Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Cumul Emploi Retraite (CER) : mode d’emploi

Peut-on travailler à la retraite ? La réponse est oui puisque 3,3% des retraités français, soit 463 000 personnes, cumulent emploi et retraite(1). Mais travailler à la retraite ne s’improvise pas, notamment car différentes règles sont à suivre pour que le cumul soit le plus avantageux possible. Faisons le point.

travailler-retraite_897x505.jpg

Parmi toutes les personnes qui travaillent à la retraite, le cumulant « type » est un homme (à 53%) de 67 ans.
©AdobeStock

Cumuler emploi et retraite, pas uniquement un choix financier

Alors qu’on dénombre près de 700 000 nouveaux retraités chaque année en France(1), en moyenne 12% d’entre eux reprennent un emploi salarié(2). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les raisons de travailler à la retraite sont multiples.

  • Percevoir un complément de revenus
    Si le montant moyen de la pension est de 1 389 euros bruts, il existe de grandes disparités parmi les retraités. Pour preuve, le taux de pauvreté parmi les personnes à la retraite est de 6,6%(1)
    Le cumul emploi et retraite se fait ainsi, bien souvent, par nécessité afin de conserver son niveau de vie.
     
  • Préserver un lien social
    Travailler à la retraite, c’est aussi un choix pour de nombreux retraités.
    Se sentir utile, créer du lien social, rencontrer d’autres personnes... autant de motivations partagées par de nombreux retraités restés actifs. 
    Sur le site de petites annonces Seniors à votre service, trois candidats sur 10 mettent d’ailleurs en avant ces motifs pour continuer de travailler.

 

Découvrez nos tarifs
Assurance Santé Senior

  • Rester stimulé
    Après plus de 40 ans de vie active, l’arrêt brutal de toute activité constitue également un saut dans l’inconnu pour de nombreux nouveaux retraités. Si bien que travailler à la retraite est souvent perçu comme un moyen de déjouer la routine et de conserver une stimulation intellectuelle, tout en faisant la transition de façon progressive.
     
  • Se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle
    Être à la retraite et avoir une activité professionnelle, c’est aussi un moyen de vivre de nouvelles aventures entrepreneuriales. 
    S’il est difficile de quitter son travail pour se lancer dans un projet professionnel incertain, la retraite apparaît comme le moment idéal pour tenter sa chance, sans prendre des risques inconsidérés. Dans ces conditions, il n’est d’ailleurs pas étonnant qu’un « cumulard » sur 5 exerce en tant qu’indépendant(1).

LE CUMUL EMPLOI ET RETRAITE : UNE BONNE IDÉE POUR LES CHEFS D’ENTREPRISE

Vous bénéficiez du taux plein et vous avez liquidé l’ensemble de vos droits ? Que vous soyez commerçant, dirigeant d’une PME ou même artisan, il peut être intéressant de cumuler retraite et activité professionnelle. 
Pourquoi ? Tout simplement, car cela vous permettra de réduire le coût de votre rémunération pour l’entreprise, tout en continuant à piloter l’activité.

Cumul Emploi Retraite (CER) : attention au montant de votre pension

S’il est possible de travailler à la retraite depuis la mise en place en 2013 du dispositif CER (Cumul Emploi-Retraite), il est malgré tout nécessaire de vous plier à un certain nombre de règles. 
Si vous souhaitez retourner travailler chez votre ancien employeur par exemple, vous devez respecter un délai de six mois entre votre départ et votre retour dans l’entreprise. D’ailleurs, travailler à la retraite ne vous permet plus de vous créer de nouveaux droits à la retraite depuis le 1er janvier 2015.

Accessible à tous les anciens actifs, quel que soit leur précédent statut professionnel (salarié, travailleur indépendant, fonctionnaire, etc.), le dispositif Cumul Emploi Retraite (CER) peut prendre deux formes différentes.

  • Le cumul emploi-retraite total (CER total)
    Aussi appelé CER déplafonné, ce dispositif permet de cumuler intégralement ses pensions (de base et complémentaires) avec des revenus professionnels. Pour en bénéficier, le « cumulard » doit avoir liquidé ses droits au taux plein.
     
  • Le cumul emploi-retraite partiel (CER partiel)
    Si le retraité ne dispose pas d’une pension à taux plein, le montant cumulé de son revenu d’activité et de ses pensions ne peut pas être supérieur à un certain plafond, dont le montant dépend de l’ancien statut professionnel. 
    Pour les ex-salariés par exemple, le plafond correspond à 160% du SMIC ou, si c’est plus avantageux, à la moyenne des trois derniers salaires reçus avant le départ en retraite.

CUMUL EMPLOI-RETRAITE (CER) : LE PORTRAIT-ROBOT DU « CUMULARD »

Parmi toutes les personnes qui travaillent à la retraite, le cumulant « type » est un homme (à 53%) de 67 ans. 
Il a repris une activité moins d’un an après son départ à la retraite (à 56,3%), alors qu’il avait déjà suffisamment cotisé pour bénéficier d’une pension à taux plein. 
Il se distingue également, car il a eu une longue carrière, lui permettant de valider 170 trimestres en moyenne, et bénéficie déjà d’une pension élevée(2). Notons enfin qu’il exerce une activité à temps partiel (66%), principalement pour compléter ses revenus (51,5%)(3).

Surcote et retraite progressive : les autres solutions de cumul emploi et
retraite (CER)

Si le Cumul Emploi-Retraite (CER) est la solution la plus plébiscitée, d’autres dispositifs existent pour associer activité professionnelle et retraite. 
C’est tout particulièrement le cas de la retraite progressive qui permet, à partir de 60 ans, d’avoir une activité à temps partiel (entre 40 et 80%), tout en touchant une partie de ses pensions. Un bon moyen pour faciliter la transition et continuer d’acquérir des droits à la retraite.

Si vous bénéficiez déjà du taux plein et que vous avez dépassé l’âge légal de départ à la retraite, vous pouvez également bénéficier de la surcote, prévoyant une majoration de votre retraite. Chaque nouveau trimestre travaillé, dans la limite de 4 trimestres par an, vous permet d’augmenter le montant de votre pension de 1,25%.
 

Complémentaire santé

En recherche d’une complémentaire santé adaptée suite à votre départ en retraite ?

Contacter votre Agent MMA
© Shutterstock
À la retraite, n’oubliez pas votre Bilan Assurance

À la retraite, le mode de vie et les projets peuvent changer : déménagement vers la maison de ses rêves ou simplement dans un logement plus pratique ou plus près de ses petits-enfants, changement de la voiture, achat d’une résidence secondaire, envie de voyager, d’aider financièrement ses proches… sont autant de possibilités.

Aussi, il est important de vérifier avec votre Agent MMA que vos contrats d’assurance sont toujours adaptés à vos besoins et votre patrimoine.

Un projet en cours ? 
Vous pouvez obtenir en quelques clics sur le site mma.fr un tarif d’assurance :

(1) Source : Les retraités et les retraites - DREES - 2018
(2) Source : Prendre sa retraite : incidence des dispositifs de prolongation d’activité sur les parcours individuels - CNAV – 2018
(3) Source : Cumul emploi-retraite : deux personnes sur trois travaillent à temps partiel - Ministère des Solidarités et de la Santé - 2017