Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Interdiction des chaudières fioul et à gaz : ce qui est vrai, ce qui est faux

L’avenir des chaudières est tourné vers les modèles écologiques et économiques. Les énergies fossiles comme le fioul et le gaz sont aujourd’hui sur la sellette, tant question environnement que question budget…

Engineer controlling the heating system

A compter du 1er juillet 2022, il ne sera plus possible de s’équiper d’une chaudière au fioul.
© AdobeStock

En raison de la lutte contre le réchauffement climatique, les énergies fossiles, comme le fioul, le gaz et le charbon sont de plus en plus bannies de notre quotidien. En 2022, ce sont les chaudières au fioul (et charbon) qui sont interdites à compter du 1er juillet, sachant que les chaudières à gaz naturel sont partiellement sur la sellette depuis le 1er janvier. 

Mais attention, les interdictions ne concernent pas tout le monde. Explications au travers d’affirmations souvent entendues. Sont-elles vraies, sont-elles fausses ?

L’installation d’une chaudière au fioul sera interdite après le 1er juillet 2022… 

Vrai AdobeStock

→ VRAI 
A partir du 1er juillet 2022, il sera interdit d’installer une chaudière fonctionnant au fioul (ou au charbon) dans un logement. 
En effet, un décret publié le 6 janvier 2022 stipule qu’aucun appareil de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire émettant plus de 300g CO²equ/kWh PCI (pouvoir calorifique inférieur) ne pourra être installé après le 1er juillet 2022, dans un bâtiment résidentiel ou tertiaire. Ce seuil rend impossible l'utilisation du fioul, trop émetteur.

ETUDE D’IMPACT INTERDICTION DU FIOUL : UN INTERET ECOLOGIQUE DOUBLE D’UN AVANTAGE ECONOMIQUE

Ainsi, selon une étude gouvernementale sur l’impact de l’interdiction du remplacement des chaudières fioul(1), changer sa vieille chaudière contre un autre équipement au gaz ou aux énergies renouvelables (pompe à chaleur, chaudière bois, etc.) permettrait d’économiser jusqu’à 50% sur sa facture d’énergie, soit près de 1 000 euros par an au regard de la facture moyenne des Français équipés d’une chaudière au fioul (2 000 euros annuels).

Vrai et Faux AdobeStock

→ ET PARTIELLEMENT FAUX
Des chaudières biofioul sont déjà sur le marché
Le biofioul est un biocombustible issu d’un mélange de fioul domestique et d’ester méthylique de colza, énergie renouvelable issue du terroir, puisque la culture de colza est répandue sur les terres agricoles françaises. 
Du fait de l’interdiction du 100% fioul, les constructeurs ont mis au point des chaudières biofioul, plus écologiques, qui remplacent les anciennes chaudières, pour les clients qui souhaitent garder ce type d’énergie.

A savoir : vous pouvez dès maintenant opter pour un nouveau brûleur pour votre chaudière, compatible avec le biofioul. Le coût de cette opération tourne dans une fourchette entre 300 et 1 500 euros(2), hors frais de pose, selon le modèle choisi et sa puissance.
 

Découvrez nos tarifs d’Assurance Habitation
à partir de 6€/mois(3)

Tous les logements sont concernés par l’interdiction des chaudières au fioul domestique…

Faux AdobeStock→ FAUX
Propriétaire d’une chaudière au fioul, pas de panique ! 
La loi ne concerne que le remplacement d’une chaudière. Si vous avez actuellement une chaudière au fioul en état de marche, vous pouvez la conserver, la faire entretenir, et la faire réparer sans souci, si elle est en panne. Mais le jour où elle rend l’âme, il vous faudra choisir un autre mode de chauffage.

PLUS DE 3 MILLIONS DE RESIDENCES PRINCIPALES CHAUFFEES AU FIOUL

3ème énergie de chauffage en France 
Le fioul, combustible liquide issu de la distillation du pétrole brut, constitue la 3ème énergie de chauffage en France pour les résidences principales. En 2020, en effet :

  • 41% étaient chauffées au gaz de ville(4).
  • 37% à l’électricité(4).
  • 11% au fioul, soit plus de 3 millions de logements(4).

Le fioul est davantage utilisé dans les maisons individuelles que les appartements (16% des maisons sont chauffées au fioul contre seulement 4% des appartements(4)).

Une énergie déjà en baisse
L’augmentation du prix du fioul mais aussi sa mauvaise réputation ont déjà ralenti l’appétence des Français pour ce type de chauffage : entre 2016 et 2020, les logements chauffés avec cette énergie ont diminué de 10%(4)
 

Les chaudières à gaz sont également interdites…

Vrai et Faux AdobeStock→ PARTIELLEMENT VRAI 
Les chaudières à gaz sont désormais interdites dans les logements neufs.
Autre type de chaudière à avoir été bannie par la Réglementation Environnementale (RE 2020) : la chaudière à gaz, qui est interdite dans toutes les constructions neuves individuelles (permis de construire) depuis le 1er janvier 2022. 


Vrai et Faux AdobeStock→ PARTIELLEMENT FAUX
Les chaudières à gaz sont toujours autorisées dans les logements déjà construits.
Contrairement aux chaudières fioul, il est toujours possible de remplacer votre vieille chaudière par une chaudière à gaz neuve. L’interdiction ne concerne que les logements neufs.

DE LA CHAUDIERE A GAZ NATUREL A LA CHAUDIERE BIOGAZ

Les mesures pour protéger le climat et la planète visant à supprimer ou nettement réduire l’utilisation d’énergies fossiles, il y a fort à parier que l’étau va se resserrer sur les chaudières à gaz naturel, tel qu’il est utilisé dans les chaudières traditionnelles. Autre facteur limitatif : le prix du gaz naturel qui ne cesse d’augmenter.

Mais comme pour le fioul, où nous basculons vers le biofioul, le gaz utilisé pour les chaudières de demain pourrait être du biogaz, 100% renouvelable. En effet, celui-ci est produit localement par des unités de méthanisation, par fermentation de matières organiques et déchets biogènes (déchets issus de l'industrie agro-alimentaire, de la restauration collective, de résidus agricoles ou encore de boues de stations d'épuration).

Les chaudières écologiques sont les chaudières de demain

Vrai AdobeStock→ VRAI 
L’avenir est aux chaudières « nouvelle génération »
Les énergies fossiles étant sur la sellette et l’électricité de plus en plus chère (d’autant plus que celle-ci sert également maintenant aux voitures électriques), l’avenir est aux chaudières (ou chauffages) « nouvelle génération » fonctionnant aux énergies renouvelables et propres, qui sont par ailleurs :

  • Plus performantes.
  • Plus respectueuses de l’environnement.
  • Et plus économes en énergie… 

Le prix d’achat de ce type de chaudière est par contre beaucoup plus élevé que celui des modèles traditionnels.

EXEMPLES DE CHAUFFAGES ECOLOGIQUES ET ECONOMIQUES ACTUELLEMENT SUR LE MARCHE

  • Chaudière à bois (bûches, pellets, biomasse…).
  • Chaudière à gaz pulsatoire qui fonctionne sans brûleur, grâce à des micro-combustions successives d’un mélange air/gaz.
  • Chaudière gaz à micro-cogénération qui produit simultanément du chauffage et de l'électricité.
  • Chaudière hybride qui fonctionne à partir d’une énergie fossile et une énergie renouvelable (pompe à chaleur par exemple).
  • Pompe à chaleur.
  • Chauffage par géothermie.
  • Panneaux photovoltaïques.

A noter : la chaudière bois est un mode de chauffage écologique. Ses émissions de CO2 sont 6 fois inférieures à celles du gaz(5).

Les chaudières vont être de plus en plus écologiques
L’avenir du chauffage des logements sera forcément écologique. Plusieurs projets sont en cours de développement et notamment la chaudière à hydrogène (H2), carburant écologique, puisqu’il ne libère que des gouttelettes d’eau. 
A savoir : l’hydrogène est également un combustible qui intéresse particulièrement les constructeurs automobiles (cf. voiture à hydrogène ).

Le rendement est un critère important pour l’achat d’une chaudière

Vrai AdobeStock→ VRAI 
Avant tout achat d’une chaudière, mieux vaut bien regarder son rendement et le comparer au prix affiché.

Qu’est-ce que le rendement d’une chaudière ?
Le rendement d’une chaudière correspond à l’efficacité énergétique de l’équipement. Exprimé en pourcentage, le rendement permet de déterminer la différence entre la quantité d’énergie combustible consommée (gaz, bois, fioul…) et la quantité d’énergie produite à des fins de chauffage ou de production d’eau chaude. 

Les nouvelles chaudières ont des rendements à la hausse
Tandis que les chaudières traditionnelles qui occupent nos logements offrent un rendement compris entre 80 et 95%, les nouvelles chaudières à haute performance énergétique dépassent les 100% de rendement, c’est-à-dire qu’elles sont capables de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Types de chaudières

Modèles de chaudières

Rendement(6)

Chaudière au fioul

Chaudière fioul standard

85%

Chaudière fioul basse température

95%

Chaudière fioul à condensation

105%

Chaudière au gaz

Chaudière gaz  standard

80%

Chaudière gaz basse température

90-95%

Chaudière gaz  à condensation

110%

Chaudière gaz pulsatoire

110%

 

Chaudière gaz à micro-cogénération

>115%

Chaudière au bois

(bûches, granulés ou plaquettes)

Chaudière bois standard

80%

Chaudière bois basse température

90%

Chaudière bois à condensation

105%

Chaudière biomasse

90%

Chaudière hybride

Chaudière hybride à condensation associée à une pompe à chaleur

De 105% à plus de 400% selon le type d’énergie activée.

Le rendement est le rapport entre la chaleur émise (énergie produite) et l'énergie (combustible) que la chaudière consomme pour fonctionner. Plus il est élevé, plus l'économie d'énergie est importante.

Afin de vous assurer de la performance des équipements que vous souhaitez installer, il est important de vérifier qu'ils sont bien classés sur l'étiquette énergie ou qu'ils bénéficient d'un label de qualité.

Zoom sur la chaudière hybride : écologique et économique

Mix de deux énergies
La chaudière hybride, comme son nom l’indique, est un système de chauffage qui utilise deux sources d’énergie, l’une fossile, l’autre renouvelable et propre, via deux générateurs de chaleur indépendants, intégrés dans une même unité.
Relativement récente sur le marché du chauffage  (un peu plus d’une décennie), elle est réputée pour être une solution économique et écologique. 

Chaudière thermodynamique 
L’appareil hybride le plus couramment utilisé aujourd’hui est une chaudière à gaz à condensation, incluant une pompe à chaleur air-eau, éventuellement combinée à un ballon d'eau chaude sanitaire. 
Elle est équipée d’un gestionnaire d'énergie intelligent qui sélectionne automatiquement le mode de fonctionnement le plus économique et efficace, compte-tenu de la température extérieure.
Ainsi, plus celle-ci est froide, plus le carburant gaz est utilisé. Et plus l’air extérieur est doux, plus la pompe à chaleur est privilégiée afin d’assurer des économies d’énergie. 
En fonctionnement, la pompe à chaleur couvre en général 80%(7) des besoins en chaleur du logement, grâce à sa forte part d’énergie gratuite produite à partir des calories de l’air ambiant.

© AdobeStock
Assurance Habitation MMA : la sérénité d’une couverture adaptée et de garanties pratiques

Vous souhaitez protéger votre logement et vos biens contre toute éventualité ? Besoin d’une assurance pour une nouvelle habitation ou simplement envie de comparer avec votre contrat actuel ?

Découvrez l’Assurance Habitation MMA : plusieurs formules de couverture et des renforts possibles(8) pour adapter précisément votre assurance à votre logement et vos réels besoins.

Et avec MMA, la qualité passe d’abord par la relation privilégiée avec votre Agent d’Assurance de proximité, et par des garanties(8) conçues pour vous rendre le meilleur service (comme par exemple le dépannage électrique, électroménager-vidéo, plomberie-électricité(8) …).

Tarifs à partir de 6 euros/mois(3).

Notes et sources de rédaction
(1) Etude gouvernementale de l’impact des chaudières fioul – source : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2_-_etude_d_impact_interdiction_du_fioul.pdf
(2) Prix d’un brûleur pour convertir sa chaudière fioul au biofioul – source : https://selectra.info/energie/fioul/bruleur
(3) Le tarif d’assurance ci-dessus a été calculé à titre indicatif pour une habitation n’étant pas équipée d’une piscine, d’installation produisant de l’énergie électrique, d’un mode de chauffage au bois, ne comportant pas de toiture vitrée ou translucide ni de véranda, ne comportant pas de dépendances : pour un appartement possédant une seule pièce de moins de 40 m² se situant en étage intermédiaire dont la surface totale est inférieure à 90 m2. Exemple d’un locataire souscrivant une assurance habitation pour sa résidence principale à Laval. Habitation n’ayant pas eu de sinistres au cours des 3 dernières années et n’ayant pas fait l’objet d’une résiliation par un assureur précédent. Cotisation mensuelle TTC du contrat Habitation MMA (CG410) formule Mini Prix, Essentielle et Confort au 27/08/2018.
(4) Statistiques sur l’énergie principale de chauffage des résidences principales françaises – chiffres 2020 et évolution par rapport à 2016 – source : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/consommation-denergie-par-usage-du-residentiel
(5) Emissions chaudière bois vs gaz – source : https://ma-maison-eco-confort.atlantic.fr/quelle-chaudiere-choisir-pour-une-maison-ecologique/
(6) Rendement par type de chaudière fioul, gaz, bois et hybride – sources : https://www.choisir.com/energie/articles/162885/quel-systeme-de-chauffage-est-le-plus-economique - https://www.mesdepanneurs.fr/blog/choisir-chaudiere-gaz
(7) Chaudière hybride, couverture des besoins en chaleur par la pompe à chaleur – source : https://www.viessmann.fr/fr/chauffage-maison-individuelle/chaudiere-hybride/gaz.html
(8) Assurance Habitation MMA - Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites, exclusions de garanties et du montant des franchises qui sont précisés dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières du contrat Assurance Habitation (CG410).