Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Page publiée le 27/12/2022

Pourquoi ma voiture consomme-t-elle plus en hiver ?

Vous l’avez sûrement noté, votre voiture a tendance à consommer plus quand il fait froid. Quelles en sont les raisons ? Et surtout, quelles sont les astuces pour réduire cette surconsommation de carburant en hiver et limiter les dépenses à la pompe ?

A l’heure où les prix de l’essence et du diesel sont élevés, rouler beaucoup en hiver peut coûter cher. Alors comment limiter sa consommation de carburant ?
© AdobeStock

Consommation de carburant : près de 20% de plus en hiver 

En moyenne, en ville, une voiture thermique consomme 15 à 20% de carburant supplémentaire en hiver par rapport à l’été(1).
4 raisons principales :

Retrouvez ci-dessous les explications pour comprendre votre surconsommation et les conseils des experts MMA :

Découvrez nos tarifs d’assurance auto

à partir de 11€/mois(2)

Surconsommation de carburant en hiver : les moteurs n’aiment pas le froid

Une question de montée en température
Pour un fonctionnement optimal, tout moteur de voiture a besoin d’un certain niveau de température. Et quand il fait froid, il faut plus de temps au bloc moteur pour se réchauffer. Il est donc nécessaire de rouler davantage pour atteindre le niveau de température requis. En conséquence, le moteur consomme plus d’énergie en hiver. Et qui dit énergie, dit carburant !

Air et carburant plus denses en hiver
Avec les températures qui baissent, la densité de l'air augmente de 10%(1), et le carburant se densifie également. Or, le moteur thermique d’une voiture fonctionne avec des pistons qui aspirent et compriment un mélange de carburant et d’air dans des cylindres, mélange qui sert à la combustion.
Le mélange étant plus dense en hiver, les pistons requièrent plus d’efforts et donc d’énergie pour fonctionner. En conséquence, la consommation de carburant augmente.

LES VOITURES ELECTRIQUES AUSSI N’AIMENT PAS L’HIVER !

Le froid est responsable d’une surconsommation pour les voitures thermiques, mais il est encore plus nocif pour les voitures électriques. En effet, la chute des températures affecte non seulement leur batterie, mais aussi leur temps de recharge et les performances des systèmes de récupération d’énergie au freinage. Dans des conditions extrêmes, l’autonomie peut être réduite de 50%(3).

Notre confort hivernal : autre motif de la surconsommation de carburant quand il fait froid

Conduire en sécurité sans se fatiguer
Aujourd’hui, les voitures proposent souvent de nombreuses technologies qui évitent « l’huile de coude ». En hiver par exemple, dégivrage automatique du pare-brise et de la lunette arrière, voire rétroviseurs dégivrants, sont autant d’options qui évitent ou limitent les séances hivernales de grattoir à glace avant de prendre la route.

Rouler au chaud
En hiver, pour éviter de conduire en doudoune, bonnet et moufles, on actionne certaines options de confort dans l’habitacle. Mais celles-ci ne sont pas forcément gratuites ! Leur fonctionnement peut jouer sur la consommation de carburant. 
Ainsi, la climatisation, le luxe d’un siège ou d’un volant chauffant - quand on a ces options -, sont autant de postes qui génèrent une surconsommation de carburant de par l’énergie qu’ils requièrent pour vous dorloter.

LE CHAUFFAGE DE VOITURE CONSOMME-T-IL DU CARBURANT ?

Allumer le chauffage dans sa voiture n’engendre pas une surconsommation de carburant, sauf si vous utilisez pour cela la climatisation. En effet, le dispositif de chauffage des véhicules thermiques récupère le déchet de la combustion pour générer de la chaleur.
A savoir : les voitures électriques ne produisant pas de déchet de combustion, l’activation de la fonction « chauffage », a dans ce cas un impact direct sur l’utilisation de la batterie et donc l’autonomie. 

On consomme davantage du fait des conditions de conduite hivernales

Mauvais temps hivernal
En hiver, le vent souffle parfois davantage qu’en été, ce qui limite l’aérodynamisme de la voiture et augmente la consommation de carburant.
Il pleut également plus souvent, ce qui nécessite l’activation des essuie-glaces, également consommateurs d’énergie et donc de carburant.
Enfin, conduire sur des routes enneigées ou gelées est propice à une surconsommation d’essence, car les roues ont tendance à tourner plus vite sur un sol glissant du fait du manque d’adhérence. Contrepartie : nous roulons généralement plus lentement sur ce type de chaussées et de ce fait dépensons moins de carburant.

Des jours plus courts
La conduite de nuit est plus courante en hiver du fait des jours raccourcis. Il est en effet fréquent de démarrer sa voiture le matin pour se rendre au travail alors que le jour ne s’est pas encore levé et de revenir à son domicile alors que la nuit est déjà tombée. 
Conséquence : l’utilisation des phares accrue pendant les trajets d’hiver joue également sur la consommation plus importante de carburant.

Les pneus hiver ont également un impact à la pompe

Les pneus sont les seuls éléments de la voiture en contact direct avec la route. Ils participent de ce fait à la résistance au roulement, par la friction générée avec le sol lorsque le pneu roule. Plus cette friction est élevée, plus le moteur doit fournir de l’énergie pour avancer, et plus le véhicule consomme.

Or, les pneus hiver sont composés d’une gomme plus tendre de même que de lamelles plus nombreuses et creusées. L’objectif ? Présenter un coefficient d'adhérence plus fort que les pneus été, et de ce fait assurer une sécurité supérieure sur routes mouillées, verglacées ou enneigées. 
Petit revers de médaille : leur résistance au roulement est plus importante que celle d’un pneu été pour une même dimension. 
De ce fait, l’indicateur de consommation de carburant d’un pneu hiver varie généralement entre C et D alors que certains pneus été de qualité atteignent la note A.

Avatacar
1 500 garages partenaires MMA

Assuré MMA, achetez
des pneus hiver
à prix négociés.(4)

Pneus Avatacar

Une voiture mal entretenue est une voiture qui consomme plus

Ajustez la pression de vos pneus en fonction de la température extérieure
En règle générale, lorsque la température baisse de 10°C, la pression des pneus chute de 0,07 à 0,14 bar. Or, des pneus sous gonflés rendent la voiture bien plus énergivore, car ils augmentent leur résistance au roulement. ,
Aussi, tant pour des raisons de consommation que de sécurité de conduite, pensez à contrôler régulièrement la pression de vos pneus de voiture. Le réflexe est valable toute l’année, mais il convient d’être particulièrement prudent quand les températures évoluent.


Vous ne savez pas quelle doit être la pression de vos pneus ? 
Il existe plusieurs endroits où vous pouvez la trouver dans votre véhicule :

  • Sur la trappe du réservoir de carburant.
  • Sur les intérieurs de porte du côté conducteur et du côté passager.
  • Dans le manuel du constructeur de votre véhicule.

Faites réviser et entretenir votre voiture
Si vous voulez que votre voiture soit moins énergivore, il faut veiller à ce qu’elle soit en bon état de fonctionnement. 

  • Dérèglement du système d’injection (qui contrôle la consommation du moteur).
  • Mauvais réglage de l’allumage (bougies).
  • Perte d’efficacité du système de compression du moteur.
  • Sonde lambda défectueuse.
  • Mauvais état de l’embrayage.
  • Usure des plaquettes ou des disques de frein.
  • Filtres à air et d’habitacle encrassés.
  • Climatisation mal réglée…

… sont autant de causes de surconsommation de carburant. Alors, sachant que le froid a tendance à demander plus de passages « à la pompe », n’ajoutez pas d’autres raisons !

SURCONSOMMATION : FAITES VERIFIER LES DIFFERENTS LIQUIDES DE VOTRE MOTEUR

  • Un antigel de mauvaise densité ou d’autres soucis dans votre système de refroidissement rendront plus difficile l’atteinte de la température d’opération optimale du moteur.
  • Une huile usée ou inadaptée à la saison peut également avoir un impact sur votre consommation d’essence.

6 astuces pour limiter la surconsommation de carburant en hiver

1- Faites dormir votre voiture dans un garage
Plus votre véhicule sera « au chaud », moins de temps il faudra au moteur pour retrouver une température idéale de fonctionnement. La meilleure protection anti-froid est bien sûr le garage.
Mais tout le monde n’a pas la chance d’en disposer : la solution est alors de recouvrir sa voiture d’une bâche thermique hiver. 
Retrouvez ici d’autres conseils pour la protéger du froid, si votre voiture dort dehors.

2- Dégivrez les vitres en limitant le recours à la fonction dégivrage
Bien sûr, il n’est pas question de revenir au dégivrage complet manuel, mais pour autant, quelques gestes permettent de réduire l’utilisation des options de dégivrage :

  • Commencez le travail à la main pour éliminant le plus gros avec la raclette gratte-vitres. Vous pouvez également utiliser un mélange dans un pulvérisateur : deux volumes d'eau pour un volume d'alcool à 90°, plus une noisette de liquide vaisselle. Avantage collatéral du dégivrage manuel : en plus de consommer moins de carburant pour dégivrer, vous gagnez du temps et prenez la route plus rapidement.
  • Stoppez les fonctions « dégivrage du pare-brise » et « dégivrage de lunette arrière » dès que votre niveau de visibilité est suffisant. En effet, on laisse souvent trop longtemps ces fonctions en marche, car on oublie tout simplement de les désactiver. Avantage collatéral : le silence enfin dans la voiture !
  • Prévenir plutôt que guérir ! La méthode la plus efficace pour éviter l’utilisation abusive des fonctions de dégivrage et la surconsommation de carburant associée est… de ne pas laisser le givre se former. Pour ce faire, il suffit d'installer sur le pare-brise un morceau de carton, une bâche ou du papier journal avant que la nuit ne tombe. Autre solution si vous avez la chance d’en être équipé : mettre votre voiture au garage pendant la nuit !

3- Utilisez un chauffe-moteur ou chauffe-bloc
Le chauffe-moteur, aussi appelé « chauffe-bloc », encore peu connu en France, est largement utilisé dans les pays nordiques et au Canada. Cet équipement peut être un précieux allié dans certaines régions en hiver, quand les températures descendent en dessous de -5°C. 
Le chauffe-moteur s’utilise pendant la période de stationnement de la voiture par temps froid (la nuit par exemple). Il permet de réchauffer le liquide de refroidissement, et donc le bloc moteur et le carter d’huile. L’objectif ? Atteindre une température optimale avant la mise en route de la voiture, qui démarre ainsi « à chaud ». 

A savoir également : l’utilisation d’un chauffe-moteur (voir ci-dessous) permet à l’habitacle de se réchauffer environ 40%(6) plus rapidement que lors d’un démarrage à froid. Le dégivrage des vitres s’en trouve lui aussi accéléré.
Cet équipement peut s’acheter séparément pour une centaine d’euros. Il se place au niveau du moteur sous le capot et requiert un branchement électrique. 
Son utilisation a un impact sur la consommation de carburant : selon CAA-Québec, un véhicule branché au chauffe-moteur consomme jusqu’à 15% moins d’essence(6) pendant les 20 premiers kilomètres d’un trajet.

FAIRE CHAUFFER SON MOTEUR A L'ARRET EN HIVER, UNE BONNE IDEE ?

Démarrer et laisser le moteur tourner plusieurs minutes, avant de prendre la route par temps froid, est non seulement inutile, consommateur de carburant, mais également néfaste pour le moteur, que vous privez pendant ce moment de l’huile nécessaire au bon rouage des pistons et cylindres. 
C’est en effet pendant que l’on roule que le moteur se réchauffe de manière optimale et que les fonctions de dégivrage et de chauffage sont les plus efficaces.
Le saviez-vous également ? Laisser tourner son moteur pendant une période plus ou moins longue est une infraction au Code de la route et est punissable d’une amende de 135 euros.

4- Evitez les traumatismes du moteur les premiers kilomètres
Après avoir démarré, roulez tranquillement au moins pendant 10 kilomètres pour permettre à votre moteur de chauffer et d’atteindre sa température optimale de fonctionnement (environ 90 à 100 degrés). 
Pendant ce « temps de chauffe », évitez les accélérations brusques. Cette astuce, également vraie en été, est particulièrement utile en hiver car toute action forte sur un moteur « non chaud » a un impact exponentiel sur la consommation d’essence du véhicule.

5- Regroupez vos déplacements, notamment les courts trajets
Quand on sait que l’on consomme plus en hiver, mieux vaut « se rationner » ou tout au moins, bien s’organiser. 
Le meilleur moyen est alors de regrouper ses déplacements quand cela est possible, et notamment ceux correspondant à de courts trajets, car c’est là que la consommation de carburant est la plus importante. Dans certains cas, par températures négatives, le moteur n’a pas le temps d’atteindre sa température optimale que l’on est arrivé à destination. Les kilomètres ainsi parcourus coûtent alors très cher !


En hiver, n’hésitez pas à vous lancer dans le covoiturage, solution économique et écologique !


6- Allégez votre voiture
Plus un véhicule est lourd, plus il consomme. Aussi, en hiver, roulez léger est doublement important. Votre voiture contient-elle des objets lourds qui pourraient être rangés chez vous ? Pneus été stockés dans le coffre, outils, sacs qui pèsent leur poids : pensez à faire le ménage !

© Minerva Studio/Thinkstock
L’Assurance Auto MMA : des garanties et des services

Avec l’assurance Auto MMA, vous faites le plein de garanties et
de services !

Vol, bris de glaces, incendie, assistance… Les garanties de l’Assurance Auto MMA vous permettent d’être indemnisé(7) pour les dégâts causés à votre véhicule suite à un accident ou à une dégradation.
Vous bénéficiez(7) également de nombreux services comme, par exemple, les frais de remorquage en cas de panne.

Découvrez nos tarifs de l’Assurance Auto MMA à partir de 11 €/mois(2) !

Notes et sources de rédaction
(1) L’augmentation de la consommation de carburant en hiver en chiffres - Source : https://www.autoplus.fr/pratique/froid-impacte-consommation-de-carburant-545164.html#item=1
(2) Le tarif d’assurance ci-dessus a été calculé à titre indicatif pour un conducteur d’une Toyota Aygo essence 3 CV 1.0 VVTI X-play avec bonus de 50, âgé de plus de 25 ans, conducteur principal seul, assuré en conducteur principal en continu depuis plus de 3 ans et pas de sinistre au cours des 3 dernières années. Usage privé et trajet domicile – travail. Véhicule stationné dans un garage et box à Dinan. Moins de 10 000km. Cotisation mensuelle TTC du Auto Access MMA (CG615) ou du contrat Auto MMA (CG614), formule Tiers, intermédiaire et Tous risques au 24/05/2019.
(3) Les voitures électriques n’aiment pas le froid – source : https://www.transitionsenergies.com/voitures-electriques-aiment-pas-froid/
(4) Acheter ses pneus chez Avatacar – remise pour les assurés MMA - Voir conditions sur https://services-avantages-clients.mma.fr/u-mobilite/fo-avatacar.html.
(5) Comment le froid affecte-t-il le gonflage des pneus - source https://www.continental-tires.com/fr/fr/b2c/tire-knowledge/tire-pressure-in-winter.html
(6) Avantage d’un chauffe-moteur ou chauffe-bloc en hiver – source : https://lejournallenord.com/4-avantages-du-chauffe-moteur/
(7) Assurance Auto MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Auto MMA CG 614.

> Voir tous les sujets de la thématique