Les conseils Zéroblabla

Toutes les réponses 100% utiles à votre quotidien

Assurance voyage à l’étranger : 4 questions pour partir l’esprit serein

Au moment de réaliser un voyage à l’étranger, on préfère souvent ne pas penser aux imprévus. Malheureusement, en cas d’accident ou de maladie soudaine, vos frais médicaux à l’étranger peuvent rapidement être conséquents. Pour vous permettre d’être bien protégé, découvrez les 4 questions que vous devez vous poser avant de partir, notamment pour décider si une assurance voyage à l’étranger est nécessaire.

assurance-voyage-etranger_897x505.jpg

Avant de partir en voyage à l’étranger, il vaut mieux se renseigner sur la prise en charge d’éventuels frais médicaux sur place et penser à souscrire une assurance voyage.
©Adobe Stock

1- Mes frais médicaux à l’étranger sont-ils pris en charge ?

Lors d’un voyage à l’étranger, vos éventuels frais de santé peuvent – sous certaines conditions - être pris en charge par l’Assurance maladie ou par la sécurité sociale du pays étranger. Toutefois, les modalités de remboursement vont principalement dépendre de votre destination.

Vos dépenses de santé au sein de l’Union européenne

Vous avez prévu un voyage à l’étranger au sein d’un pays de l’Union européenne, en Suisse, en Islande, en Norvège ou au Liechtenstein ? En cas d’imprévu, vos frais médicaux à l’étranger peuvent être pris en charge, mais uniquement si vous respectez certaines règles.

  • Demandez la CEAM : au moins 15 jours avant votre départ, contactez votre caisse primaire d'assurance maladie afin d'obtenir une Carte européenne d'assurance maladie (CEAM) pour chaque membre de votre famille participant au voyage, y compris les enfants de moins de 16 ans. Cette démarche peut être réalisée directement en ligne - sur le site d'Ameli - si vous dépendez du régime général.
  • Réalisez des soins sur place : seuls les soins imprévus et médicalement nécessaires sont couverts par l’Assurance maladie, comme une hospitalisation suite à un accident ou la consultation d'un médecin en urgence. Si les soins sont gratuits pour les assurés du pays, ils le seront aussi pour vous et vous n'aurez rien à avancer, si ce n'est l'éventuel ticket modérateur. En revanche, vous devrez avancer vos frais médicaux à l’étranger s’ils sont payants. 
  • Demandez un remboursement : si vous avez dû payer vos soins, vous pouvez en demander le remboursement à l’organisme de sécurité sociale étranger. Le plus simple reste cependant d’en faire la demande à l’Assurance maladie française à votre retour, via le Cerfa 12267*04.

Vos frais médicaux à l’étranger en dehors de l’Union européenne

En cas de séjour dans un autre pays et en l’absence d’assurance voyage à l’étranger, les possibilités de remboursement de vos frais médicaux sont limitées. Dans tous les cas, vous devrez avancer les dépenses de santé sur place et conserver les différents justificatifs (factures, prescriptions, etc.). Ces derniers devront, à votre retour en France, être adressés à votre caisse d'Assurance maladie. Cette dernière  pourra alors vous rembourser dans la limite des tarifs forfaitaires français, mais uniquement si elle considère que les soins médicaux reçus étaient urgents et imprévus.


Bon à savoir : si vous partez dans votre pays d'origine, les conditions de prise en charge de vos frais médicaux à l'étranger sont spécifiques. Avant le départ, pensez à contacter votre caisse d'assurance maladie afin de savoir si une convention ou un accord particulier s’applique.


2- Combien coûtent les frais médicaux dans le pays où je voyage ? 

Avant de partir en voyage à l’étranger, vous devez absolument vous renseigner sur les tarifs de santé en vigueur dans le pays. Pourquoi ? Tout simplement car – si vous pouvez prétendre à une prise en charge – celle-ci se fera sur la base de remboursement appliquée en France(1)

Il faut savoir que le montant des frais de santé à l’étranger peut être beaucoup plus élevé que les tarifs de remboursement de l’Assurance maladie, notamment aux Etats-Unis, au Canada et dans certains pays d’Asie.

Pour en avoir conscience, l’exemple américain est le plus parlant. Le coût journalier moyen d'une hospitalisation est de 4 000 $(2), tandis qu’une simple IRM coûte 1 430 $, un accouchement sans complication 11 170 $ et une opération de l’appendicite 15 160 $ en moyenne(3). Mais, quel que soit le montant réel de vos dépenses, vous ne pourrez prétendre à mieux qu’à la base de remboursement française, largement inférieure à ces montants.

Ainsi, selon le CNSE (Centre national des soins à l'étranger), le coût moyen d'une hospitalisation à l'étranger pour les ressortissants français était de 3 744 € en 2018. La prise en charge n’ayant été que de 29,9%, les assurés ont dû payer en moyenne 2 622 € pour leur séjour à l’hôpital. Et pour ceux ayant été hospitalisés aux Etats-Unis, le reste à charge moyen était même de 13 491 €(4). De quoi rendre une assurance voyage aux USA indispensable.


Plus de 335 000 demandes de remboursement
En vacances à l’étranger, personne n’est à l’abri d’une rage de dents, d’une réaction allergique ou même d’une simple chute. Pour preuve, le CNSE a reçu 336 085 dossiers de demande de prise en charge en 2018, dont près de 30% pour des soins reçus dans un pays hors Union européenne. Au total, 13,8% des demandes ont d’ailleurs été tout simplement refusées(4).


3- Suis-je couvert pour le rapatriement en cas de souci dans mon pays de destination ?

Avant de prévoir un voyage à l’étranger, une autre subtilité est à connaître : ni l’ambassade, ni le consulat, ni l’Assurance maladie ne prévoit de prise en charge pour le rapatriement, et ce, même au sein de l’Union européenne. 
Si vous devez être rapatrié en France en raison d’une maladie ou d’un accident grave, le coût de l’opération sera entièrement à votre charge en l’absence d’une assurance voyage à l’étranger.

Si vous ne disposez pas d’une assurance rapatriement étranger, vous devrez généralement assumer le coût des billets d’avion. Le budget nécessaire peut d'ailleurs rapidement augmenter si votre état exige un rapatriement sanitaire, notamment au sein d'un avion médicalisé disposant de l'appareillage et du personnel de santé nécessaires.

4- Suis-je bien assuré pour un voyage  à l’étranger ?

Pour que votre voyage à l’étranger se déroule dans les meilleures conditions, il est important d’être bien assuré, notamment en vue de limiter vos éventuels frais de santé et de rapatriement. Pour cela, deux gestes s’imposent.

Vérifiez si vous n’êtes pas déjà couvert
Avant de partir à l’étranger, consultez vos différents contrats d’assurance afin de faire le point sur les éventuelles garanties dont vous disposez.

  • L’assurance habitation : votre contrat d'assurance habitation peut prévoir des garanties d'assistance pour un voyage à l'étranger, notamment en ce qui concerne le rapatriement, les opérations de secours ou de sauvetage ou une avance en cas de perte ou de vol d'argent.
  • L’assurance auto : votre contrat peut prévoir une assistance rapatriement si vous utilisez votre véhicule pour vous rendre à l’étranger.
  • La complémentaire santé : votre mutuelle peut également prévoir une prise en charge partielle ou intégrale de vos frais de santé à l'étranger, ainsi qu'un service d'assistance.
  • La carte bancaire : à condition généralement de payer votre voyage à l'étranger avec votre carte bancaire, cette dernière peut prévoir un remboursement pour différents sinistres, dans la limite d'un plafond défini au contrat.

Prenez également le temps de bien étudier ces contrats, notamment pour éviter de souscrire des garanties dont vous disposez déjà. Pour déterminer la couverture dont vous profitez, intéressez-vous tout particulièrement à 4 éléments :

  • Le montant de prise en charge garanti.
  • Les pays couverts par vos garanties d’assurance et d'assistance.
  • La durée de la couverture sur place.
  • Les éventuelles exclusions.

A savoir : les montants de prise en charge des frais médicaux peuvent se cumuler avec le nombre de contrats qui proposent la garantie. 

Souscrivez éventuellement une assurance voyage étranger
En fonction des garanties dont vous disposez, du pays que vous visitez et de votre niveau de risque, il peut être judicieux de souscrire une assurance voyage à l’étranger. C'est d'ailleurs l'une des recommandations du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, et ce, quelle que soit la durée de votre séjour(5). Le choix d’un contrat devra se faire en fonction de plusieurs critères.

  • Le pays où vous séjournez : certaines destinations présentent un risque sanitaire accru, tandis que d’autres affichent des frais médicaux élevés. Il sera donc indispensable de souscrire des garanties renforcées.
  • L'étendue des garanties : remboursement des dépenses de santé, rapatriement, responsabilité civile, perte ou vol des bagages… autant de garanties qui diffèrent d’un contrat à l’autre et que vous devez adapter selon vos besoins.
  • Les plafonds d'indemnisation : la plupart des garanties disposent d'un seuil de remboursement. Plus celui-ci est élevé, mieux vous êtes couvert. Pour un séjour aux Etats-Unis par exemple, un plafond de 100 000 € pour les dépenses de santé peut s’avérer judicieux.
  • Les cas d'exclusion : vous devez également vérifier les situations et sinistres qui permettent de déclencher les garanties et ceux qui, au contraire, ne sont pas couverts par le contrat.
  • Les formalités de prise en charge : certains contrats vous obligent à demander l'avis de l'assureur avant d'engager des frais, tandis que ce n'est pas nécessaire pour d'autres. Vérifiez également les justificatifs qui vous seront demandés, ainsi que les conditions d’application d’une éventuelle franchise.

 

© iStock
Vous prévoyez de partir en voyage à l’étranger ?

Avant de partir, prenez rendez-vous avec votre Agent MMA pour faire le point sur les garanties de vos contrats MMA : assistance rapatriement, remboursement des frais médicaux…

(1) Dans le cas d'un séjour au sein de l'UE, de l'EEE (Espace économique européen) ou de la Suisse, vous avez la possibilité de choisir à ce que le remboursement soit réalisé sur la base des tarifs en vigueur dans le pays en question.
(2) Source : Hospital and Surgery Costs - Debt - 2017
(3) Source : 2017 Comparative Price Report : International Variation in edical and Drug Prices - International Federation of Health Plans - 2019
(4) Source : Rapport d'activité 2018 - Centre National des Soins à l'Étranger – 2019
(5) Source : Assurances - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères – 2017
(6) Assurance Santé MMA - Sous réserve du respect des conditions mentionnées aux Conditions Générales et sur présentation des factures et décomptes originaux de la sécurité sociale et de la complémentaire.
Nos prises en charge interviennent dans la limite des dépenses réellement engagées et dans les conditions, limites et exclusions de garanties qui sont précisées dans les Conditions Générales (N°381 et 379) et les Conditions Particulières du contrat Assurance Santé MMA.