Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Monoxyde de carbone : quels sont les appareils à risques ?

Les médias évoquent souvent, notamment en hiver, des cas dramatiques d’intoxications au monoxyde de carbone.
Mais qu’en est-il exactement ? Pourriez-vous être concerné ? Quels sont les appareils à risques ? Quelle prévention ?
Et bien sûr, comment réagir en cas de doute ?

shutterstock_317839943.jpg

L’intoxication au monoxyde de carbone est un véritable fléau chaque hiver.
© Shutterstock

Monoxyde de carbone : c’est quoi ? Quels symptômes ? Quels risques ?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz très dangereux : il ne se voit pas et ne se sent pas. Les personnes respirent complètement normalement.

Mais s’il envahit un habitat, le monoxyde de carbone prend la place de l’oxygène dans nos poumons. Les premiers symptômes sont un mal de tête, des nausées, des vertiges et beaucoup de fatigue.
Arrive ensuite très vite le malaise… qui peut conduire au décès.

À savoir

Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone sont assez généraux et alarment peu les personnes concernées. C’est justement le grand danger de ce gaz. Peu inquiètes, les personnes s’allongent pour se reposer, et le drame peut ensuite très vite arriver.

D’où vient le monoxyde de carbone ? Quels sont les appareils à risques ?

Le monoxyde de carbone peut venir des appareils de chauffage ou de cuisson fonctionnant :

  • Au gaz.
  • Au bois.
  • Au charbon.
  • À l’essence.
  • Au fuel.
  • À l’éthanol.

À savoir : les appareils électriques sont sans risques à ce niveau.

Exemples d’appareils à risques : chaudière (fuel, gaz, bois ou à pellets), chauffe-eau gaz, poêle à bois ou à pellets, cheminée / insert, cuisinière au gaz, poêle à pétrole, cheminée bioéthanol, moteur d’appareil de bricolage (groupe électrogène)…

Pour que du monoxyde de carbone se dégage, il faut que l’appareil ne fonctionne pas bien.

D’autres appareils produisent aussi naturellement du monoxyde de carbone

Mais ne sont normalement pas à risques car situés en extérieur : brasero, barbecue, plancha au gaz, groupe électrogène, moteur de voiture, de moto… En revanche, ils présentent les mêmes dangers qu’un chauffe-eau gaz dès lors qu’ils sont utilisés dans un local fermé comme par exemple un garage.

Comment se protéger du monoxyde de carbone ?

L’élément le plus important pour comprendre comment se protéger est de savoir que le monoxyde de carbone n’est diffusé à grande échelle que par des appareils qui ne fonctionnent pas bien.

Le défaut peut intervenir suite à une mauvaise installation de l’appareil, un mauvais réglage à l’installation, mais également résulter d’un défaut d’entretien ou de maintenance.

Installation

  • Faites toujours installer vos appareils de chauffage par un professionnel habilité et qualifié.
    Ne réalisez rien par vous-même, même si vous êtes un bon bricoleur, vous n’êtes pas à l'abri d'être à l'origine de la production de monoxyde de carbone par les appareils installés.
  • Dans le cas de l’installation d’une chaudière au gaz, demandez également une « attestation de conformité » qui prouve qu’elle a été bien installée. Le certificat de conformité gaz a pour mission de détecter d’éventuelles anomalies sur l’installation. La demande doit être réalisée auprès d'un organisme de contrôle agréé par le ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie

Entretien

Il est primordial de faire régulièrement vérifier par un professionnel vos appareils de chauffage : chaudière, conduit, chauffe-eau, poêle, cheminée, etc. Quel que soit le type de combustible (gaz, pétrole, bois, ….)
Demandez toujours au professionnel une « attestation d’entretien » qui prouve que l’appareil a bien été révisé.

Monoxyde de carbone : autres précautions

Quelques précautions pour le chauffage

  • Vous utilisez un poêle à bois ou une cheminée : n’y déposez que du bois sec (le taux d’humidité doit avoisiner les 20%), sans vernis ni peinture.
  • Vous avez recours à un chauffage d’appoint : 2 heures maximum de fonctionnement continu et en aérant toujours la pièce.

Quelques précautions pour le garage

  • Ne laissez pas votre moteur tourner quand votre voiture est dans le garage.

Mauvaise utilisation

  • N’utilisez jamais un barbecue, braséro, plancha fonctionnant au gaz à l’intérieur de la maison ou dans une pièce fermée de type véranda.

Aération des pièces

  • N’obstruez jamais les aérations.
  • Aérez chaque jour votre logement pendant au moins 10 minutes, même en hiver.

Alerte Monoxyde de carbone

Même s’il n’est pas obligatoire, placez toujours un détecteur de monoxyde de carbone dans les pièces où sont situés les appareils de chauffage : salon (cheminées, poêles), cave (chaudière, chauffe-eau), atelier (chauffage d’appoint…)…

Symptômes d’intoxication au monoxyde de carbone, comment réagir ?

Mal à la tête, grande fatigue, nausées, vertiges… Il faut réagir très vite, chaque minute compte :

  • Ouvrez toutes les fenêtres de votre logement.
  • Arrêtez les appareils de chauffage et de cuisson.
  • Si vous êtes témoin, sortez la ou les victime(s) du local.
  • Commencez la réanimation si la victime ne respire plus ou installez la en position latérale de sécurité.
  • Sortez du domicile.
  • Appelez les secours.

N° des secours

  • 18 : Pompiers
  • 15 : Samu
  • 114 : Secours personnes sourdes et malentendantes (sms/fax)
  • 112 : Numéro d’urgence depuis un portable

Garantie des Accidents de la Vie : utile au quotidien

assurance accidents MMA © Tashi-Delek/Thinkstock

De l'accident domestique bénin jusqu'au gros pépin, la Garantie Accidents de la vie MMA prévoit une palette de prestations pour assurer votre avenir et celui de ceux qui vous sont chers(1)(2) :

  • De nombreux services d’assistance : garde d’enfants, aide-ménagère, soutien psychologique…
  • Indemnisation dès 1 % d'invalidité,
  • Accompagnement de la victime et de sa famille,
  • En cas de décès, versement d’un capital leur permettant à la famille de faire face.
Garantie des accidents de la Vie

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.
(2) Le souscripteur, le conjoint, les enfants vivant au foyer et les étudiants sont couverts.