Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Bilan de santé après 50 ans : les examens médicaux incontournables

50 ans, c’est l’âge de la sagesse. Mais c’est également le début des petits (et plus gros) pépins de santé. Heureusement, faire un check-up santé vous permet de les détecter tôt et d’en limiter les complications. Une bonne raison pour réaliser un bilan de santé complet et régulier !

bilan-sante-50-ans_897x505.jpg

Après 50 ans, garder la forme signifie en premier lieu d’effectuer régulièrement différents bilans de santé.
©AdobeStock

Bilan de santé après 50 ans : les rendez-vous annuels à ne pas manquer

La première étape d’un check-up santé, c’est de ne pas louper vos 3 à 4 principaux rendez-vous médicaux annuels : médecin traitant, ophtalmologue, dentiste, sans oublier le gynécologue pour les femmes.

Pensez à votre médecin traitant
À partir de 50 ans, vous devez effectuer une visite annuelle chez votre médecin traitant, même si vous avez l’impression d’être en pleine forme. Parce qu’il est généralement le professionnel de santé vous connaissant le mieux, il sera en mesure de détecter les éventuels problèmes que vous pouvez rencontrer, mais également de vous prescrire des analyses complémentaires ou de vous rediriger vers des spécialistes.

Cette consultation, c’est aussi l’occasion de réaliser plusieurs examens médicaux basiques, mais pourtant indispensables : prise de tension, test de vos réflexes, suivi du poids, palpation, mesure cardiaque, etc. À titre d’exemple, la détection d’une légère diminution de votre taille pourra révéler un début d’ostéoporose.

LE BILAN DE SANTE GRATUIT : POURQUOI S’EN PRIVER ?

Tous les 5 ans, vous pouvez réaliser un bilan de santé pris en charge intégralement par la Sécurité sociale, désormais appelé « Examen de prévention en santé ». 
D’une durée d’environ 2h30, il prévoit notamment une prise de sang, un contrôle de l’audition et de la vision, un électrocardiogramme et un examen dentaire. Il est cependant personnalisé en fonction de votre situation et de vos facteurs de risques, car il s’appuie sur un questionnaire médical que vous aurez rempli au préalable.

Consultez votre ophtalmologue
Après 50 ans, les troubles visuels sont très courants et notamment la presbytie. Aussi, n’oubliez pas de réaliser un bilan de santé ophtalmologique tous les ans.
Les principales maladies de la vue se déclarant autour de la cinquantaine, l’ophtalmologue sera alors également en mesure de les repérer rapidement afin d’en éviter les complications :

  • La cataracte : alors qu’il est à l’origine d’un cas de déficience visuelle sur deux(1), ce trouble se traite relativement bien et permet, dans 90% des cas, une excellente récupération de la vue(2).
  • Le glaucome : ce trouble - qui se caractérise par une atteinte du nerf optique - touche jusqu’à 3% de la population à partir de 40 ans et représente la seconde cause de cécité au monde(3). Son dépistage précoce permet de mettre en place un traitement efficace.
  • La DMLA : la dégénérescence maculaire liée à l’âge, touchant la partie centrale de la rétine, est la première cause de baisse de vision chez les plus de 50 ans dans les pays industrialisés(4). À l’occasion de votre consultation, l’ophtalmologue réalisera un fond d’œil afin d’en repérer très tôt les premiers signes.

N’oubliez pas le dentiste
Votre check-up santé annuel passe également par une visite chez le dentiste. Un contrôle et un détartrage sont vos meilleures armes pour prévenir les problèmes dentaires et limiter les soins invasifs, comme la pose d’une couronne ou la dévitalisation d’une dent. 
Un bilan parodontal pourra également être réalisé afin de vérifier l’état de vos gencives, permettant d’éviter qu’une simple gingivite ne se transforme en parodontite (déchaussement des dents).

Découvrez nos tarifs
Assurance Santé Senior

Faire un bilan de santé après 50 ans : votre meilleur atout contre les cancers

Bien qu’on préfère parfois ne pas y penser, il est bon de regarder la réalité en face : 400 000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chaque année en France, à l’origine d’environ 150 000 décès annuels. Pourtant, il y a de quoi rester optimiste, tant le taux de mortalité ne cesse de diminuer (-2,9% entre 2005 et 2012)(5), à condition toutefois de réaliser certains examens médicaux de manière régulière.

Mesdames, faites-vous dépister
Parce que vous ne présentez pas les mêmes risques que ces messieurs, votre bilan de santé dès 50 ans devra notamment se concentrer sur deux pathologies spécifiques.

  • Le cancer du sein : dans le cadre du programme national de dépistage organisé des cancers du sein, toutes les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à se faire dépister gratuitement tous les deux ans chez leur radiologue. Un geste indispensable puisque, parmi les participantes, 7,4% d’entre elles se sont vues diagnostiquer un cancer(5).
  • Le cancer du col de l’utérus : si le premier frottis cervico utérin doit être réalisé chez le gynécologue à partir de 25 ans, vous devez ensuite renouveler cet examen tous les 3 ans, et ce, au moins jusqu’à 65 ans. Un bilan de santé incontournable, car on dénombre, en moyenne, 1 100 décès évitables dus à ce cancer chaque année en France(6).

Messieurs, pensez à votre prostate
Messieurs, de votre côté, c’est le dépistage du cancer de la prostate qui vous concerne en premier lieu. À réaliser une fois par an, cet examen médical prend la forme d’une prise de sang et d’un toucher rectal, éventuellement complétés d’une biopsie. Un bilan de santé indispensable à 50 ans, et ce, pour deux raisons : le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l’homme(7) et son taux de guérison est désormais de 94%(8).

Complétez votre bilan de santé
Homme comme femme, votre check-up santé à 50 ans devra également s’intéresser à deux autres types de cancer :

  • Le cancer de la peau : pensez à consulter votre dermatologue chaque année afin de détecter toute présence éventuelle de mélanome. Soyez d’autant plus vigilant si vous avez un profil à risque, comme une peau claire ou de nombreux grains de beauté.
  • Le cancer colorectal : entre 50 et 74 ans, vous êtes invité tous les deux ans à vous faire dépister gratuitement. Pour cela, il vous suffira de récupérer un test Hémoccult chez votre médecin traitant et de prélever, chez vous, un fragment de selle à faire ensuite analyser en laboratoire. Si le test est positif, une coloscopie sera généralement prescrite. Un examen à ne pas oublier, car - bien qu’il s’agisse du second cancer causant le plus de décès en France - moins de 30% des personnes concernées se font dépister(5).

ASSURANCE SANTE MMA : DES AIDES APPRECIABLES POUR PRENDRE SOIN DE VOUS

En complément des examens que vous pourrez réaliser pour vous maintenir en pleine forme, pensez également à tous les services que votre Mutuelle Santé MMA met à votre disposition comme par exemple : les RDV chez un ophtalmo en moins de 2 semaines, des tarifs jusqu’à 40% moins chers sur les actes nécessaires à l’implantologie dentaire, des programmes de coachings (nutrition, sommeil, sport), médecines douces, service d’automédication, accompagnement en cas d’hospitalisation…
Retrouvez ces services et bien d’autres encore via votre Espace Client mma.fr, rubrique « services Santéclair »(10).

Les examens médicaux à faire après 50 ans selon votre niveau de risque

Pour un bilan de santé vraiment complet, vous pouvez également réaliser d’autres examens médicaux, à intervalles plus ou moins réguliers, selon votre niveau de risque :

  • Le bilan cardiovasculaire : cet examen médical - à effectuer tous les deux ans - passera par un examen clinique et une prise de sang pour mesurer la glycémie et le cholestérol, éventuellement accompagnés d’un électrocardiogramme, d’une échographie ou d’un test d’effort. Si vous cumulez plusieurs facteurs de risque, comme le tabagisme, du diabète, de l’hypertension ou des antécédents familiaux, ce bilan de santé cardiaque sera à réaliser tous les ans.
  • Le bilan osseux : l’ostéodensitométrie - qui consiste à mesurer la densité osseuse par radiographie - est à renouveler tous les 3 à 5 ans afin de détecter tout signe éventuel d’ostéoporose. Certains facteurs de risques rendent cet examen d’autant plus pertinent, telle que la ménopause chez la femme, la consommation excessive d’alcool et de tabac ou encore une carence en vitamine D.
© Shutterstock
5 bonnes raisons de choisir l’Assurance Santé MMA !

Découvrez les 5 formules d’Assurance Santé MMA
En couple ou célibataire, en famille avec des enfants, à la retraite, il y a sûrement une complémentaire santé qui vous correspond ! D’autant que MMA s’adapte à tous les budgets, même les plus serrés…
 
Point fort supplémentaire

Les services Santéclair(10) qui vous accompagnent : économies, conseils et assistance vous rendront la vie plus facile !

(1) Source : Causes de la cécité et des déficiences visuelles - Organisation Mondiale de la Santé
(2) Source : La cataracte - Fédération des Aveugles de France
(3) Source : Glaucome - Hôpital Quinze-Vingt, Centre hospitalier national d’ophtalmologie
(4) Source : DMLA - Hôpital Quinze-Vingt, Centre hospitalier national d’ophtalmologie
(5) Source : Les cancers en France en 2017 : l’essentiel des faits et des chiffres - Institut national du cancer – 2017
(6) Source : Cancer du col de l’utérus - Santé publique France – 2019
(7) Source : Cancers - Santé publique France - 2019
(8) Source : Le cancer en chiffres - Fondation Arc pour la recherche sur le cancer – 2019
(9) Nos prises en charge sont faites en application des conditions, limites et exclusions de garanties et, dans le respect des plafonds de remboursement qui sont précisées dans les Conditions Générales et les Conditions Particulières. 
(10) Santéclair, SA au capital de 3 834 029 € – 7 Mail Pablo Picasso  44 000 NANTES – RCS Nantes 428 704 977, partenaire de MMA. 
L’Accès aux professionnels de la santé, partenaires Santéclair, est réservé aux assurés MMA titulaires d’un contrat Assurance Santé MMA en vigueur. Attention, en fonction de l’ancienneté du contrat souscrit, l’offre de services peut différer. 
Les services de Santéclair en vigueur à la date de publication de l’article sont susceptibles d’évoluer dans le temps.