Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Le Certificat qualité de l’air Crit’Air en dix questions

Depuis fin 2016, le Certificat qualité de l’air Crit’Air entre peu à peu en vigueur, sous différentes conditions, à Grenoble, Lyon ou Paris. À terme, toutes les collectivités pourront l’utiliser pour moduler les règles de circulation et de stationnement sur leur territoire. Autant se préparer !

MMA_Vignette_Critair.jpg

La vignette Crit’Air indique les émissions de polluants atmosphériques des véhicules.
© Shutterstock

1. Certificat qualité de l’air Crit’Air, de quoi s’agit-il ?

La « vignette » ou « pastille » Crit’Air est un autocollant rond à apposer sur le pare-brise ou la fourche de votre véhicule à moteur. Déclinée en six versions de couleurs différentes, elle indique à laquelle des six classes de véhicules - définies selon leurs émissions de polluants atmosphériques - appartient votre véhicule.

2. Pourquoi la vignette Crit’Air a-t-elle été créée ?

La pollution atmosphérique est à l’origine de maladies respiratoires et cardio-vasculaires. Selon une étude de Santé Publique France, elle serait responsable de 48 000 morts prématurées chaque année. Pour lutter contre ce fléau, les pouvoirs publics ont imaginé Crit’Air. Ce certificat qualité de l’air est un moyen offert à chaque collectivité de moduler les conditions de circulation et de stationnement des véhicules, en favorisant les moins polluants.

3. Quels véhicules sont concernés ?

Tous les véhicules à moteur - deux-roues, trois-roues, quadricycles, automobile, véhicules utilitaires, poids lourds dont bus et autocars -, à l’exception des engins agricoles et de chantier.

4. Quels sont les critères de classement ?

Trois critères sont pris en compte pour attribuer le classement de chaque véhicule :

  • son niveau d’émission de polluants fixé par la norme européenne dite « norme Euro »,
  • son âge,
  • son type de moteur, par exemple essence, diesel, électrique, hybride…

À noter : la classification attribuée est valable pour toute la durée de vie du véhicule,

5. À quoi correspondent les six classes ?

Vert, violet, jaune, orange, bordeaux, gris : chaque couleur indique un classement environnemental.

Cette classification est identique sur tout le territoire français, mais elle peut donner lieu à des incitations ou à des restrictions différentes d’une collectivité à l’autre.

infog_ZeroBlabla_CritAir

6. Quels sont les droits ou avantages ouverts par le certificat Crit’Air ?

Moins votre véhicule pollue, plus vous bénéficiez d’avantages.

  • Conditions de stationnement privilégiées. À partir du 1er janvier 2018, les collectivités territoriales pourront moduler les tarifs de stationnement selon la classification Crit’Air des véhicules.
  • Conditions de circulation différentiées en cas de pics de pollutions. Plutôt qu’une circulation alternée en fonction des numéros de plaques d’immatriculation, les agglomérations qui restreignent la circulation lors des pics de pollution, sont en droit de se référer à la classification Crit’Air des véhicules.
  • Autorisation de circuler dans les Zones à circulation restreinte ou ZCR. Pour protéger la santé des habitants, les collectivités ont la possibilité d’instaurer des ZCR dans les zones particulièrement exposées à la pollution atmosphérique. Ces ZCR peuvent couvrir tout ou partie de l’agglomération. Seuls les véhicules munis d’un certificat Crit’Air peuvent y circuler.

7. Le certificat Crit’Air est-il obligatoire ?

À ce jour, et en dehors de quatre agglomérations, l’usager est laissé libre de demander son certificat, afin d’accéder aux éventuels avantages de stationnement ou de circulation prévus par les collectivités.

  • La ville de Paris étant désormais tout entière classée ZCR, les véhicules non éligibles à un certificat Crit’Air n’ont plus le droit d’y circuler en semaine, entre 8 heures et 20 heures. Une tolérance est cependant prévue, en théorie jusqu’à l’été 2017, pour les véhicules non munis d’une vignette. Pour en savoir plus pour la ville de Paris.
  • Depuis décembre 2016, un certificat est requis pour circuler dans les agglomérations de Grenoble, Lyon et Villeurbanne en cas de pic de pollution.
    Pour en savoir plus pour la ville de Grenoble et pour Lyon.

D’autres villes réfléchissent actuellement à rendre la vignette Crit’Air obligatoire sous certaines conditions.

8. Où se procurer son certificat Crit’Air ?

La commande de votre vignette Crit-Air se fait exclusivement en ligne, sur le site public.

9. Quel est son prix ?

La vignette Crit’Air est vendue au tarif unique de 4,18 euros.

10. Comment commander votre Certificat Crit’Air ?

  • Avant de commencer, munissez-vous de votre certificat d’immatriculation.
  • Assurez-vous également que l’adresse qui y est mentionnée est bien à jour.
  • Après avoir, si vous le souhaitez, réalisé une simulation pour savoir quelle classification sera attribuée à votre véhicule, cliquez sur l’onglet « Demander son certificat » et laissez-vous guider.
  • Une fois votre commande finalisée, vous recevrez votre facture par e-mail. Pensez à l’imprimer ou à la conserver en archive sur votre smartphone, car ce document a valeur d’attestation en attendant la réception de votre certificat, par courrier postal, à l’adresse figurant sur votre carte grise.

Liens utiles

  • Le site officiel sur lequel vous pouvez commander le certificat CritAir, qui atteste de la classe environnementale de votre véhicule.
  • L’adresse pour vraiment tout savoir sur le certificat Crit’Air.

L'assurance Auto MMA

Besoin d’une Assurance auto ? Pour obtenir des renseignements, faire un devis et trouver la solution qui vous correspond :

Assurance Auto