Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

DMLA : causes, symptômes, dépistage et traitement

En France, on estime qu’un million de personnes souffrent d’une DMLA(1). La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age est une maladie dégénérative touchant les personnes de plus de 50 ans. Si les causes de la DMLA sont encore peu connues, ses conséquences le sont : une perte progressive de la vision centrale. Symptômes, dépistage et traitement : découvrez comment vous en prémunir.

Ophthalmology concept. Patient eye vision examination in ophthalmological clinic

Une personne sur 4 après 75 ans et 1 personne sur 2 à partir de 80 ans seraient concernées par la DMLA(1).
© Adobestock

Qu’est-ce que la DMLA ?

Définition
La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age, plus couramment appelée DMLA, est une maladie de l’œil touchant la macula : il s’agit d’une petite zone située au centre de la rétine. Elle touche principalement les personnes de plus de 50 ans.

Tapissant le fond de l’œil, la rétine transforme les images perçues en signaux nerveux, avant de les transmettre au cerveau via le nerf optique. Sa partie centrale est la macula : elle permet de voir les détails, comme de petits caractères d’imprimerie par exemple, et les couleurs situées dans la partie centrale de la vue. 
En cas de dégradation de la macula, la vision centrale devient imprécise et floue, tandis que la vision périphérique est maintenue.
 

La principale conséquence de la DMLA est l’impossibilité d’utiliser le centre de son champ de vision, conduisant à une cécité partielle.

DMLA sèche ou humide : quelles différences ?
Pouvant toucher un seul œil ou les deux yeux, la DMLA peut prendre deux formes différentes :

  • La DMLA sèche ou atrophique : elle conduit à un rétrécissement de la macula, provoquant une diminution lente et progressive de la vision centrale. Pour l’heure, il n’existe aucun traitement pour la soigner ou en limiter la progression.
  • La DMLA humide ou exsudative : elle se caractérise par le développement de nouveaux vaisseaux sanguins autour et à l’arrière de la macula. Ces vaisseaux laissent échapper des protéines et des liquides, déformant la macula. Contrairement à la DMLA sèche, sa progression peut être extrêmement rapide, pouvant même conduire à une perte totale de la vision centrale en seulement quelques semaines.

 

Découvrez nos tarifs
Assurance Santé Senior

Quelles sont les causes et facteurs de risques de la DMLA ?

Les causes de la DMLA ne sont pas encore totalement connues. Malgré tout, plusieurs facteurs semblent augmenter le risque de développer cette maladie dégénérative :

L’âge : les symptômes de la DMLA apparaissent vers 50 ans. 
À partir de cet âge, il est donc recommandé de consulter régulièrement un ophtalmologiste, d’autant plus que le risque s’accroît avec le vieillissement.

Le sexe : la DMLA atteint plus fréquemment les femmes que les hommes.

Le tabagisme : le risque de développer une DMLA est plus important chez les fumeurs - 4 à 6 fois plus que pour les non-fumeurs(2)

Les facteurs métaboliques et génétiques : les personnes obèses, souffrant d’une maladie cardiovasculaire ou ayant des antécédents familiaux de DMLA sont plus susceptibles de développer la maladie.

Les habitudes de vie : le risque est également accru chez les individus dont l’exposition à la lumière est excessive et chez ceux ayant des carences alimentaires.

LE FLÉAU DMLA EN QUELQUES CHIFFRES

  • La DMLA touche 1 personne sur 4 après 75 ans.
  • La proportion passe à 1 personne sur 2 à partir de 80 ans.
  • C’est la 1ère cause de cécité chez les personnes âgées dans les pays occidentaux.

Comment détecter une DMLA ?

Les symptômes de la DMLA

Les symptômes de la DMLA peuvent mettre plusieurs années à se développer, y compris si la maladie est déjà présente : ce n’est généralement qu’à partir de 50 ans que les premiers effets se font ressentir. C’est particulièrement le cas avec la DMLA atrophique ou sèche.

Il convient d’être vigilant, car, lorsqu’ils apparaissent, les premiers symptômes de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age sont souvent discrets : 

  • Les images et les lignes droites se déforment : elles peuvent apparaître ondulées ou arrondies.
  • Les détails au centre du champ de vision sont moins bien perçus, de près comme de loin : cette diminution de l’acuité visuelle peut être progressive ou très rapide, tandis que la vision périphérique n’est pas altérée.
  • Des taches noires se développent au centre du champ de vision : on parle de scotomes.
  • Les contrastes sont moins bien perçus : les images paraissent ternes et/ou la lumière insuffisante.
  • La luminosité gêne la vision : difficulté à voir dans la nuit, impression d’un manque de lumière ou, au contraire, impression d’être ébloui.
  • Les couleurs sont difficiles à distinguer au centre du champ de vision.

10%

C’est le pourcentage de risque que la DMLA s’étende au deuxième œil après avoir touché le premier(2).

Le dépistage de la DMLA
Dès l’apparition d’un symptôme, vous devez consulter un ophtalmologue sous une semaine au maximum. 
Pourquoi ? Tout simplement, car certaines formes de la DMLA peuvent évoluer très rapidement, entraînant des dommages potentiellement irréversibles.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Avec l’Assurance Santé MMA, vous pouvez prendre un RDV auprès d’un centre d’ophtalmologie partenaire Santéclair(3) sous 48h et sous deux semaines maximum.

Le dépistage de la DMLA peut comprendre un ensemble de tests et d’examens indolores :

  • Examen du fond de l’œil pour observer la rétine.
  • Lecture de près et de loin pour évaluer l’acuité visuelle.
  • Réalisation d’une angiographie : il s’agit d’une radiographie des vaisseaux oculaires après l’injection d’un liquide opaque aux rayons X.
  • Réalisation d’une OCT (tomographie par cohérence optique) : elle permet d’observer les différentes couches de l’œil.

Comment traiter une DMLA ?

Il n’est pas possible de traiter une DMLA sèche, seule la forme humide de la maladie peut être ralentie. 
Le traitement nécessite la prise de médicaments anti-angiogéniques, aussi appelés anti-VEGF. Ceux-ci visent à empêcher ou freiner la formation des vaisseaux sanguins responsables de l’endommagement de la macula. En revanche, ils ne permettent pas de faire disparaître définitivement la maladie. 
Suite au diagnostic de la DMLA, il est recommandé de commencer le traitement dans un délai maximal de 10 jours(4). 

Le traitement de la DMLA passe par l’injection des médicaments à l’intérieur de l’œil, selon une fréquence définie par l’ophtalmologue. Certaines complications pouvant survenir (cataracte, décollement de la rétine, etc.), plusieurs conseils doivent être suivis durant cette période :

  • Se laver les mains avant chaque utilisation de collyre, nécessaire pour anesthésier l’œil.
  • Ne pas se maquiller le jour de l’injection.
  • Contacter en urgence l’ophtalmologue en cas d’effets secondaires (douleur, rougeur, vision trouble, etc.).

DMLA : apprendre à vivre avec la maladie

Si vous souffrez de DMLA, il est conseillé d’adopter de nouvelles habitudes de vie :

Limiter les facteurs de risque : la luminosité pouvant aggraver la maladie, il est important de porter des lunettes de soleil, voire même d’opter pour des verres teintés. Il est également recommandé d’arrêter de fumer, le tabac pouvant accentuer le risque.

Adopter une alimentation équilibrée : le développement de la maladie peut être ralenti en adoptant une alimentation riche en oméga-3 (poissons gras, huiles végétales, fruits à coque, etc.), en zinc (viande rouge, pain complet, œuf, etc.) et en antioxydants (vitamine C, vitamine E, etc.).

La rééducation basse vision peut être également une solution pour compenser la chute de la vision centrale. Cette méthode permet au patient de développer sa vision périphérique et de bien choisir et utiliser les aides visuelles (loupes, filtres, éclairage…) pour lui permettre de conserver la meilleure autonomie et qualité de vie possibles.

© AdobeStock
Assurance Santé Senior :
remboursements optimisés

Avec l’âge, nous devenons plus fragiles et nos besoins de santé sont plus spécifiques. 
Avec l’Assurance Santé Senior MMA, vous êtes couvert(5) de manière avantageuse sur les postes les plus coûteux comme le dentaire, l’optique et les audioprothèses.

Les Plus de votre Assurance Santé Senior MMA
- Une très bonne couverture en cas d’hospitalisation(6), ainsi que des services d’accompagnement avant, pendant et après votre séjour hospitalier(3)(5).
- Médecine douce : la prise en charge de soins alternatifs(7), y compris l’ostéopathie, un forfait Cure(8) et le remboursement des soins de pédicure-podogue(9)
- De nombreux services d’accompagnement santé(3) (téléconsultation, deuxième avis médical, infirmière à domicile, coaching activité physique adaptée…) ainsi que des prix réduits négociés auprès des professionnels de santé, partenaires Santéclair(3).

Sources et notes de rédaction :
(1) Statistiques DMLA – Sources : https://www.journees-macula.fr/maladies-de-la-macula/la-dmla - https://www.inserm.fr/dossier/degenerescence-maculaire-liee-age-dmla - https://www.snof.org/encyclopedie/dmla-derescence-maculaire-liea-lage
(2) Comprendre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) - Ameli – 2021 - https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/dmla 
DMLA et Tabac : « la consommation de tabac : fumer multiplie par 4 à 6 le risque de développer la maladie ».
(3) Les services et avantages présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou ses partenaires. Ils sont réservés aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de la nature de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Ces services sont susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de santé et accéder à ces services contacter votre conseiller santé MMA ou rendez-vous dans votre Espace Client sur mma.fr, rubrique «Tous mes services et avantages santé » ou sur le site du gestionnaire de votre contrat, rubrique « Services Santéclair ». Pour plus d’informations, consultez le site internet MMA https://www.mma.fr/mutuelle-complementaire-sante/services-sante.html.
(4) DMLA humide : traiter les néo-vaisseaux - Ameli – 2022 - https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/dmla/dmla-humide-traitement 
(5) Assurance Santé MMA formule Senior - Nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions des garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381) et les Conditions Particulières du contrat Assurance Santé MMA.
(6) Garantie Frais hospitalisation de l’Assurance Santé MMA : vous êtes remboursé des frais de séjour hospitalier et du forfait journalier hospitalier à hauteur des frais réellement engagés.
Supplément chambre particulière, forfait télévision et multimédia : jusqu’à 150€ remboursés par jour avec l’Assurance Santé MMA, formule Senior(5) (niveau 4). 
(7) Garantie Soins alternatifs Assurance Santé MMA : cette garantie vous rembourse les actes et soins médicaux qui ne font l’objet d’aucun remboursement de votre Régime obligatoire et qui sont réalisés par les professionnels de la santé suivants, diplômés : masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, ostéopathes, chiropracteurs. Ces actes et soins sont remboursés dans la limite de 4 séances par année d’assurance et par bénéficiaire, à hauteur de 25€ maximum par séance avec l’Assurance Santé MMA, formule Senior(5).
(8) Forfait Cures Assurance Santé MMA - Cures remboursées par l’AMO (Assurance Maladie Obligatoire) jusqu’à 300€ par année d’assurance et par bénéficiaire avec l’Assurance Santé MMA formule Senior(5) (niveau 4).
(9) Remboursement Podologue – Pédicure Assurance Santé MMA : 50€ par an et par bénéficiaire l’Assurance Santé MMA formule Senior(5).

> Voir tous les sujets de la thématique