Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Changement de chaudière : quels avantages fiscaux en 2019 ?

Sous certaines conditions, en 2019, le remplacement d’une vieille chaudière par un modèle plus performant ouvre droit à deux grands avantages : le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et la prime « coup de pouce économies d’énergie », en vigueur depuis le 19 janvier 2019. Y êtes-vous éligible ?

MMA_credit-impot-chaudiere.jpg

Remplacer votre chaudière par un modèle plus performant peut vous permettre de bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).
© Shutterstock

Chaudière et CITE : un avantage réservé à la résidence principale


Sous certaines conditions, vous pouvez profiter du CITE 2019 dans le cadre du remplacement de votre chaudière par un modèle plus performant.


Vous pouvez bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) uniquement si les travaux sont réalisés dans votre résidence principale. Par ailleurs, celle-ci doit avoir été achevée depuis plus de deux ans. En revanche, votre statut n’a pas d’importance et vous pouvez bénéficier de l’avantage fiscal en tant que propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit.

Pour en savoir plus sur le dispositif CITE 2019, voir l’article CITE 2019 : un coup de pouce pour vos travaux d’économies d’énergie.

Quelles sont les chaudières éligibles au CITE 2019 ?

En 2019, seules les chaudières les plus performantes sont éligibles au CITE :

  • Les chaudières à Très Haute Performance Energétique (hors fioul).
  • Les chaudières à micro-cogénération gaz.
  • Les équipements utilisant une source d’énergie renouvelable (bois, lisiers, déchets verts…).
    Par exemple, le cas des pompes à chaleur autre que « air-air », des équipements et chaudières fonctionnant au bois ou autre biomasse (poêle à boisinserts de cheminées intérieures, bioéthanol, paille...). Les cheminées sans conduit fonctionnant au bioéthanol sont exclues de l’avantage.

Pour être certain de bénéficier du CITE, la chaudière choisie doit répondre à certaines conditions. La liste des équipements éligibles, leurs caractéristiques techniques et leurs critères de performances minimales ont fait l’objet d’un arrêté régulièrement remis à jour et codifié à l’article 18 bis du Code général des impôts, annexe 4. Référez-vous à ce texte avant de vous engager avec un artisan.

Nouvelle chaudière : comment est calculé votre crédit d’impôt ?

Chaudière : un crédit d’impôt de 30%
Un crédit d’impôt de 30% est appliqué sur le coût de la chaudière et des fournitures destinées à s’intégrer à l’installation finale.

La main d’œuvre est, en principe, exclue (exception, voir encadré ci-dessous).
Par ailleurs, si vous avez perçu des aides ou subventions (primes de l’Agence nationale pour l’habitat - Anah -, par exemple), vous devez les déduire de la base de calcul du crédit d’impôt.


Exception pour les ménages à revenus modestes : la Loi de Finances pour 2019, sous conditions de ressources(1), ouvre droit au bénéfice du CITE, au taux de 30% sur les frais d’installation d’un équipement de chauffage ou de fourniture d’eau chaude utilisant une énergie renouvelable ou d’une pompe à chaleur (autre que air-air).


Avantage fiscal plafonné pour les chaudières
Le crédit d’impôt pour l’installation d’une chaudière à Très Haute Performance Energétique (THPE) ou à micro-cogénération devrait être plafonné entre 1 000 et 1 200 euros(1).

A savoir : le crédit d’impôt est également plafonné de manière générale (tous travaux d’économie d’énergie confondus).
Voir l’article CITE 2019 : un coup de pouce pour vos travaux d’économies d’énergie.

Les conditions du crédit d’impôt chaudière
Pour bénéficier de l’avantage fiscal, l’installation de votre nouvelle chaudière doit obligatoirement être réalisée par un artisan ou une entreprise Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). La liste des professionnels certifiés est disponible sur le nouveau site Internet : faire.fr.

(1) Sous réserve d’un décret à paraître. Les plafonds, en attente de parution, devraient être les mêmes que ceux ouvrant droit aux subventions de l’Anah.

Nouveau : un crédit d’impôt de 50% pour déposer une cuve à fioul

Autre nouveauté de la Loi de Finances pour 2019, les frais de dépose d’une cuve à fioul peuvent ouvrir droit au CITE au taux majoré de 50%.
À noter : cette disposition est soumise au respect de conditions de ressources.

Changement de chaudière : les autres aides possibles

« Coup de pouce économies d’énergie »
Lancé en 2017, le programme « Coup de pouce économies d’énergie » a été assoupli en 2019 : il est désormais accessible sans conditions de ressources et la liste des travaux y ouvrant accès a été étendue.
Suivant l’équipement choisi, vous pourrez bénéficier d’une prime de 500 à 2 500 euros (800 à 4 000 euros pour les ménages disposant de ressources modestes).
A noter : cette prime est cumulable avec le CITE mais pas avec l’ensemble des programmes de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Anah, CEE… les autres aides possibles
Sous conditions de ressources cette fois, vous pouvez bénéficier d’aides de l’Anah ou des collectivités territoriales pour installer une nouvelle chaudière. Le cas échéant, le montant de ces aides devra être déduit de la base de calcul au crédit d’impôt.

Enfin, vous pouvez monnayer vos Certificats d’Economies d’Energie (CEE), auprès de l’artisan chargé de la réalisation, d’un fournisseur d’énergie, d’une grande enseigne de distribution ou du bricolage (Auchan, Castorama, Leclerc, Leroy Merlin...) ou d’un courtier (CertiNergy, PrimesEnergie…).
Suivant votre interlocuteur, vous bénéficierez d’une remise sur votre facture de travaux ou de combustible, de bons d’achat ou d’un chèque.

À noter : certains travaux ouvrent droit à des CEE bonifiés dans le cadre du programme « Coup de pouce économies d’énergie ».

Taux de TVA réduit pour l’installation d’une nouvelle chaudière
Vous profitez pour ces travaux d’un taux de TVA réduit (5,5% au lieu de 10%, en général). Celui-ci s’applique aussi aux travaux induits (collatéraux) : par exemple, la mise à la décharge de votre vieille chaudière.

Besoin d’un prêt pour changer de chaudière ?
Sous certaines conditions, vous avez également accès à un Éco-prêt à taux zéro (Éco PTZ) qui vous permet d’emprunter de 10 000 à 30 000 euros sans intérêt. Depuis 2019, vous n’êtes plus tenu de réaliser un « bouquet » de plusieurs travaux pour en bénéficier. Contrairement au PTZ, l’Éco-PTZ n’est pas soumis à conditions de ressources.

Choisissez l’assurance Habitation MMA

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

Vous recherchez à assurer votre nouveau logement ou à changer d’assurance ?


MMA vous propose 3 formules d’Assurance Multirisques Habitation adaptées à vos besoins et un large éventail d’options pour protéger efficacement votre logement en cas d’éventuel sinistre. Avec MMA, vous êtes à l’abri de tous les tracas !

Assurance Habitation