Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Le guide pour bien choisir son vélo

Vous avez décidé de vous mettre ou de vous remettre au vélo ? Excellente idée ! Mais des vélos, il en existe de toutes sortes. Lequel choisir, pour quel usage ? On vous aide à y voir plus clair.

Senior woman with bicycle in the city

Rouler en vélo est une bonne alternative pour vous déplacer rapidement, sans polluer. Choisissez celui qui est le plus adapté à vos besoins.
© AdobeStock

Le vélo séduit de nouveau

Sur les deux dernières années, le marché du cycle a connu une progression en valeur de +43%(1). L’épidémie de Covid-19 est évidemment l’un des facteurs de développement de l’usage du vélo : au grand air, on risque évidemment moins d’attraper le virus que dans un métro, un tram ou un bus !
Mais l’attrait de la bonne bicyclette est aussi poussé par l’augmentation du coût de l’essence et par la vague écologique qui prend de plus en plus d’importance dans notre quotidien.

Le VAE, Vélo à Assistance Electrique, en plein boom !

Le VAE représente aujourd’hui ainsi près d’un vélo sur 4 vendus en France(1). Et les chiffres ne cessent de progresser. En 2021 par exemple, il s’est vendu près de 660 000 VAE, soit une hausse de 28% par rapport à l’année précédente(1). Pourquoi un tel engouement ?

Parce que le vélo électrique est devenu un véritable moyen de transport. Pour les moins sportifs, il permet de goûter au bonheur du pédalage facile et d’aller vite sans trop d’efforts ! Quant aux sportifs, le VAE leur permet d’aller encore plus loin, encore plus haut et de se faire plaisir.

Et le vélo électrique se démultiplie en plusieurs modèles : chacun des vélos cités ci-dessous peuvent être achetés en VAE.

Assurez votre vélo
contre le vol

Un vélo de ville pour vous déplacer en milieu urbain

Pour des trajets courts (3 à 5 km) et citadins (aller au travail, faire ses courses de proximité…), sur route uniquement, optez pour un vélo de ville.

  • Ses caractéristiques ? De grandes roues et des pneus de largeur moyenne, pour être stable tout en restant léger et maniable, une assise droite et haute pour avoir une bonne vue sur son environnement, de bons freins pour conduire en sécurité dans le trafic, une selle large et bien rembourrée.
  • Choisissez-le avec au moins six vitesses, de puissants éclairages pour bien voir et être vu et un maximum d’options de confort : carter pour ne pas graisser son pantalon, garde-boue, protège-jupe, porte-bagages avec panier ou à sacoche.
  • Le top des vélos de ville : le vélo hollandais, ultra sécurisant avec son cadre robuste et sa position très assise.
  • Vous habitez une grande ville et laissez souvent votre vélo dehors ? Préférez un modèle d’occasion, plutôt ancien, pour ne pas trop attirer les voleurs…

Le saviez-vous ?

Pour lutter contre le vol, le marquage est aujourd’hui obligatoire pour tous les vélos vendus, qu’ils soient neufs ou d’occasion. 6 opérateurs sont agréés par l’Etat : Bicycode, Paravol, Recobike, Auvray Security, MFC et Decathlon.

Un vélo pliant pour prendre le train puis pédaler jusqu’à son lieu de travail

Le vélo pliant est idéal pour passer d’un moyen de transport à un autre. Rouler jusqu’à la gare la plus proche de chez soi, plier son vélo et le glisser dans son sac de transport, monter dans le train puis descendre à la gare d’arrivée, déplier son vélo et parcourir les derniers kilomètres qui vous séparent de votre lieu de travail. 
Un vélo pliant est en effet considéré par la SNCF comme un bagage. Pour cela, deux conditions : qu’il soit plié et qu’il mesure dans cet état au maximum 130 x 90 cm.
Attention par contre, si vous voyagez avec un vélo non pliant (et non démonté), il vous en coûtera 10 euros de plus par trajet. 

Un vélo de route pour vraiment rouler 

Pour les randonnées au long cours, avaler les kilomètres, le bon choix est un vélo de route. Conçu pour l’endurance, ce vélo « sportif » permet d’aller loin, à son rythme, avec un maximum de confort et un minimum de fatigue ! Attention toutefois : réservé au macadam, il ne résiste pas aux terrains accidentés.

  • Ses caractéristiques ? Un profil effilé, une selle étroite, des pneus fins pour un moindre frottement au sol, une position portée vers l’avant pour soulager le dos, un guidon recourbé et de nombreuses vitesses pour aller à son rythme et affronter n’importe quelle montée ou descente.
  • Choisissez-le de petit poids (moins de 10 kg) et veillez qu’il soit possible d’ajouter des équipements (sacoches…), surtout pour les grandes balades. Pour les cyclosportifs occasionnels, le cadre en aluminium est suffisant pour apporter légèreté et rigidité. Pour les habitués aux sorties longues, avec de forts dénivelés, le carbone est préférable. Il est aussi plus cher !
  • Le top des vélos de route : le vélo de course, très léger et aérodynamique, réservé aux sportifs aguerris et aux compétiteurs qui cherchent la performance.

Un VTC pour une utilisation aussi bien en ville qu’à la campagne

Vous cherchez un compromis entre usage en ville et virées à la campagne, trajets interurbains et cyclotourisme ? Le VTC (Vélo Tout Chemin) est l’engin qu’il vous faut !
Polyvalent, parfait pour les moyennes distances et les courtes randonnées, ce vélo fiable et robuste permet de rouler aussi bien sur le bitume que sur les chemins non goudronnés : départementales, pistes cyclables, chemins de halage, routes forestières… 

  • Ses caractéristiques ? Des pneus à crampons et un peu plus larges que ceux des vélos de ville, à choisir pas trop sculptés pour ne pas être ralenti sur l’asphalte, un guidon droit avec une position penchée vers l’avant et une selle plutôt fine, plus confortables sur les trajets plus longs. Le VTC peut aussi recevoir des accessoires : porte-panier, porte-bébé, béquille, garde-boue…
  • Choisissez-le avec 18 vitesses minimum pour grimper facilement les côtes et veillez à ce qu’il ne pèse pas plus de 15 kg. Le guidon ne doit pas être plus haut que la selle.

Un VTT pour s’aventurer sur des terrains bosselés 

Vous avez envie de vous évader hors des sentiers battus et sur les chemins escarpés ? Essayez le VTT (Vélo Tout Terrain) ! Contrairement au VTC, le VTT est à usage exclusivement sportif, taillé pour la nature. Il doit donc être ultra résistant.

  • Ses caractéristiques ? Un cadre solide et léger, des pneus larges à crampons, de bonnes suspensions pour amortir chocs et vibrations, des freins puissants, performants dans les grosses descentes.
  • Choisissez-le en fonction de votre pratique ! Pour les balades sportives et les randonnées en famille, un VTT semi-rigide, avec une seule fourche à l’avant et pas de suspensions à l’arrière, est suffisant. Pour les terrains très accidentés, un VTT tout-suspendu, avec double suspension avant et arrière, est plus adapté : plus confortable, il amortit davantage les aspérités. Dans les deux cas, pensez au casque intégral, car une chute est vite arrivée !

LES AUTRES TYPES DE VELOS

D’autres vélos peuvent vous intéresser en fonction de la place dont vous disposez et de l’investissement que vous souhaitez faire : 

  • Le vélo pliant, idéal pour les citadins qui alternent vélo et transports en communs.
  • Le vélo couché, champion du confort grâce à la position du cycliste qui, allongé sur le dos, prend appui sur le dossier pour pousser sur les pédales.
  • Le vélo cargo (ou vélo longtail ou encore cargobike) est un vélo porteur qui nous vient des pays du Nord et notamment des Pays-Bas. Rallongé, il permet de transporter des charges lourdes mais aussi tout bonnement des enfants, au sein de la petite charrette intégrée.

Comment choisir la taille de son vélo et de ses roues ?

La taille d’un vélo dépend de la taille du cycliste, de sa hauteur d’entrejambe et de l’amplitude de ses bras, mais aussi du type de vélo. 
Il n’y a pas de formule magique. L’enjeu étant avant tout de prendre plaisir et d’être efficace, le mieux est encore de prendre conseil… et d’essayer !

Sachez toutefois qu’il existe trois tailles de roues : 26, 27,5 et 29 pouces. 

  • Le 26 pouces apporte maniabilité et vivacité.
  • Le 29 pouces procure confort et rendement. 
  • Le 27,5 pouces est un compromis entre les deux. 

A noter : d’autres paramètres sont à prendre en compte : la pratique, la morphologie, le niveau et le terrain.

© AdobeStock
Comment assurer votre vélo contre le vol ?

Un cycliste sur 2 a déjà été victime d’un vol(2)
Si votre vélo est volé chez vous, il est couvert(3)(4) par votre Assurance Habitation MMA si vous avez souscrit la formule 2 ou 3 . 
Mais si le vol a lieu à l’extérieur, pour être indemnisé, Il faut avoir souscrit le renfort de garantie : « Vol en tous lieux »(4)(5), proposé dans le cadre de l’Assurance Habitation MMA. 
Grâce à cette option, non seulement vos vélos sont couverts(4)(5), mais également votre matériel de loisirs et de sport, vos bagages, vos instruments de musique etc.

(1) Statistiques vélos 2021 - Source : Union Sport & Cycles - https://www.unionsportcycle.com/les-actualites/2022-04-05/observatoire-du-cycle-2021-resultats
(2) Statistiques vols vélos - Source : http://www.veloperdu.fr/statistiques 
(3) Assurance Habitation MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisées dans les Conditions Générales (CG 614) et les Conditions Particulières du contrat habitation. 
(4) La garantie Vol et Tentative de vol MMA, incluse dans les formules N°2 et N°3 du contrat Assurance Habitation MMA, vous indemnise dans les circonstances prévues et la limite de la valeur des possessions assurées dans votre contrat.
(5) La garantie Vol en tous lieux est un renfort que vous pouvez souscrire pour compléter votre protection dans le cadre de l’Assurance Habitation, formule 2 et 3.

> Voir tous les sujets de la thématique