Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Salarié du privé : comment est calculé le montant de votre retraite ?

Le principe est simple : plus vous cotiserez longtemps, plus le montant de vos retraites de base et complémentaire sera élevé ! En pratique, voici tout ce qu’il vous faut savoir, en tant que salarié du privé, pour comprendre le mode de calcul de vos pensions de retraite.

MMA_Montant_retraite.jpg

Calculez le montant de votre retraite à venir.
© Goodluz / Adobe_Stock

Calcul : quel est le montant de la retraite de base ?

Salarié du privé, le calcul du montant de votre retraite de base versée par le régime général de la sécurité sociale va dépendre :

  • De votre salaire annuel moyen(1) sur vos 25 meilleures années.
  • De la durée d’assurance au régime général, c’est-à-dire le nombre de trimestres cotisés, qui est comparée à la durée d’assurance (tous régimes de retraite de base confondus) pour  bénéficier d’une retraite à taux plein.
  • D’un taux, dont le taux maximum (taux plein) est fixé à 50 %.
    Ce  taux est accordé automatiquement lorsque vous atteignez l’âge dit « du taux plein automatique », même si vous n’avez pas rempli la condition de durée de cotisation, tous régimes de retraite de base confondus.

Sachez qu’il existe un montant minimum à la retraite de base (aussi appelé « minimum contributif »), qui varie selon le nombre de trimestres cotisés. Pour en bénéficier, vous devez respecter plusieurs conditions, et notamment remplir les critères du taux plein.

(1) Salaire annuel moyen : moyenne des salaires ayant donné lieu à cotisation au régime général durant les 25 années les plus avantageuses de la carrière, limités au plafond annuel de la sécurité sociale et revalorisés.

A savoir

Si vous avez cotisé à plusieurs régimes, vous percevrez plusieurs pensions différentes calculées selon les règles propres à ces régimes. Si vous avez cotisé au régime général mais également auprès de la Mutualité sociale agricole (MSA) en tant que  salarié agricole et/ ou à la Sécurité sociale des indépendants (ex-RSI) en tant qu’artisan, commerçant,  et que vous êtes né(e) à partir de 1953, vous percevrez une seule pension.

Montant de la retraite : les cas de minorations

Toujours pour les salariés du privé, une décote s’applique si :

  • Vous n’avez pas atteint l’âge du taux plein automatique :
    - Entre 65 et 67 ans selon votre date de naissance pour les personnes nées avant le 1er janvier 1955.
    - 67 ans pour les personnes nées à compter de cette date.
  • Et vous partez à la retraite sans avoir atteint le nombre de trimestres requis, tous régimes de retraite de base confondus (ce nombre dépend de votre année de naissance).

A noter, si vous êtes né(e) en 1953 et après, la décote est, de 1,25% par trimestre manquant, dans la limite de 20 trimestres. Soit un taux minimum de 37,5%.

Montant de la retraite : les cas de majoration

A l’inverse des cas précédents, une surcote s’applique si :

  • Vous avez dépassé l’âge légal de départ à la retraite.
  • Vous avez cotisé le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir votre retraite à taux plein (tous régimes confondus) et vous continuez à exercer une activité professionnelle.

Dans ce cas, votre pension se trouve majorée de 1,25 % par trimestre cotisé depuis 2009. Pour ceux accomplis entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2008, la surcote varie de 0,75 à 1,25 % selon le nombre de trimestres.

Au sein du régime général de la Sécurité sociale, d’autres situations peuvent donner lieu (sous conditions) à une majoration de votre retraite :

  • Vous avez eu (ou élevé) 3 enfants ou plus (10 % de majoration).
  • Vous avez besoin de l’assistance d’une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie (« majoration pour aide constante d’une tierce personne », égale à 40 % de votre pension).

Quel est le montant de votre retraite complémentaire ?

A votre retraite de base, vous devrez ajouter votre (vos) retraite(s) complémentaire(s) (selon que vous êtes polypensionné ou non) :

  • AGIRC-ARRCO pour les salariés du privé mais aussi pour les salariés agricoles.
  • Sécurité sociale des Indépendants (ex-RSI) pour les artisans et les commerçants…

Tous ces régimes ont en commun de fonctionner sur la base de points acquis au fil des années travaillées et valorisés au moment de liquider votre retraite.

Pour percevoir cette pension de retraite, vous devez remplir les mêmes conditions que pour la retraite de base en principe.

Son montant peut lui aussi être :

  • Minoré (si vous ne remplissez pas les conditions de la retraite à taux plein…).
  • Majoré (si vous avez encore un ou plusieurs enfants à charge au moment de votre départ à la retraite…).

Retraite complémentaire AGIRC-ARRCO : des changements à partir de 2019

A compter du 1er janvier 2019, pour ceux qui demanderont à percevoir  leur retraite complémentaire  AGIRC-ARRCO, un système de bonus-malus entrera en vigueur, visant à inciter ceux qui bénéficient du taux plein, à reporter leur départ à la retraite.
Ainsi, les salariés nés à partir de 1957, qui remplissent les conditions de durée d’assurance pour ouvrir droit à une retraite à taux plein et prendront leur retraite dès l’année d’obtention du taux plein supporteront un « malus » de 10 % sur le montant de leur pension pendant 3 ans et ce jusqu’à 67 ans au maximum. S’ils reportent la date de liquidation de leur retraite au moins un an après l’obtention du taux plein, ce malus ne leur sera pas appliqué.

Estimer le montant de votre retraite
Pour calculer le montant de votre retraite de base ainsi que celui de votre retraite complémentaire, prenez contact avec votre caisse afin d’obtenir une simulation personnalisée !

PERP MMA : profitez de revenus à vie

perp-et-assurance-vie.jpg © LDProd/Thinkstock

En choisissant la solution Multisupports PERP MMA, vos compléments de revenus sont disponibles dès votre entrée en retraite sous la forme de rentes viagères. De plus, vous pouvez bénéficier de déductions fiscales(2) dès aujourd’hui en fonction de vos versements sur le contrat.

Bien vivre votre retraite, c’est y pensez dès maintenant !

Multisupports PERP Retraite

(2) Selon fiscalité et plafonds en vigueur au 01/01/2018 – à titre indicatif, sous réserves de modifications législatives ou règlementaires.