Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Le « roaming » désormais interdit en Europe !

Enfin ! Votre doigt ne tremblera plus à l’idée de passer un appel ou d’envoyer un sms lors de vos séjours chez l’un de nos voisins européens. Les frais d’itinérance (ou « roaming ») y sont en effet interdits depuis le 15 juin 2017. Voilà une information à partager avec vos amis… où que vous soyez !

MMA_Fin-du-roaming.jpg

Depuis le 15 juin 2017, le « roaming » est interdit dans tous les pays de l’Union Européenne.
© Shutterstock

La fin des frais d’itinérance pour la voix, les SMS et les données

Le « roaming » désigne la surfacturation imposée par les opérateurs dès que vous utilisez votre téléphone portable ou votre smartphone depuis un pays étranger. Heureusement, depuis le 15 juin 2017, cette pratique fait partie de l’histoire ancienne, du moins si vous vous trouvez dans un autre pays de l’Union européenne.

Dorénavant, si vous utilisez votre téléphone portable dans un autre pays de l’UE, vous ne pourrez plus être surfacturé :

  • pour vos appels vers des téléphones portables et fixes ;
  • pour l’envoi de SMS (attention, les MMS ne sont pas concernés) ;
  • pour l’accès à des données (comme c’est le cas pour des téléchargements de fichiers, la navigation sur internet…).

Itinérance : des restrictions possibles sur le volume de données !

Mais que la fin du « roaming » ne vous empêche pas de rester vigilant ! Car si votre opérateur ne peut pas vous appliquer une règle restrictive en matière de nombre d’appels ou de SMS, il peut tout à fait réduire votre volume de données. Et cela, même si votre abonnement est illimité.

Les règles de restrictions sont toutefois encadrées par la règlementation européenne. Ainsi, votre opérateur doit vous informer de leur application. En cas de dépassement, il pourra vous appliquer un surcoût de 7,70€ HT/Go (6€ HT/Go dès 2018).

Roaming : une réglementation applicable uniquement en Europe

L’interdiction du « roaming » est valable :

  • dans les 28 pays membres de l’Union européenne ;
  • en Islande ;
  • en Norvège ;
  • et au Liechtenstein.

Si vous voyagez en dehors de ces zones, votre opérateur sera en droit de vous appliquer des frais d’itinérance.

Dans tous les cas, pensez à jeter un petit coup d’œil sur les règles de tarification de votre opérateur avant de partir. Cela ne coûte rien, c’est promis !