Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Opération de la cataracte : prix, déroulement, remboursement

Liée le plus souvent au vieillissement du cristallin, la cataracte touche plus d’une personne sur cinq à partir de 65 ans et près de deux sur trois après 85 ans(1). Elle entraîne une baisse progressive de la vision. Le seul remède efficace : la chirurgie. Opération de la cataracte : focus sur la plus fréquente des interventions chirurgicales(2).

Young female ophthalmologist using apparatus

Environ 450 000 personnes(3) sont opérées de la cataracte chaque année.
© AdobeStock

Pourquoi se faire opérer de la cataracte ?

Un trouble qui peut affecter la vie quotidienne
La cataracte touche le plus souvent les personnes de 65 ans et plus. Elle arrive progressivement avec l’âge et entraîne une opacification du cristallin, empêchant les rayons lumineux de passer. Au début, le port de lunettes permet de mieux voir et cela peut suffire car certaines cataractes se stabilisent. 
D’autres évoluent avec le temps, et les troubles de la vision peuvent alors affecter la qualité de vie et augmenter les risques de chutes ou d’accidents. Dans certains cas, la cataracte provoque une augmentation du volume du cristallin qui peut entraîner l’apparition d’un glaucome aigu.
A savoir que si rien n’est fait, la cataracte peut amener à une perte totale de la vision. 

Chirurgie de la cataracte
Aucun médicament ne peut guérir une cataracte. En cas d'aggravation de votre gêne dans la vie quotidienne, votre médecin ophtalmologue peut vous recommander, en l'absence de contre-indications médicales, une chirurgie réparatrice. Celle-ci permet d’éliminer le cristallin de l’œil affecté par la maladie et le plus souvent de la remplacer par une lentille artificielle.

A savoir : la cataracte est la première cause de chirurgie en France(2).

Découvrez nos tarifs
Assurance Santé Senior

Comment se déroule une opération de la cataracte ? 

L’intervention 
L’opération de la cataracte est une intervention qui dure en général 15 minutes et s’effectue le plus souvent, sous anesthésie locale, en ambulatoire. 
Après une petite incision dans la cornée, l’intervention consiste à retirer le cristallin opacifié de l’œil malade et à le remplacer par un implant intraoculaire. Il se présente sous la forme d’une lentille synthétique et transparente. 

À savoir : si vos deux yeux sont affectés par la cataracte, deux opérations distinctes seront planifiées à quelques semaines d’intervalle. 

CATARACTE, ASTIGMATISME, PRESBYTIE, MYOPIE OU HYPERMETROPIE

En cas d’astigmatisme et/ou de presbytie (ce qui est courant avec l’âge), le médecin ophtalmologue peut vous proposer des implants multifocaux (et/ou toriques) afin de traiter cette pathologie en même temps que la cataracte. Ceux-ci apportent à la fois une bonne vision de loin et de près, voire également une bonne vision intermédiaire, et permettent donc de se passer de lunettes pour la majorité des activités quotidiennes.
Si vous souffrez d’une myopie ou d’une hypermétropie, les implants intraoculaires monofocaux classiques suffisent pour corriger la vue (sauf la vision de près où des lunettes sont toujours nécessaires). 

Les suites opératoires
Une fois l’opération terminée, un pansement est mis en place pour éviter les frottements oculaires et protéger l’œil au cours des premières nuits postopératoires. 
Des soins locaux, plusieurs fois par jour, tels que l’instillation de gouttes et/ou l’application d’une pommade sont généralement également prescrits. Si vous ne vous sentez pas capables de vous les administrez, et que personne ne peut le faire pour vous, il est possible de demander une infirmière à domicile.

Suivi médical
Le médecin ophtalmologiste réalise ensuite un suivi post opératoire, en programmant avec vous plusieurs rendez-vous de surveillance (en général, le premier est prévu dès le lendemain de l’intervention).

OPERATION DE LA CATARACTE, SOYEZ PREVOYANT !

Organisez votre convalescence en amont de l’intervention :

  • Faites-vous accompagner par un proche : vous ne serez pas en mesure de conduire pour rentrer chez vous et votre bandage risque d’altérer votre vision globale. Le cas échéant, commandez à minima un taxi. 
  • Ne restez pas seul la première nuit, afin d’être entouré en cas de complications. Si vous êtes une personne isolée, l’hôpital ou la clinique dans lequel a été réalisé l’intervention peut vous garder sous surveillance.

Les suites opératoires sont-elles douloureuses ?

Suites opératoires quasi indolores
En général, le patient ne ressent aucune douleur à l’œil opéré de cataracte. Il est néanmoins possible d’éprouver une gêne (picotements par exemple) immédiatement après l’intervention, mais elle doit se passer en quelques heures. Un traitement simple contre la douleur peut être donné. 
Dès le lendemain, le patient peut conduire et travailler. Il faut juste éviter la première semaine de porter des charges lourdes et d’éviter les endroits poussiéreux et enfumés.

Traitement post-opératoire peu agréable
En effet, certaines gouttes oculaires peuvent être légèrement douloureuses (petite sensation de brûlure par exemple). 

Après son opération de la cataracte, quand récupère-t-on sa bonne vue ?

Pour la plupart des patients, la vue s'améliore très rapidement après l’opération (quand le pansement cachant l’œil est enlevé évidemment). 
Il est également possible, dans certains cas, qu’il faille un peu de temps avant que le bon résultat soit perceptible.

QU’EST-CE QU’UNE CATARACTE SECONDAIRE ?

Il peut arriver que plusieurs années après l'intervention, une opacification de la capsule du cristallin située à l'arrière de l'implant intraoculaire apparaisse. Le patient a alors l’impression que sa cataracte "revient". Il s’agit en fait d’une cataracte secondaire
La vision s’en trouve altérée. Le médecin prévoit dans ce cas, un traitement, le plus souvent par laser « YAG », généralement à l'occasion d'une simple consultation, sans hospitalisation nécessaire et sans douleur ressentie. Et le patient retrouve ensuite rapidement sa vision d’avant.

L’opération de la cataracte est-elle dangereuse ? Quels sont les risques ? 

L’opération de la cataracte est une intervention assez bénigne où les complications sévères sont rares. Certaines difficultés peuvent néanmoins faire leur apparition et notamment :

  • Une cicatrice insuffisamment étanche.
  • Un déplacement de l'implant intraoculaire posé.
  • Certains troubles oculaires, souvent passagers, comme la perception de mouches volantes, une sensibilité accrue à la lumière, une vision « rosée » les premiers jours, puis « bleutée » le premier mois, une sécheresse oculaire...

Aussi, il est important de signaler tout symptôme gênant à votre médecin (douleur, gonflement, œil très rouge, inflammation…). Les rendez-vous de suivi permettent également de vous surveiller et de réagir rapidement en cas de souci.

Quel est le coût et la prise en charge d’une opération de la cataracte ?

Le tarif d’une opération de la cataracte dépend de plusieurs critères : 

  • D’abord du type d’intervention et du matériel posé (les implants multifocaux sont plus chers que les implants monofocaux).
  • Ensuite de l’établissement où elle est réalisée et des tarifs qui y sont pratiqués.

Tout dépend souvent de votre médecin ophtalmologiste et de l’établissement (hôpital, clinique privée conventionnée ou non) où il pratique la chirurgie.

Si votre opération de la cataracte a lieu à l’hôpital, le chirurgien est généralement en secteur 1

  • Pour un implant classique, le remboursement est pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie, sur une base tarifaire de 271,70 euros. Vous devrez tout de même payer une participation forfaitaire de 24 euros due pour les actes dont le tarif est supérieur ou égal à 120 euros.
  • Pour un implant multifocal, la base de remboursement est également de 271,70 euros par œil. 
    Sachant que le surcoût de ce type d’implant est de 50 à 600 euros par œil(4), le budget de l’intervention risque d’être bien plus important que la base tarifaire de l’Assurance Maladie. Votre opération de la cataracte ne sera pas entièrement remboursée, sauf prise en charge complémentaire de votre mutuelle.

Si votre chirurgien est en secteur 2
Cas fréquent en clinique privée et aussi possible à l’hôpital, votre chirurgien ophtalmologue est en secteur 2. Il pratique alors un dépassement d’honoraires (souvent entre 100 et 500 euros pour chaque œil). S’ajoute souvent également le dépassement d’honoraires du médecin anesthésiste.
Attention dans ce cas, vous ne serez remboursé qu’à hauteur du tarif conventionné (voir ci-dessus). Le reste sera à votre charge, sauf la partie éventuellement remboursée par votre mutuelle.


L’opération de la cataracte par un chirurgien de secteur 2 peut ainsi facilement atteindre les 800 à 1 000 euros par œil : 271,70 euros sont remboursés par la Sécurité Sociale (moins la participation forfaitaire de 24 euros). Le reste peut être pris en charge, au moins en partie, par la mutuelle.


Le meilleur conseil à vous donner est donc de demander rapidement un devis à votre ophtalmologue et de prendre le temps pour programmer des rendez-vous chez plusieurs praticiens afin de comparer les devis et donc les différents budgets possibles. Attention, cela nécessite une belle organisation, car les rendez-vous chez l’ophtalmologie nécessitent un temps d’attente assez long.

INTERVENTION DE LA CATARACTE : FAITES ANALYSER VOS DEVIS

Assuré santé MMA, sachez que vous bénéficiez du service d’analyse de devis(5).
L’estimation de votre reste à charge vous sera communiquée sous 72 heures ouvrées avec des conseils personnalisés sur les prestations qui vous sont proposées par votre professionnel de santé. 
Lorsqu’une solution alternative existe, elle vous est indiquée afin que vous puissiez négocier les dépassements d’honoraires ou réduire votre reste à charge.
Rendez-vous dans votre Espace Client sur mma.fr

Quels sont les risques de l’opération de la cataracte ? 

Si les complications graves après une opération de la cataracte sont rares, quelques gênes peuvent être ressenties après l’intervention : sécheresse oculaire, perception de mouches volantes, sensibilité à la lumière… 

D’autres complications plus ou moins bénignes peuvent également apparaître dans de rares cas, tels qu’un décollement de la rétine, un œdème rétinien, un déplacement de l’implant, une endophtalmie, ou encore une déformation de la cornée. 


À noter également qu’en cas de glaucome ou de dégénérescence maculaire, l’opération de la cataracte peut ne pas améliorer la vision. 


Quelques années après l’intervention, une opacification de la capsule du cristallin située à l’arrière de l’implant intraoculaire peut apparaître et être responsable d’une baisse de l’acuité visuelle. Cette cataracte secondaire est alors traitée par laser.

© AdobeStock
Assurance Santé Senior :
remboursements optimisés

Avec l’âge, nous devenons plus fragiles et nos besoins de santé sont plus spécifiques. 
Avec l’Assurance Santé Senior MMA, vous êtes couvert(6) de manière avantageuse sur les postes les plus coûteux comme le dentaire, l’optique et les audioprothèses.

Les Plus de votre Assurance Santé Senior MMA
- Une très bonne couverture en cas d’hospitalisation(7), ainsi que des services d’accompagnement avant, pendant et après votre séjour hospitalier(5)(6).
- Médecine douce : la prise en charge de soins alternatifs(8), y compris l’ostéopathie, un forfait Cure(9) et le remboursement des soins de pédicure-podogue(10)
- De nombreux services d’accompagnement santé(5) (téléconsultation, deuxième avis médical, infirmière à domicile, coaching activité physique adaptée…) ainsi que des prix réduits négociés auprès des professionnels de santé, partenaires Santéclair(5).

Notes et sources de rédaction
(1) Pourcentage des seniors touchés par la cataracte – source : https://www.inserm.fr/dossier/cataracte
(2) Opération de la cataracte, le plus fréquente des opérations chirurgicale – source : https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/er_1056.pdf
(3) Nombre annuel d’opérations de la cataracte en France – source : https://www.vidal.fr/maladies/yeux/cataracte.html
(4) Surcoût implant multifocal cataracte – source : https://www.cataractejepassealacte.fr/prise-en-charge 
(5) Les services et avantages présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou ses partenaires. Ils sont réservés aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de la nature de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Ces services sont susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de santé et accéder à ces services contacter votre conseiller santé MMA ou rendez-vous dans votre Espace Client sur mma.fr, rubrique «Tous mes services et avantages santé » ou sur le site du gestionnaire de votre contrat, rubrique « Services Santéclair ». Pour plus d’informations, consultez le site internet MMA https://www.mma.fr/mutuelle-complementaire-sante/services-sante.html
(6) Assurance Santé MMA formule Senior - Nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions des garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381) et les Conditions Particulières du contrat Assurance Santé MMA.
(7) Garantie Frais hospitalisation de l’Assurance Santé MMA : vous êtes remboursé des frais de séjour hospitalier et du forfait journalier hospitalier à hauteur des frais réellement engagés.
Supplément chambre particulière, forfait télévision et multimédia : jusqu’à 150€ remboursés par jour avec l’Assurance Santé MMA, formule Senior(6) (niveau 4). 
(8) Garantie Soins alternatifs Assurance Santé MMA : cette garantie vous rembourse les actes et soins médicaux qui ne font l’objet d’aucun remboursement de votre Régime obligatoire et qui sont réalisés par les professionnels de la santé suivants, diplômés : masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, ostéopathes, chiropracteurs. Ces actes et soins sont remboursés dans la limite de 4 séances par année d’assurance et par bénéficiaire, à hauteur de 25€ maximum par séance avec l’Assurance Santé MMA, formule Senior(6) .
(9) Forfait Cures Assurance Santé MMA - Cures remboursées par l’AMO (Assurance Maladie Obligatoire) jusqu’à 300€ par année d’assurance et par bénéficiaire avec l’Assurance Santé MMA formule Senior(6) (niveau 4).
(10) Remboursement Podologue – Pédicure Assurance Santé MMA : 50€ par an et par bénéficiaire l’Assurance Santé MMA formule Senior(6) .