Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Electrisation, électrocution : l’installation électrique souvent en cause

Prudence si votre installation électrique est vétuste ou défectueuse. Elle peut être à l’origine d’accidents graves, parfois même mortels. Chaque année, en France, 40 personnes sont victimes d’électrocution et 3 000 d’électrisations(1). Si votre installation date un peu, il est prudent de la faire vérifier par un professionnel. Si nécessaire, des travaux peu coûteux pourront suffire à la sécuriser.

electrocution-electrisation

70% des électrisations graves sont des accidents à basse tension électrique, c'est-à-dire à moins de 1 000 volts, et peuvent donc se produire à la maison(2).
©Shutterstock

Qu’est-ce qu’une électrisation et quelle différence avec une électrocution ?

Comment se définit une électrisation ?
L’électrisation se caractérise par le passage du courant électrique dans le corps humain. Les conséquences peuvent aller d’une simple sensation de « picotement » ou de « décharge électrique » jusqu’à des brûlures, parfois très graves (3ème degré), aux points d’entrée et de sortie du courant. 

Conséquences potentiellement très graves
On peut aussi voir apparaître d’importantes blessures internes qui, sans être fatales, entraînent des lésions à long terme (insuffisance rénale aiguë, lésions oculaires ou de l’appareil respiratoire…). Pour limiter les conséquences d’une électrisation, il faut secourir très rapidement la victime, dans les minutes qui suivent l’accident. 
Attention, ne touchez jamais la personne électrisée à mains nues : vous risqueriez, vous aussi, d’être traversé par le courant !

Ne pas confondre électrisation et électrocution
Electrisation est le terme générique pour désigner le passage d’un courant électrique dans le corps, provoquant des blessures plus ou moins graves (brûlures, troubles cardiaques, lésions d’organe…). 
Souvent mal employé, le terme électrocution désigne uniquement les cas d’électrisation ayant entraîné le décès de la victime. 
 

19 MILLIONS D’INSTALLATIONS ELECTRIQUES POTENTIELLEMENT DANGEREUSES EN FRANCE

Selon une étude publiée par l’Observatoire National de la Sécurité Électrique (ONSE) en 2018, 19 millions d’installations électriques sont potentiellement dangereuses. Chaque année, 50 000 incendies d’habitation d’origine électrique se déclarent et 3 000 personnes sont victimes d’électrisation dont 40 se révèlent fatales. 

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(3)

Electrisation, électrocution : les pièces et installations à risques

Pièces humides, attention !
Toutes les pièces de votre logement ne présentent pas la même dangerosité. Les pièces « humides » (cuisine, salle de douche ou salle de bains…) sont particulièrement risquées, car l’eau favorise le passage du courant. Une fois mouillée, la peau devient elle-même conductrice et un simple contact avec un élément sous tension peut aboutir à une électrisation.
La salle de bains, où l’eau et les appareils électriques (brosse à dents, rasoir, sèche-cheveux…) sont omniprésents, est la pièce où le danger est le plus présent. Pour limiter les risques, il faut adopter quelques gestes de prudence. Par exemple, ne chargez pas vos appareils électriques sur le bord du lavabo ou de la baignoire, débranchez-les après utilisation et ne les manipulez pas en vous douchant ou vous baignant ou même simplement avec les pieds ou les mains humides. 

Installation électrique défaillante
Vérifiez aussi que votre installation électrique répond aux exigences de sécurité de la norme NF C-15 100. Elle prévoit notamment que votre salle de bains doit être équipée d’une liaison équipotentielle et que les prises doivent être placées à, au moins, 60 cm de votre baignoire ou de votre douche. Cette distance est portée à 1,80 mètre du flexible de douche si vous avez une douche sans receveur (à l’italienne). 

Vérifier la sécurité électrique de votre logement

Pour assurer la sécurité électrique de votre logement et de votre famille, votre installation électrique doit respecter, à minima, ces six exigences techniques : 

  • Présence d’un disjoncteur principal facilement accessible.
  • Présence d’un disjoncteur différentiel.
  • Présence de protection contre les surtensions.
  • Suppression des matériels électriques vétustes inadaptés à leur usage ou en contact avec des éléments sous tension (fils dénudés, prises électriques cassées…).
  • Dans les pièces humides : présence d’une liaison équipotentielle et respect des zones de sécurité.
  • Suppression des conducteurs non protégés mécaniquement (par une plinthe, une moulure…). 

Le diagnostic doit être fait par un électricien ou par Promotelec.

> Voir l’article ZeroBlabla MMA sur les installations électriques



Diagnostic
électrique
Bénéficiez d’une remise
jusqu’à 35% négociée
par MMA(4)

Prévenir l’électrisation par des comportements adaptés

Même si votre installation électrique est en sécurité, vous devez adopter un comportement adapté. 

  • Dans les pièces humides :

   Eloignez vos appareils électriques des points d’eau.
o    Ne les utilisez pas avec les mains ou les pieds mouillés.
   Débranchez-les pour les nettoyer. 

  • En général :

o    Ne laissez jamais de fils dénudés. S’ils le sont, n’y touchez pas.
o    N’abusez pas des multiprises. Elles accroissent le risque de surtension et de courts-circuits.
o    Réparez ou faites réparer les prises cassées ou mal fixées.
o    Ne laissez jamais vos appareils électriques branchés s’ils ne servent pas.
o    Ne les mettez pas en contact avec l’eau lorsqu’ils sont en fonctionnement.
o    Prudence aussi lorsque vous bricolez ou jardinez
Vérifiez que vos appareils électriques (perceuse, ponceuse…) sont en bon état (attention, notamment aux câbles dénudés) et présentent le marquage NF qui, contrairement au marquage CE, est un véritable gage de qualité et de sécurité. 
Si vous installez des luminaires ou si vous défaites des prises électriques, pensez à couper le courant. 
Enfin, si vous jardinez, évitez d’utiliser des appareils de coupe à proximité de fils électriques. 
o    Si vous avez de jeunes enfants, des précautions spécifiques s’imposent. 
Privilégiez les prises avec obturateurs d’alvéoles. Leurs orifices sont fermés en permanence et ne peuvent s’ouvrir que par l’instruction simultanée des deux broches d’une fiche mâle. A défaut, utilisez des cache-prises. 
Attention aussi aux rallonges électriques reliées au secteur, alors qu’elles n’alimentent aucun appareil. Elles peuvent être à l’origine d’électrisation et de brulures graves de la bouche. Un conseil : rangez-les dès qu’elles ne sont plus utilisées. 
 

Le saviez-vous ?

Un cas d’électrisation grave sur 3 concerne un enfant(2).
 

Que faire en cas d’électrisation ?

Une victime d’électrisation doit être prise en charge le plus rapidement possible, idéalement dans les minutes suivant l’accident. 
Composez le numéro des secours : 15 (Samu) ou 18 (pompiers). 

En attendant, ne touchez jamais la victime à mains nues : si elle est encore en contact avec la source d’électricité (un fil, par exemple), le courant pourrait aussi vous traverser. 

Coupez le courant ou si cela est impossible, éloignez la personne de la source électricité avec un objet non conducteur en bois, carton ou plastique. 

Si la victime est consciente, restez à ses côtés en attendant les secours et parlez-lui pour la maintenir éveillée. Si elle est inconsciente installez la en position latérale de sécurité (PLS) et couvrez-la. Si elle ne respire pas et si son cour ne bat plus, il faut au plus vite pratiquer un massage cardiaque
 

© Shutterstock
Parce qu’après tout accident, la victime et sa famille ont besoin d’aide

Depuis le petit pépin jusqu'à l'accident corporel grave
La Garantie Accidents de la Vie MMA prévoit une palette de prestations pour accompagner la victime et soutenir sa famille(5).

  • L’indemnisation en cas d’invalidité(6) permet de régler les frais qui découlent de l’accident et d’aider la victime à se reconstruire.
    ➔  Jusqu’à 1 million d’euros et 2 millions si la victime a moins de 26 ans(6).
  • Le contrat prévoit également une indemnisation en cas de décès des suites de l’accident(5).
     

Le point fort MMA
L’accompagnement extra médical en cas d’invalidité suite à l’accident(5)(7).
MMA met à la disposition de la victime et sa famille une équipe pluridisciplinaire qui recherche les mesures extra-médicales pour l’aménagement du domicile ou de son véhicule lorsqu‘ils sont médicalement nécessaires, et susceptibles de favoriser la réinsertion de la victime dans son cadre de vie.

(1) Cas d’électrisations et d’électrocutions en France – source : http://www.gresel.org/
(2) Electrisation – statistiques – source : https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/urgences/premiers-secours/accidents-delectrisation-comment-reagir_26847.html
(3) Le tarif d’assurance affiché a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m2. Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018.
(4) Diagnostic de sécurité électrique réalisé par Allodianostic – offre préférentielle pour les clients MMA – Voir conditions sur https://services-avantages-clients.mma.fr/allodiagnostic
(5) Dans les conditions, limites et exclusions de garanties fixées au contrat souscrit. L’invalidité peut être prise en charge dès 1% d’AIPP. Le souscripteur, le conjoint, les enfants vivant au foyer et les étudiants sont couverts.
(6) En cas d’invalidité permanente supérieure ou égale à 1% et inférieure à 30% d’AIPP, les indemnités sont calculées selon un barème figurant aux conditions générales du contrat. En cas d’invalidité supérieure ou égale à 30% d’AIPP, l’indemnité est calculée pour l’ensemble des préjudices garantis au titre de votre contrat, selon les modes d’estimation retenus par les tribunaux.

(7) L’accompagnement en cas d’invalidité est mis en place dès 30% d’AIPP.