Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Plan canicule : veille, vigilance jaune, orange ou rouge ?

Afin que le drame de la canicule 2003 (15 000 morts) ne se reproduise plus, l’État a depuis cet événement mis au point un « Plan National Canicule », avec Météo France, Santé publique France et la Direction générale de la Santé. En quoi consiste-t-il ? Quels sont les niveaux d’alerte et leurs conséquences ?

plan-canicule-mma-897x505.jpg

En fonction du niveau d’alerte, l’État peut mettre en place des plans d’action adaptés.
©AdobeStock

Plan canicule Niveau 1 : veille saisonnière

Le Plan National Canicule est automatiquement activé en mode « veille » le 1er juin de chaque année, et ce jusqu’au 15 septembre. Il s’agit du niveau 1 et il correspond à une couleur verte sur la carte de vigilance météorologique. 
Météo France peut alors décréter des niveaux supérieurs en fonction des températures constatées. Ainsi, 3 niveaux d’alerte Canicule complètent le niveau 1 de veille saisonnière.

Toutefois, si des épisodes de fortes chaleurs surviennent avant le 1er juin et après le 15 septembre, la veille saisonnière peut être activée en amont et prolongée ensuite. 
 

Découvrez nos tarifs de complémentaire santé

Niveau 2 : vigilance jaune

Le niveau 2 de vigilance « avertissement chaleur » adopte la couleur jaune. Il a pour conséquence de renforcer les actions de communication auprès du public, notamment le week-end et les jours fériés. Il permet aussi d’augmenter le niveau de surveillance des personnes vulnérables (maisons de retraite, personnels de santé en relation avec des personnes âgées, telles les infirmières à domicile).


Dès les premiers signes de fortes chaleurs, protégez-vous des risques de la canicule et soyez bien attentifs à vos proches ou voisins fragiles. Pensez notamment à bien vous hydrater, manger suffisamment, à ne pas pratiquer d’activité sportive intense, etc. 


Niveau 3 : alerte canicule et vigilance orange

Le niveau 3 « alerte canicule » ou « vigilance orange » permet au préfet de mettre en place les mesures qu’il a définies pour son département dans le cadre du Plan de Gestion d’une Canicule Départementale (PGCD).
Chaque département peut donc définir des mesures propres, adaptées à sa situation géographique ainsi qu’aux moyens dont il dispose (en termes de personnel notamment).

En parallèle, ce niveau d'alerte prévoit aussi l’activation possible de différents plans :

  • Le Plan Bleu concerne les établissements publics, privés ou associatifs, accueillant des personnes âgées ou handicapées (maisons de retraite, EPHAD, logements foyer, unités de soins…). Ce plan organise l’accueil et la prévention des risques dus aux fortes chaleurs. Il permet par exemple de :
    Mobiliser tout le personnel.
    Rappeler éventuellement les salariés en congé.
    Collaborer avec les réseaux de bénévoles (associations de retraités actifs, Croix Rouge...). 
    Mettre en place différentes mesures pour prévenir toute déshydratation (aménagement temporaire des locaux, fourniture de brumisateurs d'eau minérale, boissons fraîches, poches à glace, ventilateurs…).
     
  • Le Plan Blanc vise quant à lui à planifier l'organisation interne des établissements de santé, afin de faire face à une activité exceptionnelle, à un afflux de victimes ou à une crise sanitaire. Cela peut impliquer le rappel du personnel en cas de besoin, la gestion des places hospitalières… 
     
  • Le Plan Rouge s'adresse quant à lui à la sécurité civile et aux pompiers afin d’organiser les secours en cas de situation exceptionnelle (rapidité d’intervention, coordination entre les centres de secours, organisation rationnelle). Il autorise l’installation d’un dispositif de secours préhospitalier lorsque le nombre de victimes est important ou risque de croître rapidement. Ce plan est départemental.
     
  • Le Plan Vermeil vise plus particulièrement les personnes âgées, les personnes fragiles ou malades. Il s'agit donc d'un dispositif départemental d'alerte et d'urgence arrêté par le préfet et le président du Conseil Général, en coopération avec les différents acteurs de la politique gérontologique et du handicap. Il permet d’accueillir les personnes à risque dans des locaux rafraîchis (supermarché, bâtiments publics, etc.). Il concerne tant les établissements de santé que les domiciles des personnes isolées (repérage et de suivi des personnes isolées par les communes).

Plan canicule Niveau 4 : vigilance rouge

Le niveau 4 de l’alerte canicule est un plan de « mobilisation maximale » (couleur rouge). Il est déclenché par le Premier Ministre sur alerte de Météo France. Il prévoit "l’activation de la Cellule Interministérielle de Crise" (CIC) et une mobilisation maximale des secours, comme c’est le cas lors d'inondations ou autres catastrophes naturelles.  

La CIC peut éventuellement réquisitionner les moyens de transport, l'armée ainsi que les médias. Il s’agit là d’un niveau d’une exceptionnelle gravité, qui peut être déclenché s’il y a des dégâts collatéraux : problème d’approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux, pannes d’électricité ou encore feux de forêt. 
 

© Jupiterimages/Thinkstock
Besoin d’une Complémentaire Santé, choisissez MMA !

Quelle que soit votre situation, célibataire ou en couple, avec ou sans enfant, retraité..., MMA vous propose des formules santé adaptées à vos besoins ainsi que de nombreux services et avantages.
Profitez de soins de qualité tout en préservant votre budget.

Bénéficiez d’une indemnisation pour vos soins spécifiques et ceux de votre famille, tout en profitant d’avantages et de services performants !