Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Le contrôle technique se durcit et coûtera plus cher…

Suite à l’application d’une directive européenne, de nouvelles règles de contrôle technique automobile entrent en vigueur en mai 2018. Davantage de points contrôlés et de défaillances sanctionnables : les nouveautés vont rendre le contrôle technique plus exigeant… et plus coûteux aussi.

MMA_controle-technique2018.jpg

De nouvelles règles entrent en vigueur en mai 2018 pour le contrôle technique des véhicules.
© Shutterstock

Contrôle technique 2018 : préparez-vous à des nouveautés !

Le contrôle technique est un bilan périodique obligatoire pour tous les véhicules automobiles de moins de 3,5 tonnes. Il doit être effectué dans un centre de contrôle technique agréé avant la quatrième année de mise en circulation du véhicule, puis tous les deux ans.

Les nouvelles règles concernant le contrôle technique prendront effet le 20 mai 2018. Elles ont pour objectif d'harmoniser le contrôle technique dans l'ensemble des pays de l'Union européenne en créant un seuil minimal d'exigences commun à tous et de diminuer le nombre de tués sur les routes.

Contrôle technique : quelles sont les principales nouvelles règles ?

 

NOUVELLES RÈGLES
en vigueur depuis le 20 mai 2018

132 points contrôlés
lors du contrôle technique

606 défaillances* sanctionnables
À savoir : le contrôle technique nouvelle version adopte le mot « défaillance » à la place de « défaut ».

3 niveaux de défaillances                      3 niveaux de sanctions

139 défaillances mineures

Le véhicule doit être réparé, mais pas de contre-visite obligatoire au centre de contrôle technique agréé.

340 défaillances majeures

Contre-visite obligatoire dans un délai de 2 mois après le contrôle initial pour faire constater que les réparations ont été réalisées.

127 défaillances critiques

Le véhicule n’est autorisé à circuler que le jour même du contrôle pour être conduit jusqu’au lieu de réparation (garage, domicile…). 

Après réparation, une contre-visite au centre de contrôle technique permet de lever la défaillance critique.

En cas de défaut de contrôle technique constaté par les forces de police ou de gendarmerie, l’automobiliste encourt :

  • une amende de 135 euros.
  • l’immobilisation du véhicule via confiscation de la carte d’immatriculation - dite « carte grise » - et remise, en contrepartie, d’une autorisation temporaire de circuler valable uniquement pour se rendre dans un centre de contrôle technique agréé.

 

POURQUOI CES NOUVELLES RÈGLES POUR LE CONTRÔLE TECHNIQUE 2018 ?

À compter du 20 mai 2018, le procès-verbal du contrôle technique va devenir beaucoup plus complet. Il portera des indications très précises sur la nature et l’ampleur des défaillances. En limitant la circulation des véhicules dégradés, l’objectif est de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes de l’Union européenne en 2020 par rapport à 2010.

MMA_Controle-technique_illu.jpg

Liste non exhaustive 

Des nouveautés qui augmentent le coût du contrôle technique

Les points de contrôle- devenant plus nombreux et plus complexes, le prix du contrôle technique va certainement augmenter. Plus long à réaliser, il implique aussi que les contrôleurs techniques soient plus qualifiés : un Bac pro sera désormais exigé pour accéder à la profession en lieu et place d’un CAP actuellement. La responsabilité de ces derniers vis-à-vis de la sécurité et du respect de l’environnement du véhicule sera plus importante. Autant de facteurs qui justifient une hausse du coût du contrôle…

Quelques conseils simples à suivre pour éviter de mauvaises surprises lors du contrôle technique :

  • Ne pas hésiter à relire votre précédent procès-verbal : il peut mentionner quelques défauts mineurs. Potentiellement, ceux-ci, s’ils n’ont pas été réparés entretemps, risqueront d’être mis en contre-visite à partir de mai.
  • Les défaillances critiques ne concerneront environ que 4% des véhicules, mais pas seulement les plus anciens. La majorité d’entre elles est détectable très facilement.
  • Enfin, un entretien régulier du véhicule permet d'éviter une grande partie des défaillances soumises à contre-visite. Les principaux motifs menant à contre-visite étant actuellement l'éclairage, les freins et les pneus.

RÉDUISEZ LE PRIX DE VOTRE CONTRÔLE TECHNIQUE AVEC MMA !

Grâce à MMA, vous faites des économies sur votre contrôle technique !
Prenez rendez-vous dans l’un des 1 300 centres Sécuritest, Auto Sécurité ou Vérif Autos, partenaires du Club Avantages MMA et profitez de 15 %(1) de réduction sur votre contrôle technique.

(1) Cette offre est réservée aux clients MMA et valable jusqu’au 31/12/2019. Offre valable pour tout contrôle technique automobile (obligatoire ou volontaire total) effectué dans un centre Sécuritest ou Auto Sécurité participant à l’opération – Offre non cumulable avec une promotion en cours.

Offre proposée par nos partenaires :
AUTO SECURITE France, membre du groupe SGS - SAS au capital de 200 000 euros - 1, place du Gué de Maulny - 72019 Le Mans Cedex 2 - RCS Le Mans 333 593 242
SECURITEST, membre du groupe SGS - Société Anonyme au capital de 2 745 000 euros - 1, place du Gué de Maulny - 72019 Le Mans Cedex 2 - RCS Le Mans B 380 169 193

Besoin d’une assurance Auto ?

assurance auto.jpg © Minerva Studio/Thinkstock

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et de services !

Vous roulez un peu ? Beaucoup ?
Vous souhaitez une protection Au Tiers, Médiane ou Tous Risques ?
Toutes les formules d’assurance Auto MMA incluent une Responsabilité Civile et une Protection du conducteur.
Et grâce aux forfaits kilométriques, vous payez seulement pour les trajets réellement parcourus.

Votre devis Assurance Auto MMA