Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Page mise à jour le 30/06/2023

Quelle pression pour mes pneus de voiture ?

Perte d’adhérence, mauvais freinage, augmentation de la consommation de carburant : rouler avec des pneus mal gonflés peut créer des situations dangereuses. Mais comment savoir si la pression de ses pneus de voiture est suffisante et comment les regonfler le cas échéant ?

Un mauvais réglage de la pression de vos pneus de voiture peut s’avérer très dangereux, notamment en cas de sous-gonflage. Pourquoi ? Quelles conséquences ?
© Shutterstock

Pression des pneus, attention au sous-gonflage ou sur-gonflage

Au sommaire de cet article

A découvrir aussi sur mma.fr

Pneus sous-gonflés, danger !

La bonne pression du pneu est prévue par le constructeur et est adaptée pour permettre au véhicule de bien adhérer à la route, de supporter la charge. Pourtant, la moitié des automobilistes français roule avec au moins un pneu sous-gonflé(1).

Risque d’accident
Les pneus détériorés ou sous-gonflés sont directement responsables de :

  • 6% des accidents mortels sur routes(3)
  • 9% sur autoroutes(3).
  • Ce chiffre atteint 15% en été, période où les pneus sont soumis à la surcharge et la chaleur(3)

Les dangers de pneus mal gonflés 

  • Le sous-gonflage engendre une perte d’adhérence, avec des problèmes de précision de conduite en virage et une voiture qui est plus sujette au phénomène d’aquaplanage, (véhicule qui glisse sur l’eau). 
  • Le freinage est moins efficace : lorsque le sous-gonflage dépasse un bar, un pneumatique peut mettre 10 mètres de plus que le même pneu correctement gonflé, avant que le véhicule ne s’arrête. 
  • Le pneu risque d’éclater car il subit des sollicitations trop fortes. Ce phénomène provoque souvent une perte de contrôle du véhicule qui peut conduire à un accident.

Découvrez nos tarifs d’assurance auto

à partir de 11€/mois(1)

Les autres conséquences d’un sous-gonflage des pneus

La longévité du pneu est compromise
Un pneu sous-gonflé s’use vite et de manière irrégulière. La mauvaise répartition des pressions au sol réduit de 15% la durée des vies du pneu(3).

La consommation de carburant est plus importante
Les pneus sous-gonflés coûtent cher : 20% d’air manquant à 90 km/h entraîne une augmentation de 3% de la consommation et des émissions polluantes(3).

Attention également au sur-gonflage des pneus

Trop gonfler ses pneus s’avère dangereux et délétère :

  • Un peu sur-gonflé peut éclater avec le poids de la voiture.
  • Quand un pneu est sur-gonflé, ses côtés se soulèvent et l’espace qui accroche la route se réduit. 
    • Le freinage est moins efficace avec une distance de freinage rallongée.
    • Le confort de route est réduit.
    • Il est plus vulnérable, si vous roulez sur des chaussées déformées ou sur des débris, entrainant une sensibilité aux chocs plus importante (détérioration de la bande de roulement, rupture de carcasse).
    • L’excès de pression sur une zone plus étroite engendre une usure anormale du pneu (au niveau de la bande de roulement dans la section centrale).
Avatacar
1 500 garages partenaires MMA
Assuré MMA, achetez
des pneus
à prix négociés.(2)
Offre Pneus

Comment savoir quelle pression de pneus est nécessaire pour ma voiture ?

L’unité de mesure de la pression est appelée bar
Chaque voiture requiert une pression de pneus spécifique.

Comment connaître la pression idéale de vos pneus de voiture ?
La pression nécessaire pour avoir des pneus bien gonflés peut être communiquée à différents endroits du véhicule. Elle peut se situer :

  • Sur l’arrête de la portière.
  • Dans la boîte à gants.
  • Au verso du clapet du réservoir de carburant.
  • Ou encore dans le carnet d’entretien du véhicule. 

Deux informations de pression sont indiquées 

  • La pression dédiée à une utilisation normale.
  • Ainsi que celle prévue lorsque le véhicule est chargé.

Anatomie d’un pneu selon son gonflage
gonflage-pneu-voiture© Adobestock

Le voyant de pression de pneu, un dispositif d’alerte sur votre voiture

voyant-pression-pneuQu’est-ce que le voyant de pression de pneu ?
Si votre voiture en est équipée, votre tableau de bord peut afficher en cas de souci de gonflage, un voyant de pression de pneu
De couleur jaune, ce voyant d’alerte prend la forme d'un point d'exclamation entouré d'arcs de cercle, rattachés en bas à une ligne horizontale présentant des créneaux.

@Adobestock


Si ce voyant de pression de pneu voyant d’alerte apparaît, c’est qu’au moins l’un de vos pneus est sous-gonflé d'au moins 25% par rapport aux préconisations constructeur. 


TPMS
Le voyant de pression de pneu est lié au TPMS (Tire Pressure Monitoring System). Il s’agit du système de surveillance pour la pression des pneus installé sur votre voiture. 
Doté d'une valve et d'un capteur intégrés à l'intérieur de la roue, le dispositif permet de donner l’alerte en cas de manque de pression sur un pneu, alerte qui se traduit par l’apparition du voyant sur le tableau de bord du véhicule.

Comment régler soi-même la pression de ses pneus ? 
8 conseils pour bien gonfler vos pneus

Gonfler ses pneus est important. Encore faut-il le faire dans les règles de l’art ! 

  1. Respectez bien la pression recommandée pour chaque pneu
    Les données sont inscrites sur la porte du conducteur et dans le manuel d’utilisation. Effectuez l’opération « à froid », c’est-à-dire en ayant roulé moins de 10 kilomètres, ou après une pause de 2 heures. 
    Attention, la pression de vos pneus n’est pas la même à l’avant qu’à l’arrière.
  2. Évitez de regonfler un pneu chaud
    Un pneu qui roule chauffe. L’air contenu se dilate et fausse les mesures. En cas de gonflage d’urgence (sur autoroute par exemple), ajoutez 0,3 bar à la pression recommandée.
     
  3. Ne sur-gonflez pas les pneus
    Des pneus trop gonflés ont moins de surface de contact au sol, leurs flancs se rigidifient, et tout cela détériore le comportement du véhicule (sauf s’il est en surcharge, voir point 7).
     
  4. N’oubliez pas la roue de secours
    Pensez à toujours également contrôler la pression de votre roue de secours et à la gonfler si besoin. Et seulement pour elle, ajoutez 0,3 bar à la pression recommandée.
     
  5. Manomètre, compresseur : équipez-vous des bons outils !
    Pour mesurer la pression des pneus, vous avez besoin d’un manomètre.
    Pour corriger la pression des pneus (en les gonflant), vous avez besoin d’un compresseur.

    Un manomètre de pression de pneus
    Il a pour rôle de vérifier rapidement l’état du gonflage de vos pneumatiques.
    Il fonctionne comme un pistolet, avec une gâchette qui ouvre le passage de l’air vers le pneumatique. Un cadran, souvent à aiguille, permet de lire la pression du pneu. 
    Il existe des manomètres uniquement destinés à lire la pression, et d’autres assurent en plus le gonflage des pneus.

    Le compresseur pour pneus
    Il existe différents types de compresseurs, selon la taille, la puissance et la polyvalence. Certains compresseurs permettent par exemple de gonfler tous types de pneus, tant vélos que voitures. Bien évidemment, il faut choisir un modèle disposant d’un embout adapté à vos pneus
    A savoir : il est préférable de toujours utiliser le même compresseur à chaque vérification pour ne pas qu'une différence d'étalonnage entre les deux appareils fausse le niveau de pression de vos pneus.
    Vous n’avez pas les bons outils ? Pas de soucis, il suffit de vous rendre dans une station-service équipée d'une zone de gonflage.
  6. Vérifiez la présence de bouchons de valve
    Ils protègent les valves et assurent une meilleure étanchéité des pneus. Achetez en s’il vous en manque.
     
  7. Si vos pneus sont gonflés à l’azote, respectez la pression constructeur
    La gomme de vos pneus étant plus étanche à l’azote qu’à l’air, ce gaz limite les pertes naturelles. La pression est la même que pour l’air, et les deux gaz se mélangent. Seul problème : le gonflage à l’azote est souvent payant.
     
  8. Adaptez la pression aux circonstances
    Les constructeurs l’indiquent parfois mais, dans tous les cas, si vous devez rouler à pleine charge, sur-gonflez vos pneus de 0,2 bar.

CONDUITE EN HIVER, SUR AUTOROUTE, VEHICULE CHARGE, TRACTAGE : ADAPTER LA PRESSION DES PNEUS

En fonction du trajet et du type de route qui doit être pris mais aussi de la saison, ou de l’utilisation qui est faite du véhicule, il convient d’adapter la pression des pneus

  • Pression des pneus supérieure en hiver.
  • Pression des pneus supérieure pour une conduite sur autoroute.
  • Pression des pneus supérieure pour un véhicule chargé.
  • Pression des pneus supérieure pour un véhicule qui tracte.

Pour ces cas de figures, l’ajout de pression dépend de chaque véhicule. Il vous faut donc regarder les recommandations du constructeur de votre voiture.

À quelle fréquence vérifier la pression de ses pneus de voiture ?

1 fois par mois
Il est fortement recommandé de vérifier régulièrement la pression de vos pneus, au moins une fois par mois, car les pneus perdent toujours un peu d’air en roulant. 

Avant tout grand trajet
Vous devez partir en vacances ? N’oubliez pas de contrôler la pression de vos pneus avant votre départ !

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel !

Gonfler ses pneus à la bonne pression est une opération délicate et responsabilisante. Si vous n’êtes pas sûr de vous, n’hésitez pas à vous rendre chez un professionnel !
Les garagistes et centres auto proposent généralement ce service gratuitement. Ils sont de plus équipés d’appareils plus perfectionnés.

A savoir : si lors d’une vérification mensuelle, si vous constatez une différence de pression particulièrement importante sur un pneu par rapport aux autres, il s'agit peut-être d'une anomalie. Rapprochez-vous alors rapidement d’un professionnel.

 

© Minerva Studio/Thinkstock
L’Assurance Auto MMA : des garanties et des services

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et
de services !

Vol, bris de glaces, incendie, assistance… Les garanties de l’Assurance Auto MMA vous permettent d’être indemnisé(4) pour les dégâts causés à votre véhicule suite à un accident ou à une dégradation.
Vous bénéficiez(4) également de nombreux services comme, par exemple, les frais de remorquage en cas de panne.

Découvrez nos tarifs de l’Assurance Auto MMA à partir de 11 €/mois(1) !

Notes
(1) Le tarif d’assurance ci-dessus a été calculé à titre indicatif pour un conducteur d’une Toyota Aygo essence 3CV 1.0 VVTI X-play avec bonus de 50, âgé de plus de 25 ans, conducteur principal seul, assuré en conducteur principal en continu depuis plus de 3 ans et pas de sinistre au cours des 3 dernières années. Usage privé et trajet domicile – travail. Véhicule stationné dans un garage et box à Dinan. Moins de 10 000km. Cotisation mensuelle TTC de Auto Access MMA (CG615) ou du contrat Auto MMA (CG614), formule Tiers, intermédiaire et Tous risques au 24/05/2019.
(2) Voir conditions sur mma.fr - https://services-avantages-clients.mma.fr/u-mobilite/fo-avatacar.html
(3) Les pneumatiques, déterminants pour la sécurité - https://www.zerotracas.mma/news/4472/les-pneumatiques-determinants-pour-la-securite.htm
(4) Assurance Auto MMA : nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Auto MMA CG 614.

Sources de rédaction :
www.ecf.asso.fr, www.actiroute.com, www.michelin.fr

> Voir tous les sujets de la thématique