Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

La téléconsultation au secours des déserts médicaux

29% des Français pensent qu’à proximité de chez eux, il n’y a pas assez de médecins généralistes et environ la moitié partagent cette idée à propos des médecins spécialistes (47 %)(1). Les déserts médicaux sont une réalité en France. Face à ce problème, la téléconsultation, c’est-à-dire la consultation médicale à distance, peut être une solution…

Desert_medical_897x505.jpg

En France, les territoires sous-dotés en médecins généralistes concernent près de 6% de la population (chiffre 2018)(1)
©Shutterstock

On manque de médecins en France, notamment des généralistes…

Surpeuplement de la salle d’attente, difficultés à prendre RDV ou encore plusieurs kilomètres à rouler pour se rendre chez un médecin sont des réalités pour nombre de Français. La raison est simple : le manque de médecins en France, notamment les généralistes, et leur inégalité d’implantation sur notre territoire. 
Les zones concernées sont couramment appelées déserts médicaux.

Quelques chiffres permettent de mieux comprendre la situation :

  • Sur les 226 000 médecins en activité en France, moins d’un sur deux est un médecin généraliste (45%) et parmi ces derniers, un peu plus de la moitié seulement exerce en libéral à plein temps dans un cabinet(1).
     
  • En 2018, les territoires sous-dotés en médecins généralistes concernent près de 6% de la population(1). Et les inégalités s’accentuent entre les communes les moins bien dotées et celles qui le sont le plus.
     
  • Les campagnes sont évidemment touchées de plein fouet mais pas seulement : 11 329 communes de France, soit une ville sur trois manquent de médecins(2).

Et la situation risque de se dégrader : en effet, un médecin sur trois est âgé d'au moins 60 ans(1)

Découvrez nos tarifs de complémentaire santé

La pénurie de médecins concerne aussi les spécialistes

Dans la pratique, cela se traduit par des délais d’attente pour obtenir un rendez-vous avec un médecin spécialiste. Quelques exemples(2) :

  • Délai moyen de RDV avec un radiologue : 21 jours.
  • Délai moyen de RDV avec un pédiatre : 22 jours.
  • Délai moyen de RDV avec un gynécologue : 44 jours.
  • Délai moyen de RDV avec un rhumatologue : 45 jours.
  • Délai moyen de RDV avec un cardiologue : 50 jours.
  • Délai moyen de RDV avec un dermatologue : 61 jours.
  • Délai moyen de RDV avec un ophtalmologiste : 80 jours.

Désert médical : quels sont les territoires français les plus touchés par le manque de médecins ?

  1. L’outre-mer (sauf Réunion)
    La Guyane, la Martinique et la Guadeloupe sont les territoires les plus touchés par le manque de médecins avec respectivement 44,2%, 18% et 17,5% de la population vivant en zone sous-dense(1).
     
  2. L’Ile-de-France 
    Contre toute attente, suis derrière dans le classement des déserts médicaux, l'Ile-de-France, avec 17,5% de sa population en zone sous-dense (particulièrement en Seine-et-Marne, dans le Val-d’Oise et dans les Yvelines)(1).
     
  3. Le Centre-Val de Loire 
    Le Centre-Val de Loire manque également cruellement de médecins avec 12,3% de sa population qui n’a pas suffisamment accès aux soins(1).

A l’inverse, certains territoires français ont moins de 1% de leur population vivant en zone sous-dense en médecins : la Réunion (aucun désert médical), l’Occitanie (0 ,7%), la Bretagne (0,9%), Provence-Alpes-Côte-d’Azur (0,9%), et le Grand Est (1%)(1).


APL_2018_559x559.fw.png

Comment explique-t-on les déserts médicaux ?
L’augmentation des déserts médicaux s’explique par des phénomènes qui se cumulent :

  • D’un côté, la demande de soins ne cesse d’augmenter.
  • De l’autre, les départs à la retraite des médecins généralistes ne sont pas compensés.
  • En outre, certaines régions souffrent de leur faible attractivité : le manque de commerces, de services publics, de transports, d’écoles ou d’équipements sportifs n’engagent pas les jeunes médecins à s’installer.
     

DES MAISONS DE SANTE CONTRE LES DESERTS MEDICAUX

Dans les zones les plus touchées par la sous-densité médicale, les villes et les intercommunalités financent des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) où travaillent des médecins libéraux ou salariés.

Face aux déserts médicaux, la téléconsultation a le vent en poupe

Mise en avant par le Plan d’accès aux soins présenté par le gouvernement en octobre 2017, la téléconsultation est remboursée par la Sécurité sociale depuis septembre 2018. Son déploiement constitue  un enjeu clé pour l’amélioration de l’organisation du système de santé et l’accès aux soins pour tous les assurés sur tout le territoire. 
La télémédecine comprend plusieurs volets dont le plus connu par le grand public est la téléconsultation.

Qu’est-ce que la téléconsultation médicale ?

La téléconsultation est l’acte qui permet à un médecin de donner une consultation à distance, via les technologies de l’information. Au cours de celle-ci, les informations fournies par le patient va permettent au médecin de poser un diagnostic médical. 

> Téléconsultation, comment ça marche ?

Les autres volets de la télémédecine
La télésurveillance médicale permet à un médecin, grâce à un dispositif adapté, au médecin de surveiller à distance des données relatives à l’état de santé de ses patients depuis leur lieu de vie. Elle est très utile pour suivre les patients en ALD (Affection Longue Durée).

La régulation médicale permet aux centres d’urgence (SAMU) d’établir un premier diagnostic par téléphone et de définir l’action la plus adéquate compte-tenu de la situation : proposer au patient de prendre rendez-vous avec son médecin traitant, l’orienter vers les urgences, envoyer les secours…

La téléexpertise permet à un médecin d’échanger à distance avec des confrères, par exemple pour obtenir un avis sur la prise en charge d’un patient.
La téléassistance médicale désigne le fait, pour un professionnel de santé, d’en assister un autre à distance pendant la réalisation d’un acte médical.

La téléassistance médicale désigne le fait, pour un professionnel de santé, d’en assister un autre à distance pendant la réalisation d’un acte médical.
 

© AdobeStock
Services Santé MMA :
un accompagnement qui fait la différence
  • Quatre niveaux de remboursement(5) pour coller à vos besoins et votre budget.
  • L’accès à la téléconsultation : 5 téléconsultations par an et par bénéficiaire sont intégrés dans le contrat(4) pour vous permettre de joindre un médecin quand le vôtre n’est pas disponible. 
  • Des services pratiques : second avis médical, analyse de vos devis de santé pour être certain de payer le juste prix(4)… 
  • Des services de prévention comme notamment des coachings personnalisés (Sommeil, Nutrition, Sport)(4).
  • Des services d’assistance comme par exemple un accompagnement post hospitalisation(6)

Le contrat Assurance Santé MMA permet d’associer aux remboursements de vos frais médicaux un accompagnement de qualité pour veiller à votre santé(5).

(1) Source : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques - https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_presse_demographie.pdf - 2018.
(2) Source : https://www.lejdd.fr/Societe/voici-la-carte-de-france-des-deserts-medicaux-3896746
(3) L’Accessibilité Potentielle Localisée (APL) est un indicateur défini par la DREES et l’IRDES  pour tenir compte à la fois de la proximité et de la disponibilité des médecins d’une part et des besoins de soins de la population locale en fonction de l’âge d’autre part. Cet indicateur sert à définir notamment le cadre national de la construction des zones sous-denses en médecins (arrêté du 13 novembre 2017 relatif à la méthodologie applicable à la profession de médecin pour la détermination des zones prévues au 1° de l'article L. 1434-4 du code de la santé publique). Exprimé en ETP – Equivalents Temps Pleins - l’indicateur d’APL se lit comme une densité.
(4) Les services présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de MMA, et réalisés par Santéclair ou par des partenaires sélectionnés par Santéclair. L’accès à ces services est  réservé aux assurés MMA titulaires d’un contrat santé en vigueur (attention, en fonction de l’ancienneté de votre contrat santé MMA, les services Santéclair peuvent différer). Services susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de santé partenaires et accéder à ces services, rendez-vous dans votre espace-client sur mma.fr, rubrique « Services Santéclair ».
Le service de téléconsultation n'est pas un service d'urgence, en cas d'urgence contactez le 15. 
Ce service ne permet pas d'obtenir de certificat médical sportif ou le renouvellement d'ordonnances complexes. 
Au-delà de 5 téléconsultations par an et par bénéficiaire, ce service est payant. 

(5) Assurance Santé MMA : nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions des garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381) et les Conditions Particulières du contrat.
(6) Assistance MMA : prestations soumises à plafonnement et conditionnées à une durée minimale d’immobilisation ou d’hospitalisation. L’assistance est mise en œuvre uniquement pour une hospitalisation à caractère urgent et imprévisible.