Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Somnolence au volant : reconnaître les signes d’alerte et bien réagir

Quelle est la principale cause d’accident mortel sur autoroute devant l’alcool et la vitesse ? La somnolence au volant, véritable enjeu de sécurité routière. Ce constat fait réfléchir, d’autant plus si vous devez prochainement prendre la route pour un départ en vacances ou en week-end. Combien d’accidents pourraient être évités avec quelques principes de précaution... Comment repérer les premiers signes de la somnolence au volant ? Comment réagir ?

MMA_somnolence-article.jpg

Responsables d’un accident mortel sur 3 sur autoroute, la somnolence au volant et la fatigue constituent un véritable fléau sur la route. Prévention : tous les conseils MMA.
© Shutterstock

64 % des conducteurs disent avoir déjà connu un épisode de somnolence au volant

C’est le résultat d’une étude MMA-IFOP réalisée en juin 2017(1) qui prouve que la majorité des conducteurs (64%) est concernée par la somnolence au volant.

Et la moitié de ces conducteurs reconnaissent avoir déjà connu un épisode de somnolence au volant à plusieurs reprises.

À savoir aussi : dans un cas sur deux, le phénomène apparaît au cours du trajet vers le lieu de vacances.

(1) Étude réalisée en ligne par l’Ifop pour l’assureur MMA du 12 au 15 juin 2017 auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, titulaire du permis B.

Somnolence au volant : quels sont les signes d’alerte ?

Le risque d’avoir un accident est 8 fois plus important lorsqu’on est somnolent.

Il est donc primordial de bien connaître les signes d’alerte de somnolence quand on conduit afin de réagir et éviter tout accident :

  • picotements des yeux,
  • difficultés à se concentrer,
  • bâillements répétés
  • raideurs dans la nuque et dans le dos,
  • fourmillement des jambes,
  • besoin incessant de changer de position…

constituent les premiers symptômes de la somnolence au volant. Dès que vous les repérez, il est urgent de vous arrêter.

somnolence_897x505.jpg

Attention, certains facteurs peuvent amplifier le risque de somnolence au volant

Manque de sommeil accumulé, consommation d’alcool (même modérée), prise de certains médicaments, repas trop lourd, chaleur ou froid excessif dans la voiture, trajet monotone, utilisation du régulateur de vitesse…
Les heures à risque :

  • Le jour entre 13h et 15h
  • La nuit entre 2h et 5h

Quels sont les risques de la somnolence au volant ?

La somnolence au volant est directement responsable d’un accident mortel sur trois, sur le réseau autoroutier. C’est la première cause d’accident sur autoroute devant la vitesse et l’alcool.

  • Tous les trajets sont concernés, même ceux de moins de deux heures.
  • La route des vacances est, elle, particulièrement dangereuse car les conducteurs ont tendance à réduire leur temps de sommeil avant de prendre la route (préparation du voyage, rangement du logement avant le départ, volonté de partir au plus tôt pour éviter les bouchons…).

Fatigue au volant : comment réagir ?

Dès les premiers signes de somnolence, vous devez vous arrêter pour faire une pause.

Pour cela, garez votre voiture dans un endroit sûr et calme. Aérez l’habitacle. Une pause de 15 minutes est idéale pour reprendre ensuite le volant.
Si vous dormez, tant mieux. Mais si le sommeil ne vient pas, le quart d’heure de relaxation vous sera tout de même bénéfique.

Pendant la pause, il est important de boire de l’eau et de manger un petit encas.
Avant de reprendre la route, marchez un peu et étirez-vous. Vous repartirez bien plus en forme !

A savoir :
Fatigue ressentie ou pas, dans tous les cas, une pause est indispensable toutes les deux heures lorsque qu’on roule.
Et s’il y a plusieurs personnes capables de conduire dans la voiture, il est astucieux d’alterner « conduite / repos » en changeant régulièrement de conducteur.

Attention, idées fausses

Nombre de conducteurs adoptent certains réflexes pour combattre la fatigue (boire un café, augmenter le son de la musique, ouvrir sa fenêtre…).
Mauvaise idée : on ne peut pas lutter contre la somnolence au volant !

L’arrêt et la pause s’impose donc pour assurer votre sécurité, celle de vos passagers et des véhicules qui vous entourent.

L'Assurance auto MMA

Besoin d’une assurance auto ? Pour obtenir des renseignements, faire un devis et trouver la solution qui vous correspond :

Assurance auto MMA