Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

L’entretien des pneus, essentiel à votre sécurité

Pour conserver vos pneus de voiture en bon état le plus longtemps possible, un certain nombre de règles sont à observer. MMA vous dit tout sur les moyens de limiter l’usure de vos pneus et garantir ainsi votre sécurité en voiture.

MMA_Entretien_Pneus.jpg

Bien entretenir ses pneus de voiture en contrôlant leur usure régulièrement permet de rouler en toute sécurité.
© Shutterstock

Pneus sous gonflés : les chiffres qui parlent

La moitié des automobilistes français roule avec au moins un pneu sous-gonflé, alors que de nombreuses études ont démontré le rôle crucial des pneumatiques pour la sécurité au volant : seulement 20% des conducteurs suivent les préconisations des manufacturiers (soit un contrôle une fois par mois), et 50 % des conducteurs vérifient leurs pneumatiques trois fois ou moins par an(1).


Pneus détériorés ou sous gonflés : attention danger
Les pneus détériorés ou sous-gonflés provoquent 153 000 accidents en Europe. Ils sont directement responsables de 6 % des accidents mortels sur route, ce chiffre atteignant 9 % sur autoroute(2).


(1) Source : prévention routière, avril 2013.
(2) Source : étude Bridgestone, 2013.

Pourquoi vos pneus de voiture sont-ils garants de votre sécurité ?

Le pneu est l’élément de liaison entre le véhicule et la chaussée. Stimulés par l’énergie du moteur, il est aussi garant de la tenue de route et du freinage.

La surface de contact étant excessivement réduite (15 centimètres carrés environ par roue), il convient de respecter les pressions de gonflage prescrites par le constructeur. Elles déterminent, pour chaque véhicule et chaque pneumatique, le niveau d’écrasement de la gomme qui va optimiser le comportement sur route, et donc la sécurité.

De nature poreuse, les pneus, même gonflés à l’azote, se dégonflent naturellement. Un pneu perd 0,2 bar tous les trois mois. C’est pourquoi il est important de vérifier - à froid, c’est-à-dire sans avoir trop roulé - et d’ajuster la pression toutes les quatre semaines au moins.

Pneus sous gonflés ou abîmés : quels sont exactement les dangers ?

Sous-gonflés ou abîmés, les pneus risquent d’exploser
Des pneus sous-gonflés altèrent le comportement général du véhicule : lors d’un virage serré pris un peu trop vite ou d’un freinage d’urgence, le pneu manquant de pression va s’écraser et perdre de son adhérence. Même s’il n’éclate pas, il peut partir en dérapage, sortir de la jante et provoquer la sortie de route.

Les pneus sous-gonflés coûtent cher…
20 % d’air manquant à 90 km/h entraîne une augmentation de 3 % de la consommation et des émissions polluantes. Selon une étude de Michelin en 2005, si tous les pneus français étaient correctement gonflés, nous économiserions 500 000 tonnes de carburant chaque année, soit 2 % de notre consommation !
De plus, un pneu sous-gonflé s’use vite et de manière irrégulière. La mauvaise répartition des pressions au sol réduit de 15 % la durée de vie d’un pneu.

Comment vérifier l’usure de ses pneus de voiture ?

La législation impose que la profondeur des sculptures du pneu ne soit pas inférieure à 1,6 millimètres. Pour vous aider, les témoins d’usure doivent être intacts. Ces petites bosses situées à l’intérieur des rainures sont souvent repérées sur le flanc du pneu par le sigle TWI.


Attention, dans le cas où vos pneus seraient trop usés ou en trop mauvais état, votre véhicule pourrait être immobilisé et vous recevriez une amende de 135 euros.


En cas de doute sur l’état de vos pneus, demandez conseil à un spécialiste qui vous aidera gratuitement. Quelle que soit votre voiture, privilégiez le train arrière : c’est en effet par l’arrière que la voiture risque de partir lors des situations à risque (virages serrés, pluie…). N’hésitez pas également à demander au garagiste de vérifier le parallélisme des roues, qui assure une usure régulière des quatre pneus.

Soyez vigilant pour rouler en toute confiance
Gonflage à l’azote, nouvelles structures pour une meilleure adhérence, nouvelles gommes plus résistantes, pneus pouvant rouler à plat : les techniques ne manquent pas pour palier l’usure des pneus. Mais tous les progrès de la science ne remplaceront jamais votre vigilance : sur la route, pensez à rouler gonflé !

Dix conseils pour des pneus correctement gonflés

  1. Vérifiez et ajustez la pression des pneus une fois par mois
    Respectez les recommandations du constructeur, situées sur la porte du conducteur et dans le manuel d’utilisation.
    Effectuez l’opération « à froid », c’est-à-dire en ayant roulé moins de 10 kilomètres, ou après une pause de 2 heures.

  2. Évitez de regonfler un pneu chaud
    Un pneu qui roule chauffe. L’air contenu se dilate et fausse les mesures. En cas de gonflage d’urgence, ajoutez 0,3 bar à la pression recommandée.

  3. Faites vérifier l’ensemble pneu-roue par un professionnel
    Si l’un de vos pneus perd plus de 0,4 bar par mois, allez vite voir votre garagiste.

  4. Ne sur-gonflez pas les pneus
    Des pneus trop gonflés ont moins de surface de contact au sol, leurs flancs se rigidifient, et tout cela détériore le comportement du véhicule (sauf s’il est en surcharge, voir point 8).
    Attention, des pneus sur-gonflés de 20 % réduisent leur durée de vie d'environ 10 000 km. 

  5. La roue de secours doit aussi être correctement gonflée
    Pensez à gonfler votre roue de secours, en cas de crevaison elle pourrait vous être utile. Et seulement pour elle, ajoutez 0,3 bar à la pression recommandée.

  6. Vérifiez l’état des valves et de leur capuchon
    Remplacer les valves à chaque changement de pneus est essentiel pour votre sécurité. Les capuchons qui protègent les valves et assurent une meilleure étanchéité des pneus sont aussi des éléments primordiaux. S’il vous en manque, achetez-en de nouveaux.

  7. Si vos pneus sont gonflés à l’azote, respectez la pression constructeur
    La gomme de vos pneus est plus étanche à l’azote qu’à l’air. La pression est la même que pour l’air, et les deux gaz se mélangent. Mais attention, le gonflage à l’azote est souvent payant.

  8. Adaptez la pression des pneus à votre charge
    Les constructeurs l’indiquent parfois mais, dans tous les cas, si vous devez rouler à pleine charge, sur-gonflez vos pneus de 0,2 bar.

  9. Si vous roulez en camping-car
    Ce type de véhicule roule souvent peu. Raison de plus pour être attentif à la pression avant le départ. Si celle préconisée est supérieure à 4,7 bars, les valves doivent être métalliques.

  10. Si vous tractez une caravane
    Sauf contre-indications du manuel de votre voiture, ajoutez 0,4 bar aux pneus arrière. Pour la caravane, adoptez une pression de 3 bars.

Besoin d’une assurance Auto ?

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et de services.
Vous roulez un peu ? Beaucoup ?
Vous souhaitez une protection Au Tiers, Médiane ou Tous Risques ?
Toutes les formules MMA incluent une Responsabilité Civile et une Protection du conducteur.
Et grâce aux forfaits kilométriques, vous payez seulement pour les trajets réellement parcourus.

Des options qui assurent !
Pour vous assurer tranquillité d’esprit et toujours plus de confort, MMA vous propose différentes options :
Le Renfort Dépannage, pour être dépanné en toutes circonstances(1) et rester toujours mobile.
Le Renfort Indemnisation, pour un remboursement maxi en cas de destruction ou de vol(1) de votre véhicule.

Trouvez la formule qui colle parfaitement à vos besoins grâce à notre outil de simulation :

Votre devis Assurance Auto MMA

(1) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat.