Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

1 incendie domestique sur 3 est d’origine électrique…

Installation électrique non conforme et non rénovée, imprudences lors de l’utilisation d’appareils électriques ou de luminaires, branchements dangereux, prises surchargées… un incendie domestique sur 3 est d’origine électrique.

mma_Risque-indendie-electrique.png

Les incendies d’origine électrique en France

Quelles sont les causes d’incendie d’origine électrique ?

Les incendies d’origine électrique sont souvent causés par la surchauffe de composants électriques qui finissent par enflammer des objets ou des matériaux combustibles aux alentours.

Selon l’Observatoire National de la Sécurité Electrique (ONSE)(1), sur 27 millions de logements français, 7 millions présentent des risques d’incendie d’origine électrique et 30% d’entre eux sont considérés comme particulièrement dangereux…
Chaque année, la France compte 200 000 incendies d’habitation dont 50 000 sont d’origine électrique :

  • 61% d’entre eux sont liés aux équipements électriques de l’habitation (appareils électroménagers, luminaires…)(1).
  • 36% aux installations électriques fixes (tableau électrique, câbles électriques, prises de courant, interrupteurs…) ou mobiles (rallonges électriques, multiprises par exemple)(1).
  • 3% aux installations électriques des parties communes des immeubles ou à la distribution d’énergie (compteurs électriques, appareils de coupure…)(1).
     

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(2)

Vérifier l’installation électrique de son habitation

Si vous habitez dans un logement neuf, il n’y a normalement pas de soucis. Votre installation électrique est conforme à la norme électrique NFC 15-100.

Par contre, si votre logement est ancien et que l’installation électrique n’a pas été rénovée, il y a de fortes chances qu’elle comporte des manques, faiblesses ou risques, qui peuvent être la cause d’un départ d’incendie.
 

QU’EST-CE QUE LA NORME ELECTRIQUE NFC 15-100 ?

Concrètement, la norme électrique NFC 15-100 réglemente l’installation électrique d’une habitation, et impose des mesures et des équipements tels que l’installation d’une GTL (Gaine Technique de Logement), une protection des circuits électriques ou encore un équipement minimum obligatoire à avoir dans chaque pièce de l’habitation. 

Le risque d’incendie d’origine électrique en lien avec l’âge de l’habitation
Fort risque pour tout logement construit avant 1974 (et non rénové depuis) : la norme et le contrôle des installations électriques dans les logements construits à cette date n’étaient alors pas obligatoires. 
Dans une mesure moindre, toute habitation construite entre 1974 et 1991 : la règlementation a ensuite évolué en 1991 avec notamment l’obligation d’installation d’un disjoncteur différentiel  30mA.


Sur les 36,3 millions de logements français, 30,3 millions d’entre eux ont plus de 15 ans (83%). 
65% des logements ont été construits avant 1986 et près de la moitié entre eux datent d’avant 1949(1).


Faire un diagnostic de votre installation électrique
Le diagnostic de l’état de l’installation intérieure d’électricité donne des informations sur la sécurité des installations électriques du logement. Il vise à évaluer les risques pouvant compromettre la sécurité des personnes et leurs biens et s’intéresse tout particulièrement à 6 points de sécurité réglementaires(3).
 

À SAVOIR SUR LA SÉCURITÉ DES LOGEMENTS ÉLECTRIQUES ANCIENS

Dans les logements de plus de 15 ans, 2/3 des installations électriques(1) ne respectent pas au moins l’un des 6 points de sécurité réglementaire(3). Parmi ceux-ci :

  • 8 logements sur 10(1) n’ont pas de prise de terre ou une prise de terre défectueuse. 
  • 6 logements sur 10(1) présentent une mauvaise liaison équipotentielle* ou une zone de sécurité** non respectée dans les salles d’eau.


* La liaison équipotentielle relie à la terre tous les équipements métalliques susceptibles de conduire l’électricité. Elle est destinée à protéger les personnes contre les chocs électriques.

** Eau et électricité ne font pas bon ménage, un zonage est donc essentiel pour garantir la sécurité de la salle d’eau. Selon la norme NF C15-100/A2, la salle de bain se divise en quatre volumes accueillant chacun un type d’appareillage électrique bien spécifique.

Les rallonges électriques et autres multiprises, des pièges à incendie

Combien d’habitations françaises sont « truffées » de rallonges et multiprises ? Pourtant, ces accessoires bien pratiques sont aussi très dangereux. Aussi, vous devez toujours les considérer comme des installations temporaires qui n’ont pas vocation à rester en place.  
Si vous les utilisez, c’est que votre installation électrique fixe n’est pas adaptée et il vous coûtera moins cher de faire venir un électricien pour quelques modifications du circuit que de subir les dommages d’un incendie à la maison.
Quelques conseils pratiques si vous devez néanmoins y avoir recours :

  • Ne laissez jamais une rallonge électrique branchée si elle n’est pas reliée à un appareil.
  • Ne surchargez jamais une multiprise et ne combinez jamais plusieurs multiprises ensemble. Il y a risque de surchauffe.

Une multiprise utilisée pour trop d’appareils électriques surchauffe (cumul de toutes les puissances électriques de chaque appareil), ce qui fait fondre ses gaines de protection. Elle émet alors des étincelles qui déclenchent un court-circuit. L’incendie n’est alors plus très loin…


  • Ne faites pas courir vos rallonges électriques sous les tapis. Ne les agrafez pas non plus au mur ou sur tout autre support. Ne les faites pas passer dans les embrasures de porte.
  • Remplacez toute rallonge rompue ou abîmée. 

Attention : appareils électriques = incendie vite arrivé…

Appareil électrique vétuste = danger électrique
D’après l’ONSE, 50% de nos appareils électriques sont vétustes(1). Ces derniers ne sont plus conformes en termes de sécurité ou simplement abîmés de par leur ancienneté ou leur mauvaise utilisation, ce qui les rend dangereux.


À l’achat d’un nouvel appareil électrique, vérifiez toujours la présence des logos « CE » et « NF », qui garantissent la conformité des appareils aux règles de sécurité en vigueur.


 Ne vous fiez jamais à vos appareils électriques 

  • Branchez tous les appareils électroménagers sur une prise de terre.
  • Ne laissez pas vos petits appareils branchés inutilement. 
    Dès que vous ne l’utilisez plus, déconnectez-le de la prise (premiers exemples d’application : vos cafetière, grille-pain, fer à repasser, sèche-cheveux, etc., souvent laissés branchés en permanence du fait de leur utilisation relativement fréquente !).

Certains petits appareils électroménagers, comme les fers à repasser, les grille-pain, les appareils à raclette, les planchas électriques, etc., émettent beaucoup de chaleur et sont donc fort consommateurs d’électricité. Aussi, ne raccordez pas plus d’un de ces appareils à une même prise.


  • Ne laissez pas vos appareils électriques en mode veille (télévisions, ordinateurs…) : pensez à toujours les éteindre si vous ne les utilisez pas. Vous économiserez de l’énergie (et donc de l’argent) et aussi vous éviterez en plus les problèmes de surchauffe à la source de nombreux incendies.
  • N’utilisez jamais un appareil électroménager si vous n’êtes pas à proximité: lave-vaisselle ou lave-linge qui tournent pendant que vous êtes sorti du domicile, yaourtière ou machine à pain en marche la nuit… sont autant de pratiques tout autant courantes que risquées.
  • Vérifiez que vos plaques électriques sont bien éteintes après toute cuisson. Même chose pour votre four.

Si un appareil provoque des picotements quand vous l’utilisez, débranchez-le immédiatement et faites-le vérifier par un professionnel.


Attention aux câbles électriques des appareils
Tout câble électrique abîmé peut provoquer un incendie
Les câbles électriques (aussi appelés cordons électriques) sont des gaines qui abritent des fils qui ne doivent pas de toucher. Si une mauvaise utilisation ou une pression abîme une gaine, le câble devient dangereux.

  • Câble d’aspirateur coincé sous une porte ou tiré pour tenter de nettoyer encore plus loin, rallonge aplatie sous le pied d’un meuble, appareil électrique débranché en tirant sur le fil pour éviter de marcher jusqu’à la prise… sont autant d’imprudences qui peuvent conduire directement à l’incendie. 
  • Attention également à ne plus utiliser d’appareil avec un câble électrique usé ou effiloché. La chaleur émise par les fils électriques mis à nu pourrait enflammer la surface combustible qui les touche (rideau, tapis, parquet, etc.)… 
  • Enfin, prenez garde aux chargeurs de téléphone et câbles de chargement. 
    Ne les laissez pas branchés en permanence et faites attention à ce que le câble ne traîne pas sous un coussin de canapé, un plaid ou tout autre tissu inflammable. Ces petits objets ne sont pas aussi inoffensifs qu’ils en ont l’air. De nombreux produits peu sécuritaires (à prix bas ou non !) inondent de plus le marché…

Protégez votre famille

avec la Garantie

Incendie MMA

Incendie d’origine électrique : les luminaires souvent en cause

Les lampes et autres luminaires peuvent s’avérer très dangereux, notamment s’ils sont « mal utilisés » :

  • L’installation d’une ampoule d’une puissance trop élevée sur un luminaire est l’une des principales sources de danger. 
    Aussi, respectez toujours la notice d’utilisation de vos luminaires et choisissez les ampoules appropriées. Si vous n’avez plus ce document, la puissance maximale autorisée est indiquée à proximité de la douille.
  • Vérifiez que vos ampoules sont bien fixées car si ce n’est pas le cas, celles-ci peuvent chauffer suite à un mauvais contact et déclencher un incendie.
  • Ne posez jamais de tissu ou de papier directement sur un abat-jour. L’élément rapporté empêche l’évacuation des calories générées par l’ampoule (voire pire de la lampe halogène) qui va chauffer et potentiellement s’enflammer.
  • Vérifiez que l’ampoule de votre lampe halogène est bien équipée d’un écran protecteur ou d’une grille.

Précaution importante :

pensez à installer des détecteurs de fumée dans votre habitation comme l’exige la réglementation et à les vérifier régulièrement.

Mille précautions avec les radiateurs électriques

Les radiateurs électriques, notamment ceux qui servent de chauffage mobile, peuvent s’avérer particulièrement dangereux en raison de la chaleur dégagée. Aussi :

  • Ne posez absolument rien dessus (ni vêtement, ni serviette de bain, ni linge à sécher).
  • Ne les collez jamais un radiateur mobile à un objet inflammable (rideau, meuble…).
     

SAVEZ-VOUS COMMENT ÉTEINDRE UN FEU D’ORIGINE ÉLECTRIQUE ?

N’essayez pas d’éteindre un incendie d’origine électrique avec un extincteur à eau (type A) en raison du fort risque d’électrocution. 
Il convient d’abord de couper le courant. Si l’incendie est encore peu développé, vous pouvez encore l’étouffer en le couvrant d’une couverture. 
Si vous en êtes équipé, utilisez un extincteur de type C ou de type ABC (c’est d’ailleurs le type d’extincteur recommandé à la maison). 
Si l’incendie est déjà bien parti, ne prenez pas de risques et appelez immédiatement les pompiers.
 

Sachez repérer les signes avant-coureurs d’un incendie d’origine électrique

Ces différents signes doivent vous alerter et requièrent le recours à un électricien au plus vite :

  • Fusible qui saute à plusieurs reprises.
  • Disjoncteur qui se déclenche régulièrement.
  • Câble électrique chaud au toucher.
  • Prise électrique ou interrupteur qui fait du bruit.
  • Ampoule qui scintille quand vous allumez votre luminaire.
  • Appareil qui dégage une odeur particulière ou qui fume pendant son utilisation.
  • Marques noires sur un appareil électrique.
  • Câble usé, fissuré ou effiloché.
     

A savoir

MMA a négocié pour ses assurés des conditions privilégiées sur les systèmes de télésurveillance Verisure. Grâce à ce dispositif, vous vous protégez non seulement en cas de cambriolage, mais aussi en cas de problème à la maison alors que vous êtes à l’extérieur, via des détecteurs installés dans votre habitation et connectés à votre smartphone.

© Shutterstock
Votre maison bien assurée avec MMA

Incendie, mais aussi dégât des eaux, vol, bris de vitre… Votre Assurance Habitation MMA vous propose une couverture efficace(4) avec 3 formules aux choix, des renforts et options possibles.

Et parce qu’un sinistre peut survenir à tout moment, l’Assistance MMA présente dans toutes les formules d’assurance habitation, est à votre disposition 7j/7 et 24h/24 pour vous conseiller sur la solution la mieux adaptée aux circonstances.

(1) Source ONSE : chiffres décembre 2018 - https://www.onse.fr/wp-content/uploads/2019/01/ONSE-Fiche-r%C3%A9partition-lgts-2018-France-Enti%C3%A8re-V2-hors-Mayotte.pdf et https://www.onse.fr/wp-content/uploads/2019/01/ONSE-Brochure-HabitationsA5-2018.pdf
(2) Le tarif ci-dessus a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m2. Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018.
(3) Réglementation : décret N° 2008-384 du 22-04-2008.
(4) Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Habitation MMA.