Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Une maison autonome en électricité, c’est possible !

Produisant toute l’énergie dont elle a besoin, la maison autonome en électricité est synonyme d’une maison sans facture d’énergie, avec une faible empreinte environnementale. Une promesse séduisante, qui implique néanmoins un gros investissement au départ…

Woman working on house project with solar panels at table in office, closeup

L’objectif d’une maison autonome est d’atteindre l’indépendance énergétique, totalement ou partiellement, selon les possibilités offertes, et le niveau d’autonomie recherché par les habitants.
© AdobeStock

Maison autonome, maison autosuffisante… 

Deux termes pour nommer une maison capable de couvrir tous les besoins de ses occupants, sans être reliée aux réseaux d’énergie nationaux, alimentant habituellement les logements en électricité, gaz, et eau courante.

  • Une maison autosuffisante en énergie la produit, ce qui permet de ne plus acheter son électricité à des fournisseurs extérieurs.
  • Une maison autonome en eau dispose d’un système pour la récupérer, la filtrer et l’assainir afin de se libérer des fournisseurs du marché.

MAISON PASSIVE ET MAISON AUTONOME, QUELLES DIFFERENCES ?

La maison passive est une maison presque sans chauffage. Elle a une consommation d’énergie faible, grâce à des équipements très performants, une isolation optimale et une excellente étanchéité, permettant de conserver tous les apports de chaleurs. 
La maison autonome (ou maison autosuffisante) produit sa propre énergie grâce aux énergies renouvelables.

Une maison autonome en électricité, qu’est-ce que c’est ?

Dans le cas d’une maison autonome en électricité, le logement est complètement indépendant des réseaux de distribution d’électricité. 
Pour s’éclairer et se chauffer, l’habitation combine notamment une isolation thermique optimale, une exposition solaire avantageuse, et l’utilisation d’énergies renouvelables. 

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(1) 

Quels sont les avantages d’une maison autonome en électricité ?

Les avantages et donc les objectifs d’une maison autosuffisante sont d’ordre écologique, mais le projet vise aussi à se libérer des fournisseurs d’énergie et à réduire ses coûts de fonctionnement, ce qui peut être fort utile :

  • Car les prix de l’électricité, du gaz et du fioul ont tendance à augmenter fortement depuis quelques années. 
  • Car le risque de pénurie de ces types d’énergie est possible dans un avenir plus ou moins lointain…

S'inscrire dans un projet d'habitat durable
Opter pour une maison autonome en électricité permet de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et ainsi son empreinte environnementale. Notez néanmoins que les installations nécessaires à l’autonomie ne sont pas neutres en carbone. 

Ne plus payer chaque mois son énergie
Une fois les installations financées, si vous vivez dans une maison autonome, vous n’avez plus de factures d’énergie à payer et vous ne subissez pas les hausses de prix. 

Liberté énergétique
En effet, avec une maison autonome, vous êtes totalement indépendant des réseaux de distribution. 

ASSURANCE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES MMA

Client de l’Assurance Habitation MMA formule 1, 2 ou 3, savez-vous que les surfaces vitrées des appareils domestiques produisant de l’énergie électrique, comme les panneaux photovoltaïques, sont assurées(3) au titre de la garantie Bris de vitre immobilier, s’ils sont déclarés au contrat et si leur puissance n’excède pas 9 kwc(2) ?

L’autonomie en électricité vous soumet à quelques contraintes

Prendre sa liberté a un prix… dans tous les sens du terme : terrain approprié, investissement élevé, et problème en cas d’avarie :

L’espace nécessaire, un terrain adapté
Pour atteindre une autonomie totale en électricité, il est préférable d’avoir beaucoup d’espace pour installer tous les équipements nécessaires. Si vous installez par exemple une éolienne domestique sur votre terrain, il faudra prévoir un rayon de 30 mètres minimum sans obstacle pour exploiter toutes ses capacités. 
De plus, l’orientation du terrain doit permettre un fort ensoleillement, afin de profiter de l’énergie direct du soleil.

Une maison qui s’y prête à la rénovation énergétique
Si vous voulez transformer votre habitation en maison autonome, l’agencement de vos pièces doit permettre les échanges de chaleur (pièces tampons).

Des coûts élevés
Les travaux nécessaires pour rendre votre maison autonome sont très chers : une installation de 10 kWc(2) peut facilement atteindre les 30 000 euros. A ce coût de départ, s’ajoutent les frais non négligeables de maintenance et d’entretien des équipements. 

L’indépendance a aussi ses risques
Enfin, en cas de panne ou d’avarie des installations, aucun réseau ne prend le relai pour vous alimenter. 


Maison autonome : une étude de rentabilité doit donc être effectuée préalablement, afin de déterminer si le projet peut être rentabilisé et à quel terme.


Comment rendre sa maison autonome en électricité ?

Votre maison autonome doit produire sa propre électricité et toute l’énergie nécessaire au chauffage et à l’eau chaude sanitaire. Il faut donc vous assurer de produire assez d’énergie pour couvrir tous vos besoins, ce qui nécessite de les identifier et de les quantifier, afin de choisir les équipements adéquats. 

Produire son électricité
Vous pouvez produire votre propre électricité à partir de l’énergie solaire, en plaçant des panneaux photovoltaïques sur la maison, et en veillant à bien dimensionner les équipements, de façon à couvrir la totalité des besoins énergétiques du logement.
Exemple : avec 25m2 de panneaux photovoltaïques, vous pouvez produire la consommation électrique d’une famille de 4 personnes, soit près de 2 500kWh (hors chauffage, cuisine et eau chaude)(3)
Vous aurez également besoin de batteries pour stocker l’excédent d’électricité. 
Et si votre terrain est bien exposé aux vents, vous pouvez également installer une éolienne. Mais seule, elle risque de ne pas couvrir la totalité de vos besoins en électricité. Il peut être judicieux de la combiner avec l’énergie solaire.

Se chauffer de manière autonomie
Tant pour le chauffage de la maison que la production d’eau chaude, il est possible d’installer :

  • Des panneaux solaires, couplés ou non avec une pompe à chaleur.
  • Un chauffe-eau solaire.
  • Un poêle à bois à accumulation de chaleur.
  • Un poêle à granulés hydro, qui se relie au système de chauffage central.
  • Une chaudière à granulés.

Les aménagements nécessaires

  • Une isolation parfaite de toute l’enveloppe du bâtiment est indispensable afin d’éviter toute déperdition de chaleur : la toiture, les façades, les sols et les combles. Toutes les parois vitrées doivent être renforcées (double voire triple vitrage).
    Parmi les isolants naturels les plus performants, on trouve la laine de chanvre, la fibre de bois, le lin, la ouate de cellulose et le liège.
  • Par ailleurs, pour un confort d’été optimal, il faut prévoir des protections solaires à chaque fenêtre de la maison autonome, ainsi que des parois végétalisées qui permettent de garder le logement frais en période estivale.
  • Une ventilation naturelle ou un puits canadien sont également nécessaires afin d’assurer le renouvellement constant de l’air et d’éviter les moisissures.

ÊTRE AUTONOME EN EAU POTABLE

Pour que votre maison soit complètement autonome, en plus de l’indépendance énergétique, il vous faut penser à votre indépendance en eau potable. 
Plusieurs solutions existent, comme installer un récupérateur d'eau de pluie (choix le plus courant) ou construire un ouvrage de captage des eaux souterraines (de type puit).
Quelle que soit la solution choisie, il vous faudra ensuite filtrer et stériliser l'eau, afin qu’elle soit potable.
Sachez d’autre part qu’en France, la récupération d'eau de pluie est soumise à une législation.

Transformer son habitation en maison autonome, combien ça coûte ?

Une « mise de départ » non négligeable
Pour transformer votre logement en maison autonome en électricité, l’investissement dépendra de la quantité de travaux à réaliser. Il faut compter qu’une maison autonome coûte environ 20% plus cher qu’une maison traditionnelle. Il faut compter au moins 1 200 -1 600 euros par m²(3).

  • Le prix d’installation de panneaux photovoltaïques dépend de la puissance choisie et du mode d’installation. Un budget de 8 000 à 18 000 euros semble raisonnable (pour 3 à 9 kWc)(4).  
  • Pour installer une éolienne, le budget est supérieur aux panneaux photovoltaïques : comptez entre 10 000 et 50 000 euros par éolienne, hors frais de pose(4).
  • Un chauffe-eau solaire coûte entre 4 000 à 5 000 euros(4).
  • Pour la création d’un puit canadien, prévoyez un budget de 7 000 à 12 000 euros(4)

Des aides à la rénovation énergétique
Vous pouvez déduire du montant des travaux les aides d’État à la rénovation énergétique. Celles-ci sont conditionnées par votre niveau de revenu et concernent tous les postes d’isolation thermique, l’installation d’un système de chauffage et de ventilation performants. Pour connaître le montant des aides auxquelles vous avez droit, consultez le site de MaPrimeRénov

Attention ! La prime à l’autoconsommation photovoltaïque du gouvernement est ouverte aux installations qui permettent l’autoconsommation, mais qui restent reliées au réseau général d’électricité avec revente du surplus de production à Engie. 
Ainsi, une maison totalement autonome ne pourra pas en bénéficier. 

L’AUTOCONSOMMATION, UNE ALTERNATIVE A L’AUTONOMIE

Si l’autonomie totale en l’électricité ne vous paraît pas atteignable en raison de la complexité des travaux et de leur coût, vous pouvez vous tourner vers l’autoconsommation. Il s’agit de produire une partie de vos besoins en électricité, sans être coupé des réseaux de distribution. Il est alors possible de réaliser une rénovation en visant l’autonomie, et de rester raccordé aux réseaux de distribution pour compléter, si besoin.

Revendez l’énergie que vous produisez 

Pour encourager le recours aux énergies renouvelables, l’État s’engage à vous racheter tout ou partie de l’électricité que vous produisez. 
Vous pouvez ainsi injecter cette électricité dans le réseau et la vendre à un prix fixé par arrêté, et évoluant chaque trimestre.
Cette option vous permet d’amortir un peu plus les investissements de votre maison autonome, à condition d’avoir un surplus de production !

© iStock
Votre maison bien assurée avec MMA

Incendie, dégât des eaux, vol, bris de vitre… Votre Assurance Habitation MMA vous propose une couverture efficace(5) avec 3 formules aux choix, des renforts et options possibles.

Et parce qu’un sinistre peut survenir à tout moment, l’Assistance MMA(5) présente dans toutes les formules d’assurance habitation, est à votre disposition 7 j/7 et 24h/24 pour vous conseiller sur la solution la mieux adaptée aux circonstances.

(1) Ce tarif d’assurance a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’une cheminée, d’un poêle ou d’une chaudière à bois ne comportant pas de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m2. Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018. 
(2) Le kWc pour kilowatt-crête est une unité de mesure d’évaluation de la puissance d’un panneau photovoltaïque.
(3) Production d’électricité des panneaux solaires photovoltaïques  - source : https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/maison/travaux/produire-electricite
(4) Exemples de prix pour la construction d’une maison autonome - sources : https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/maison/travaux/produire-electricite ; https://www.choisir.com/energie/articles/104503/ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-maison-autonome
(5) Assurance Habitation MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales (CG410) et les Conditions Particulières du contrat Assurance Habitation MMA.

Sources générales de rédaction :
https://www.hellowatt.fr/panneaux-solaires-photovoltaiques/maison-autonome
https://www.habitatconcept.fr/conseils-et-guides/construire-une-maison-autonome
https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/eco-travaux/maison-autonome-en-energie
https://www.choisir.com/energie/articles/104503/ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-maison-autonome