GARANTIE REEQUIPEMENT À NEUF

Vos biens mobiliers garantis par votre Assurance Habitation

À la suite d’un sinistre affectant vos biens mobiliers assurés par votre assurance habitation, seule l’indemnisation « Rééquipement à neuf » permet de remplacer les objets endommagés à l’identique ou de prendre en charge l’intégralité du coût de leur réparation. Mode d’emploi.

Rééquipement à neuf © Highwaystarz-Photography/Thinkstock

Le rééquipement à neuf

Incendie, dégât des eaux ou encore vandalisme… Un sinistre peut causer de graves dommages à vos possessions. Avec la garantie « Rééquipement à neuf », l’indemnisation correspond au montant exact nécessaire pour réparer ou remplacer à l’identique le bien détruit ou endommagé, sans tenir compte de son éventuelle vétusté.

Si vous avez souscrit l’Assurance Habitation n°1 ou n°2, vos biens mobiliers sont estimés en valeur de remplacement ou de réparation au jour du sinistre, déduction faite de la vétusté (calculée à dire d’expert selon l’âge et le degré d’usure du bien). Ce coefficient de vétusté s’applique aussi aux frais de main d’œuvre, transport, dépose, pose ou installation. En cas de dommages électriques, la vétusté est contractuelle, soit 10% par an à compter de la date de mise en service de l’appareil avec un plafond de 50%.

 

Exemple : Votre téléviseur, âgé de quatre ans, est endommagé par un dégât des eaux. La réparation, tous frais compris, se monte à 350 €.
Avec la garantie « Rééquipement à neuf », vous ne payez rien.
Sans cette garantie, un  abattement pour vétusté égal à 140 € (4x10 % de 350 €) vous est imputé. Vous percevez seulement 210 €.


 

La garantie Rééquipement à neuf MMA

La garantie « Rééquipement à neuf » est proposée avec les formules Habitation MMA N°3 et 4. Elle concerne les biens en état de fonctionnement à la date du sinistre, et prévoit la réparation ou le remplacement des appareils susceptibles de l’être, frais de transport, dépose, pose et installation compris.

  • Votre artisan n’est pas disponible ou vous n’en connaissez pas, si vous le souhaitez nous pouvons en mandatez un : nous prenons en charge la réparation ou le remplacement des biens endommagés.
  • Vous préférez vous en charger ? Vous disposez de deux ans à compter du sinistre pour remplacer ou faire réparer vos possessions. L’indemnisation en valeur à neuf intervient sur présentation des factures.
  • Les objets à risque de vol sont garantis à hauteur du coût d’objets similaires sur le marché de la revente ou des collectionneurs.
  • Les vitrages sont remplacés par des matériaux présentant les mêmes caractéristiques, frais de transport, dépose et pose inclus.
  • Pour les végétaux, l’indemnisation tient compte, sur présentation de factures, du coût de la replantation. 

 

Bon à savoir  : Les chèques, espèces, cartes bancaires, titres, autres valeurs similaires et le contenu de votre boîte aux lettres ne sont pas couverts par votre assurance habitation. Ils ne peuvent donc pas faire l’objet d’un rééquipement à neuf.

 

Les mesures à prendre en cas de sinistre habitation

  • Sans vous mettre en danger, préservez ce qui peut l’être.
  • Essuyez et faites sécher les objets et appareils mouillés, ne jetez rien.
  • Réunissez les photos, factures d’achat ou d’entretien, et toutes les autres preuves de l’existence, de l’état et de l’âge des biens endommagés ou détruits.
  • Contactez votre assureur dans les cinq jours suivant le sinistre.
  • N’engagez aucune réparation sans avoir obtenu son aval.

 

 

Intéressé par l’Assurance Habitation MMA ?

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

 

Un Agent Général se tient à votre disposition pour répondre à vos besoins en assurance et vous présenter les atouts des solutions habitation MMA.
 

Vous pouvez également en quelques clics, obtenir votre devis d’assurance habitation sans engagement de votre part.

Devis Habitation MMA

Déclarer un sinistre

Vous êtes client MMA et souhaitez déclarer un sinistre ?
Retrouvez la liste des formalités à accomplir et nos conseils habitation dans votre espace client. 

 

> Espace Client

Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites et exclusions de garanties et, dans le respect des plafonds de remboursement qui sont précisées au contrat d’assurance.