Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Maison humide, quelles solutions ?

L’humidité est le problème le plus fréquemment rencontré dans les maisons ou appartements. Dès les premiers signes apparents (moisissures, suintements, peintures qui s’écaillent…), il faut agir vite. Mais avant d’engager des travaux, mieux vaut identifier l’origine du problème. Lutte anti-humidité : les conseils MMA…

MMA_Humidite.jpg

L’humidité dans une maison peut la rendre insalubre. Des solutions existent pour traiter efficacement ce problème.
© Shutterstock

L’humidité, problème n° 1 des maisons et appartements en France

« Susceptible de porter atteinte à la sécurité ou à la santé des occupants d’un logement », l’humidité est la nuisance la plus fréquemment rencontrée en France. 20,65 % des maisons et appartements français(1) sont concernés par ce phénomène.

(1) Enquête Insee « Les conditions de logement en France en 2013 ».

Quel est le taux d’humidité idéal ?

Pour profiter d’une maison salubre et confortable, le taux idéal d’humidité doit s’élever à 60 ou 65 % au maximum. Au-delà de 65 % d’hygrométrie, l’humidité risque de dégrader le logement et d’entraîner des problèmes de santé, tels qu’allergies et asthme(2).

(2) Source : Habitat et santé, septembre 2015.

Quels sont les signes d’humidité dans un logement ?

Les signes d'humidité dans un logement peuvent être nombreux. Parmi ceux qui doivent attirer votre attention, notons :

  • La buée persistante sur les vitrages.
  • Un papier peint qui se gondole. 
  • Les peintures et enduits qui s’écaillent.
  • Des suintements sur les murs.
  • L’apparition de tâches de moisissures et de salpêtre.
  • Une odeur de moisi.
  • La prolifération de blattes et d’acariens - invisibles mais qui entraînent une gêne respiratoire chez les personnes fragiles.

Si vous observez l’un de ces signes d’humidité dans votre logement, n’attendez pas que les dégâts s’amplifient pour faire le nécessaire.

Il peut en effet s’écouler des mois entre la naissance d’une minuscule fissure dans le bâti extérieur et l’apparition d’une première tâche d’humidité sur votre mur. Mais une fois qu’une brèche s’ouvre dans votre logement, vous ne pouvez pas arrêter la rapide propagation de l’humidité si vous n’effectuez pas les réparations nécessaires.

Identifier la cause de l’humidité pour la traiter efficacement

  1. Vapeur d’eau et condensation, causes d’humidité
    La respiration humaine et les activités domestiques sont source d’humidité. Plus les occupants du logement sont nombreux, plus la condensation est importante. Et contrairement aux idées reçues, un logement neuf, très bien isolé, peut aussi s’avérer trop humide si sa parfaite étanchéité empêche un renouvellement suffisant de l’air intérieur.
  2. Humidité d’origine intérieure
    Fuites et infiltrations sont fréquemment liées à un défaut de plomberie : rupture de canalisation, tuyau d’évacuation défectueux, robinet vétuste, joint poreux…
  3. Humidité d’origine extérieure
    Les fuites provenant de l’extérieur sont le plus souvent causées par le ruissellement des eaux de pluie via une façade fissurée, une tuile déplacée sur le toit, une gouttière obstruée ou craquelée, etc.
  4. Humidité due aux remontées capillaires
    Dans ce cas de figure, l’humidité remonte du sol dans les murs, conduite par tous les matériaux de construction poreux en contact avec la terre.  
  5. Pression hydrostatique
    Il s’agit de la pression exercée, notamment par des eaux de pluie stagnantes ou par une nappe phréatique superficielle, sur les fondations de la construction.

Un panel de solutions anti-humidité

Votre maison ou votre appartement présente des signes d’humidité ? Quelques conseils pour y remédier :

1. Adopter les bons gestes anti-humidité au quotidien

  • Aérez votre logement au minimum dix minutes chaque jour pour évacuer la vapeur d’eau.
  • Pour limiter la vapeur d’eau, vous pouvez aussi :
    - Cuisiner en couvrant les récipients et en faisant fonctionner la hotte d’aspiration.
    - Réduire un peu la durée des douches et la température de l’eau.
    - Faire sécher votre linge à l’extérieur ou dans une pièce bien ventilée. 
  • Contrôlez régulièrement le débit de votre ventilation mécanique contrôlée (VMC), et dépoussiérez ses grilles d’aération. Pour mémoire, ce dispositif équipe tous les logements construits depuis 1982.
  • Maintenez si possible votre logement à une température ambiante de 19 °C. En chauffant ainsi sans excès mais de façon constante, vous évitez que l’air froid, qui se condense plus vite que l’air chaud, ne produise un surcroît d’humidité.

2. Réparer, entretenir, rénover : des solutions anti-humidité durables

  • Les fuites et infiltrations liées à la plomberie sont faciles à repérer et à réparer soi-même. Vous pouvez aussi faire intervenir un artisan professionnel. 
  • Les fuites provenant de l’extérieur sont plus difficiles à identifier.
    Le conseil MMA : faites vérifier régulièrement l’étanchéité de la charpente, de la toiture, des façades extérieures, de la véranda s’il y a lieu, des conduits de cheminées, des chéneaux, des joints de maçonneries…
  • La pose d’un double-vitrage peut réduire le taux d’humidité en évitant que la vapeur ne se condense sur les surfaces froides.
  • Si votre logement n’en pas déjà équipé, l’installation d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) à simple flux (pour les logements petits et/ou bien aérés) ou à double flux, améliorera votre confort tout en valorisant votre bien.
  • L’isolation thermique des murs extérieurs est également un investissement qui augmentera la valeur de votre logement tout en l’assainissant.

Humidité dans la maison : évitez les cache-misères

Repeindre ou recouvrir les moisissures d’un papier-peint neuf est inutile. L’humidité ne tardera pas à détériorer ces embellissements.
Poser un lambris ou un revêtement imperméable peut même aggraver le problème : au lieu de s’évaporer dans le logement, l’humidité confinée dans le mur va ronger les enduits intérieurs.

3. Solutions anti-humidité : quand les grands moyens s’imposent 

Si l’intervention d’un artisan professionnel du bâtiment n’a pas résolu le problème d’humidité dans votre logement, vous avez tout intérêt à faire réaliser un diagnostic anti-humidité par un expert.
Dans certains cas, comme les remontées capillaires ou un phénomène de pression hydrostatique, des interventions et/ou travaux lourds à effectuer par un professionnel du bâtiment, sont incontournables. Ils sont à la charge du propriétaire.

Les solutions anti-humidité mises en œuvre peuvent être combinées :

  • Injection de résine.
  • Extracteurs motorisés.
  • Installation d’une centrale d’assèchement.
  • Drainage.
  • Pose d’une membrane étanche.
  • Installation d’un échangeur air-sol (dit aussi « puits canadien », « puits provençal » ou « puits climatique »).

Comment lutter contre le mérule et le salpêtre ?

Le seul traitement curatif contre le mérule – champignon dévastateur qui se propage dans les parties en bois de l’habitation – est de passer les éléments au chalumeau puis d’appliquer en surface et/ou par injection un traitement fongicide.

En présence de salpêtre (couche blanchâtre sur les murs), il est primordial d’ôter tous les enduits contaminés en les frottant énergiquement avec une brosse en chiendent. Puis, lavez avec de l’eau chaude renfermant du savon de Marseille ou du détergent et rincez tout en vous assurant que tous les dépôts blanchâtres sont partis. Enfin, appliquez un enduit de rebouchage pour réparer les éventuelles fissures qui sont apparues sur les murs ainsi qu’un produit anti-salpêtre.

Choisir un entrepreneur pour réaliser des travaux anti-humidité

Assuré MMA, bénéficiez du service 360Travaux
Vous souhaitez faire des travaux dans votre logement ? Profitez du partenariat MMA avec 360travaux, une communauté de plus de 4 000 artisans de confiance, tous corps de métiers, partout en France, et des engagements :

  • Professionnalisme : des artisans près de chez vous, certifiés, qui ont signé la charte d'engagements 360travaux.
  • Qualité : travaux réalisés dans les règles de l'art.
  • Suivi : devis vérifiés, technologies du Digital pour suivre l'avancement de votre projet et Service clients 360travaux à vos côtés tout au long de vos travaux.
Le + pour
les clients
MMA
2 heures de ménage gratuites à la fin du chantier pour finaliser votre projet en toute tranquillité.

Locataire ou propriétaire, quelle responsabilité en cas d’humidité ?

La mise en œuvre de solutions anti-humidité dans un logement ne peut être à la charge du locataire quand ces dernières sont importantes. Un diagnostic humidité est indispensable… Le propriétaire est tenu d’entretenir sa maison ou son appartement et de proposer un logement sain à son locataire. Il est donc responsable et doit intervenir en payant les travaux de lutte contre l’humidité.

Mais attention, tout locataire doit veiller au bon état de son logement. Et si les problèmes d’humidité viennent d’un mauvais entretien du locataire (manque d’aération par exemple), le propriétaire peut se retourner contre ce dernier pour obtenir réparation.

Choisissez l’assurance Habitation MMA

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

Vous recherchez à assurer votre nouveau logement ou à changer d’assurance ?


MMA vous propose 3 formules d’Assurance Multirisques Habitation adaptées à vos besoins et un large éventail d’options pour protéger efficacement votre logement en cas d’éventuel sinistre. Avec MMA, vous êtes à l’abri de tous les tracas !

Assurance Habitation