Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Achats en ligne : 6 précautions indispensables

Acheter en ligne, sur ordinateur ou sur mobile, est une tendance qui ne cesse de se développer. En France, on comptait en février 2020 plus de 40 millions de cyberacheteurs selon les chiffres de la Fevad(1). Retour sur quelques précautions élémentaires pour acheter en toute sécurité sur internet…

67-paiement-internet-MMA_897x505.jpg

Acheter en ligne oui mais en s'assurant toujours d'être sur un site sécurisé.
©gpointstudio

1- Pour acheter en ligne, préférez les sites ayant pignon sur rue

La Fevad a recensé 180 000 sites marchands au 1er trimestre 2019. On peut quasiment tout acheter sur internet : voyages, billets de spectacles, vêtements, livres, musique… Et sur de nombreux sites… Auxquels peut-on vraiment faire confiance ? Ou comment s’assurer de leur notoriété ?

  1. Prenez garde offres de prix trop alléchantes en provenance de sites inconnus souvent étrangers
    Prix nettement plus bas que les autres sites d’achat en ligne ? Attention à l’arnaque ! Les bonnes affaires ne sont pas forcément celles que l’on croit. Certains sites mettent en ligne de « fausses offres » pour vous pirater vos données personnelles ou bancaires. D’autres proposent à prix « canons » des produits qui ne sont en fait que des copies de l’objet original.
     
  2. Utilisez Google pour identifier les sites voyous
    La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) recommande « d’entrer le nom du site ou du produit sur un moteur de recherche, éventuellement associé avec le terme « arnaque ». Vous verrez ainsi si des internautes ont émis des alertes concernant le site sur lequel vous souhaitez acheter pour la première fois. Vous pouvez également consulter les avis des consommateurs, mais méfiez-vous des propos élogieux car ils peuvent être factices ou rémunérés.
     
  3. Vérifiez les mentions légales du site marchand
    Pour ces sites plus « confidentiels », il est préférable de vérifier que la société possède une identité juridique, un numéro de téléphone et une adresse email de contact. 
    Pour les entreprises françaises, vous pouvez vérifier l’existence et la « bonne santé » de l’entreprise à l’aide de son numéro d’immatriculation au RCS. 
    Des sites tels que Société.com, Infogreffe ou l’INSEE vous permettront de procéder à ces vérifications Ces informations figurent le plus souvent dans la rubrique « Qui sommes-nous ? », « Contact » ou « Mentions légales ».
    Pensez également à consulter les Conditions Générales de Vente et les garanties de livraison et de retour. Enfin, vérifiez qu’il vous est possible d’accéder et/ou de demander la suppression de vos données personnelles.
     

Une question juridique ?
MMA vous accompagne

2- Fuyez les sites sans espace de paiement sécurisé

Cela semble évident mais il ne faut jamais payer sur Internet avec sa carte bancaire si la page dédiée au paiement n’est pas visiblement sécurisée ! Pas besoin d’être un pro du net pour s’en assurer. Deux preuves aisément repérables suffisent :

  1. « https ». 
    L’adresse de la page doit comporter obligatoirement un « s » derrière « http », un « s » comme « Secure » ;
  2. le pictogramme cadenas. 
    Un petit cadenas doit apparaître sur la fenêtre du navigateur, le plus souvent en haut à gauche.

3D SECURE POUR UN PAIEMENT EN LIGNE SÉCURISE

67-paiement-3D-Secure.jpg

Certains cybercommerçants ont choisi de renforcer la sécurité des paiements sur leurs sites en optant pour le procédé 3D Secure. Cette authentification complémentaire consiste à demander à votre banque de vérifier que la personne qui est en train de payer est bien le propriétaire de la carte.


Au moment de payer, vous recevez – le plus souvent par SMS – un code secret qu’il vous est demandé de reporter au moment de l’opération de paiement.

A savoir : certaines applis de banque proposent maintenant un autre système
Pour chaque achat sur internet, vous recevez un message de votre appli bancaire qui vous demande de valider le paiement via votre code secret. La banque n’autorise la transaction que si vous avez certifié qu’il s’agissait bien de votre achat et du bon montant.

3- Soyez vigilant dans les renseignements à transmettre

Au moment d’un paiement sécurisé, seules 4 informations doivent vous être demandées. Ni plus, ni moins ! Ne transmettez aucun autre renseignement.

  1. Vos nom et prénom.
  2. Le numéro de votre carte bancaire à 16 chiffres situé sur le recto.
  3. Sa date d’expiration au recto également.
  4. Le cryptogramme visuel à 3 chiffres indiqué au verso.

4- Que votre code confidentiel reste vraiment confidentiel

Si votre code confidentiel vous est demandé, par téléphone ou sur le site e-commerce, méfiez-vous et refusez ! Cette démarche est forcément frauduleuse. Le code confidentiel de votre carte bancaire qui vous a été communiqué par votre banque ne doit jamais être transmis.

UN GUIDE POUR VOUS AIDER A MIEUX ACHETER EN LIGNE

Guide_Fevad.jpg

Pour vous accompagner dans votre parcours client sur Internet, la Fevad et l’INC publient un guide-conseil de l’achat en ligne. 
Ce guide est régulièrement mis à jour afin de tenir compte des évolutions rapides dans le domaine de la vente en ligne.

> Téléchargez le guide

5- La paresse est toujours mauvaise conseillère

Au moment d’un paiement, de nombreux sites marchands – même les plus sûrs – pourront vous proposer de créer un compte et de conserver vos données : nom, prénom et numéro de carte. Même si vous savez que vous allez effectuer plusieurs achats dans l’année sur ces sites, optez pour la saisie manuelle de votre numéro de carte.
Vous pouvez enregistrer vos coordonnées personnelles – nom, prénom, téléphone, adresse – pour plus de souplesse, mais il est toujours préférable de taper les 16 chiffres de votre carte à chaque paiement.


À savoir : la CNIL déconseille de laisser certaines applications et certains navigateurs internet enregistrer vos coordonnées bancaires pour ne pas avoir à les retaper ultérieurement. Ces terminaux ne garantissent pas toujours la sécurité de données bancaires.


6- Achat en ligne : contrôlez et conservez les preuves d’achat

À l’issue de votre achat, assurez-vous de bien recevoir une facture ou la confirmation électronique de la transaction. Elle vous servira de preuve pour réagir face à un éventuel litige.
Enfin, selon le mode de débit de votre carte bancaire, immédiat ou différé, vous serez prélevé du montant de la transaction. N’hésitez pas à contrôler vos comptes bancaires pour vérifier la concordance des montants. Le cas échéant, prévenez immédiatement votre banque pour lui signaler toute opération frauduleuse.

© Wavebreakmedia-Ltd/Thinkstock
Bénéficiez d’une Protection Juridique

Un souci ? Un conflit ? La Protection Juridique MMA est là à chaque étape(2) pour :

  • Vous informer et répondre à vos questions juridiques, même en l'absence de litige.
  • Négocier pour vous la meilleure solution amiable.
  • Vous accompagner dans la procédure judiciaire en prenant en charge les frais de justice à hauteur de 40 000 euros par litige(3).
  • Veiller à la bonne application des décisions, accords amiables comme jugements
     

(1) Fevad : Fédération du e-commerce et de la vente à distance.
(2) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat. Les garanties Protection Juridique MMA sont assurées et gérées par COVEA Protection juridique.
(3) Jusqu’à 40 000 euros par litige porté devant une juridiction française et jusqu’à 20 000 € par litige porté devant une juridiction étrangère.