Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Siège auto : enfant bien attaché, enfant en sécurité

Qu’il s’agisse de sécurité ou de confort, le choix du bon siège auto pour votre enfant est primordial. Vous souhaitez y voir plus clair dans la réglementation et l’offre proposée ? MMA vous guide : les différentes normes des sièges auto, le système Isofix.

sécurité enfant voiture MMA

Pour bien choisir un siège auto, il faut tenir compte de l'âge et du poids de l'enfant.
© Nina Buday / Shutterstock

Les nouveautés en matière de sécurisation des sièges auto enfants

Si les sièges les plus répandus sont aujourd’hui encore homologués sous la norme de sécurité R44/04, il convient de préciser que depuis le 9 juillet 2013, le règlement européen a introduit une nouvelle homologation : la R129.

Applicable en parallèle de la norme R44/04,  elle vise à être déployée de façon progressive sur dix années ou plus à compter de 2013, afin de remplacer à terme cette première norme. Aucune inquiétude donc, concernant vos sièges homologués R44/04, aucun changement radical ne surviendra avant 2023 au moins ! En effet, si la R44/04 tend à disparaître, ce point concerne avant tout les fabricants.
Néanmoins, il est bon de faire un point quant aux critères de choix de vos sièges auto, ainsi que sur les nouveautés apportées par la norme R129.

Rappel de la norme R44/04 pour votre siège auto enfant

L’utilisation de siège auto au sein des pays membres de l’Union Européenne est aujourd’hui obligatoire pour les enfants jusqu'à 1m35 ou 1m50, selon les pays. En France, l'utilisation d'un siège auto homologué et adapté au poids de l'enfant est obligatoire jusqu’à 1m35 soit environ 10 ans.

La norme R44/04, qui présente ces différentes obligations, définit également les cinq groupes de sièges auto suivants, en fonction du poids de l’enfant :

Groupe 0
Groupe 0+
Groupe 1
Groupe 2
Groupe 3
Âge de l’enfant
de la naissance à 10 kg, soit environ 18 mois
de la naissance à 13 kg, soit 2 ans et demi / 3 ans
de 9 à 18 kg, soit 1 an à 5-6 ans
de 15 à 25 kg, soit 4 à 9 ans
de 22 à 36 kg, soit 7-8 ans à 12 ans
Siège auto
Nacelle ou siège-coque, installé obligatoirement dos à la route à l’arrière ou à l’avant
Siège-coque, installé obligatoirement dos à la route à l’arrière ou à l’avant
Siège-auto avec harnais ou bouclier, installé face à la route
Rehausseur avec ou sans dossier
Rehausseur avec ou sans dossier

Tous les sièges auto commercialisés sur le territoire européen doivent afficher clairement une étiquette orange de certification ECE E44/04.

Siège auto enfant : qu’est-ce qui change avec la norme R129 – I-size ?

Depuis Juillet 2013, les deux standards, R44/04 et R129 (R129, également appelé I-Size), cohabitent et vous avez donc toujours le choix dans l’acquisition de votre siège auto, jusqu’au remplacement définitif de la première par la seconde. Mais qu’est-ce qu’implique la norme I-Size ?

Pour commencer, elle préconise un mode de fixation du siège auto en Isofix pour diminuer fortement les risques de mauvaise installation.

Standard international de fixation, le système ISOFIX est obligatoire sur les véhicules neufs depuis 2011. Grâce à ce système, l’enfant bénéficie d’une meilleure protection de la tête et du cou grâce à des critères de performance en choc frontal et latéral plus sévères. Avec ses deux points d’ancrage sur la banquette arrière et un point de stabilité, il n’est plus nécessaire d’utiliser la ceinture de sécurité.

De plus, la position « dos à la route » devient obligatoire jusqu’à 15 mois.

Le siège auto enfant I-Size est compatible avec toutes les voitures équipées en Isofix. La classification des sièges par taille clarifie le choix d’un siège auto.

À noter : il est important de vérifier régulièrement que le système est correctement fixé, notamment aux points d’ancrage des ceintures de sécurité.

Siège auto enfant : la deuxième phase de changement avec la norme I-Size

Depuis 2017, la norme I-Size inclut désormais les sièges enfants de type « rehausseur ». Elle ne propose que des rehausseurs avec dossier afin de garantir encore plus de sécurité. Ils seront utilisables pour les enfants de plus d’un mètre. La largeur des rehausseurs est étudiée afin de permettre de rentrer 3 rehausseurs côte à côte dans une même voiture.

Là encore, ces rehausseurs utilisent le système de fixation Isofix, mais également la ceinture de sécurité.

L’ACCIDENTOLOGIE DES ENFANTS EN VOITURE

Selon une étude de la Sécurité routière, 58 % des sièges bébés étaient mal attachés en 2017.

Selon une étude publiée par l’association européenne European Transport Safety Council, destinée à réduire le nombre d’accidents de la route, en 2016, 108 enfants (entre 0 et 14 ans) sont morts sur les routes françaises. 
En cas de collision, un enfant non attaché a 6 à 7 fois plus de risques d’être éjecté de l’habitacle.

Comment déchiffrer les mentions sur un siège auto enfant ?

Pour respecter la loi, tout dispositif de retenue enfant doit donc être homologué selon la norme européenne.

Comment vous assurer de l’homologation du siège auto de votre enfant ?

Vérifiez qu’il comporte bien l’étiquette orange de certification ECE R44/04 ou I-Size.

Pour bien déchiffrer l’étiquetage du siège auto, voici les différentes mentions :

  • « Universel » : le siège s’adapte à tous les véhicules.
  • Le poids de l’enfant pour lequel le siège est homologué.
  • « Y » : le matériel dispose d’un système de harnais 5 points avec sangle d’entre-jambes.
  • La lettre E suivie d’un chiffre dans un cercle. Ce chiffre indique le pays de l’Union européenne où cette homologation a été effectuée mais cette homologation est reconnue dans toute l’Union européenne.
  • 1 pour Allemagne
  • 2 pour France
  • 3 pour Italie
  • etc.

LE SAVIEZ-VOUS ?

En cas d’absence de dispositif de retenue, vous risquez une amende de 4e classe : 135 euros par enfant.

Sécurité de votre enfant en voiture : les gestes prévention qui sauvent

Un petit plus pour la sécurité : lorsque c’est possible, installez le siège sur la place centrale arrière. Votre enfant sera moins exposé en cas de choc frontal ou latéral.

Il est impératif de changer un siège auto après tout choc ou tout accident : en effet, en cas d’accrochage même bénin, le siège peut avoir été endommagé de manière non apparente.

Bien choisir son siège auto enfant en 6 points clés

  1. Privilégiez un siège auto sûr et simple d’usage si vous changez souvent de véhicule.
  2. Choisissez un modèle de siège auto où votre enfant sera à l’aise, où il pourra jouer et regarder à l’extérieur tout en étant bien maintenu….
  3. N’hésitez pas à vous informer et à comparer les différents sièges auto auprès des organismes de consommateurs ou des organismes de crash-tests – Euro NCAP, TCS ou ADAC.
  4. Optez toujours pour un siège auto neuf même si sa durée d’utilisation est courte et évitez d’acheter un siège d’occasion.
  5. Si votre voiture est adaptée, choisissez un siège auto Isofix.
  6. Demandez au vendeur une démonstration d’installation dans votre véhicule.

Assurance Auto MMA, choisissez la formule qui vous convient !

assurance auto.jpg © Minerva Studio/Thinkstock

Petite citadine ou belle berline ? Conducteur occasionnel ou grand routier ? 

L'Assurance Auto MMA propose trois formules évolutives pour mieux coller à vos besoins et des garanties optionnelles pour vous faciliter la vie : Forfait kilométrique, Assistance Panne Maxi, Remboursement à la valeur d'achat…

Assurance Auto MMA