Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Bouton eCall : vos questions sur le système d’appel d’urgence

Obligatoire sur les voitures neuves depuis le 1er avril 2018, le bouton eCall est un système d’appel d’urgence, capable de contacter automatiquement les secours en cas d’accident. Fonctionnement, avantages et coût : nous répondons à toutes vos questions sur le système eCall.

MMA_bouton-ecall_897x505.jpg

Grâce au bouton eCall, les secours connaissent avec précision les lieux d’un accident et peuvent avoir des informations pour gagner du temps sur place.
©Adobestock

Qu’est-ce que le système eCall ?

Abréviation de « emergency call », ou « appel d’urgence » en français, eCall est un système d’appel d’urgence automatique. Associé à différents capteurs et prenant la forme d’un bouton sur le tableau de bord, cet équipement est en mesure de contacter automatiquement le 112 en cas d’accident de la route.

Porté par la Commission Européenne, le système eCall est obligatoire pour tous les nouveaux modèles de véhicules construits à partir du 1er avril 2018, partout au sein de l’Union européenne (UE).

Découvrez nos tarifs d’assurance auto

à partir de 11€/mois(1)

Comment fonctionne eCall sur une voiture ?

Les véhicules embarquant le système eCall sont équipés d’une carte SIM, géolocalisée grâce à une balise GPL, et d’un bouton installé sur le tableau de bord. 
Dans certaines situations, ce dispositif permet à ce qu’un appel automatique vers le 112, le numéro d’urgence utilisable dans toute l’Union européenne, soit lancé :

  • Lors d’un choc brutal déclenchant les airbags.
  • En cas de très forte tension des ceintures de sécurité.
  • Suite au retournement de votre véhicule.
  • Ou si vous appuyez vous-même sur le bouton rouge « eCall » ou « SOS ».

Une fois le bouton eCall déclenché par la voiture ou par vous-même, plusieurs actions sont entreprises :

  • Des informations sont transmises à un opérateur du centre d’urgence : la géolocalisation du véhicule et ses caractéristiques (catégorie, numéro de série et carburant principalement).
  • Un appel vocal est déclenché entre l’opérateur et le véhicule, via le système audio de celui-ci, permettant aux passagers de donner des détails sur la situation s’ils en ont la possibilité.
  • si la situation l’exige ou en l’absence de réponse des passagers, l’opérateur contacte le service d’urgence approprié : le SAMU, les pompiers ou encore une dépanneuse.

400 000

C’est le nombre d’appels d’urgence que le SNSA (Syndicat national des sociétés d’assistance), en charge des centres d’appels, prévoyait de gérer en 2020(2).

Quels sont les avantages du bouton eCall ?

L’installation obligatoire du système eCall sur les voitures neuves répond à un objectif majeur : réduire le délai d’intervention en cas d’accident de la route afin de sauver davantage de vies. 

Étant automatiquement contactés, les secours ont en effet plus de chances d’arriver sur les lieux du sinistre plus rapidement. Ils connaîssent également à l’avance la nature de l’accident et les caractéristiques du véhicule, grâce aux informations fournies par le centre d’urgence, facilitant d’autant leur intervention. Une fonctionnalité bien utile lorsqu’on sait que le délai moyen des pompiers pour porter assistance à des personnes victimes d’un accident de la circulation est de 14 minutes en France(3).

L’autre grand objectif du bouton eCall est de prévenir le risque de suraccident. Grâce à la géolocalisation précise du véhicule sinistré, les autorités peuvent informer plus efficacement les autres usagers de la route afin qu’ils adaptent leur conduite en conséquence (ralentissement, changement de voie, déviation, etc.).

Mais ce système d’urgence peut également être utilisé manuellement par l’automobiliste, même s’il n’est pas impliqué dans un accident grave. En effet, il est possible d’appuyer sur le bouton eCall si vous êtes témoin d’un incident (accident, agression, etc.), si vous avez besoin d’assistance car vous représentez un risque (panne sur l’autoroute par exemple) ou même si vous avez une crise de panique.

Quels véhicules sont concernés par le système eCall ?

Le système eCall est donc obligatoire sur tous les nouveaux modèles de véhicule fabriqués à partir du 1er avril 2018. Toutefois, cela ne concerne que les véhicules avec moins de 8 sièges et les utilitaires légers. Autre subtilité : une voiture peut avoir été mise en circulation après cette date, sans pour autant disposer du bouton eCall. Cela peut en effet arriver si la production de ce modèle avait déjà débuté avant le 1er avril 2018.

Quant aux véhicules produits auparavant, ils n’ont pas l’obligation légale de disposer du système d’appel d’urgence. Malgré tout, plusieurs constructeurs l’avaient déjà installé sur certains de leurs modèles avant même cette nouvelle réglementation, à l’image de BMW, Mercedes, Volvo ou encore Peugeot. Les automobilistes propriétaires d’un tel véhicule ont alors généralement le choix de relier le système eCall au 112 ou au service d’assistance de leur constructeur. Sachez également que vous avez la possibilité de faire installer ce dispositif sur votre véhicule d’occasion si celui-ci n’en est pas équipé, à condition qu’il soit compatible.

À SAVOIR : LE SYSTEME ECALL POUR LES MOTOS N’EST PAS OBLIGATOIRE

Vous disposez néanmoins de plusieurs solutions pour profiter d’un dispositif équivalent :

  • Opter pour un deux roues équipé d’origine d’un système d’appel d’urgence, relié à l’assistance du constructeur.
  • Installer un boîtier eCall qui, en cas d’accident, va contacter automatiquement le 112.
  • Utiliser une application mobile capable de détecter une chute grâce aux capteurs de votre Smartphone et de contacter les secours en cas de besoin.

Combien me coûte l’usage du bouton eCall ?

L’installation du système eCall coûte aux alentours de 100 euros sur les véhicules équipés d’origine. Cet équipement étant désormais obligatoire sur les modèles neufs, le coût est directement inclus au prix de vente de la voiture et, par conséquent, n’a pas d’impact direct sur les automobilistes.

Selon le SNSA, le coût d’utilisation du bouton eCall pour passer un appel est estimé à 3 à 4 centimes par véhicule(3). Toutefois, l’automobiliste n’a pas à assumer le prix de la communication : les coûts sont à la charge des sociétés d’assistance, lesquelles appartiennent aux compagnies d’assurance.

© Minerva Studio/Thinkstock
L’Assurance Auto MMA : des garanties et des services

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et
de services !

Vol, bris de glaces, incendie, assistance… Les garanties de l’Assurance Auto MMA vous permettent d’être indemnisé(4) pour les dégâts causés à votre véhicule suite à un accident ou à une dégradation.
Vous bénéficiez(4) également de nombreux services comme, par exemple, les frais de remorquage en cas de panne.

Découvrez nos tarifs de l’Assurance Auto MMA à partir de 11 €/mois(1) !

(1) Exemple de tarif d’assurance pour un conducteur avec bonus de 50, âgé de plus de 25 ans, conducteur principal seul, assuré en conducteur principal en continu depuis plus de 3 ans et pas de sinistre au cours des 3 dernières années. Usage privé et trajet domicile – travail. Véhicule stationné garage et box à Dinan. Moins de 10 000 km. Véhicule : Toyota Aygo essence 3CV 1.0 VVTI X-play. 
(2) Source : Appel d’urgence : ce qu’il faut savoir sur la fonction eCall intégrée aux nouvelles voitures – Les Echos - 2018
(3) Source : Secours d’urgence Des délais d’intervention parfois préoccupants - Que Choisir – 2019
(4) Assurance Auto MMA - nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Auto MMA CG 614.