Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

7 règles pour rendre votre logement écologique (vert)

Dans le contexte environnemental actuel, vivre dans un logement écologique est de plus en plus recherché. Économies d’énergie, d’eau, limitation des gaz à effet de serre sont des objectifs majoritairement intégrés lors de la construction de logements neufs. Mais il est aussi possible lors de rénovation de rendre son logement plus vert.
7 règles sont alors à suivre pour cela…

MMA_logement-vert_897x505.jpg

Un logement écologique est une habitation qui vise les économies d’énergie et le respect de l’environnement.
© Shutterstock

Qu’est-ce qu’un logement écologique ou logement vert ?

 

Logement vert, logement écologique – Définition

Un logement vert / écologique est une habitation économe en énergie et en eau. C’est un logement durable, respectueux de l’environnement.
Il émet également moins de gaz à effet de serre (CO2), ce qui permet de lutter à « sa propre échelle » contre les dérèglements climatiques.

Qu’est-ce que la valeur verte d’un logement ?

La valeur verte est une des clés à venir de la valeur des biens immobiliers.
Aussi, si vous achetez un logement, il est important de juger les biens sélectionnés en fonction de leur valeur verte. De même, si vous avez déjà acheté votre logement, il peut être intéressant de réaliser les travaux d’économie d’énergie qui rendront votre habitation plus écologique.

Les 7 règles d’une habitation écologique

 

Logement vert - règle N° 1 : une isolation renforcée

Dans un habitat durable, l’objectif est d’éviter les déperditions thermiques. 
Pour cela, la méthode la plus efficace est d’isoler le bâtiment à plusieurs niveaux : isolation des murs (par l’extérieur, voire par l’intérieur), isolation des combles, rénovation des fenêtres (double ou triple vitrage) et des ouvertures (porte d’entrée, de garage, de cave…).
À noter, le bâti ne doit pas uniquement empêcher le froid de pénétrer l’habitat en hiver, il doit aussi le maintenir frais en été.

 

Logement vert - règle N° 2 : une exposition optimale

L’exposition du logement constitue une donnée importante pour une habitation écologique.
Pour optimiser vos économies d’énergie, votre logement doit présenter davantage de surfaces vitrées au sud, peu en exposition nord et toujours protégées à l’est. Si vous rénovez votre logement, n’hésitez pas à créer des baies vitrées côté sud !

 

Logement vert - règle N° 3 : un mode de chauffage écologique

Le mode de chauffage choisi doit être le moins énergivore possible. Les vieilles chaudières, les radiateurs électriques de type « grille-pain » sont bien évidemment à éviter.
Habitat durable oblige, votre chauffage intérieur doit viser les économies d’énergie et être le moins polluant possible. 
Pour cela, de nombreuses solutions sont proposés en termes d’énergie renouvelable et le choix dépend de la situation et des caractéristiques de votre logement : géothermie, pompe à chaleur, chaudière à pellets…
Pour le chauffage de l’eau, les panneaux photovoltaïques ou le solaire thermique peuvent être une solution écologique et économique. L'installation de petites éoliennes peut être également envisagée dans certaines zones du territoire.

 

Logement vert - règle N° 4 : une ventilation de l’intérieur du logement

Pour être écologique, votre habitation doit être équipée d’un système de ventilation performant.
Il ne sert à rien de bien isoler son logement si pour l’aérer, il faut ouvrir les fenêtres en grand !       
Un bon système d’aération est une ventilation à double flux permettant d’échanger la chaleur de l'air intérieur avant évacuation avec celle de l'air prélevé à l'extérieur.

 

Logement vert - règle N° 5 : des équipements économes en énergie

Les équipements de votre logement doivent répondre aux critères écologiques de limitation de la consommation d’énergie. Pour cela, privilégiez les classes A, A+ et A++. Et quelque que soit la classe énergétique des appareils, pensez toujours à les éteindre quand vous ne les utilisez pas (la mise en veille consomme de l’énergie contrairement à l’arrêt).

 

Logement vert - règle N° 6 : des économies d’eau

L’eau risque de devenir un bien rare et mérite d’être économisée ! Pour cela, commencez par réaliser une vérification de votre système de distribution d’eau (recherche de fuites).
Autre mesure écologique : installez sur vos robinets des réducteurs de débit (mousseur, pomme de douche économiques) et choisissez toujours des appareils ménagers économes en eau. Enfin pour garder votre jardin vert et fleuri, misez sur les récupérateurs d’eau de pluie.

 

Logement vert - règle N° 7 : un logement qui respecte votre santé

Pour votre logement, choisissez des matériaux respectueux de la santé (et éliminez ceux qui pourraient être dangereux, comme ceux intégrant des COV - Composés Organiques Volatils).
Attention aux mousses isolantes, moquettes, linoléum non naturel, bois des charpentes et des planchers, peintures et vernis, colles diverses…

L’emplacement du logement pourrait être la 8e règle pour un logement écologique

En effet, le logement a davantage de chances d’être écologique s’il est situé dans une zone propice.
Pour un bon bilan carbone, un logement doit être proche des commerces et transports.

Rénover son logement pour le rendre plus écologique et donc plus vert

Cette phrase publiée dans l’enquête ADEME(1) sur la « valeur verte » des logements résume tout :
« L’important potentiel d’économies d’énergie renforce la valeur verte, pouvant représenter jusqu’à 30 % de la valeur marchande d’un bien… ».

Pour réaliser des économies d’énergie et valoriser son bien immobilier, il peut être fort intéressant de rénover votre logement, d’autant que les travaux peuvent faire l’objet d’une déduction fiscale.

(1) Étude ADEME – septembre 2011.
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/82882_rapport_valeur_verte_20111116.pdf

Logement neuf et Réglementation Thermique 2012

Vous construisez un logement neuf ? Outre d’être conforme à votre mode de vie et à vos critères esthétiques, votre habitation doit répondre à la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Celle-ci s’articule autour de 3 grands pôles :

  • Une efficacité énergétique minimale du bâti pour une meilleure optimisation des conditions bioclimatiques des logements.
  • Une limitation de consommation d’énergie primaire.
  • La température de confort d'été.

Pour plus de renseignements, téléchargez la plaquette du Ministère du Logement et de l’Adème.

Vérifiez votre assurance avant tout travaux dans votre habitation

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

Suite aux travaux que vous envisagez ou avez effectués, votre assurance habitation est-elle toujours conforme à la structure de votre logement ?
- Assuré MMA, profitez-en pour faire le point avec votre Agent Général sur vos garanties.
- Non assuré, découvrez les formules et options de l’assurance Habitation MMA, qui vous permettent de personnaliser votre besoin de couverture.

Assurance Habitation MMA