Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Page mise à jour le 20/03/2023

Un jeune sur 4 risque de devenir sourd prématurément

Ecoute intensive de musique à pleine puissance, haut-parleurs à fond en voiture, concerts, festivals, soirées en discothèques et autres fêtes sonores : 1 jeune sur 4(1) risque de devenir sourd prématurément, peut-être même avant 50 ans…

Selon le British Medical Journal Global Health, jusqu'à 1,35 milliard de jeunes entre 12 et 34 ans dans le monde risquent une perte d'audition(1).
© Adobestock

Le son amplifié, un problème majeur de santé publique

Au sommaire de cet article :

  • Les jeunes en danger de surdité
  • Des pratiques d’écoute risquées pour les oreilles
  • Un son augmenté mais aussi très souvent compressé…
  • Musique trop forte, acouphènes au rendez-vous

A découvrir aussi :

Les jeunes en danger de surdité

Le monde est aujourd’hui très bruyant, nos ancêtres s’en boucheraient les oreilles !  
Au trafic routier, ferré et aérien souvent très gênants, s’ajoutent les fonds sonores permanents des lieux publics (musique, haut-parleurs…), mais aussi les bruits quotidiens de l’environnement privé (télévision, conversations téléphoniques très fréquentes, écoute de musique etc.).

Et les jeunes en redemandent ! 
Nombreux sont ceux qui aiment la musique forte, entraînante, énergisante, captivante… Un loisir qui devient davantage un mode vie, une habitude, mais qui risque demain de se transformer en handicap…

Epidémie de surdité à venir
Plus d’un milliard d’adolescents et de jeunes adultes dans le monde serait concerné par le risque de développer une surdité précoce. C’est le chiffre publié par le British Medical Journal Global Health(1) le 15 novembre 2022, suite à l’analyse des résultats de 33 études provenant de 20 pays différents et rassemblant près de 20 000 participants âgés de 12 à 34 ans.

ET L’EPIDEMIE DE SURDITE A DEJA COMMENCE

Chez les moins de 36 ans, la perte auditive affecte déjà aujourd’hui :

  • 4,4% des femmes et 3,4% des hommes entre 18-25 ans(2).
  • 5,1% des femmes et 3,6% des hommes entre 26-30 ans(2).
  • 6,3% des femmes et 4,7% des hommes entre 31-35 ans(2).

Et le taux dépasse déjà les 10% chez les 41-45 ans(2), soit 1 personne sur 10 dans cette tranche d’âge concernée par un trouble de l’audition.

Musique à fond dans les oreilles

Musique_casque_300x300_Adobestock.png
Près d’1 ado sur 3 et jusqu’à 1 jeune adulte sur 2 préfèrent écouter de la musique à un volume sonore élevé. Cette pratique concerne :

  • 29% des 15-17 ans(3).
  • 36% pour les 18-24 ans(3).
  • 43% des 25-34 ans(3).

© Adobestock

1 ado sur 2 âgé de 15 à 17 ans écoute entre 1 à 2 heures par jour de musique et 1 sur 5 entre 2 et 3 heures(3).

La musique aussi le soir
1 jeune sur 2 âgé de 15-24 ans déclare s’endormir régulièrement avec des écouteurs (46% des 15-17 ans et 45% des 18-24 ans)(3)

L’ASSURANCE SANTE MMA POUR ETRE BIEN ACCOMPAGNE EN MATIERE D’AUDITION

Audition_MMA_300x300_AdobeStock.pngEt pour mieux entendre en cas de problème d’audition
Vous bénéficiez auprès des audioprothésistes partenaires Santéclair(9):
- De tarifs jusqu'à 35% moins chers (10) sur l'intégralité des audioprothèses de classe 2.
- Et si votre appareil a besoin de piles, vous pouvez les acheter avec 20% de réduction(10)

© Adobestock

Festivals, concerts : les oreilles trinquent !

Concert_rond_300x300_AdobeStock.png
Près d’1 jeune sur 2
âgé de 18 à 35 ans fréquente un festival 1 à 2 fois par an.  

Et 1 sur 3 est adepte de ces événements à raison de plus de 3 fois par an(6).

Près de 4 jeunes sur 5 âgés de 18 à 25 ans déclarent être allés dans une salle de concert de grande capacité (type Zénith) au moins une fois au cours des 12 derniers mois. Parmi ces derniers, plus d’1 sur 5 y est allé trois fois ou plus(6)

© Adobestock

Or, bien que réglementés à 102 dB(A) maximum, volume déjà catastrophique pour les oreilles, de nombreux événements musicaux (festivals, concerts…) diffusent pour le plaisir des participants « un son augmenté », à un niveau dangereux, car supérieur à la limite légale. La norme est en effet très difficile à appliquer nécessitant des outils de mesure en tous points du concert.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ce n’est pas seulement le volume sonore qui abîme notre audition, c’est également la fréquence des traumatismes sonores, même modérés. 
Ainsi, les ados ou jeunes adultes qui :

  • Ecoutent fréquemment leur musique à un volume fort.
  • Téléphonent également avec un volume élevé.
  • Utilisent souvent des casques ou écouteurs.
  • Ont tendance à mettre les haut-parleurs en pleine puissance dans la voiture.
  • Se rendent fréquemment à des concerts, festivals et soirées…

… ont tout pour faire partie des victimes de l’épidémie de surdité.

Un son augmenté mais aussi très souvent compressé… 

La musique compressée, pas faite pour les mélomanes
La musique est aujourd’hui principalement digitale et donc « compressée », c’est-à-dire retravaillée pour que le poids du fichier soit réduit. La conséquence ? Le son est aplati électroniquement, avec peu d’écarts entre sons forts et les sons faibles, afin de faire remonter ces derniers pour un résultat plus audible.

Plus de fatigue auditive
logo-sans-fond.png

Les résultats d’un étude inédite sur l’audition, menée sur des cochons d’Inde, ont été publiés en janvier 2022(7).
L’étude a clairement montré que l’écoute d’une musique compressée, durant 4 heures, à un niveau équivalent à celui d’une discothèque, générait plus de fatigue auditive (soit, une perte temporaire de l’audition), qu’une écoute dans les mêmes conditions, d’une musique non compressée

© Adobestock

Le groupe de cochons d’Inde soumis à ce type de musique a mis bien plus de temps à récupérer que celui auquel on diffusait de la musique non compressée. 
L’inquiétude soulevée par ces premiers résultats a décidé les chercheurs à mener d’autres investigations pour mesurer et comprendre l’impact du son compressé sur le cerveau.
 

LES SONS COMPRESSES SONT PARTOUT

A la radio, sur les plateformes d’écoute musicale ou de livres audio, dans les fichiers audio téléchargés (MP3, WMA etc.), au cinéma, au téléphone, mais aussi dans l’univers professionnel, comme pendant une visioconférence.

Premiers signes d’une agression auditive, les acouphènes 

Sifflements, bourdonnements, grésillements dans les oreilles
Acouphenes_rond_300x300.jpg

Ces sons étranges sont des acouphènes. Apparaissant notamment suite à un traumatisme sonore, les bruits que l’on entend ne viennent pas de l’environnement, mais de l’oreille interne. Ils correspondent à un dysfonctionnement du système nerveux auditif.
Constants ou intermittents, ils peuvent n’être que passagers, mais dans tous cas, ils constituent une alerte. Si vous en ressentez, il vous faut mettre vos oreilles au repos et consulter votre médecin sous 24 heures.

@AdobeStock

A savoir : les acouphènes peuvent durer plusieurs mois, voire plusieurs années (on parle d’acouphènes chroniques). Ils provoquent alors entre autres, fatigue nerveuse, anxiété et difficultés d’endormissement. Les acouphènes troubles affectent alors la qualité de vie, et peuvent conduire à une dépression.

Des chiffres qui laissent sans voix…
1 jeune sur 2 âgé de 15 à 24 ans(5) a déjà ressenti des acouphènes ou la sensation d’oreilles bouchées, suite à une écoute prolongée de musique ou de conversations téléphoniques via un casque ou des écouteurs.

4 participants sur 5(6) à des concerts et festivals ont déjà souffert d’un trouble auditif suite à un événement musical, principalement des acouphènes, mais également l’impression de moins bien entendre, ou d’être hypersensibles aux sons environnants. 

PLAISIR ET DANGER DE LA MUSIQUE FORTE : PREMIERES VICTIMES, LES MUSICIENS

S’il fallait encore des preuves pour convaincre les adolescents et jeunes adultes des dangers de la musique écoutée trop fort, il suffit de se tourner vers les professionnels du son amplifié et notamment les groupes de rock :

  • 2 musiciens sur 5 présentent des pertes auditives supérieures à 25 dB(8).
  • 1 musicien sur 5 souffre d’acouphènes chroniques(8).

Comment préserver son audition ? 

  • Quelles sont les conséquences sur l’audition et la santé en général, quand on monte les décibels ?
  • Comment savoir à quel niveau sonore on est soumis ?
  • De quelle manière se protéger en cas de musique forte ? 

Lire l’article « A quel niveau sonore l’écoute de musique devient-elle dangereuse ? »

 

© AdobeStock
Assurance Santé MMA, optez pour une couverture renforcée(9)

Couverture personnalisée
Les contrats Assurance Santé MMA, formules Essentielle, Confort, Famille ou Senior, proposent des garanties(9) adaptées à la situation personnelle des assurés ainsi que 4 niveaux de remboursement(9) pour s’adapter à votre budget.
Remboursements
Frais d’hospitalisation, dépenses dentaires, optique, aides auditives, pharmacie, consultations médicales, examens de santé, médecine de pointe… sont autant de garanties(9) qui peuvent être proposées dans les différentes formules de l’Assurance Santé MMA.
Services
L’Assurance Santé MMA intègre dans ses contrats des services d’accompagnement(9) pour vous faciliter la vie en cas de souci de santé : aide-ménagère, portage de médicaments, informations pour les aidants, conseils santé par téléphone, téléconsultations…

Notes et sources de rédaction
(1) Prevalence and global estimates of unsafe listening practices in adolescents and young adults : a systematic review and meta-analysis. B MJ Global Health 2022 - Lauren K Dillard, Malachi Ochieng Arunda, Lucero Lopez-Perez, Ricardo X Martinez, Lucía Jiménez, Shelly Chadha. https://gh.bmj.com/content/7/11/e010501
 (2) Les Français et la perte auditive – Une étude de l’Inserm dirigée par Quentin Lisan, médecin ORL à l’hôpital Foch de Suresnes, et al. JAMA Netw Open, 2022 ; doi : 10.1001/jamanetworkopen.2022.17633.
(3) Enquête 2020 Ifop pour l’association JNA – Journée mondiale de l’audition – intitulée « Quel avenir pour les oreilles des Français ? », publiée en février 2020. Les résultats de l’étude sont disponibles ici : https://www.journee-audition.org/pdf/enquete-JNA-ifop-2020.pdf
(4) Les services présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou par ses partenaires. L’accès à ces services est réservé aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de la nature de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Services susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de santé et accéder à ces services, contactez votre Conseiller Santé ou rendez-vous dans votre Espace Client sur mma.fr (rubrique « services Santéclair ») ou sur le site du gestionnaire de votre contrat (rubrique « services Santéclair »).
(5) Prix des aides auditives chez les audioprothésistes partenaires Santéclair - tarifs négociés de 35% inférieurs aux prix moyens du marché, selon une étude comparative menée par Santéclair en 2020, sur un échantillon de devis réalisés ou de tiers payants facturés en France par des professionnels de la santé (partenaires Santéclair et non-partenaires).
(6) Baromètre national 2019-2020 « Public de concerts et risques auditifs, évolution des pratiques et comportements », enquête réalisée par SoCo Études pour AGI-SON. https://agi-son.org/files/pages/barometre-public-concert-risques-auditifs-2020-web-215.pdf
(7) Etude sur le son compressé, menée par Paul Avan, professeur de biophysique à l’université Clermont Auvergne, et son équipe. Paul Avan dirige également le Centre de recherche et d'innovation en audiologie humaine (Ceriah) de l’Institut de l’audition. Conférence de presse réalisée le 12 janvier 2022 – résultats consultables par exemple ici : https://www.essentiel-sante-magazine.fr/sante/prevention/audition-une-etude-alerte-sur-les-dangers-des-sons-compresses
(8) Pertes auditives et acouphènes chez les musiciens de rock – Etude Størmer, C.L., Laukli, E., Høydal, E., Stenklev, N., 2015b. Hearing loss and tinnitus in rock musicians: A Norwegian survey. Noise Health 17, 411. https://doi.org/10.4103/1463-1741.169708
(9) Assurance Santé MMA - Nos prises en charge sont faites en application des garanties/options souscrites ainsi que des limites, conditions et exclusions des garanties et du montant des franchises fixés aux conditions générales (CG 381 et CG 379) et aux conditions particulières du contrat Santé MMA disponibles en agence ou sur mma.fr.

> Voir tous les sujets de la thématique