Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Roue de secours, galette : règles et précautions

Lors d’un trajet en voiture, il peut arriver que vous soyez victime d’une crevaison et qu’il faille remplacer le pneu hors d’usage par une roue de secours ou une roue galette. Mais conduire avec ce type d’équipement nécessite de prendre des précautions particulières et de respecter certaines règles. Les choses sont différentes selon que vous ayez installé une roue de secours ou une roue galette. Explications et conseils…

Roue_Secours_Sshutterstock-1.jpg

Rouler avec une roue de secours ou une roue galette après une crevaison nécessite des précautions particulières…
©Shutterstock

Roue de secours ou roue galette : deux solutions en cas de crevaison 

La roue de secours est un équipement bien utile en cas de crevaison. Encore faut-il en avoir une dans la voiture !

Il existe deux types de roue de secours : 

  • La roue complète, appelée communément « roue de secours ».
    Elle est développée individuellement pour chaque type de véhicule. C'est une roue identique à celle des pneus en place sur votre véhicule, mis à part la jante qui est souvent plus légère, ce qui n’empêche pas que le véhicule puisse rouler sans problème. Néanmoins, sa pression n’étant pas nécessairement suffisante pour assurer une conduite en toute sécurité, elle ne peut être utilisée que pour une durée limitée.
  • La roue galette.
    Il s’agit d’une roue de dépannage, plus fine et plus légère, qui permet de parvenir au garage le plus proche.
     

En moyenne, en Europe, une crevaison a lieu tous les 70 000 km, soient tous les 7 ans selon l’Automobile Club association.


Equipement en cas de crevaison : tout dépend du constructeur !
Chaque constructeur équipe son véhicule d’un dispositif standard en cas de crevaison.
Roue de secours, roue galette, ou le minimum, une bombe anti-crevaison ou une roue appelée Runflat, qui permettent de continuer à rouler momentanément en dépit d’une crevaison. 
Lors de l’achat du véhicule ou ultérieurement, il est possible de choisir le type de dispositif de secours que vous désirez s’il n’est pas fourni en standard. Il s’agit alors d’une option, ce qui veut dire coût supplémentaire.

PEUT-ON PRENDRE UNE VIEILLE ROUE ET S’EN SERVIR DE ROUE DE SECOURS ?

Il est possible de prendre une vieille roue et de s’en servir comme roue de secours mais cela nécessite que le pneu ne soit pas trop abîmé et, de plus, il faut avoir la place nécessaire pour la ranger dans le coffre car si la voiture était prévue pour une roue galette, l’espace ne sera peut-être pas suffisant.

Roue de secours, roue galette : avantages et inconvénients de chaque solution
Contrairement à la roue galette, la roue de secours complète a l’avantage de pouvoir se passer de dépanneuse et de finir normalement son trajet en roulant. Il convient ensuite d’amener son pneu crevé au garage pour réparation (hélas, la réparation n’est pas toujours possible). 
Une fois le pneu abîmé remis en service et en place, la roue de secours peut être conservée en cas de nouvelle crevaison. Il est d’ailleurs nécessaire de vérifier régulièrement la pression de la roue de secours.
Elle présente par contre l’inconvénient de prendre plus de place dans le coffre et de coûter plus cher que la roue galette (entre 150 et 200 euros en fonction du modèle de voiture).

Aussi, moins chère, plus légère et prenant moins de place dans le véhicule, la roue galette est souvent préférée à la roue de secours.

EQUIPER SA VOITURE D’UNE ROUE DE SECOURS EST-IL OBLIGATOIRE ?

La roue de secours n’est pas rendue obligatoire par le Code de la route mais rouler avec des pneumatiques abimés est dangereux et interdit. 
L’article R 314-1 du code de la route indique notamment que les pneumatiques ne doivent comporter sur leurs flancs aucune déchirure profonde. S’il passe outre, le conducteur risque jusqu’à 750 euros d’amende et même, dans les cas les plus graves, une immobilisation du véhicule. 

Alternative à la roue de secours ou galette : la bombe anti crevaison
Troisième solution pour ceux qui ne veulent ni roue de secours, ni roue galette : s’équiper d’une bombe anti-crevaison aussi appelée « kit de dépannage ». 
Ce dernier est composé d’un compresseur et d’une bonbonne de gel colmatant qui permet d’injecter une mousse expansive dans le pneu pour combler le trou à l’origine de la crevaison. Objectif : colmater la crevaison sans démontage de la valve et de regonfler le pneu à la pression recommandée. 
Pour pouvoir utiliser un kit de dépannage, il faut que le véhicule soit sur une route plane et que la crevaison ne soit pas supérieure à quelques millimètres. Cela permet de ramener la voiture au garage le plus proche où la roue sera changée et la jante nettoyée du gel colmatant injecté. 

Découvrez nos tarifs d’assurance auto

à partir de 11€/mois(1)

Comment monter une roue de secours ou une roue galette ?

Pour installer une roue galette ou une roue de secours sur le véhicule : il faut un cric pour soulever la voiture, une clé adaptée, une douille écrou anti-vol car les jantes des voitures modernes sont souvent serrées au moyen d’écrous spécifiques pour éviter les vols.

La première étape est de fixer la douille antivol sur la roue et desserrer en faisant deux tours de clé dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il faut utiliser le cric pour que la roue ne soit plus en contact avec le sol. Ensuite, il faut enlever tous les écrous en les gardant bien de côté. Enfin, il est temps de mettre la roue de secours et de resserrer les écrous. 

Et si vous êtes sur la chaussée : n’oubliez pas de faire usage de votre triangle de sécurité et de revêtir votre gilet fluorescent.

APPELER LE DEPANNEUR OU MONTER SA ROUE DE SECOURS ?

Est-il préférable d’appeler un dépanneur plutôt que de rouler avec une roue de secours ?
Si l’on ne souhaite pas se risquer au changement d’une roue, mieux vaut appeler un dépanneur. Celui-ci peut être pris en charge par votre assurance notamment dans le cadre d’une assurance tous risques. Sans cette assurance, il faut compter 130 euros sur l’autoroute. De plus, un dépanneur peut mettre un certain temps à arriver, il faut donc prendre son mal en patience.

Les règles de conduite sont différentes entre roue de secours et roue galette

Avec la roue de secours classique, il est possible de rouler un peu à la vitesse que l’on souhaite, sous condition que la pression des 4 pneumatiques soit égale. 
Si la roue de secours est un peu sous-gonflée ou si vous ignorez sa pression, il faut réduire votre vitesse à 60-70 km/h de façon à éviter tout problème. 

Conduire avec une roue galette 
Avec la roue galette, il faut rouler à 80 km/h au maximum et même 65 km/h par temps pluvieux. 
Si vous êtes sur l’autoroute, cela implique de mettre ses feux de détresse afin d’indiquer que vous êtes en difficulté. La galette étant moins large que les autres roues, cela crée en effet un déséquilibre qui peut provoquer un accident. 
Certains systèmes, comme le freinage ABS par exemple, ne fonctionnent pas normalement avec une roue galette. Il faut donc être très vigilant et parcourir moins de 100 km. 

 

Avatacar
1 500 garages partenaires MMA
Assuré MMA, achetez
des pneus
à prix négociés.(2)

Garage indispensable après une crevaison

La réparation de toute roue crevée doit être faite par un professionnel afin de respecter les méthodologies. 
Dans le cas où la réparation est impossible et où l’achat d’un nouveau pneu est requis, il peut être envisagé de transformer sa roue de secours classique en roue du véhicule, mais à la condition qu’elle présente les mêmes caractéristiques que les autres pneumatiques en place (ce qui est rarement le cas). Il est interdit de rouler avec une roue de secours, différente des autres.

Quant à la roue galette, celle-ci est conçue pour un usage très limité et ne permet que de rejoindre le garage le plus proche. Si le véhicule a parcouru une très petite distance, elle peut être conservée pour une prochaine crevaison, sinon il faudra la remplacer.
 

© Minerva Studio/Thinkstock
L’Assurance Auto MMA : des garanties et des services

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et
de services !

Vol, bris de glaces, incendie, assistance… Les garanties de l’Assurance Auto MMA vous permettent d’être indemnisé(3) pour les dégâts causés à votre véhicule suite à un accident ou à une dégradation.
Vous bénéficiez(3) également de nombreux services comme, par exemple, les frais de remorquage en cas de panne.

Découvrez nos tarifs de l’Assurance Auto MMA à partir de 11 €/mois(1) !

(1) Exemple de tarif pour un conducteur avec bonus de 50, âgé de plus de 25 ans, conducteur principal seul, assuré en conducteur principal en continu depuis plus de 3 ans et pas de sinistre au cours des 3 dernières années. Usage privé et trajet domicile – travail. Véhicule stationné garage et box à Dinan. Moins de 10 000 km. Véhicule : Toyota Aygo essence 3CV 1.0 VVTI X-play.
(2) Voir conditions sur mma.fr - https://services-avantages-clients.mma.fr/u-mobilite/fo-avatacar.html
(3) Assurance Auto MMA : nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Auto MMA CG 614.