic

À quoi sont dues les allergies saisonnières ?

La manifestation la plus courante de l’allergie au printemps est la rhinite allergique : lorsqu’on respire certaines substances allergènes, les muqueuses nasales s’enflamment et gonflent. La rhinite allergique peut se déclencher à n’importe quel âge et serait de plus en plus fréquente. En cause, nos intérieurs devenus très aseptisés. Les enfants ne déclencheraient plus de réponse immunitaire suffisante aux allergènes.

Les pollens, premiers responsables
Quand la rhinite allergique apparaît régulièrement au printemps, on l’appelle aussi rhume des foins car elle est souvent causée par les pollens en suspension dans l’air. Parmi les pollens les plus allergisants, on trouve les graminées, les herbacées et certains arbres comme les bouleaux, les frênes et les cyprès. Si le pic des allergies aux pollens se situe entre avril et juin, elles peuvent se prolonger jusqu’en septembre.

D’autres substances en cause
La rhinite allergique peut aussi être déclenchée par :

  • Les acariens : présents toute l’année dans nos intérieurs, ils sont plus agressifs au printemps et se logent notamment dans les oreillers, matelas, tapis, fauteuils et peluches.
  • Les moisissures : plus courante à l’automne, l’allergie aux moisissures peut aussi survenir au printemps si le temps est humide.
  • Les poils et squames d’animaux de compagnie.

Découvrez nos tarifs de complémentaire santé

Quels sont les symptômes d’une allergie saisonnière ?

Les symptômes d’une rhinite allergique sont souvent les mêmes que ceux d’un bon rhume : nez bouché ou qui coule en permanence, éternuements, sensation de démangeaison dans la gorge, yeux qui piquent, toux d’irritation. 

Les allergies saisonnières peuvent aussi causer des éruptions cutanées de type eczéma ou urticaire. 

Non traitée, une rhinite allergique peut entraîner des complications, comme une sinusite, une conjonctivite, une otite, une bronchite, des difficultés respiratoires jusqu’à provoquer de l’asthme. Ces allergies chroniques nuisent aussi à la qualité du sommeil et s’accompagnent souvent d’une grande fatigue. Si votre allergie s’aggrave, consultez un médecin sans tarder pour trouver un traitement adapté.

Les allergies touchent une grande partie de la population

25 à 30%(1) de la population est allergique à quelque chose.
3%(2) des Français souffraient d’allergies il y a 20 ans. Selon l’OMS, la moitié de la population mondiale sera touchée en 2050.
En 30 ans, la prévalence des rhinites allergiques a triplé chez les adolescents et les jeunes adultes(3)

Comment limiter le risque d’allergie saisonnière ?

Pour limiter l'exposition aux allergènes, quelques précautions s’imposent.

Contre les pollens

  • Pratiquez les activités de plein air tôt le matin, quand la concentration de pollens dans l’air est la moins élevée. Évitez de sortir au milieu de la journée, surtout par temps sec et venteux ou après un orage.
  • À l’extérieur, n’hésitez pas à porter des lunettes de soleil, une casquette et un masque.
  • En rentrant d’une promenade « au vert » ou après plusieurs heures à l’extérieur, débarrassez-vous des pollens qui ont pu se déposer sur vous en prenant une douche. 
    Lavez-vous les cheveux pour éviter de contaminer votre oreiller et changez de vêtements.
  • Nettoyez fréquemment, à grande eau, vos mains, votre visage, votre nez et nos yeux.
  • Tondez votre pelouse avant la floraison des graminées.
  • Fermez les fenêtres pendant la pollinisation et aérez avec parcimonie les jours de grand vent, tôt le matin ou tard le soir.
  • Étendez le linge à l’intérieur.
  • Utilisez l’air conditionné en voiture et changez régulièrement le filtre anti-pollens de la climatisation. 
  • Évitez autant que possible les atmosphères saturées en dioxyde de carbone, qui rend les pollens plus agressifs : parkings, centre-ville, rocades et périphériques.
  • En altitude, les végétaux fleurissent un mois plus tard qu'en plaine. 
    Évitez de prendre vos vacances à la montagne en été si vous êtes allergique au pollen des graminées.

À savoir : Pour connaître le taux de pollens dans l’air et suivre au jour le jour le niveau d’alerte dans votre département, rendez-vous sur pollens.fr, le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA).


Contre les acariens

  • Rangez et dépoussiérez souvent votre logement, en préférant l’aspirateur au balai. Privilégiez les aspirateurs à filtration très haute efficacité (filtre HEPA).
  • Limitez le chauffage à 18 ou 19° et le taux d’humidité à 50 % : les acariens préfèrent les atmosphères chaudes et humides.
  • Aérez quotidiennement les chambres pendant 30 minutes.
  • Nettoyez les draps une fois par semaine à 60° : les acariens ne résistent pas à cette température.

Contre les moisissures

  • À l’extérieur, ratissez régulièrement, car elles prolifèrent dans les feuillages humides en décomposition sur le sol.
  • Dans la cuisine, utilisez une hotte aspirante lors de la préparation des repas.
  • Dans la salle de bains, mettez en place une ventilation efficace, surveillez l'état des joints et aérez chaque jour.
  • Nettoyez régulièrement la maison à l'eau de javel diluée. Si la surface touchée par les moisissures dépasse trois mètres carrés, faites appel à une société spécialisée pour les éliminer.
© Jupiterimages/Thinkstock
Assurance Santé MMA, choisissez la formule !

Quelle que soit votre situation (célibataire ou en couple, avec ou sans enfant, retraité...), MMA vous propose des formules santé adaptées à vos besoins ainsi que de nombreux services et avantages.
Profitez de soins de qualité tout en préservant votre budget.

Découvrez la mutuelle Santé MMA et faites une simulation de devis en ligne !

(1) Inserm : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/allergies
(2) https://asthme-allergies.org/faits-chiffres-comprendre-lallergie/
(3) https://www.pediatre-online.fr/allergies/laugmentation-de-frequence-des-allergies/