Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Carrière incomplète : comment améliorer votre retraite ?

Salarié du privé, pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, les règles sont simples : vous devez avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite et avoir validé un certain nombre de trimestres de cotisations, tous régimes confondus. Or, ces conditions peuvent être difficiles à remplir si vous avez eu des interruptions de carrière. Heureusement, des solutions existent pour vous aider à préserver votre niveau de vie après votre départ à la retraite.

MMA_trimestre_retraite.jpg


© Shutterstock

Vos droits à la retraite de base à taux plein sont incomplets

Vous n’avez donc pas acquis suffisamment de trimestres d’assurance pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein et vous n’avez pas encore atteint l’âge dit du taux plein automatique.

Salarié du secteur privé, vous avez fait des études et êtes entré tardivement sur le marché du travail, vous avez interrompu votre carrière pour élever vos enfants ou aider un proche, vous avez connu des périodes de chômage… : tous ces événements qui rythment la vie professionnelle peuvent avoir un impact direct sur vos droits à la retraite.

Si vous n’avez pas atteint la durée d’assurance requise tous régimes confondus pour avoir droit à une retraite de base à taux plein et que vous n’avez pas encore atteint l’âge dit du taux plein automatique, le taux de votre pension sera minoré (décote, sans oublier la proratisation de votre retraite selon votre durée de cotisations au régime général).

Alors, que faire pour améliorer votre retraite ?
Plusieurs solutions s’offrent alors à vous : racheter des trimestres de cotisations ou retarder votre date de départ à la retraite et penser aux dispositifs d’épargne retraite individuelle pour compléter vos revenus

1ère solution pour compléter votre carrière : racheter des trimestres de cotisations

Racheter jusqu’à 12 trimestres de cotisations retraite

Si vous n’avez pas cotisé suffisamment durant votre vie active, vous avez la possibilité de racheter des trimestres par le biais du dispositif appelé le versement pour la retraite.
Ce dernier peut vous permettre également d’augmenter la durée de cotisation prise en compte dans le régime pour le calcul de votre pension versée par le régime général , selon l’option choisie.

Grâce au dispositif de versement pour la retraite, vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres auprès du régime général des salariés (dans la limite de 4 trimestres pour la même année civile). Plusieurs critères doivent cependant être respectés :

  • Les trimestres rachetés doivent correspondre à des années d’études supérieures validées par un diplôme et/ou à des années civiles incomplètes durant lesquelles moins de 4 trimestres ont été validés.
  • Vous devez avoir au moins 20 ans et moins de 67 ans et ne pas avoir liquidé votre retraite de base.

Pour en savoir plus sur le rachat de trimestres retraite : Service-Public.fr

Coût du rachat de trimestres

Le coût du rachat de trimestre dépend notamment :

  • De votre âge au moment du rachat.
  • De l’option de rachat choisie.
  • De vos revenus professionnels (moyenne des 3 années civiles qui précèdent votre demande).

A savoir
Les versements effectués pour le rachat de trimestres sont déductibles fiscalement de vos revenus imposables.

Actualité : prélèvement à la source et rachat de trimestre

Vous avez demandé, en 2018, une régularisation de cotisations arriérées ou un rachat de trimestres ?
Sachez que du fait de la mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, la validité de ces devis est exceptionnellement prolongée jusqu’au 31 mars 2019. Vous aurez ainsi la possibilité de différer vos versements et de déduire ainsi votre régularisation ou rachat de votre revenu imposable, malgré le fait que 2018 soit une année blanche fiscalement.

Attention
Racheter des trimestres peut être assez coûteux. Il est donc conseillé d’évaluer sa rentabilité, en estimant le revenu complémentaire généré, en comparaison avec d’autres solutions à votre disposition.

Rachat de points de retraite aussi possible en ce qui concerne votre retraite complémentaire

Vous pouvez également racheter des points de retraite, sous certaines conditions, dans les régimes complémentaires AGIRC et ARRCO.

2ème solution en cas de carrière incomplète : retarder votre date de départ à la retraite

Selon le nombre de trimestres manquants pour profiter d’une retraite de base à taux plein, vous pouvez aussi décider de continuer à travailler jusqu’à vos 67 ans (pour les personnes nées à partir de 1955 ou pour les personnes nées avant cette date, entre 65 et 67 ans, selon l’année de naissance). En effet, il s’agit de l’âge auquel vous bénéficiez automatiquement d’une retraite à taux plein.

Attention ! Si retarder votre départ à la retraite vous permet d’obtenir le taux plein, le calcul de votre retraite continue de dépendre du nombre de trimestres validés dans le régime. Si malgré votre départ retardé à 67 ans, vous n’atteignez toujours pas le nombre de trimestres requis, votre retraite sera réduite en proportion.


Exemple
Une personne née en 1952 bénéficiera automatiquement d’une retraite à taux plein à l’âge de 65 ans et 9 mois. Si elle a cotisé au régime général 160 trimestres au lieu des 164 trimestres requis pour sa génération, sa retraite de base sera proratisée et subira un coefficient de proratisation de 160/164, soit 97 %.


3ème solution : il existe des dispositifs d’épargne retraite individuelle qui permettent de compléter vos revenus à la retraite

Parmi les solutions possibles pour compléter votre retraite, deux méritent tout spécialement votre attention :

  • L’assurance-vie, qui vous permet de mettre de l’argent de côté au gré de vos versements . L’épargne constituée sur le contrat pourra vous servir au moment de votre retraite (récupération sous forme de capital ou sur option sous forme de rente viagère) ou avant cette date pour financer vos projets.
  • Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (Perp), dont l’objet est la constitution d’une épargne qui sera versée sous forme de rente viagère au moment de la retraite, venant compléter vos retraites de base et complémentaire. Autre avantage : les cotisations versées sur le Perp sont déductibles du revenu imposable dans les limites fiscales en vigueur.

Les solutions MMA pour améliorer votre retraite

Retraite.jpg © Christopher-Robbins/Thinkstock

Avec MMA Solution Capital Retraite, vous épargnez à votre rythme et choisissez le moment venu sous quelle forme vous souhaitez profiter de votre épargne (retraits libres, revenus garantis à vie…).

Avec Multisupports PERP MMA, votre capital retraite de demain rime avec avantage fiscal dès aujourd’hui.

Préparer sa retraite