Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Que faire si votre habitation est inondée ?

Suite à de fortes pluies, votre habitation est inondée : l’eau a envahi votre cave et peut-être votre rez-de-chaussée ? Que faire pour évacuer l’eau stagnante et nettoyer la boue qu’elle a pu apporter ? Quelles précautions prendre ?

95468623

Dès que les autorités vous donnent l’autorisation de retourner dans votre habitation, équipez-vous pour évacuer l’eau et nettoyer en vous protégeant.
© GettyImages

Que faire si votre habitation a été inondée ?

Ne rallumez pas l’électricité
Si vous avez été inondé, l’électricité générale a dû être coupée. Ne cherchez pas à la remettre en marche tant qu’il y a de l’eau stagnante dans votre logement.

Une fois l’eau évacuée, faites appel à un électricien pour vérifier l’absence de danger. En effet, ce dernier peut venir de nombreux endroits : le panneau d’alimentation électrique, les prises électriques, les appareils électriques eux-mêmes (dont le chauffe-eau). L’électricien devra tout sécher, nettoyer, inspecter et contrôler.

À savoir : si un expert a été missionné par votre assureur, n’hésitez pas à lui demander conseil.

Utilisez vos smartphones uniquement
N’utilisez pas votre téléphone fixe tant qu’il reste de l’eau dans votre logement. Servez-vous de vos téléphones mobiles.

Vous avez été évacué ?
Vous ne pouvez réintégrer votre domicile qu’après avoir obtenu le feu vert des autorités civiles.

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(1) 

Inondation : comment évacuer l’eau chez vous ?

Une fois que vous avez l’autorisation de retourner chez vous, veillez à retirer l’eau stagnante. 
Si le niveau d’eau est faible, utilisez des seaux, des raclettes à eaux ou des bassines. 
En revanche, si le niveau de l’eau reste élevé, utilisez une pompe. 
Pensez à mettre des gants et des bottes pour vous protéger des bactéries présentes lors de l’évacuation de l’eau. 

Si vous avez une cave et qu’elle a été inondée, videz-la lentement pour limiter les effets de la pression car l’eau qui imbibe le sol exerce une pression sur les murs qui peuvent être fragilisés.

Effectuez un nettoyage complet après l’inondation

Une maison inondée n’est plus saine. Il est nécessaire de la nettoyer et la désinfecter pour éliminer les résidus nocifs apportés par l’eau. 

Videz les parties inondées de l’habitation
Une fois l’eau retirée, débarrassez les pièces inondées des meubles et autres objets qui y étaient entreposés. Sortez aussi tous les revêtements de sol imbibés (tapis, moquettes…).
Ne jetez rien, conservez dans un endroit au sec ces éléments qui pourront vous servir de preuve pour votre assureur.

Retirez les revêtements de mur abîmés
Lambris ayant pris l’eau, papiers peints… Retirez tous les éléments humides des murs. Vous ne pourrez pas les sauver et les garder en l’état risque d’entraîner le développement de moisissures dans votre logement. C’est pour cette raison, qu’il faut nettoyer tous les murs nus à l’eau de javel.

Enlevez la boue
Si l’eau a amené avec elle de la boue, il faut vous en débarrasser au plus vite avant qu’elle ne sèche. En effet, si vous attendez trop, vous aurez encore plus de mal à l’évacuer… Utilisez une pelle pour la soulever et la retirer, puis grattez le sol.

Nettoyez à grande eau
Une fois les sols débarrassés des déchets, nettoyez à grandes eaux toutes les pièces. Utilisez au besoin un nettoyeur haute pression.

 

Ventilez, séchez

En fonction de la température et de l’humidité extérieures, murs et sols mettront du temps à sécher. Cela peut prendre des mois. 
Si l’électricité fonctionne en toute sécurité, vous pouvez vous aider de radiateurs électriques, avec modération étant donné leur coût d’utilisation. Vous pouvez aussi avoir recours à des déshumidificateurs électriques. 
Pensez bien à déboucher les ventilations basses pour favoriser la circulation de l’air. 
Il est également possible de faire appel à des sociétés spécialisées, mais avant d’entreprendre toute démarche, contactez votre assureur afin de voir si cette prestation peut vous être remboursée.

Dans tous les cas, il est primordial d’aérer les lieux, été comme hiver (ouverture en grand des fenêtres et des portes pour créer un courant d’air).

Trois recommandations sanitaires après une inondation

  1. L’eau du robinet n’est peut-être plus potable
    Les eaux de crue ont pu apporter avec elles de nombreux déchets. Elles se sont aussi mélangées aux eaux des égouts et ont par conséquent pu contaminer le réseau d’eau potable.
    Prenez contact avec votre fournisseur d’eau ou la mairie afin de vérifier ce point. 
    Ne buvez pas d’eau du robinet avant d’avoir la certitude qu’elle est conforme aux normes sanitaires. Si vous avez la confirmation que l’eau est de nouveau potable, laissez couler l’eau du robinet : cela permet de nettoyer le réseau et d’évacuer l’eau qui a stagné. 

     
  2. Produits alimentaires abîmés
    Tous les produits alimentaires qui ont pu être en contact avec de l’eau doivent être jetés.
    Comme l’électricité a été coupée, votre réfrigérateur et votre congélateur ont cessé de fonctionner, sûrement durant un bon nombre d’heures... Vous allez donc malheureusement être contraint de jeter tous les aliments contenus dans le congélateur (aliments ayant entamé leur processus de décongélation) et vérifier les aliments stockés au réfrigérateur pour vous débarrasser des plus sensibles.
    Sachant que beaucoup de produits alimentaires peuvent être concernés, ce qui représente un budget conséquent, prenez en photos les aliments afin de pouvoir fournir une estimation de la perte financière à votre assureur en cas de déclaration de sinistre.

     
  3. Cuve à fioul ou à gaz à vérifier
    Après toute inondation, il est important de vérifier l’état de votre cuve à fioul ou à gaz si vous en êtes équipé. Faites appel à une équipe spécialisée. 

DÉCLARER UN SINISTRE

Vous êtes client MMA et souhaitez déclarer un sinistre ?
Retrouvez la liste des formalités à accomplir et nos conseils habitation dans votre espace client. 

> Espace Client

Assurance inondation : comment être indemnisé ?

Prenez des photos 
Une fois votre maison mise en sécurité, prenez des photos de toutes les pièces qui ont été inondées et des meubles, objets ou revêtements qui ont été détériorés.
Ces photos seront des éléments concrets utiles pour toute demande d’indemnisation.

Prenez conseil auprès de votre assureur
Si vous avez été sinistré, contactez au plus vite votre assureur pour connaître les démarches à suivre. Faites-le avant d’entreprendre tous travaux de nettoyage et de rénovation. 
Appelez votre assureur au plus vite si vous êtes inondé. 

État de catastrophe naturelle : comment faire ?
En cas d’inondation, la question de l’état de catastrophe naturelle est toujours problématique en assurance. Tout dépend en effet si votre commune fait l’objet d’une constatation d’état de catastrophe naturelle publiée par arrêté.

Si votre habitation a été inondée, contactez votre mairie et faites-lui un courrier de confirmation. C’est la mairie qui fera la demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, et la demande dépend du nombre de personnes concernées et de l’importance des dégâts subis par la collectivité.


Inondation, coulée de boue, sécheresse, vents violents… Causant souvent de lourds dommages, les catastrophes naturelles font l’objet d’une garantie spécifique. Incluse dans le contrat Assurance Habitation MMA, cette garantie pas comme les autres est strictement encadrée par la loi.


Contactez en parallèle votre assureur. Si l’état de catastrophe naturelle est reconnu, un arrêté interministériel est publié dans le Journal officiel, et les sinistrés sont informés. Une fois que vous l’avez, transmettez à votre assureur la déclaration de sinistre et de l’arrêté dans les 10 jours. 

© Altrendo-images/Thinkstock
Protégez votre logement avec l’Assurance Habitation MMA
  • 3 formules multirisques habitation au choix.
  • À partir de 6 euros par mois seulement(1).
  • Un tarif préférentiel sur le service de télésurveillance Vérisure.
  • Une assistance habitation disponible 24h/24.

(1) Le tarif d'assurance affiché a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m2. Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018