Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Devis travaux : comment éviter les mauvaises surprises ?

Vous souhaitez confier un chantier de rénovation ou d’aménagement de votre logement à une entreprise ou un artisan du bâtiment ? Demander plusieurs devis est vivement conseillé avant de faire votre choix. En signer un avant le début des travaux est une obligation qui vous protège. Devis travaux : mode d’emploi.

MMA_devis-travaux.jpg

Pour éviter toute mauvaise surprise avant d’engager des travaux, demandez plusieurs devis.
© Shutterstock

Le bon réflexe : faire établir plusieurs devis pour choisir un entrepreneur

Si vous envisagez d’effectuer des travaux dans votre logement, il est essentiel de comparer les prix et prestations de plusieurs professionnels avant de faire votre choix. Avantage : le devis avant travaux permet de faire jouer la concurrence et de négocier le meilleur rapport qualité-prix.

C’est aussi une façon de vous garantir le professionnalisme des prestataires pressentis : réactivité, sens du service, conformité et niveau de précision du devis présenté, éventuelles références de chantiers similaires fournies en sus…

La règle : pas de travaux avant signature d’un devis détaillé

Un devis précise la nature des travaux à réaliser et détaille chaque prestation prévue, en estimant son coût le plus finement possible.
Rédigé en double exemplaire, il a valeur de contrat une fois signé :

  • par le professionnel, dont il engage la responsabilité point par point ;
  • par le client qui, à côté de la date et de sa signature, appose les mentions manuscrites « devis reçu avant l’exécution des travaux » et « bon pour travaux ».

Attention : plus le devis est précis, plus il constitue un recours en cas de :

  • dépassement du budget prévu ;
  • non-conformité des matériaux ou des techniques utilisés ;
  • malfaçon ;
  • abandon en cours de chantier ;
  • non-respect des délais de livraison…

C’est d’ailleurs à des fins de protection du consommateur et de réduction des litiges que la remise d’un devis détaillé est devenue obligatoire avant tous travaux dont le montant estimé dépasse 150 euros toutes taxes comprises (TTC).

Quelles mentions doit porter un devis en bonne et due forme ?

  • Date d’émission ;
  • nom, raison sociale et adresse du professionnel ou de l’entreprise ;
  • numéro de Siret, d’inscription au registre du commerce ou au répertoire des métiers ;
  • nom du client et adresse du chantier ;
  • écompte de chaque prestation et des produits et matériaux nécessaires à celle-ci, en précisant à chaque fois la quantité prévue, le prix unitaire et l’unité de référence retenue pour le calcul (taux horaire TTC de la main d’œuvre, mètre linéaire, mètre carrés…) ;
  • frais annexes (de dossier, de gestion, de déplacement…) ;
  • somme globale à payer, exprimée en HT et TTC ;
  • modalités de paiement ;
  • durée de validité de l’offre ;
  • caractère gratuit ou payant du devis ;
  • pour tout devis dépassant 500 euros HT, date limite de début du chantier et durée estimée.

Quelles catégories de travaux font l’objet d’un devis ?

Un devis devient obligatoire dès que le montant des rénovations dépasse 150 euros toutes taxes comprises (TTC). Cette obligation concerne donc :

  • Tous les travaux dits « de bâtiment » : couverture, étanchéité, fumisterie, génie climatique, installation sanitaire, isolation, maçonnerie, menuiserie, miroiterie, peinture, plâtrerie, plomberie, ramonage, revêtement, serrurerie, vitrerie…
  • Le raccordement, l’installation, l’entretien et la réparation d’équipements électriques, électroniques et électroménagers.  

Le montant des factures dépasse celui du devis. Est-ce normal ?

Non, si des prestations supplémentaires, non mentionnées dans le devis, ont été réalisées sans votre accord écrit.

Oui, si une clause d’indexation figure dans le devis. Celle-ci autorise le professionnel à modifier ses prix en fonction d’un coefficient fixé par la loi, afin de tenir compte l’évolution du coût de la main d’œuvre et des prix des matériaux et produits utilisés.

Vers qui se tourner en cas de litige ?

Pour s’informer et, selon les cas, être accompagné en vue d’un règlement amiable :

  • la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DDCCRF) ;
  • les conciliateurs des tribunaux d’instance ;
  • les associations de consommateurs.

Si un recours en justice ne peut être évité :

  • le tribunal d’instance quand les montants engagés ne dépassent pas 7 600 euros ;
  • le tribunal de grande instance au-delà de cette somme.

L'Assurance Habitation

Vous faites des travaux dans votre logement, quelle conséquence en terme d’assurance habitation ?
Certains aménagements peuvent avoir des impacts sur votre assurance habitation.

Pensez aussi à faire le point avec votre Agent Général MMA en le contactant.

Choisissez l’assurance Habitation MMA

Assurance habitation MMA © Altrendo-images/Thinkstock

Vous recherchez à assurer votre nouveau logement ou à changer d’assurance ?


MMA vous propose 3 formules d’Assurance Multirisques Habitation adaptées à vos besoins et un large éventail d’options pour protéger efficacement votre logement en cas d’éventuel sinistre. Avec MMA, vous êtes à l’abri de tous les tracas !

Assurance Habitation