Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Les bons gestes pour protéger votre maison des vents et tempêtes

Certaines régions sont très touchées par des tempêtes, de fortes pluies et des vents violents. Ces événements climatiques peuvent affecter votre sécurité et l’intégrité de votre logement. Pour limiter les dégâts, adoptez certains gestes tout au long de l’année pour préparer votre logement et les alentours.

Professional gardener cuts branches on a old tree, with using a chain saw. Trimming trees with chainsaw in backyard home. Cutting fire wood in village. Caring for nature, ecology and improvement

Si vous vivez dans une région sujette aux vents violents, pensez à anticiper les risques en adoptant quelques bonnes pratiques tout au long de l’année.
© AdobeStock

N’attendez pas l’avis de tempête pour préparer votre maison 

La prévention ne commence pas seulement quand Météo France annonce une alerte tempête, bien au contraire. Pour être correctement protégé, pensez à entretenir votre maison et votre jardin régulièrement. 
En effet, des points d’entrée vulnérables (portes, fenêtres, conduit de cheminée) seront potentiellement encore plus endommagés après le passage d’une tempête. 

Aussi, si vous vivez dans une zone à risques, consolidez votre maison pendant les périodes « calmes » afin d’être en sécurité à la saison des vents violents (en France métropolitaine, janvier et février, voire novembre et décembre).

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(1) 

Protégez votre maison des vents violents

Pour limiter les risques de chutes d’objets ou encore éviter les dommages sur la maison en cas de tempête ou de vents violents, l’entretien régulier des bâtiments est essentiel.  

Faites réparer les fenêtres, portes et volets endommagés
Si les ouvertures de votre logement ou vos volets sont cassés, réparez-les le plus tôt possible. Cela vaut pour la maison mais aussi pour les abris de jardin, les granges ou les dépendances si vous en avez. 
En effet, en cas de tempête, le vent et la pluie vont s’engouffrer dans ces ouvertures et empirer les dégâts. Prenez également l’habitude de vérifier que tout ferme bien.

Prenez soin de votre toiture
Inspectez votre toiture régulièrement, nettoyez-la ou faites-la nettoyer régulièrement. Si vous constatez que certaines tuiles sont cassées, émoussées ou déplacées, procédez aux réparations sans trop attendre, pour garantir votre sécurité en cas de vent violent. 
De même, après une tempête, même s’il n’y a aucun signe visible de dégâts, faites vérifier votre toiture, elle peut avoir été fragilisée. 

Vérifiez l’état de la cheminée 
Le conduit de votre cheminée doit toujours être dégagé, il ne doit pas y avoir de fissures.
Pensez à entretenir et faire ramoner votre cheminée deux fois par an (selon les communes la fréquence peut varier). 

Limitez le risque d’envol ou de chute
Fixez solidement les antennes, paraboles, gouttières et panneaux photovoltaïques afin d’éviter toute chute d’éléments. De même si vous avez des jardinières le long des fenêtres, sur votre balcon ou des jardinières suspendues, rentrez-les dès l’annonce d’une tempête ou fixez-les solidement (avec une cordelette, un fil métallique…). 

À savoir : toutes ces vérifications doivent avoir lieu en amont de l’avis de tempête car, une fois que le vent soufflera, vous ne pourrez plus intervenir sur votre maison. 

PENSEZ A PHOTOGRAPHIER VOS BIENS !

Vous vivez dans une zone où les vents sont violents ? Prenez des photos de votre maison en bon état : toiture, menuiseries extérieures, terrasses, rambardes, marches, etc. 
Ainsi, si la tempête affecte l’extérieur de votre logement, ces photos seront utiles en cas de sinistre.

Préparez votre jardin et vos extérieurs au risque de tempête

Protéger votre maison des tempêtes, c’est aussi vous assurer que rien de dangereux ne pourrait être projeté depuis le jardin sur la maison ou ses habitants à cause du vent.

Entretenez le jardin toute l’année  
Élaguez les zones autour de la maison et si besoin, faites abattre les arbres trop proches, notamment si votre habitation se situe dans une zone à risques. Les arbres malades et âgés peuvent facilement tomber en cas de vent violent (ou simplement de grosses branches) et endommager un mur ou la toiture : mieux vaut anticiper et les abattre pendant l’été. 
Important : faites de même pour tous les arbres en mauvais état ou penchés, situés en bordure de propriété. En effet, en cas de tempête, ils pourraient abîmer en tombant une maison voisine, ou couper une ligne aérienne du réseau électrique, électronique ou téléphonique. Vous seriez responsable des dégâts vis-à-vis de votre voisin, de la commune ou de l’entreprise concernée.

Rangez le matériel de jardin
Dès la fin de la belle saison, stockez tout le matériel extérieur dans un abri de jardin fermé à clé : table, parasol, transats, outils, etc. Si la porte venait à s’ouvrir ou si ces accessoires restaient dehors, ils pourraient être projetés par le vent sur la maison ou les passants.

Fixez vos structures extérieures au sol
En cas de tempête, un vent « à décorner les bœufs » pourrait faire s’envoler les jeux de jardin, abris, serres ou cabanes. Veillez à les accrocher solidement au sol pour les protéger : il est recommandé de fixer votre abri de jardin sur un sol dur, idéalement une dalle en béton plane, en utilisant des équerres à la base de l’abri. 
Vous avez une serre ? Attention à sa prise au vent… Lors de son installation, pensez à bien la fixer dans le sol. Pour cela, il est recommandé d’enterrer au moins 50 cm du bas de la bâche dans la terre (de même que les poteaux). Il faut également fixer solidement la bâche aux différents arceaux.

Abritez votre voiture des intempéries

Si vous vivez dans une zone venteuse, il est essentiel d’avoir un parking abrité, voire fermé, pour y garer tous vos véhicules (voitures, deux et trois-roues, quad, mais aussi tondeuses autoportées etc.). 
Vous les mettrez ainsi rapidement à l’abri, en cas de tempête, d’orage ou de fortes pluies.

© Shutterstock
Votre maison bien assurée avec MMA

Incendie, mais aussi dégât des eaux, vol, bris de vitre… Votre Assurance Habitation MMA vous propose une couverture efficace(2) avec 3 formules aux choix, des renforts et options possibles.

Et parce qu’un sinistre peut survenir à tout moment, l’Assistance MMA présente dans toutes les formules d’assurance habitation, est à votre disposition 7j/7 et 24h/24 pour vous conseiller sur la solution la mieux adaptée aux circonstances.

(1) Ce tarif d’assurance a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m2. Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018.
(2) Assurance Habitation MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Habitation (CG410)

> Voir tous les sujets de la thématique