Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Tempêtes et vents violents : le guide complet pour les anticiper et s’y préparer

Quelles sont les zones et les périodes les plus susceptibles de connaître des vents violents ou des tempêtes ? Comment se préparer efficacement en cas de tempête ou réagir si une tempête vous surprend ? Dans ce guide, retrouvez nos conseils pour anticiper au mieux les risques, vous protéger et réagir face à une tempête.

MMA_Infog-tempêtes-anticiper-897x505.jpg

En cas d’alerte tempête ou d’alerte vents violents, plusieurs précautions sont à prendre. Découvrez-les !
© Ingram Publishing/Thinkstock

Tempêtes et vents violents : de quoi s’agit-il ?

À quelles périodes surviennent les tempêtes ?
En Europe, les tempêtes ont généralement lieu en hiver, voire à l’automne, quand la masse d’air froid polaire rencontre une masse d’air chaud subtropical, le plus souvent de novembre à février. 
La violence du vent est directement liée à la différence de température entre ces deux masses d’air. MétéoFrance parle de tempêtes dès que les vents dépassent les 89 km/h. Ces vents violents sont souvent accompagnés de fortes précipitations ou d’orages.

Quelles régions peuvent être touchées par les tempêtes ?
Les zones littorales sont plus exposées aux vents violents, voire très violents. En France, les côtes de la manche, de l’atlantique et de la méditerranée sont concernées.
On distingue les tempêtes océaniques qui touchent plus particulièrement les régions entre les Pays de la Loire et la Normandie, le Poitou-Charentes et le Nord-Est du pays (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand Est) et les tempêtes méditerranéennes qui ont frappent le Sud-Est et le Massif central. 

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(1) 

Alerte tempête : qu’est-ce que la vigilance vents violents de Météo France ?

Plusieurs niveaux de vigilance sont mis en place par Météo France pour inciter à faire très attention et à adopter de bonnes pratiques en cas d’alerte vents violents. 
Lorsque la situation est normale, il n’y a pas de vigilance particulière : le département est alors représenté en vert. 
En revanche, dès qu’il y a un risque, trois niveaux de vigilance sont prévus : 

Vigilance jaune
En cas de vigilance jaune aux vents violents, vous devez être attentif, notamment si vous pratiquez une activité en extérieur et que la présence de vents la rend dangereuse. Tenez-vous bien au courant de l’évolution de la situation. 

Vigilance orange
Soyez très prudent en cas de vigilance orange. Ce niveau indique que des vents violents dangereux sont prévus. Restez bien informé de l’évolution de la situation et respectez les consignes de sécurité. 

Vigilance rouge
Stade ultime, le niveau rouge impose une vigilance absolue. Cela signifie que les vents annoncés seront d’une intensité exceptionnelle et particulièrement dangereux. Respectez impérativement les consignes de sécurité et tenez-vous au courant de l’évolution de la situation. 

Quels sont les risques en cas de tempête ? 

Les dangers des vents violents
Plus le vent souffle fort, plus le danger est grand.
Voici quelques exemples de dommages en fonction de la force du vent :

  • Au-delà de 62 km/h, le vent est susceptible de casser des branches.
  • Au-delà de 72 km/h, les tuiles et ardoises peuvent être arrachées aux toitures.
  • À partir de 89 km/h, soit par tempête, les arbres peuvent être déracinés et le vent peut causer de sérieux dommages aux habitations.
  • Au-delà de 118 km/h, les vents sont d’une telle violence qu’ils provoquent de nombreuses destructions.

LA GARANTIE TEMPETE MMA POUR PROTEGER VOTRE HABITATION

L’assurance Habitation MMA propose une garantie tempête pour que les assurés puissent être indemnisés en cas de dommages liés au vent. 
Pour que le vent soit qualifié de tempête par l’assureur, il faut qu’il souffle à une force égale ou supérieure à 100 km/h.

 

Les différents risques liés aux vents violents
Avec des vents violents et soufflants en rafales, plusieurs risques sont identifiés pendant une tempête :

  • Des risques pour les toitures
    Votre habitation peut subir des chutes de tuiles, la cheminée être endommagée, l’antenne télé arrachée, voire la toiture emportée.
  • Des conséquences sur la végétation et sur vos biens
    Avec les vents violents, les arbres peuvent être arrachés, les objets projetés etc. À cela s’ajoute le risque d’accident de personnes et de dégradations de biens (maisons, voitures…),
  • Des risques sur la circulation automobile 
    Sous l’effet du vent, les véhicules peuvent être déportés sur les routes pouvant provoquer des accidents.
  • Des risques de coupures d'électricité et de téléphone 
    Avec des conséquences pour les habitations concernées, mais aussi sur la circulation des trains (caténaires arrachées).

D’AUTRES RISQUES PEUVENT SE CUMULER A UNE TEMPÊTE

Selon le contexte géographique, la pluie peut provoquer des inondations, des coulées de boue et des glissements de terrain. 
Dans une mer déchaînée, des vagues très hautes peuvent se former et déferler sur les rivages et les ports avec le risque d’une submersion marine…

Que faire avant l’arrivée de la tempête pour limiter les risques ?

Alerte tempête
Lorsque vous recevez une alerte Météo France (ou encore une alerte MMA) annonçant un risque de tempête ou l’arrivée de vents violents dans votre commune, adoptez quelques gestes et sécurisez un maximum d’éléments pour améliorer votre sécurité, celle de votre entourage et de vos biens. 

Se préparer en cas de tempête annoncée

  • Rentrez vos animaux.
  • Fermez portails, porte, fenêtres, volets et volets roulants et remontez vos stores.
  • Ne commencez pas un feu de cheminée et s’il est déjà allumé, éteignez-le.
  • Mettez à l’abri tout objet susceptible de chuter ou de se transformer en projectile.
  • Rentrez le mobilier extérieur (mobilier de jardin, barbecue, poubelle…).
  • Garez votre voiture dans un garage et si vous n’en avez pas, stationnez-la loin des arbres. 
  • Débranchez les appareils électriques non indispensables.
  • Éloignez-vous des fenêtres et des vérandas, vous risqueriez d’être blessé en cas de bris de verre.
  • Restez dans une pièce sûre, au centre de la maison et évitez de dormir dans les chambres sous les combles.

Préparez des équipements d’urgence pour la tempête

  • Prévoyez une ou plusieurs lampes torches (avec des piles neuves).
  • Veillez à ce que vos téléphones mobiles soient bien chargés, vous pourrez aussi avoir besoin d’une radio à piles pour vous tenir informé.
  • Si la tempête s’annonce puissante, préparez un sac pour chaque membre de la famille avec vêtements, affaires de toilette, nourriture, papiers d’identité, argent en cas d’évacuation.
  • Si vous devez évacuer votre logement, emportez vos objets de valeur et fermez votre logement à clef pour éviter tout risque de pillage (hors évacuation d’urgence).

Tempêtes,
vents violents,
orages, inondations…

Comment assurer votre sécurité durant la tempête ?

Restez à l’intérieur

  • Quand la tempête est là, restez à l’abri et évitez au maximum de sortir. 
    En effet, de nombreux projectiles peuvent être mis en mouvement par le vent : tuiles, branches, tôles et vous risqueriez d’avoir un accident. 
  • Fermez les portes, fenêtres et volets. 
  • Si le vent souffle déjà, ne vous aventurez pas dehors pour ranger tel ou tel objet dans le jardin. Il est trop tard, ne bougez plus et protégez-vous !
    Ne quittez votre maison que si les autorités ou les secours vous le demandent, (pensez à emporter vos papiers d’identité).
  • Restez informé : suivez les bulletins météo et restez à l’écoute des consignes officielles en termes de sécurité et d’évacuation.

TEMPÊTE ALORS QUE LES ENFANTS SONT A L’ÉCOLE

Si vos enfants ne sont pas avec vous et qu’une tempête ne se déclenche, surtout, pas de panique ! Ils sont en sécurité avec les professionnels qui veillent sur eux. Il ne faut surtout pas aller les chercher. C’est à ce moment-là que vous les mettriez en danger (ainsi que vous-même).

Que faire si vous êtes dehors pendant une tempête ?

Si de vents violents se mettent à souffler alors que vous êtes à l’extérieur à pied ou à vélo :

  • Abritez-vous à l’intérieur d’un bâtiment. S’il n’y en a pas autour de vous, réfugiez-vous dans une voiture.
  • Vous êtes en bord de mer ou autour d’un lac ? Ne vous approchez pas de l’eau. Trop d’accidents et de décès ont lieu chaque année concernant des personnes venues admirer la puissance de la mer.

Le vent vous surprend au camping
Si la tempête vous surprend alors que vous êtes en vacances dans un camping (tente, caravane, Mobil home), réfugiez-vous dans un bâtiment solide en dur (accueil du camping, autre…) et restez-y le temps de la tempête.
Ne prenez pas votre voiture.

Comment réagir si vous êtes en voiture ?
Quelques consignes si une tempête ou des vents violents vous surprennent au volant :

  • Arrêtez-vous sur le bas-côté de la route, loin d’arbres et pylônes qui pourraient tomber sur votre véhicule sous l’effet du vent.
  • Évitez toutes les zones bordant les cours d’eau en raison du risque d’inondation.
  • Fermez toutes les fenêtres (évitez alors de fumer).
  • Si la visibilité est réduite, allumez vos feux de détresse pour vous signaler aux automobilistes et au secours.
     

Tempête en cours, pensez à faciliter le travail des secours 

N’encombrez pas les lignes téléphoniques
En situation d’urgence, mieux vaut réserver les lignes aux appels à cet effet.
N’utilisez pas votre téléphone pour passer un coup de fil aux proches, vous surchargeriez inutilement le réseau.

N’appelez les secours qu’en cas d’urgence
Ils sont sûrement débordés, ne demandez leur présence qu’en cas de danger imminent, de personne blessée ou en situation d’urgence médicale (accident cardiaque, asthme…).

© Shutterstock
L’Assurance Habitation MMA vous couvre(2) en cas de dommages

Dégât des eaux, dommages électriques suite à un orage, dégâts dans la maison à cause du vent,... Votre habitation peut subir de nombreux dommages, souvent très coûteux, qui pour la plupart peuvent être couverts par votre assurance habitation(2).

Découvrez les garanties proposées par MMA.

MMA, votre Assurance Habitation à partir de 6 €/mois(1).

(1) Le tarif d’assurance ci-dessus a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m². Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018.
(2) Assurance Habitation MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales (CG410) et les Conditions Particulières du contrat Assurance Habitation MMA.

> Voir tous les sujets de la thématique