Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Y voir clair sur l’opération laser de la myopie

Les personnes myopes en rêvent : pouvoir se passer de lunettes ou de lentilles correctrices… Ce souhait peut devenir réalité, en effectuant une correction définitive de la vision, à l’aide d’une chirurgie réfractive au laser de la myopie. Mais cette opération ne va pas sans prérequis ni possibles conséquences médicales. Tour d’horizon.

Closeup portrait of young women with glasses. She has eyesight problems and is squinting his eyes a little bit. Beautiful girl is holding eyeglasses right in front of camera with two hand

En France, entre 150 000 et 200 000 actes de chirurgie réfractive sont réalisés chaque année, dont plus de 80% par la technique du Lasik(1).
© AdobeStock

La chirurgie réfractive, une correction définitive de la myopie

La chirurgie réfractive de l’œil est une intervention dont l’objectif est de corriger certains défauts réfractifs de l’œil, afin de pouvoir se passer de lunettes ou lentilles de correction. Elle est pratiquée pour remédier à différents troubles de la vue : myopie, hypermétropie et astigmatisme et utilise un laser.

En quoi consiste l’opération laser de la myopie ?
L’utilisation d’un laser au cours de l’intervention vise à façonner la cornée en diminuant sa courbure, pour obtenir le même effet que l’action de verres correcteurs anti myopie. 

L’opération laser de la myopie se pratique en France depuis les années 1980, et concerne environ 120 000 personnes myopes par an(1), qui font ce choix pour des raisons esthétiques, d’intolérance aux lentilles de contact, par besoin professionnel ou encore pour des pratiques sportives.

Quels sont les effets de l’opération de la myopie ?
La correction définitive de la myopie intervient après quelques semaines et opère jusqu’à -8 dioptries (l’unité de mesure quantifiant l’importance de la myopie), pas au-delà. 
En revanche, elle n’améliore jamais la vue initiale. Ainsi, une personne myope ayant une vision maximale équivalente à 5/10ème conservera cette vision après l’opération – mais sans avoir besoin de lunettes ou de lentilles.

LA MYOPIE EN BREF

La myopie est un trouble oculaire classique, qui « floute » la vision lointaine. Elle apparaît généralement à l’âge scolaire et se stabilise en début d’âge adulte, touchant alors une personne sur trois environ. Dans une vision « normale », l’extérieur nous parvient sous forme d’images projetées sur la rétine de façon nette, grâce à la cornée qui fait converger les rayons lumineux.

La myopie résulte d’une évolution de la cornée qui devient soit trop longue, trop courte ou déformée. Le point de netteté se trouve alors déplacé à l’avant de la rétine. En portant des lunettes ou des lentilles, la myopie est corrigée par une lentille qui ajuste la mise au point sur la rétine.

Qui est éligible à la chirurgie réfractive de la myopie ?

Plusieurs critères doivent être respectés pour être opéré de sa myopie : 

  • Tout d’abord, la myopie doit être stabilisée depuis un à deux ans. 
    A savoir également : il n’est pas possible de se faire opérer en général avant ses 20 ans, ni durant une grossesse.
  • Ensuite, des examens oculaires approfondis doivent être menés (pachymétrie, pupillométrie, mesures ORA), afin de déterminer s’il existe des contre-indications ou si les défauts de vision sont trop importants pour être traités au laser.
  • Enfin, un interrogatoire médical doit être effectué, concernant les pathologies et les éventuels antécédents chirurgicaux du patient. 

Découvrez nos tarifs de complémentaire santé

En pratique, comment se passe l’opération de la myopie ?

Sculpture & chirurgie réfractive
L’opération au laser de la myopie « sculpte » la cornée afin de modifier son rayon de courbure, et ainsi accroître ou réduire sa puissance optique. Généralement, les deux yeux sont opérés en une seule intervention. 

L’opération a lieu en ambulatoire, sous anesthésie locale par collyre, éventuellement complétée par une légère sédation (l’acte est indolore).
Elle ne dure en général qu’une trentaine de minutes pour les deux yeux. 

Les lasers modernes intègrent un suivi automatisé des mouvements de l’œil, afin de garantir un ciblage optimal lors de l’opération.

Trois techniques de laser possibles

  • Le Lasik (Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis) est la méthode plus utilisée. Un premier laser découpe un petit « capot » dans la cornée, qui est soulevé. Un second laser sculpte ensuite la cornée.
  • La Pkr (Photokératectomie réfractive) est la technique la plus ancienne. Le laser est appliqué une fois la cornée débarrassée de son épithélium (un tissu constitué de cellules juxtaposées). 
  • Évolution de Pkr et Lasik, la technique Smile (Small Incision Lenticule Extraction) découpe sur la cornée une petite lentille, qui est retirée.

LASER MYOPIE : BIEN CHOISIR SON LIEU D’OPERATION

Si tous les lasers sont efficaces et performants, l’œil et la main du chirurgien expérimenté font la différence. Il est donc recommandé d’interroger au préalable son médecin, son ophtalmologue, son entourage. Et de se méfier de tarifs trop alléchants…

Quel succès pour la chirurgie réfractive de la myopie ?

Le succès de l’intervention dépend de l’épaisseur de la cornée et de la sévérité de la myopie. Le résultat recherché par la chirurgie réfractive n’est jamais garanti, car la cicatrisation est un facteur prédominant qui varie en fonction des patients.
Il faut savoir que 3 patients sur 100 doivent revenir pour une deuxième intervention correctrice(2)

Quels sont les risques d’une chirurgie de la myopie et effets secondaires possibles après l’opération ?

La chirurgie réfractive présente différents risques et effets secondaires possibles. 

  • La sécheresse oculaire est la gêne la plus courante puisqu’elle touche 23 à 50% des patients(2).
  • Peuvent également survenir la perception de halos lumineux, une altération de la vision nocturne (éblouissement), ou encore une vision temporairement dédoublée.
  • Le risque d’infection ou d’inflammation post-opératoire est également à prendre en compte. Il est donc important de bien suivre le traitement que vous prescrira votre médecin ophtalmologue suite à l’intervention.

A savoir : dans certains cas (cornée trop fine ou irrégulière, défaut de vision trop prononcé, particularité de l’œil, etc.), l’opération laser de la myopie n’est pas recommandée et peut donc constituer un motif de refus d’intervention.

APRES L’OPERATION DE LA MYOPIE

Le patient rentre chez lui le jour-même, mais doit être accompagné (il est vivement déconseillé de conduire après l’intervention). 
Il peut aussi être nécessaire de porter des verres anti UV. Un rendez-vous de contrôle est prévu dès le lendemain. Puis trois à quatre mois plus tard pour évaluer le résultat final.

Après un Lasik, même si un voile léger peut persister quelques jours, il est possible de reprendre une activité dès le lendemain. Les suites post-opératoires sont minimes et la récupération visuelle très rapide.
Après une opération Pkr, les suites opératoires sont plus contraignantes que le Lasik. L’œil peut être douloureux pendant 2 à 3 jours et une prise d’antalgiques peut être recommandée. La vision peut être également floue jusqu’à 4 semaines après l’intervention. 

Quelques précautions à respecter après une chirurgie réfractaire
Après l’intervention, il ne faut pas se toucher les yeux et éviter les projections d’eau sur le visage. Autre précaution : ne pas pratiquer de sports nautiques (natation, plongée, voile…) pendant le mois suivant l’intervention.

Quel est le coût de la chirurgie réfractive pour la myopie ?

Le coût de l’intervention de la chirurgie réfractive de la myopie varie selon la technique utilisée et les dépassements d’honoraires facturés par le chirurgien ophtalmologue et son équipe. 
En moyenne, il faut compter en moyenne 1 500 euros par œil(3). Mais ce prix moyen cache de grandes disparités de tarifs, en fonction de la technique utilisée, du centre ophtalmique et de la ville où l’opération est pratiquée.

Peut-on être remboursé d’une chirurgie réfractive de la myopie ?

Pas de remboursement de l’Assurance Maladie
Considérée comme une intervention de confort, la chirurgie réfractive n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie et ne génère pas d’indemnités d’arrêt de travail. 

Au cas par cas selon les mutuelles
Un forfait peut couvrir tout ou partie du remboursement des examens préopératoires et le remboursement des médicaments post-opératoires.

Mutuelle Santé MMA : quelle prise en charge pour la chirurgie réfractive ?

Remboursement MMA de la chirurgie de la myopie
Chez MMA, les contrats Assurance Santé, formules Confort et Famille, proposent une prise en charge forfaitaire de la chirurgie réfractive : 

  • Jusqu’à 300 euros pour la formule Confort(4).
  • Et jusqu’à 250 euros pour la formule Famille(4).

Lunettes, chirurgie de l’œil
Simulez votre reste à charge

Votre intervention dans un centre partenaire Santéclair(5)
Pour réduire au maximum votre reste à charge et bénéficier de soins de qualité, MMA vous propose de réaliser votre intervention dans l’un des centres de chirurgie réfractive partenaires Santéclair(5). L’intérêt ?

  • Bénéficier de tarifs négociés pour votre opération de chirurgie laser : jusqu’à 30% inférieurs(6) au prix moyen du marché.
  • Etre pris en charge par des praticiens expérimentés répondant à une charte de qualité précise.
© Shutterstock
5 bonnes raisons de choisir l’Assurance Santé MMA !

Découvrez les 5 formules d’Assurance Santé MMA
En couple ou célibataire, en famille avec des enfants, à la retraite, il y a sûrement une complémentaire santé qui vous correspond ! D’autant que MMA s’adapte à tous les budgets, même les plus serrés…
 
Point fort supplémentaire

Les services Santéclair(5) qui vous accompagnent : économies, conseils et assistance vous rendront la vie plus facile !

Sources et notes de rédaction
(1) Nombre de chirurgies réfractives en France – source : https://www.larevuedupraticien.fr/article/chirurgie-refractive-des-progres-permanents
(2) Retouches, reprise myopie - Sécheresse oculaire après chirurgie réfractaire – source : https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/les-differentes-techniques-de-chirurgie-refractive/effets-indesirables-et-complications-liees-a-la-chirurgie-lasik
(3) Prix moyen d’une opération de la myopie – source : https://www.lasik.fr/article/operation-myopie-prix-a-payer
(4) Assurance Santé MMA - Nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions de garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381) et les Conditions Particulières du contrat.
(5) Les services présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou par ses partenaires. Ils sont réservés aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de la nature de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Ces services sont susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de la santé et accéder à ces services, contacter votre conseiller santé ou rendez-vous sur votre Espace Client sur mma.fr, ou sur le site du gestionnaire de votre contrat, rubrique « Services Santéclair ».
(6) Tarifs négociés inférieurs aux prix moyens du marché, selon une étude comparative menée par Santéclair(5) en 2020, sur un échantillon de devis réalisés en France par des professionnels de la santé (partenaires Santéclair et non-partenaires).

Autres sources de rédaction :
https://evision.fr/chirurgie-refractive/les-differentes-techniques-de-laser/corriger-sa-vision-au-laser-le-lasik/
https://evision.fr/chirurgie-refractive/les-differentes-techniques-de-laser/corriger-sa-vision-technique-pkr